AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Together forever || Ft. Jae Won [-18 ans]

 :: Archives :: Fini Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Dim 13 Mai - 14:02
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Assis sur le lit d’Hiro, pc sur les genoux, cela fait à présent plus d’une heure que j’essaye de me concentrer sur le dossier qui se trouve sous mes yeux, sans y parvenir. Peu importe toute la bonne volonté que je peux mettre, tous mes pensées ne cessent de se diriger inlassablement vers Jae Won. Ne supportant pas ce que j’ai failli lui faire, j’ai volontairement mis des distances entre nous, mais plus le temps passent et moins j’arrive à me faire à l’idée qu’il ne sera plus jamais à mes côtés. Sans compter que les paroles de sa chanson ne veulent pas me quitter depuis la soirée des talents qu’il a organisés à son café.

Laissant finalement échapper un soupire à cette pensée, je décide de laisser tomber le travail qui s’amoncèle dans ma boite mail. Je n’arriverais de toute façon à rien tant que les choses ne seront pas claires en moi. Pendant plusieurs jours, j’ai bien essayé de réfléchir à la situation, conscient que notre jalousie commune serait un frein, voir un poison pour la relation de couple que l’on avait tenté d’établir entre nous, mais je n'ai jamais trouvée aucune solution. Pour le bien de chacun, je sais qu’il aurait mieux valu tout arrêter là, seulement voilà impossible pour moi de l’oublier. À l’instant même ou Jae Won est monté dans ce taxis, son absence n’a cessé de me détruire un peu plus chaque jour de l’intérieure, me faisant pleurer inlassablement en silence chaque nuit, lorsque je pensais Hiro endormit. Pendant des jours et des jours, j’ai même tenté de me voiler la face sur les sentiments que j’éprouve pour lui. Essayant de me convaincre que ma peine finira par se dissiper et que je finirais par l’oublier avec le temps… seulement en l’entendant chanter cette nuit-là, j’ai fini par comprendre que ce genre de chose n’arriveraient jamais. L’un comme l’autre, nous n’arriverons jamais à passer à autre chose. Durant toute notre vie, secrètement, nous attendrons toujours que l’autre nous revienne. C’est en songeant à cela que soudainement, je m’extirpe alors du lit. Peu importe ce qu’il pourrait arriver dans l’avenir, je n’en peux plus de souffrir de son absence. J’ai besoin de le voir, de le sentir contre moi, d’entendre sa voix …

Sans même prendre le temps de laisser un mot à mon jumeau ou de prendre une veste, je sors alors de l’appartement en toute hâte. Courant à toute vitesse dans les rues de la ville, mes pas me conduisant jusque devant la porte de l’appartement de Jae Won. Essoufflé par ma course, je ne prends pas le temps de calmer ma respiration et sonne encore et encore à sa porte jusqu’à ce que celui-ci l’ouvre. Bien que ce que je lui ai fait me hante toujours, l’envie de le revoir a fini par prendre le dessus sur tout le reste. Voilà pourquoi, alors que finalement, la porte s’ouvre pour laisser place à son magnifique visage, je ne peux m’empêcher de plaquer mes lèvres contre les siennes, alors que je n’ai même pas encore pénétré dans sa demeure.
©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Dim 13 Mai - 23:39
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Assis sur le rebord de la fenêtre ouverte, Jae Won regardait au loin alors que le vent frais frottait contre ses joues. Le café avait fermé toute la journée le temps de ranger le matériel utilisé lors de la soirée des talents, ce qui lui laissait tout le temps de penser. Penser à Nao qui lui manquait énormément, il n’avait plus osé lui envoyer de messages depuis la dernière fois, il l’avait revu lors de cette soirée. Il avait pu lui dire en chanson ce qu’il ne pouvait pas lui dire en parlant, il espérait que cela l’ait atteint même s’il n’en doutait pas vu la prestation qu’il avait faite ensuite. Il voulait retrouver son cadet, aller le voir pour le serrer dans ses bras, pour voir son visage, pour retrouver son parfum, pour le retrouver lui tout simplement. La volonté c’était transformée en nécessité. Il avait besoin de voir. Sans réfléchir plus longtemps, il descendit finalement du rebord, ferma la fenêtre puis se dirigea vers l’entrée pour mettre ses chaussures et commencer à descendre les marches pour arriver à la porte de service. Néanmoins, il était en plein milieu de celle-ci lorsque la sonnette retentit, le faisant soupirer. Ce n’était pas Si Yun, il avait les codes et les clés pour entrer chez lui. De toute façon, peu importe qui c’était, il était prêt à le renvoyer d’où il venait, à moins que cela soit Nao. C’était la seule personne qu’il voulait voir en ce moment même et en ouvrant la porte, ses intentions d’envoyer paître le perturbateur volèrent en éclat puisqu’il s’agissait de lui. Il ferma les yeux lorsqu’il sentit ses lèvres contre les siennes et il entraîna son cadet dans la bâtisse en calant sa main dans le creux de son dos avant de fermer la porte. Doucement, il cala le dos de Nao contre un mur près de l’escalier tout en mettant ses mains sur sa chute de rein tandis que les bras de l’autre homme étaient autour de son cou.
Leurs lèvres se mouvaient en une harmonie parfaite, heureuses de se retrouver. Bientôt, se furent au tour de leurs langues et ils se séparèrent à cause du manque d’air avant de se retrouver à nouveau. Jae Won avait conscience que leur amour était dangereux à cause de leur jalousie respective, qu’ils risquaient encore de souffrir dans le futur mais jamais, jamais il ne pourrait renoncer à Nao. Il espérait qu’il ait aussi cet avis. Il espérait que c’était cela que signifiaient ces baisers. Ces baisers qui embrasaient le corps de l’aîné, il avait l’impression que des milliers de papillons explosaient dans son ventre.

