Manger son poing au travail ღ ft. Song Hyeon Su
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Manger son poing au travail ღ ft. Song Hyeon Su

 :: Archives :: Fini
Ahn Mi Ran
Real Black Army
Ahn Mi Ran
En ligne
Points : 127
Messages : 209
Date d'inscription : 02/10/2018
Ven 5 Oct - 21:44

 

 

 
Manger son poing au travail.
Ahn Mi Ran & Song Hyeon Su.

 


 
Tenue ☾☾ Gonflant sa joue droite puis sa joue gauche en regardant le plafond du salon de tatouages – piercing, Mi Ran faisait aller ses jambes dans le vide. Assise sur un tabouret, elle s’ennuyait ferme et depuis ce matin, elle n’arrivait pas à sortir un son. Elle ne pouvait pas embêter Hyeong Su qui était occupé avec un client alors elle restait au comptoir à s’ennuyer en attendant que quelqu’un arrive. Elle prit un chewing-gum afin de faire passer son ennui dessus et sortit son téléphone pour aller sur ses comptes voir ce qu’elle avait pour le moment. Ses paies n’étaient pas tomber, elle allait encore devoir sauter le repas ce soir mais ça elle en avait l’habitude. Un soupir s’échappa de ses lèvres, elle décida ensuite de descendre de son tabouret pour aller dans son cabinet afin de trouver quelque chose à faire. Elle détestait être les bras ballants, ça la stressait. Alors elle nettoya encore une fois son matériel déjà propre puis finit par retourner à l’accueil pour attendre des clients. Sa tête bougeait au rythme de la musique qui se diffusait et son ventre décida de se manifester pour dire qu’il voulait être rempli. Elle baissa la tête et pensa très fort que le coco attendrait demain midi pour cela, elle n’avait vraiment pas les moyens de payer un repas ce soir. Déjà demain midi ce serait limite alors autant ne pas tirer sur la corde. Elle boira un verre d’eau et mangera correctement lorsqu’elle aura de l’argent sur son compte. Elle en rêvait de cette bonne nourriture. La blondinette secoua sa tête, faisant voler ses cheveux lisses et longs avant de sortir prendre l’air. Très mauvaise idée, ça sentait trop bon dehors ! Elle ferma les yeux et retourna à l’intérieur, décidant de se mettre en boule dans son cabinet.
Mi Ran tendait l’oreille pour savoir quand Hyeong Su aurait fini et en entendant sa porte claquer, elle sauta sur ses deux pieds puis se dépêcha d’aller le rejoindre. Elle allait enfin avoir un peu de compagnie ! En arrivant vers lui, elle prit le carnet qui lui servait pour écrire et y apposa une phrase qu’elle lui fit lire ensuite. « Tu étais long, j’avais rien à faire, je m’ennuyais sans toi. » Elle lui fit une moue boudeuse puis s’assit à ses côtés pour sentir sa présence. Il avait vraiment une aura de dingue, elle adorait ça. Elle reprit son carnet pour y mettre de nouvelles choses. « Tu as tatoué quoi et où ? Tu aurais pu lui demander d’attendre avant de partir, j’aurai voulu voir le résultat ! Tu as une photo au moins ? » Demanda-t-elle en croisant les bras tandis que son ventre se tordait, elle avait vraiment peur qu’il crie famine en présence de Hyeong Su. Alors, pour passer ses nerfs, elle jeta son chewing-gum et mit une bonne partie de son poing dans sa bouche en regardant son patron qui lisait ce qu’elle avait écrit. Elle avait sa avec une grande dextérité, le faisant très souvent.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



 
Maze
C'est comme si j'étais tirée dans tes ténèbre, je tombe encore plus profondément à ton appel.
Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
Song Hyeong Su
Points : 306
Messages : 201
Date d'inscription : 24/09/2018
Sam 6 Oct - 16:56
Manger son poing au travail

Cette journée commençait banalement pour le salon Moon Blue Ink : je passais une paire de gants pour faire un tatouage tandis que Mi Ran tiendrait la boutique. Il nous fallait vraiment une réceptionniste pour nous décharger de ce travail. Accueillant mon client avec un sourire, je me penche ensuite sur son corps pour y laisser une trace éternelle dans sa peau. Il est pas mal ! Je devrais profiter de cette occasion pour discuter avec mon client. Une petite ouverture pour une nuit torride ? Cela ne me dérangerait pas ! Je ne suis pas en couple en ce moment puis cela ne risque pas d’arriver avant longtemps. Il faut avoir beaucoup de patience pour me supporter comme petit ami. Je me concentre sur mon travail tout en discutant avec mon client. Le temps passe assez vite dans de telles conditions. Mi Ran a eu du travail ? Aucune minute de libre pour prendre de ses nouvelles. Cette gamine est comme ma famille, enfin la mienne est soumise à NCL donc impossible d’avoir de bonne relation avec eux. La perceuse est plus une personne stable dans mon existence tout comme Aya. Je suis entourée de femmes… mais sont-elles des clones de ma mère ? NON ! AUCUNE NE CUISINE POUR MOI !

Le monde change… on peut même plus compter sur les femmes maintenant. On devient des hommes indépendants. Je quitte mon client puis entreprend le nettoyage de mon matériel. Pas mon moment favori mais peu importe parce que je dois le faire. Je regarde les différents croquis affichés aux murs. Il faudrait que je les change. Malheureusement mon travail actuel n’est pas extraordinaire. Les yeux perdus dans le vague, je remarque la présence de Mi Ran un peu tardivement. La demoiselle a déjà pris son carnet pour discuter. Ah, tiens ! Elle aurait un problème pour communiquer ? Je parcours la ligne écrite puis souris alors que la choupinette prend place près de moi. Je me penche pour déposer un baiser sur son front. « Oooooh ! Je manquais à ma pitchoune. Il y a eu personne ? » Je poursuis mon nettoyage, mon regard est donc posé sur mes mains s’activant sur mes ustensiles. Mi Ran gribouille sur son carnet. Je détourne les yeux pour lire son message en explosant de rire. La demoiselle est curieuse mais cette fois, elle n’aurait pas eu le droit au défilé de tatouage à la fin. « Il a voulu tatouer son se… »

Pourquoi ai-je levé les yeux ? Cette folle a mis son poing dans sa bouche. Elle se prend pour Gluttony de FMA ? Cette vision surprenante mais surtout effrayante fait son effet sur moi. « AAAAAAH » Bondissant de mon siège, mon expression devient un masque horrifié. Une vraie gonzesse ! Je hurle comme un fou tout en mettant de la distance entre nous. Mon cœur battant comme un dingue dans ma poitrine, résonne dans toute la pièce. Quand ma crise passe lentement, je reprends mon souffle puis essaie de retrouver ma dignité mais c’est loupé… « ça va pas Mi Ran ? » Je pose une main sur mon cœur puis soupire avant de tomber au sol. « Tu veux ma mort ? » Je lui lance un regard apeuré mais aussi amusé et colérique. « Tu as faim ? » Je me redresse puis prend sa main « On sort manger… mais pitié ne mange plus ton poing ! On dirait Gluttony ! »


Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
Ahn Mi Ran
En ligne
Points : 127
Messages : 209
Date d'inscription : 02/10/2018
Mar 9 Oct - 14:21

 

 

 
Manger son poing au travail.
Ahn Mi Ran & Song Hyeon Su.

 


 
Tenue ☾☾ Incapable de parler, Mi Ran avait sorti son carnet pour pouvoir converser avec Hyeong Su ou les éventuels clients mais personne ne semblait être disponible pour passer maintenant au salon. Elle aurait pu aussi voir pour essayer de barrer l’ardoise de Nao ou embêter le yaourt cerise par sms mais elle préférait ne pas se mêler de ses affaires ou le déranger s’il était à la fac. Elle était donc condamnée à s’ennuyer. Elle attendait que son patron ait fini avec son client pour aller le rejoindre dans sa salle de tatouage, s’asseyant à ses côtés, regardant elle aussi les dessins de celui qu’elle considérait comme son père. Il avait cette aura rassurante, l’avait pris sous son aile et faisait toujours attention à elle. La blonde était parfois partagée parce qu’elle tenait à Hyeong Su et à Nao mais la relation que les deux hommes entretenaient était tout sauf saine, surtout depuis la mise en couple du plus jeune. Cependant, elle n’osait pas s’en mêlait alors ça la faisait stresser tout comme le fait que son ventre puisse se mettre à gargouiller. Pour éviter de laisser ses pensées divaguer et la faire devenir morose, elle prit son carnet pour y noter quelque chose. Elle sourit en sentant ses lèvres sur son front mais aussi en entendant le surnom que lui donna le tatoué et hocha la tête pour confirmer le fait qu’il n’y avait eu personne. Elle demanda ensuite ce que le client avait voulu se faire tatouer avant de mettre son poing dans sa moche pour le mordiller et oublier la faim qui lui tiraillait l’estomac. Elle regardait Hyeong Su qui était en train de lui répondre en nettoyant son matériel et elle sursauta en l’entendant crier. Elle retira son poing de sa bouche et couvrit ses lèvres avec sa main pour éviter de rire devant l’expression horrifiée de son patron. Elle prit son calepin puis alla s’agenouiller devant la petite chose qui se remettait de ses émotions doucement. « Je vais bien, je suis juste stressée parce que j’arrive pas à parler depuis ce matin… Mais de quoi je veux ta mort ? » Elle lui montra tout en faisant une moue boudeuse avant de le regarder avec des étoiles dans les yeux tout en se levant avec lui mais elle essaya de tirer sur la main de son patron pour le stopper. Elle n’avait pas d’argent pour payer ! Elle ne se voyait pas non plus demander au tatoué de l’inviter ou lui avancer de l’argent. Elle pouvait survivre sans manger. C’était une femme forte… Malgré cette odeur de nourriture qui assaillait ses narines depuis qu’ils étaient dehors. Mi Ran serrait son calepin comme si sa vie en dépendait et finit par tirer assez fort pour arrêter le tatouer. « Je n’ai pas faim. » Assura-t-elle par écrit avant que son ventre ne se manifeste pour la contredire. Le traître !!! Elle soupira puis se remit à gratter sur le papier. « Je n’ai rien pour payer et je ne veux pas que tu me payes quoique ce soit. » Ne voulant pas qu’il lise cela, elle ratura plusieurs fois et écrivit quelque chose d’autre. « Ça va aller, ne t’en fait pas, je mangerai plus tard. » Plus tard, à savoir demain midi. Elle lui tendit son carnet, espérant qu’il ne déchiffra pas sa précédente phrase.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