Au bout d’un moment, il passa ses mains sur les fesses de Nao avant d’y faire une légère pression pour qu’il passe ses jambes autour de sa taille. Une fois cela fait, Jae Won monta les escalier, déposant ça et là des baisers papillons dans son cou avant de le remettre contre le mur quand ils furent dans l’appartement. L’aîné éloigna son visage du coup de son cadet puis embrassa tendrement et chastement ses lèvres. « Tu m’as tellement manqué mon chat… J’allais me mettre en route pour venir te voir… » Murmura-t-il avant de redéposer ses lèvres contre celles de Nao, dans un doux baiser.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Lun 14 Mai - 8:59
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Bien conscient que mon comportement actuel n’a aucune logique avec celui de la veille, je décide de faire taire toutes mes pensées à l’instant même où mes lèvres retrouvent celle de mon vis-à-vis. Peu importe ce que je peux ressentir ou pensée, actuellement seul la nécessité de retrouver le corps de Jae Won contre le mien est des plus vitaux. Ce désir, qui brûle ardemment en moi, me consume d’ailleurs tellement rapidement, que je ne peux m’empêcher de lâcher un soupire de plaisir en sentant la main de mon ainé venir se poser sur le creux de mon dos pour me faire entrer. L’embrassant passionnément, je viens placer mes bras au tour de sa nuque pour rapprocher nos deux corps, qui se sont tant manqué, au plus près l’un de l’autre tandis que nos langues finirent par se retrouver ou plutôt se découvrir enfin pleinement.

Pendant des mois, nous avions avancé lentement dans notre relation, privilégiant les regardes et les simples gestes d’affection aux restes. Pendant tout ce temps, la frustration de ne pas succomber à la tentation avait grandi en moi, faisant naître une réelle frustration au fil du temps. Cependant, j’arrivais à m’en accommoder, me focalisant sur le simple fait d’être en compagnie du gérant du café. Seulement après notre dispute, cette envie a peu à peu repris rapidement le pas sur tout le reste, faisant s'évanouir toute la colère que j’avais pu ressentir pour lui après ce fameux soir. Ardemment, mon corps désire celui de Jae Won et je compte bien aller jusqu’où, il faut pour être enfin pleinement comblé.

Nos lèvres se mouvant en harmonie, je ne leur laisse que peu de répit, écourtant au maximum la récupération de nos souffles pour goûter encore et encore à ses lèvres qui m’ont tant manqué. A là moindre rencontre avec le corps de Jae Won, mon corps se met à brûler sous son contact, faisant grandir en moi cette envie irrésistible d’enfin lui appartenir corps et âme. Moi et moi seul.

Bien qu’enivrer par notre baiser, mon esprit reste suffisamment alerte que pour comprendre le message que mon ainée tante de me faire passer en exerçant finalement une pression sur mon fessier. M’accrochant alors un peu plus à son cou, rapprochant dangereusement nos corps l’un de l’autre, je prends une petite impulsion pour venir passer mes jambes autour de sa taille. Sentant, suite à cela, ses lèvres glisser au niveau de ma nuque, je ne peux m’empêcher de lâcher des soupirs de plaisirs avant que mon dos ne retrouve le contact avec un mur une fois dans son appartement. Mais alors que je pensais que l’intensité de nos échanges n’allait faire que s’accroître, je sens Jae Won se radoucir en embrassant chastement mes lèvres.

-« Jae Won, ponçais-je la respiration légèrement saccadé en plantant mon regard dans le sien après son doux baiser, je t’adore, mais par pitié tait toi. »

Reprenant avec avidité ses lèvres, je suis bien décidé à ne plus lui laisser l’occasion de dire quoi que ce soit. Pour une fois entre nous, le temps n’est pas aux paroles. Bien sûr, ils allaient falloir que l’on discute, mais pour l’instant, je ne suis pas venu pour ça.

-« Si tu dis encore un seul mot, prononçais-je en séparant nos lèvres rapidement, tu vas être puni » Pour appuyer mes paroles, je rapproche alors mes lèvres de son cou et vient mordiller cette zone que je sais sensible chez mon ainé. Je n’ai pas pour habitude de faire ce genre de chose et encore moins l’habitude de prendre les dessus dans une relation, mais il faut croire que Jae Won arrive complètement à me faire perdre la tête, dans tous les sens du terme.
©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Lun 14 Mai - 14:34
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue o Sentir les corps de Nao se presser contre le sien, ses lèvres contre les siennes pour échanger des baisers fiévreux, leur envie de se trouver, une envie de plus, toujours plus, la tête de Jae Won tournait agréablement. Ils étaient désormais dans son appartement et même s’il ne l’avouerait pas, il s’était éloigné pour parler certes, mais la raison principale restait qu’il voulait l’admirer. Voir ses lèvres rougies par les baisers, ses yeux désireux de plus, son corps réclamant le sien. Il sentait l’excitation monter dans son corps alors qu’il l’embrassait plus tendrement qu’auparavant mais en ayant bien l’intention de finir par l’embraser tout entier. Un sourire joueur étira ses lèvres aux paroles de son cadet alors qu’il répondit à son baiser passionné avant de soupirer de bien-être en sentant les lèvres du plus jeune dans son cou avant que ses dents ne mordillent sa zone érogène. Il réussit à s’éloigner pour placer son index et son majeur sous le menton de Nao pour pouvoir reprendre ses lèvres avant de déposer plusieurs baisers papillons sur sa mâchoire. Arrivé à son oreille, il la mordilla en le sachant particulièrement sensible à cet endroit avant d’y murmurer quelque chose de sa voix rauque rempli de désir. Il aimait voir le plus jeune entreprenant avec lui mais il voulait quand même mettre quelque chose au clair avant toute chose. « On verra qui punira l’autre. » Sur ces mots, il titilla l’oreille de Nao en passant sa langue, en la mordillant, en l’embrassant avant de refaire pression sur ses fesses pour le porter jusque la chambre sans arrêter de maltraiter ce point sensible. Les réactions de son cadet avaient réussi à réveiller son bas ventre et lorsque ceux-ci se rencontrèrent sous l’effet de la proximité de leurs corps ou plutôt de leur bassin. Sans retenue, il laissa un gémissement s’égarer dans le creux de l’oreille de Nao puis l’allongea sur le lit. Avant de le rejoindre, il retira son pull blanc et s’installa à califourchon sur son amant. Il passa ses mains sous son pull noir pour le soulever, il partit à la découverte de ce torse qu’il avait eu l’occasion de voir par le passé et qu’il voulait toucher depuis longtemps. Sachant que son ventre serait caché de tout, il déposa ses lèvres à côté de son nombril puis mordilla la peau avant de l’aspirer, le marquant ainsi comme il le désirait depuis longtemps maintenant. Il remonta le long de son torse pour déposer plusieurs baisers mouillés dessus tout en remontant son pull avant de l’enlever et marquer sa clavicule.
Il embrassa ensuite fiévreusement son amant tout en laissant ses mains se balader sur son corps, se délectant des réactions qu’il avait. Jae Won le trouvait réellement parfait, il aimait Nao, il voulait lui montrer tout ce qu’il ressentait pour lui. Il tendit un bras afin d’ouvrir le tiroir de la table de nuit pour prendre un tube ainsi qu’un emballage carré et une boite. Il déposa le tout dans le lit puis défit la ceinture de Nao ainsi que le bouton de son pantalon.


LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Lun 14 Mai - 16:57
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Entendant le soupire de bien-être de Jae Won, un sourire en coin vient rapidement apparaître sur mes lèvres satisfait de mon action. Voulant en entendre cependant plus, je m’apprête à réitérer mon attaque, mais bien vite, la main de mon ainé vient m’en empêcher redressant mon visage pour y venir poser ses lèvres une nouvelle fois. Notre baiser ne dura cependant pas bien longtemps, puisque bien vite Jae Won décida de dévier le long de ma mâchoire, me faisant par reflex incliner la tête pour lui donner un meilleur accès. Grossière erreur de ma part, puisque que ce geste, lui permet également d’atteindre plus facilement la zone la plus sensible de mon corps. À l’instant même où ses dents virent taquiner cet endroit, un frisson de plaisir parcourra l’entièreté de mon corps. Ne me laissant aucun répit, ni même celui d’enregistrer parfaitement les mots qu'il vint me murmurer, de nouvelles attaques se suivirent, les plus tentatrices les uns que les autres. Impossibles, pour moi de résister, des soupirs de bien-être vinrent très rapidement se faire entendre tandis que mes mains s’accrochent à son haut pour ne pas que je vienne à chuter sous le plaisir qu’il me procure. Par chance, alors que les forces de mes jambes se dissipent peu à peu, Jae Won me fait à nouveau signe en faisant pression sur mes fesses. Réitérant donc le même geste que précédemment, je m’accroche fermement à lui, laissant mes soupirs se transformer en gémissement de plaisir en entendant mon ainé faire de même sous le contact de nos bassins l’un contre l’autre, avant de me retrouver allongé sur le lit.

Le laissant retirer son pull, je le dévore du regard sans modération appréciant la vue qui s’offre à moi, en venant me mordre la lèvre inférieure. Sentant mon ainé glisser habillement ses mains sous mon haut, je ne peux réprimer un nouveau frisson de désir tandis qu’il vient poser ses lèvres au niveau de mon nombril. Ayant rêvé de nombreuse fois de cet instant, un nouveau soupire plein d’envie traverse mes lèvres pendant que l’une de mes mains vient se placer dans sa chevelure, remontant avec lui tout le long de mon torse jusqu’à ma clavicule ou une nouvelle marque se dessine sur ma peau.

Sentant ensuite ses lèvres venir capturer à nouveau les miennes, je profite de cet instant fiévreux pour balader mes mains le long de son dos, imprimant dans ma mémoire la moindre de ses courbes musculeuses, m’accrochant au passage un peu plus intensément à certains endroits lorsque je le sens finalement s’attaquer à l’ouverture de mon pantalon.