 
Maze
C'est comme si j'étais tirée dans tes ténèbre, je tombe encore plus profondément à ton appel.
Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
Song Hyeong Su
Points : 306
Messages : 201
Date d'inscription : 24/09/2018
Mar 9 Oct - 22:55
Manger son poing au travail

Pourquoi avait-elle fait une telle chose ? Mon rythme cardiaque restait affolant alors que ma respiration reprenait un rythme plus calme. Mademoiselle avait-elle fini avec son poing dans la bouche ? Son geste est un appel au secours ? Elle avait mal quelque part ? Pourquoi avait-elle pas utilisé son carnet pour le dire ? Ecrire était-il douloureux pour elle ? Il se passait quelque chose mais elle ne savait pas comment me le dire ? Ne vous moquez pas de moi avec mes interrogations ! Il est difficile de comprendre Mi Ran parfois. Il passe de ses idées dans sa petite tête bien faite que cela vous prendrait au dépourvu. Mon petit cerveau cherchait une explication à son geste mais il ne trouvait rien de plausible. La jeune femme avait-elle des problèmes ? Souhaitait-elle me dire que son estomac avait besoin d’être rempli ? Surpris, je sautais de mon tabouret en hurlant comme un fou. Il est facile de me faire peur ! Mi Ran semble avoir compris comment cela fonctionnait avec moi. Un poing dans la bouche… et le tour était joué ! La miss avait toute mon attention mais je posais quand même une question. Sa réponse me surprit. Pitchoune était stressée ! Adouci par sa réponse, je me rapprochais d’elle et caressais ses cheveux avant de lui parler tranquillement « cela se passe comment normalement ? cela revient tout seul ? » Je comprenais sa frustration comme mon œil bionique ainsi que mon poignet pouvaient grave déconner. On se retrouvait handicaper par leur dysfonctionnement mais NCL se moquait bien de ce genre de détails. Je poussais un soupir puis attrapais son poignet pour emmener Mi Ran dehors.

Une petite pause déjeuner en extérieur nous ferait du bien ! Les protestations écrites de mon binôme ne paraissaient pas m’atteindre parce que je suis un mec ultra borné. Il faut parfois utiliser la manière forte pour me faire comprendre un message. Certains de mes amants avaient compris le fonctionnement et d’autres toujours pas. Embarquant Pitchoune dans mon sillage, je me dirigeais dans les ruelles cherchant mon adresse favorite pour des repas consistants et peu chers. La demoiselle continuait de me dire « non » pour le repas extérieur alors je me stoppais brusquement avant de me tourner vers elle. Son carnet sous les yeux, je pris connaissance de sa dernière remarque puis découvris une phrase raturée. Je cherchais les mots gribouillés mais sans succès… Je soulevais mes lunettes de vue pour observer son écriture et permettre à cette erreur mécanique de me servir. Je refermais le carnet pour lui rendre mais mes yeux se firent sombres voire presque menaçants. « peut-être… mais moi, j’ai faim ! » Je repris sa main et continuais mon chemin sans rien dire. Les muscles de ma mâchoire se crispèrent. Je risquais de grincer des dents dans la nuit. Vachement glamour comme attitude ! Je passais une petite porte pour entrer dans un restaurant traditionnel. Je pris place à une table basse et tirais sur le poignet de Mi Ran « il est malpoli de ne pas accompagner son patron lors des déjeuners… ni de rien avaler pendant une réunion. » Je me sers de mon statut pour la nourrir ? Oui ! Je peux essayer le chantage aussi ! « c’est un repas professionnel donc ne t’inquiète pas du prix des plats… c’est le boulot qui offre ! on a bien travaillé, on a le droit à une récompense. » Je me penche vers elle « interdiction de mettre ton poing dans ta bouche ici !!! je suis connu ! »


Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
Ahn Mi Ran
En ligne
Points : 127
Messages : 209
Date d'inscription : 02/10/2018
Sam 20 Oct - 19:56

 

 

 
Manger son poing au travail.
Ahn Mi Ran & Song Hyeon Su.

 


 
Tenue ☾☾ Bien que muette de naissance, Mi Ran savait ouvrir grand sa bouche comme si elle avait tout fait pour pouvoir parler et que les muscles de son visage étaient devenus plus souple. Elle n’avait jamais cherché à faire une chose pareille cependant, petite elle avait toujours préféré rester dans son coin sans jamais essayer de sortir un son. Cependant, déjà à cette époque lorsqu’elle était seule dans son lit, il lui arrivait de mordre son poing alors que ses yeux étaient grands ouverts se disant que la douleur n’était qu’éphémère. C’était un moyen pour elle de diminuer la pression surtout quand ses implants aux cordes vocales lui disaient de dire stop. Elle était plutôt surprise par la réaction de Hyeong Su et avait vraiment envie de rire mais se retint et lui marqua quelques petites choses dans son carnet, ne pouvant que communiquer ainsi. Elle n’aimait pas redevenir muette, elle pensait à chaque fois au sacrifice de son père qui lui avait fournit ces implants en pensant qu’ils ne dysfonctionneraient pas. Elle regarda son patron s’approcher d’elle et faillit ronronner lorsqu’il caressa ses cheveux blonds tant elle était sensible du cuir chevelu avant de marquer sa réponse. « Cela revient tout seul oui, ça peut durer un jour comme une semaine. » Elle venait à peine de marquer cela que celui qu’elle considérait comme son père, lui prit le poignet pour aller manger à l’extérieur. La perceuse n’eut que le temps de prendre son calepin et son crayon, qu’elle se retrouvait déjà à essayer de stopper Hyeong Su pour lui dire qu’elle n’avait pas d’argent pour le restaurant. Néanmoins, alors qu’elle lui avait fait part du fait qu’elle n’avait pas faim après avoir bien raturé le fait qu’elle n’avait rien pour payer. Ou plutôt, pas les moyens pour se permettre un restaurant.

Oups, son patron semblait mécontent. Avait-il réussi à lire sa ligne raturée ? Bien sûr que non ! Enfin… Peut-être, difficile à dire. Elle voulut lui dire « mais » et seules ses lèvres bougèrent, aucun son ne sortit tandis qu’ils se dirigeaient vers un restaurant. La blonde sentait une petite boule d’angoisse serrait sa gorge alors que son ventre était toujours aussi vide. Elle sentait déjà la bonne odeur de nourriture attaquer son odorat délicat alors qu’ils passaient devant la bâtisse où Hyeong Su voulait les faire entrer. Il n’allait quand même pas manger devant elle pendant qu’elle saliverait sur les plats ? Ce serait cruel et méchant ! Forcée de s’asseoir, elle obéit et baissa la tête toute penaude comme une enfant qui aurait fait une bêtise. Elle remonta son minois en entendant sa remarque et pencha la tête sur le côté. Le fourbe ! Il allait recevoir un coup de calepin. Elle prit celui-ci et écrivit quelque chose dessus. « J’ai rien fait aujourd’hui qui mérite un repas payé, j’ai fait la plante verte en attendant les clients. » Elle gonfla les joues et croisa les bras avant de lancer un regard rempli de malice à Hyeong Su et un sourire qui ne présageait rien de bon alors qu’elle levait son poing et ouvrait sa bouche par pure provocation. Elle lui tira la langue alors que son regard fut interpelé par la suggestion du jour. Mi Ran prit ainsi le poignet de son patron qu’elle secoua dans tous les sens en lui montrant l’inscription sur le tableau : « tonkotsu ramen » tandis que ses yeux étaient remplis d’étoiles. Cela faisait des années qu’elle n’en avait pas mangé !

 
CODAGE PAR AMATIS

 



 
Maze
C'est comme si j'étais tirée dans tes ténèbre, je tombe encore plus profondément à ton appel.
Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
Song Hyeong Su
Points : 306
Messages : 201
Date d'inscription : 24/09/2018
Ven 26 Oct - 19:06
Manger son poing au travail

Mon adorable binôme me parait être possédée par un esprit fou… Pourquoi elle mettrait son poing dans sa bouche sinon ? Je ne comprends pas les motivations de la belle demoiselle. Il passe quoi dans sa tête bien faite ? « Tiens, je vais mettre mon poing dans la bouche… c’est drôle ! » Non… c’est pas possible de raisonner de cette façon. Son attitude me vaut une crise cardiaque mais surtout des hurlements de fou furieux. Je me jette ensuite sur mon binôme pour emmener cette dernière dehors. Peut-être que dehors elle se comporterait différemment. Serait-elle capable mettre son poing dans sa bouche en public ? Je prends quelques secondes pour me reconcentrer sur mon objectif premier : remplir mon estomac. Tout ce temps passé sur ce tatouage avait eu raison de mes forces. Il me fallait faire le plein d’énergie avant de reprendre le travail.