©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Lun 14 Mai - 18:12
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue

LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Lun 14 Mai - 20:39
Jae Won & NaoTogether foreverTenue -

©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Lun 14 Mai - 23:22
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue


Une fois tous les deux habillés pour la nuit, Jae Won se glissa aux côtés de Nao et déposa un baiser sur son front avant d’embrasser ses lèvres. Il le prit ensuite dans ses bras, collant son nez dans la chevelure du cadet, profitant de son parfum qui lui chatouillait les narines. Ils devaient parler tous les deux mais pour le moment, ils aspiraient surtout à se reposer et à se retrouver. « Bonne nuit chaton. » Il caressa ensuite tendrement ses cheveux avant de sombrer dans les bras de Morphée.
Le lendemain, en se levant, Jae Won ne put s’empêcher de sourire face à la vue qui lui était offerte, un Nao endormit c’était vraiment adorable. Il prit son polaroïd acheté d’occasion et se repositionna dans le lit, prenant une photo d’eux. Il la secoua et sourit en voyant le résultat. Magnifique. Il sortit ensuite du lit puis de la chambre pour préparer un petit-déjeuner. Quelques viennoiseries tout juste faites, un café, un chocolat, du jus de fruit frais, un médicament contre la douleur, il poussa jusqu’à cueillir une fleur dans un pot sur son balcon pour la mettre dans un vase et retourna dans la chambre. Il débarrassa la table de nuit puis revint avec le plateau pour le poser dessus avant de s’allonger dans le lit pour caresser le visage de l’endormi. « Debout petit chat, le petit-déjeuner est prêt. » Voyant que Nao ne se réveillait pas, Jae Won entreprit de déposer des baisers papillons sur son visage, son cou, sa mâchoire jusqu’à ce qu’il se réveille. « Bonjour la marmotte. » Il l’aida à s’asseoir dans le lit puis mis le plateau sur leurs jambes avant de caresser tendrement les cheveux de Nao dont la tête avait pris place sur son épaule.

C’était certain, ce genre de matinée, il voulait en vivre plus d’une.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mar 15 Mai - 17:54
Jae Won & NaoTogether foreverTenue -

-« Bonne nuit Jae » Terminais-je avant de m’endormir assez rapidement sur ses mots.

Le restant de ma nuit fut paisible, ayant enfin retrouvé la personne qui me manquait tant, j’ai su retrouver le sommeille qui s’était fait une joie de répondre aux abonnés absents depuis ma dispute avec mon ainé. Manquant donc cruellement de sommeil, il n’est pas bien surprenant que Jae Won ait du mal à me tirer de mes rêves au matin. Ayant déjà le sommeil loure de base, je ne sors finalement de mes rêveries que dans un petit grognement en sentant de petit contacte par ici et par là sur divers endroits de mon visage.

Émergeant difficilement, laissant le temps à mon cerveau de recouvrir toutes ses capacités, c’est en premier lieu une douleur vive au niveau de mon bas du dos et de mon fessier qui termine de me réveiller. Ne pouvant retenir une grimace, j’ouvre malgré tous les yeux pour les poser sur le tendre visage de mon compagnon présent à mes côtés.

-« Bonjour toi » Prononçais-je la voix cassée par l’effort d’hier soir dans un tendre sourire, avant de me redresser dans un effort avec l’aide de mon petit ami. Le laissant placer le plateau sur nos jambes, je pose bien vite ma tête sur son épaule, vidé de toute énergie, tout en glissant ma main dans la sienne.

-« Merci pour ça Jae Won, je meurs justement de faim. »

Plantant mon regard dans le sien, je ne peux empêcher un petit sourire en coin de venir se dessiner en pensant au double sens de ma phrase, avant de lui embrasser chastement les lèvres. M’emparant ensuite d’une viennoiserie, j’en arrache un bout que je viens placer entre les lèvres de mon amant.

-« Hyung, je ne te pensais pas si vicieux tu sais. Il faudra que tu m’expliques, après manger, d’où tu sors l’objet situé dans cette petite boite. Dis-je tout en me replaçant correctement sur le lit pour faire face à ce qui est situé sur le plateau devant moi. Ha …. Je devrais prévenir Hiro aussi … j’ai oublié mon portable chez lui … il risque de s’inquiéter. »
©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Mer 16 Mai - 11:52
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue
Après ce moment charnel où les deux avaient découvert le corps de l’autre et s’étaient laissés embraser par le plaisir, ils s’étaient remis de leurs précédents ébats puis suite à un nettoyage rapide, s’étaient habillés pour dormir. Jae Won se sentait apaisé par la présence à ses côtés, il ne voulait pas qu’il parte, jamais et sur cette pensée, il plongea dans un sommeil profond, sans rêve, qui fut couper naturellement par son habitude à se lever tôt pour s’occuper du café. Il laissa donc Nao seul dans la chambre pour qu’il puisse continuer à dormir tandis qu’il préparait quelques pâtisseries pour le café ainsi que le petit-déjeuner. N’étant pas très bruyant de nature, il n’avait pas peur de se faire entendre et de réveiller son cadet qui, de toute façon, avait un sommeil plutôt lourd. Il n’avait pas non plus à craindre l’arrivée d’un jumeau surprotecteur puisque Hiro n’avait aucun moyen d’entrée ici. En toute sérénité, il fit donc un beau plateau, poussant le romantisme jusqu’au bout avec une fleur. Il pensa aussi à l’éventuel mal de dos et mit donc un cachet à cet effet avant de rejoindre sa chambre avec le plateau qu’il posa sur la table de nuit qu’il avait précédemment débarrassé puis il entreprit de réveiller la marmotte qui dormait toujours. Il eut du mal à le faire émerger de son sommeil et pour éviter qu’il replonge dedans, il essaya de le stimuler en l’asseyant avant de glisser le plateau sur leur jambe. Il sourit en sentant une petite tête sur son épaule et caressa le cuir chevelu de son protéger et il le regarda lorsqu’il le remercia. En voyant son sourire en coin, il se passa la langue sur les lèvres avant de mordiller celle du bas, la relâchant en sentant les douces lèvres de son amant qui se posèrent sur les siennes. L’aîné prit donc le morceau de croissant donné par son copain et le mâcha consciencieusement avant de l’avaler, offrant à son tour un sourire en coin à l’autre. « Je peux même te le dire tout de suite si tu veux… A moins que tu veuilles l’essayer en même temps que t’explique. » Demanda-t-il en arquant un sourcil, une certaine lueur de désir dans les yeux avant d’embrasser la joue à sa disposition et reprendre un morceau de viennoiserie. « Hm ? Si tu veux tu peux utiliser mon téléphone, j’ai le numéro de Hiro enregistré comme il est venu me parler il y a peu. Si tu veux lui envoyer un sms ou l’appeler, fais à ton aise et ne t’inquiète pas. »
Le gérant lui offrit un sourire avant de, à son tour, glisser un morceau de viennoiserie entre les lèvres de Nao et lui montra le cachet sur le plateau. « N’hésite pas à le prendre si tu as mal au dos… Et prendre sans mauvais jeu de mots hein, je te vois venir petit pervers. » Dit-il pour le taquiner avant d’embrasser son cou et de reprendre le cours du petit-déjeuner. Celui-ci finit, il débarrassa le plateau en le mettant sur la table de nuit et donna son téléphone à Nao pour qu’il puisse contacter son frère. En attendant qu’il ait fini, Jae Won reprit la boite dans le tiroir pour la poser sur le lit puis glissa pour s’allonger et poser sa tête sur le ventre de son copain, fermant les yeux pour profiter un peu plus de ce contact. Il caressa doucement la hanche du cadet avant de soupirer d’aise, ne voulant pas se relever. Cependant, il avait à expliquer à son amant la raison de la présence de cette boîte ici et il attendit qu’il ait fini avec le téléphone pour se relever, écarter ses jambes et s’allonger sur le ventre entre celles-ci, prenant appui sur ses coudes pour regarder le plus jeune, posant la boîte sur son ventre. « Un jour, je suis entré dans un sexshop pour acheter du lubrifiant, des préservatifs et l’objet le plus cliché, à savoir des menottes. La vendeuse m’a ensuite donné cette boîte expliquant que tous les nouveaux clients avaient droit à un cadeau, et les habitués également au-delà d’un certain montant d’achat. » Avec une sensualité mesurée, Jae Won passa sa langue sur ses lèvres avant de sortir l’objet de la boîte. Il remonta ensuite sur le corps de son cadet, échangeant avec lui un baiser de plus en plus passionné.


LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 16 Mai - 16:45
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Si j’ai vu la langue de Jae Won passer sur ses lèvres à la fin de ma première phrase ? Bien sûr que oui, mais j’ai volontairement feinté de n’avoir rien vu, pour éviter qu’une nouvelle chaleur dans mon bas-ventre ne vois le jour rapidement, préférant poser mes lèvres tendrement sur les siennes pour profiter de cet instant de répit. Enfin, c’est bien sûr sans compter sur l’esprit tendancieux de mon cher et tendre qui profite de ma demande, pour placer quelques mots qui me font instinctivement rougir à la simple évocation de la chose. Me raclant la gorge en apercevant la lueur de désir dans son regard, je sais parfaitement qu’il s’il vient à vouloir passer sérieusement à autre chose, je ne pourrais pas résister bien longtemps à l’envie de son corps. Le fait que ma main ait dévié de la sienne pour venir se placer sur sa cuisse, appuie d’ailleurs parfaitement cette pensée, bien que je n’aie pas validé mon accord à haute voix.

-«  Un sms ferra l’affaire ne t’en fais pas. Dis-je en reprenant un peu de contenance à l’évocation de mon jumeau, tout en me mordant malgré tout une partie de ma lèvre inférieure en sentant les lèvres de mon conjoint venir se poser sur mon cou. C’est à cause de toi que je suis comme ça … c’est toi le plus pervers de nous deux. »

Bien que dans un moment remplis d’ambiguïté, je ne peux empêcher une partie de mon cerveau de penser à ma moitié. C’est plutôt tendancieux je vous l’accorde, mais c’est plus fort que moi, quoi que je fasse et ou que j’aille, une partie de moi sera toujours occupé à songer au bien-être de mon jumeau. Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher d’appréhender mon retour chez lui, sachant parfaitement que j’allais devoir lui expliquer ce qui s’était produit avec Jae Won. Le fait qu’Hiro ait fouillé dans mon portable pour trouver le numéro du propriétaire du café, m’indique clairement qu’il n’a probablement pas supporté l’état déplorable dans lequel j’étais, à moitié, par sa faute. Comment supportera-t-il donc le fait que je me sois remis si facilement en couple en passant, en plus de cela à l’acte. C’est une question, qui commence sérieusement à me hanter et qui ne me quitte d’ailleurs pas tout le long du petit-déjeuner, que je savoure tout de même en parfaite compagnie.

Le repas finalement terminé, je prends soin de prendre l’antidouleur présent sur le plateau tandis que mon ainé vient à le poser sur la table de nuit. Avalant le comprimé, je prends ensuite son portable qu’il me tend et me met rapidement à écrire un sms, comme prévu à Hiro, tout en ne pouvant m’empêcher de sourire en sentant Jae Won venir poser sa tête sur mon ventre. Quand on y pense, c’est plutôt amusant de voir à quel point notre couple peu se trouver dans deux extrêmes totalement opposés. À la fois niais et romantique, mais aussi depuis cette nuit bien plus perverse et accro aux plaisirs charnels. Du moins, c’est mon cas au vu des pensées qui m’ont traversé l’esprit à peine l’acte fini.