Mademoiselle paraissait prête pour aller contre mon ordre. Pourquoi ? Nous échangeons quelques messages parce que Mi Ran semble avoir un problème avec ses cordes vocales. Cela me faisait de la peine pour elle parce que cette partie bionique ne paraissait pas être sûre. Ils savent rien faire de correct chez NCL ? Quelle entreprise merdique ! Je me demandais parfois si une nouvelle opération ne serait pas bénéfique pour elle. Je sacrifierai bien mes économies pour mon binôme. Mi Ran est importante pour moi. Cette jeune femme est la personne parfaite pour travailler avec moi… puis nous nous connaissons depuis un peu de temps désormais. Nous avons une relation assez saine, quand elle ne fourre pas son poing dans sa bouche. Je me sens libre en sa présence, je pourrais lui raconter tous mes secrets sans aucun filtre. Aucune femme ne peut être plus importante qu’elle !

Maintenant que nous sommes installés dans ce petit restaurant à la cuisine traditionnelle, je ne compte pas abandonner mon combat contre elle. Mi Ran a pas faim ? Menteuse ! Son message raturé avait été un appel au secours. Il fallait que je prenne mes responsabilités envers mon employée. Je connaissais le programme de ma soirée : faire les comptes pour payer mon binôme demain. Il nous fallait une réceptionniste et un comptable. Cela nous permettrait de nous concentrer uniquement sur notre travail. Ce repas pourrait nous offrir un moyen de discuter du Moon Blue Ink. Mon bébé que nous faisons vivre tous les deux. Il y avait tellement de projets dans ma tête pour enrichir ce lieu que j’en devenais dingue. Commençons par nous occuper de nos estomacs. Levant les yeux vers mon binôme, je me retrouve face au calepin avec un message qui me fit sourire. Je pousse un soupir en étant amusé par son attitude. Mi Ran… personne ne pourra te convaincre de manger juste parce que tu as été invitée ? Ouvrant la bouche pour annoncer que ce repas était aussi une réunion de travail, je me bloque en la voyant mettre son poing dans sa bouche. NON MAIS C’EST PAS POSSIBLE ! Cette fille est folle ! Je comptais protester contre son comportement… remarquez que je ne pars pas en hurlant comme la première fois. Je me prends sur moi ! Vous vous n’en rendez même pas compte mais cette psychopathe me fout les jetons. Elle serait capable d’assassiner des gens de sang froid ? Ne sous-estimons pas les choupinettes ! On les couverait mais ce sont les plus dangereuses femmes. Heureusement son attention est détournée par le menu du jour ! MERCI LE MENU ! Mon cœur n’allait pas tenir le coup ! Je me tourne pour découvrir le plat qui faisait chavirer son cœur : un tonkatsu ramen. Un sourire amusé, je couvre sa main de la mienne. « Je sais ce que tu prends ! » Appelant une serveuse avant que madame ne change d’avis, je commande un tonkatsu ramen, des gyozas, des crêpes coréennes, un bibimbap. Cela nous fera un panel pour remplir nos estomacs.

En attendant que nos commandes arrivent, je me tourne vers Mi Ran avec beaucoup de sérieux. « Je suis heureux que nous prennes quelque chose… parce que je voulais te payer un restaurant pour te remercier. » Je pose mes mains sur les siennes « Chouchou, tu te rends compte que sans toi je serai un mec foutu ? Tu es mon phare dans les ténèbres. Tu m’évites de faire des conneries. Tu m’inspires… merci d’être présente à mes côtés. Tu acceptes de supporter cet ours mal léché que je suis. Je ne suis pas toujours vivable mais tu restes près de moi. Tu ne peux pas savoir à quel point, cela me touche ! » Je me stoppe dans mon laïus sentimental parce que je suis gêné. Les déclarations ne sont pas ma tasse de thé. Je suis embarrassé puis fixe mon regard vers mes mains croisées. « On doit aussi parler de quelque chose… tous les deux. » Je relève les yeux vers Mi Ran « Je voudrais que tu me fasses un piercing… au frein. »


Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
Ahn Mi Ran
En ligne
Points : 127
Messages : 209
Date d'inscription : 02/10/2018
Ven 2 Nov - 23:09

 

 

 
Manger son poing au travail.
Ahn Mi Ran & Song Hyeon Su.

 