Bien que plongé dans l’écriture de mon texte, je remarque tout de même du coin de l’œil un mouvement non prévu de Jae Won avant qu’il vienne se poser sur moi. Bien sûr, il avait évoqué certaines choses peu de temps avant, mais au vu du calme qui règne en ce moment entre nous, je ne pensais pas possible qu’il puisse mettre sérieusement en pratique ce qu’il avait suggéré plutôt. Reposant donc le portable sur la table de nuit, le texto une fois envoyé, je pose bien vite un regard interrogateur sur mon compagnon, qui en une fraction de seconde me fait écarter les jambes pour venir se placer entre celle-ci. La position étant plus qu’explicité, bien vite le rouge gagne une nouvelle fois mes joues, tandis que mon ainé vient finalement répondre à ma question.

Évidemment, en l’écoutant, je ne peux éviter une pointe de jalousie de venir s’emparer de moi à l’évocation des menottes. Ne pouvant m’empêcher de me poser la question de, pour qui il a bien pu aller acheter ce genre de chose. Fort heureusement pour moi, la langue que Jae Won vient passer une nouvelle fois sur ses lèvres, court-circuite suffisamment rapidement mon cerveau pour que je n’ai pas le temps de me pencher d’avantage la question. Préférant me focaliser sur l’objet qu’il sort une nouvelle fois de sa boite.

-«  A…a…attend, bégayais-je alors en le voyant remonter le long de mon corps, tu ne vas pas … »

©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Jeu 17 Mai - 22:14
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue
Bien qu’il n’ait point eu beaucoup de relations charnelles, Jae Won pouvait attester que Nao était une personne particulièrement réceptive à ce genre de choses. Il voyait qu’il n’était pas indifférent aux dire de l’aîné, qu’il réagissait tout de suite en comprenant les doubles sens. Il sourit en sentant la main du plus jeune glisser sur sa cuisse comme pour lui dire qu’il était d’accord pour essayer cet objet comme il se doit. Le sujet étant redevenu un peu sérieux comme il s’agissait du jumeau de Nao, le gérant évita de placer une parole mal placée et proposa à son cadet de prendre son téléphone afin de prévenir Hiro. Mais bon, chassez le naturel, il revient au galop et très vite le côté pervers revient lorsque Jae Won indiqua à son copain qu’il pouvait prendre l’antidouleur qui se trouvait sur le plateau du petit-déjeuner. Le plus âgé ne pus s’empêcher de pouffer à la remarque de son amant alors qu’il venait de déposer un baiser dans son cou et lui offrit un sourire en coin avec un regard joueur. « Et pourtant c’est toi qui est en train de te morde la lèvre après un simple petit baiser dans le cou, hm ? » Le reste du repas se passa calmement, aucun sous-entendu douteux, aucun geste trop prononcé, juste un moment plutôt doux pour ces deux hommes qui s’étaient retrouvés après plusieurs jours et qui s’étaient découverts cette nuit dans les bras l’un de l’autre.
Une fois le petit-déjeuner terminé, Jae passa son téléphone déverrouillé à Nao puis s’allongea pour poser la tête sur le ventre de son amant en attendant qu’il envoie son message. Il avait pris soin de poser la boîte à côté d’eux dans le lit avant de fermer les yeux, appréciant ce moment qui lui faisait se dire que le plus jeune était revenu vers lui et ne voulait pas partir. Il soupira même d’aise avant d’entendre le portable être posé sur la table de nuit et le gérant écarta les jambes de son copain avant de se placer entre elle puis lui expliquer la raison pour laquelle il possédait cette boite. Ne laissant pas le temps à l’autre de protester, il remonta le long de son corps avant de capturer ses lèvres.


LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 18 Mai - 16:58
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Je n’ai pas voulu l’avouer sur le moment, mais Jae Won a parfaitement raison, je suis tout aussi pervers que lui, disons simplement que je l’exprime autrement. Voir en fait pas du tout, puisque je me contente généralement de garder mes pensées pour moi-même, bien qu’à certains moments ou avec certaine personne mon corps fini par trahir le véritable fond de ma pensée. Plutôt réservée et timide dans une relation charnelle, cela ne veut cependant pas dire pour autant que je suis contre l’idée de tester de nouvelle chose et encore moins quand il s’agit de faire ça avec Jae Won. Franchement, je n’ai jamais aimé subir l’utilisation d’objet dans ce genre d’acte, ayant systématiquement l’impression d’être une vulgaire poupée que l’on manipule à sa guise … mais vous savez quoi, finalement cette sensation que je ne supportais pas, ne me déplait finalement plus autant que ça en compagnie de mon ainée. C’est sans doute pour cela que malgré moi, ma main était venue se poser sur sa cuisse lorsque Jae a évoqué l’utilisation du vibromasseur. Du coup, forcément avec ce genre d’action, je ne pouvais que me retrouver dans les griffes du gérant de café. Livrée à moi-même, je n’ai eu aucune chance de protester, bien qu’au fond, je n’en avais pas vraiment envie.


©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Sam 19 Mai - 9:49
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue


« Je vais aller prendre une douche et au café pour travailler. Repose-toi ce matin, tu dois être crevé avec toute ces émotions fortes. N’hésite pas à m’appeler si tu as besoin, mon numéro est enregistré dans le fixe. » Il déposa un baiser sur son front avant d’aller prendre une douche et il sortit de la salle de bain avec une simple serviette ainsi qu’un gant de toilette pour nettoyer Nao. Il fit bien attention à ne pas le réveiller avant de le couvrir pour éviter qu’il attrape froid. Il s’habilla ensuite, débarrassa le plateau et nettoya l’objet avant de le ranger dans sa boite. Une fois prêt, il quitta son logement, arrivant à temps pour préparer ce qu’il y avait à faire avec Eun Mi avant d’ouvrir le café qui, comme à son habitude était rempli pour assouvir l’envie de douceur des salariés ou étudiants. Il fut surpris de voir Hiro parmi eux qui avait donné le téléphone de Nao à Jae Won avant de prendre une boisson et partir.
Lorsque le café fut plus calme, le gérant laissa son employée prendre une pause et il prit la sienne, montant dans son appartement. Il se dirigea directement dans la chambre où il embrassa chastement Nao. Le logement étant insonorisé, il avait été à l’abris des bruits du café et de la rue. « Ton frère est passé au café, il m’a donné ton téléphone et je t’ai pris un chocolat ainsi qu’un muffin au chocolat. Tu as pu te reposer ce matin ? » Demanda-t-il, soucieux du bien-être de son copain.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 19 Mai - 11:38
Jae Won & NaoTogether foreverTenue -

Fidèle à moi-même, je réussis ensuite à trouver le sommeil durant le peu de temps que mon petit ami passa sous la douche, ne me réveillant que plusieurs heures après. Ne pouvant me mouvoir qu’avec une certaine difficulté, je passe donc le restant du temps couché sur le lit, attendant sagement que mon ainé trouve le temps de me rejoindre. Chose qu’il finit par faire, une bonne heure environ après mon réveil, me décrochant un sourire niais sur les lèvres tandis que ses lèvres vinrent se poser une nouvelle fois chastement sur les miennes.

-« Hiro est passé … prononçais-je la voix cassé par les efforts de ce matin et de la veille, ne pouvant empêcher une pointe douloureuse d’apparaître au niveau de mon cœur à la simple pensée que mon frère ne soit pas venu me voir. Chose qui je le sais est stupide puisqu’il n’avait certainement pas de temps à perdre avec moi, devant se rendre en cours. Merci pour la nourriture, répondis-je en changeant de sujet rapidement tout en me redressant. J’ai pu me reposer ne t’en fait donc pas, mais et toi ? Ça va ? Tu tiens le coup ? »

Il ne faut pas l’oublier, mais je ne suis pas le seul à avoir fait des efforts intensifs et contrairement à moi, mon ainé n’a pas eu le temps de se reposer une seule seconde. M’inquiétant pour lui et déjà en manque de sa présence, je ne peux pas m’empêcher de me pencher sur lui, après avoir entendu sa réponse, pour venir à mon tour poser tendrement mes lèvres sur leur vis-à-vis. Plongeant ensuite mon regard dans le sien, je viens lui caresser tendrement la joue.