 
Tenue ☾☾ Quand il s’agissait d’agir bizarrement, Mi Ran était souvent en haut de la liste surtout quand elle était stressée. Ayant eu un handicap très jeune, elle n’avait peut-être pas la même notion que le reste du monde quand il s’agissait d’agir différemment des autres. Elle ne pensait pas qu’en mettant son poing dans sa bouche comme à chaque fois qu’elle ressentait une quelconque angoisse ferait si peur à Hyeong Su qui avait surréagi selon elle. Il voulait l’emmener manger parce qu’il croyait qu’elle avait faim ? Bon d’accord, il avait entièrement raison, elle crevait de faim mais elle ne pouvait pas se permettre un repas avant le lendemain sinon elle ne pourrait pas du tout manger pendant une journée. Elle devrait peut-être songer à prendre un troisième pour pouvoir éviter de se retrouver dans le rouge à chaque fin de mois. Essayant de tout faire pour stopper son aîné, il avait bien plus de force qu’elle et semblait ne pas vouloir revenir sur sa décision. Elle n’essaya donc plus rien pour le retenir, le suivant jusqu’au petit restaurant qu’il semblait bien connaître mais, voilà, elle avait du mal à accepter les choses venant des autres et ne voulait pas embêter son patron avec ses problèmes de nourriture. Elle était prête à tout pour le faire changer d’avis, elle commença à mettre son poing dans sa bouche quand son regard se posa sur la suggestion du jour. Sans se contrôler, elle prit le poignet du plus vieux qu’elle agita dans tous les sens tout en pointant les tonkatsu ramen. Oh merde. La blonde fit un arrêt sur image avant de se rasseoir correctement, une moue boudeuse sur son visage. Le fourbe. Elle n’était pas d’accord. Croisant ses mains entre elles, elle jugea Hyeong Su du regard alors qu’il commandait sans son accord. Si cela avait été autre chose, elle aurait pu refuser mais là, cela reviendra à gâcher de la nourriture. Mets bien trop précieux par les temps qui courent. Soupirant, elle ouvrit son calepin pour gribouiller dedans mais la voix de son aîné l’en empêcha et elle releva les yeux pour le regarder. Si elle avait pu dire quelque chose, elle aurait dit qu’il ne lui avait pas laissé le choix mais sa voix refusait. Stupide implant qui ne sert à rien. Ses mains croisées sur la table, elle fixait sérieusement son interlocuteur pour savoir ce qu’il avait à dire, lui montrant également qu’il avait toute son attention. Et, s’il n’avait pas posé ses mains sur les siennes, pour sûr qu’elle aurait mis son poing dans sa bouche. Il allait lui faire une demande en mariage ou quoi ? Bordel, elle allait refuser comment ? Elle était bien trop jeune pour se marier et le tatoueur méritait bien mieux qu’elle ! Il était beau, intelligent, bon parti… Trop bien pour une fille incapable d’aligner deux mots ou d’entendre quoique ce soit pendant quelques jours. Ça lui déchirait le cœur de refuser mais ce ne serait pas une bonne chose pour eux et…

Quelle idiote. Elle allait finir par se mettre des baffes par paquet de dix si elle continuait ainsi à se faire des idées aussi vite. Mettant une petite pression pour récupérer sa main droite, elle prit son crayon pour écrire sa réponse dessus. Elle glissa ensuite son calepin jusqu’au tatoueur pour qu’il puisse y lire ce qu’elle avait écrit. « Bien sûr que je le veux, je ferais ça avec le plus grand soin et je t’indiquerai la marche à suivre mais tu sais que ce piercing c’est pour éviter les relations sexuelles généralement… Tu veux entrer au monastère ? Tu sais, je t’imagine pas sans un poil sur le cailloux mais si tel est ton choix alors je mettrai un cadenas à la place d’un barbell droit ou d’un anneau. » Mi Ran attendit qu’il finisse de lire pour lui tirer la langue et lui mit gentiment un coup de calepin ensuite sur la tête avant de mimer une auréole d’ange. Reprenant ensuite son sérieux, elle écrivit autre chose. « Tu voulais faire une réunion pour parler de quelque chose en particulier ? Est-ce parce que je suis l’employée du mois ? C’est trop d’honneur même si je suis la seule employée. » Elle aurait bien proposé de trinquer mais non elle n’avait pas ce culot pour ça. « En tout cas, je suis ravie de travailler pour toi, tu es le meilleur employeur de tous les temps ! ♡ » Et, ça, elle le pensait sincèrement.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



 
Maze
C'est comme si j'étais tirée dans tes ténèbre, je tombe encore plus profondément à ton appel.
Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
Song Hyeong Su
Points : 306
Messages : 201
Date d'inscription : 24/09/2018
Mer 21 Nov - 12:59
Manger son poing au travail

Chaque fois que nous allons nous rendre dans un restaurant, elle mettrait son poing dans sa bouche en public ? Oui mon principal problème actuellement c’est binôme bouffant sa main. Certaines personnes se préoccupent de leurs finances, leurs relations amicales ou professionnelles ou amoureuses. Ils pensent que cette situation serait ridicule face aux montagnes de soucis auxquels ils doivent faire face… mais attendez ! Je ne suis pas armé pour trouver une réaction autre que la panique quand Mi Ran fait une telle chose. Ma perceuse doit absolument garder ses dix doigts sinon nous sommes foutus. Ouvrons les yeux ! Le salon se fait doucement une place dans le milieu mais nous ne sommes pas encore une référence. Effectivement notre communication via les réseaux sociaux semble intéressée les internautes… Malheureusement très peu passe le cap de nous joindre pour prendre un rendez-vous puis passer à l’action. Notre travail est reconnu mais nous restons des bébés dans l’ombre des autres salons. Notre équipe est probablement la plus réduite de tout Nagwon ! Nous sommes seulement deux ! Je harcèle Sierra, ma tatoueuse, pour qu’elle nous rejoigne mais ce travail est long. Nous avons encore un long chemin à parcourir avant de nous installer confortablement. Binôme est payée quand mes neurones s’entrechoquent soit souvent à la bourre ! Mon salaire ? Sincèrement ? Il existe pas. J’ai une gagnotte avec les extras reçus lors de mes séances mais sinon le reste passe dans la com du Moon Blue Ink, le matériel, le salaire de Mi Ran, les petits travaux, les factures.