-« Jae ….. ne me laisse plus jamais m’éloigner de toi aussi longtemps ... J’ai été stupide de penser que je pourrais me passer de toi …. Parce que ce n’est pas le cas …. Cela ne l’a jamais été … Je suis désolé… »
©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Dim 20 Mai - 0:32
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue
Après avoir dérapé une fois le petit-déjeuner fini, Jae Won avait conseillé à Nao de se reposer puis était allé à la douche. Il devait se préparer afin de pouvoir ouvrir le café qui risquait d’être rempli comme tous les débuts de journée ou encore sur le temps du midi. Avec Eun Min, ils avaient fait toutes les préparations nécessaires avant l’ouverture à l’heure habituelle, assurant le service. La fatigue commençait à se faire ressentir, de même que son envie de retrouver Nao et voir comment il allait alors lorsque sa pause arriva, il ne perdit pas de temps pour monter à son appartement. Il partit directement dans la chambre où il trouva son cadet réveillé, il l’embrassa tendrement avant de lui tendre son téléphone que Hiro avait apporté dans la matinée ainsi qu’un en-cas. Il offrit un sourire désolé à son amant qui semblait contrarié… Certainement le fait que son jumeau ne soit pas venu le voir. « Hum. » Dit-il simplement tout en lui caressant tendrement sa cuisse, n’ayant aucune pensée mal placée en effectuant ce geste. « De rien, j’ai mis un peu de miel, ça va adoucir ta voix qui a dû prendre cher avec tout ça. » Il lui fit un petit sourire joueur avant de s’assoir dans le lit, passant au-dessus de son copain pour s’installer à côté de lui, il avait la flemme de simplement faire le tour. Il écouta la réponse de Nao, hochant la tête à ce qu’il disait. « Un peu fatigué mais je pense que j’arriverai à tenir le reste de la journée, surtout que Eun Mi est là. Ça allège pas mal la charge de travail… Puis savoir que tu m’attends, ça me donne de l’énergie. » Il continua à continuant tendrement sa cuise et accepta volontiers son baiser avant que leurs regards ne s’accrochent l’un à l’autre. Le gérant monta sa main sur la cuisse de Nao pour prendre sa main dans la sienne et déposa un baiser sur ses doigts à l’entente de ses excuses. « Moins stupide que moi quand je suis venu au bar avec Hye Ji… Je suis désolé de ne pas avoir pris en compte ce que tu pouvais ressentir. Malheureusement, nous avons des caractères très explosifs ? Je pense qu’on peut dire ça comme ça, et certainement qu’on se blessera dans le futur, ou peut-être pas, mais je sais bien une chose et c’est certainement encore plus vrai depuis la nuit dernière… » Il laissa un suspens pour l’embrasser à la commissure des lèvres et de le regarder une nouvelle fois dans les yeux, caressant à nouveau sa cuisse. « Je t’ai dans la peau. Je ne peux pas me passer de toi non plus et je t’autorise à me secouer comme un prunier la prochaine fois que je fais une connerie. » Il passa sa main de libre dans les cheveux de son cadet avant de se blottir contre lui, enfouissant sa tête dans son cou et fermant les yeux, inspirant fortement cette odeur unique qui lui avait tant manqué. Il aurait presque pu s’endormir mais ce nœud dans la gorge l’empêcha de se reposer totalement alors que tout ce qu’il avait enfermé dans son cœur pendant presque une semaine commençait à vouloir sortir. Une larme orpheline s’échappa de ses yeux fermés pour couler le long de sa joue.
« Tu m’as horriblement manqué. » Et sur ces mots, il ne put retenir plus longtemps ce qui ne demandait qu’à s’échapper depuis un moment. Toutes ses peurs, tous ses doutes, toute sa solitude, ce manque horrible de l’autre et cette envie de le revoir sans jamais oser. Toutes ses barrières explosaient en présence de Nao, l’une des rares personnes à voir ses faiblesses.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Lun 21 Mai - 22:57
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Je ne peux le nier, bien que je n’ai rien laissé transparaître sur l’instant, les paroles de mon ainé on bel et bien fait chavirer mon cœur pendant un cours instant. Savoir que ma simple présence le motive à tenir le coup durant sa journée me réchauffe le cœur, me donnant envie de reste à jamais dans cet appartement à l’attendre pour l’éternité. Pour beaucoup de monde, j’en suis bien conscient, cela ne serait cependant pas une vie et sans doute même perçu comme un genre de prison doré, mais il en est complètement autrement pour moi. Ce genre de chose serait même presque un rêve inaccessible. Une idylle que je sais irréalisable, et qui pourtant, continuera à me faire rêver nuit et jour. Avec Jae Won même enfermé dans cette pièce, je sais que je ne pourrais jamais me lasser de sa présence, son odeur que j’aime tant continuera d’ailleurs à m’enivrer éternellement. Alors oui, je voudrais rester dans cette pièce à jamais pour le combler de ma présence et voire ce tendre sourire qui me fait chavirer le cœur, éternellement sur son visage. Ici, rien ne pourrait nous atteindre, loin serait derrière nous notre passé et cette dictature qui nous imposes tant de règle et de secret. Malheureusement, tout ceci n’est qu’un rêve impossible. Un sentiment éphémère qui se fait bien vite rattraper par la réalité de nos vis et de nos actes commis, il y a peu de cela. Bien que j’aie voulu souhaiter tout oublier dans ses bras, ne jamais plus revenir sur ce sujet, cela a finalement été plus fort que moi. Malgré moi, les mots ont passé la barrière de mes lèvres pour exprimer ce que j’avais pu ressentir durant cette trop longue séparation, et maintenant que les mots sont dits … je sais que jamais plus cette petite bulle de sérénité ne pourra revenir.

Mon regard planté dans le sien, savourant le moindre contacte que Jae Won me permet d’avoir, je l’écoute attentivement le cœur serré. Je voudrais lui dire, qu’il n’y est pour rien dans cette histoire, que tout était de ma faute … mais ce n’est malheureusement pas le cas … Tout comme le fait d’ailleurs qu’il est possible que l’on ne se blesse pas dans le futur … Voyant comment une simple jalousie à mal tourner, je n’imagine même pas dans quel enfer la vie finira par nous conduire. Cependant malgré cela, malgré cette certitude que l’un comme l’autre souffrira encore, je n’arrive plus à me résigner à couper les ponts avec lui. Je pense d’ailleurs qu’il en va de même pour Jae Won puisque s’arrêtant momentanément dans ses paroles, il vient m’embrasser le coin de lèvres avant de prononcer une chose qui me fit rater un nouveau battement de cœur.

Profondément touché par ce qu’il vint de dire et ressentant exactement la même chose, j’aurais souhaité pouvoir dire quelque chose, malheureusement avant même que mon esprit ne se remet en route, mon corps se fait attirer contre celui de mon vis-à-vis. Instinctivement, sentant cette douce chaleur contre mon corps que je déteste tant, je viens glisser tendrement mes mains dans le dos de mon compagnon, savourant ce tendre contacte que j’aime tant. Choisissant de ne pas briser ce moment, je préfère finalement ne rien dire et laisse le silence s’installer entre nous. Un doux et agréable silence qui cependant, se retrouver briser par de nouvelles paroles, bien plus poignantes cette fois-ci. Bien que ce soit des mots remplis d’amour, je peux facilement ressentir toute la peine qui est transmise dans ses vingt-trois lettres, me faisant resserrer mon emprise sur le dos du gérant du café, le collant d’avantage à moi.

-« Toi aussi tu m’as horriblement manqué… » C’est un fait établi, je ne serais pas venu chez lui sur un coup de tête si cela n’avait d’ailleurs pas été le cas.

La gorge nouée tant par l’effort de la veille que par cet instant poignant, je me détache finalement légèrement de mon petit ami pour plonger à nouveau mon regard dans le sien. Détachant mes mains de son dos, je viens encercler son visage, que je me mets à choyer tendrement de mes pouces.

-« Jae Won …ce