Jamais je ne voudrais changer mon existence ! Je suis heureux que nous soyons ensemble pour Moon Blue Ink comme ne plus devoir jouer au fils avec mes parents cinglés. J’observe Binôme en me demandait pourquoi elle restait avec moi dans cette aventure foireuse. Son travail est exceptionnel ! Elle pourrait aller dans n’importe quel salon renommé… mais non, elle restait avec moi. Je vous jure que si ma vie sentimentale était pas aussi bordélique, je pourrais craquer pour elle. Il faudrait aussi que mon regard change. Mi Ran… c’est mon binôme, mon double. Elle est la seule personne avec qui je peux me permettre de me montrer sous mes mauvais côtés sans qu’elle parte en courant. Cette jeune femme est exceptionnelle… sauf quand elle bouffe son poing en public ! Il faut vraiment que je lui donne des cours de bonne conduite quand nous sommes dehors. Je pense à mon petit cœur mou qui ne supportera pas ces démonstrations effrayantes. Je finirai par devenir cardiaque avec elle. Heureusement que nous sommes face l’un à l’autre sinon mes hurlements auraient encore retentit dans le restaurant. Elle est folle !

Je commande pour nous deux, oubliant pas son tonkatsu. Peu importe que mademoiselle ne soit pas d’accord. Je suis le boss ! Elle doit juste subir mes décisions… heureusement qu’elle entendait pas ce genre de pensées sinon je suis bon pour écrire un testament sur une serviette en papier avant de mourir ! Je choisis ce moment pour demander une chose : un piercing au frein. Cette idée bizarre avait pris le temps de germer dans mon esprit. Cela me plaisait bien ! Il fallait juste trouver la personne idéale pour le réaliser. Seule Mi Ran me convenait… mais pourvu que binôme ne choisisse pas cette occasion pour me faire la morale sur ma vie sentimentale ou sexuelle. Il fallait prendre soin de mon meilleur atout dans cette vie. Etait-ce donc judicieux de lui demander ça ? Je priais silencieusement pour qu’elle ne ressente pas un quelconque sentiment amoureux à mon égard pour ne pas souffrir pendant cette opération.

Gribouillant sa réponse dans son carnet, je regarde autour de moi en attendant. Les gens sont une source d’inspiration, ils ne s’en rendent juste pas compte. Je prends ses écrits pour lire puis mademoiselle fait le pitre. Riant comme un enfant, je dois même essuyer des larmes perlant au coin de mes yeux. Elle est folle ! Moi abstinent ? Jamais de la vie ! J’aime beaucoup trop le sexe pour ça ! « QUOI ? Merde ! Je ne savais pas ! Je veux toujours bander ! » Oui les filtres existent pas avec moi. Les mots sortent sans que je les contrôle… enfin parfois. Mes yeux deviennent des soucoupes. « Attends ! tu peux pas me rendre mou. Je ne suis pas d’accord ! » Je prends son carnet pour lui fourrer dans mes mains « Montre-moi ce que l’on peut faire comme tatouage dessus… et qui m’empêcheront pas de le faire crier ! » BIM ! Pourquoi je fais allusion au coach en cette seconde ? Il va falloir qu’il sorte de mon esprit. Ça ne va pas le faire ! Je reste pourtant obstiné sur mon piercing « fais-moi des dessins sinon je viens comprendre ! » Les serveurs pourront se rincer l’œil mais ils auront tous une expression choquée. Personne assume ses préférences sexuelles ni ses jeux.

Quand elle me parle de devenir l’employée du mois, je deviens encore plus hilarant. Je ris tellement ! Nous sommes juste tous les deux alors c’est rapide pour choisir lequel de nous deux mérite cette place. Je manque de tomber de ma chaise. Mon corps va être recouvert de bleus. Je reviens à ma place « t’es déjà l’employée du mois… de l’année ! sans toi, je suis perdu ! » Je retrouve un peu de mon sérieux difficilement. « tu pourrais aller n’importe où… tu as beaucoup de talent… mais t’es assez maso pour rester et me supporter ! Merci Mi Ran ! » Je prends son menton entre mes doigts et dépose un baiser chaste sur ses lèvres. « La meilleure des binômes. Un jour tu deviendras ma femme ! » Je souris puis montre le carnet. « Je voulais discuter avec toi de ça… puis d’une extension au salon. On pourrait vendre des sex toys ! La nana du local voisin se tire. En négociant, elle pourrait nous revendre son commerce. Tu en penses quoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
Ahn Mi Ran
En ligne
Points : 127
Messages : 209
Date d'inscription : 02/10/2018
Mar 15 Jan - 2:15

 

 

 
Manger son poing au travail.
Ahn Mi Ran & Song Hyeon Su.

 


 
Tenue ☾☾ C’était, en soit, plutôt amusant de voir Hyeong Su paniquer autant à l’idée de voir Mi Ran manger son poing. Sa réaction était tellement disproportionnée qu’elle aurait pu éclater de rire si elle n’avait pas aussi faim et si elle n’était pas aussi préoccupée par ses finances. Elle cumulait deux boulots mais ne gardait presque rien, envoyant une bonne partie de ses revenus à sa mère qui, certes, travaillait mais ne pouvait pas en faire autant qu’elle à cause de sa santé encore fragile. Puis, même si c’était le cas, elle ne se voyait pas arrêter cette entrée d’argent supplémentaire pour être certaine qu’elle ait une vie confortable. La blonde s’en fichait de son bonheur tant que ses proches allaient bien, c’était tout ce qui lui important et cela suffisait à lui donner le sourire. C’était peut-être pour cela qu’elle n’osait pas trop protester quand le tatoueur l’invita à manger, prétextant un repas d’affaire pour avoir une excuse. Elle ronchonna dans son coin tandis que son estomac était excité à l’idée de recevoir bientôt de la nourriture. Elle soupira, agacée de ne pas pouvoir parler à cause de ses implants qui n’en faisaient qu’à leur tête et se mettait parfois en off. Heureusement que ce n’était pas le cas de ceux de sa mère car sinon elle serait allée jusqu’à se saigner pour les changer. Cette femme était un point central dans sa vie tant elle comptait pour elle. C’était sa bouée de sauvetage pour les jours où elle se sentait au plus bas.
Son patron la sortit de ses pensées en lui faisant une demande des plus originales qui ressemblait un peu trop à une demande en mariage. Panique ! La perceuse appréciait le plus âgé, le voyant parfois comme son double ou même son âme sœur mais elle ne ressentait rien d’amoureux pour lui ! Quel gros soulagement quand il lui demanda un piercing au frein et elle en profita pour le taquiner un peu. Quel plaisir d’être calé dans ce domaine pour pouvoir rire et elle n’en fut pas en reste tant Hyeong Su était comique à paniquer ainsi. Son manque de filtre était extra et elle essuya les larmes sous ses yeux avant de récupérer son calepin. C’est avec une grande minutie qu’elle lui fit trois dessins. Le premier était avec un barbel droit, le second avec un anneau, le troisième était avec un cadenas et une explication. « A la base, ce piercing était pour éviter que les moines aient des relations sexuelles et on y mettait un cadenas. Dans l’antiquité romaine, il me semble que ce piercing était réalisé en série parallèle pour éviter que les esclaves aient des rapports sexuels. Besoin d’autres explications ? » Elle tendit ensuite le calepin qu’elle récupéra une fois qu’il ait lu. Elle ne ressentait aucune gêne face à ce genre de situation, étant plutôt habituée à ce qu’on lui fasse des demandes de piercing à ces endroits intimes.

Elle attendit ensuite la suite et demanda de quoi il voulait parler, blaguant sur son statut d’employée du mois, provoquant le rire de son aîné. Elle passa sa main dans ses cheveux comme pour se jeter des fleurs et aurait bien voulu renchérir si elle avait pu parler. Implants de merde ! Elle bouda presque puis écouta la suite qui était un peu plus sérieuse, ne disant rien quand Hyeong Su lui déposa un baiser sur ses lèvres. Elle ouvrit son calepin pour y noter quelque chose. « C’est toi qui est assez maso pour me supporter voyons ! Je ne me vois pas aller ailleurs car le Moon Blue Ink est un peu comme ma maison… Je ne pourrais pas aller ailleurs. Par contre, je suis pas sure que tu me voudrais comme femme, je peux être trèèèèès chiante. » Elle tendis son carnet puis lui tira la langue avant de reporter son attention sur son calepin qui était pointé par le tatoueur et c’est avec des étoiles dans les yeux qu’elle entendit les souhaits d’agrandissement de Hyeong Su. Quelle merveilleuse idée, elle en tapa dans ses mains tandis que les plats arrivaient. Elle s’inclina poliment puis s’empressa de prendre son carnet pour y noter sa réponse. « Je veux !!! J’irai chopper quelques objets hihi. Maintenant, comme je ne peux pas manger et écrire, je te souhaite un bon appétit ! » C’était important la nourriture mais c’était encore meilleur lorsqu’elle était partagée avec ceux qu’on aime et qu’on chérit. Au Moon Blue Ink, elle n’avait pas trouvé qu’un emploi, elle y avait trouvé un foyer chaleureux et un homme qui était comme une référence pour elle. Elle ne quitterait cet endroit pour rien au monde tant il était précieux pour tous les souvenirs qu’il contenait.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



 
Maze
C'est comme si j'étais tirée dans tes ténèbre, je tombe encore plus profondément à ton appel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Instruction Technique Armes de Poing
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» Votre plan de travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Archives :: Fini-
Sauter vers: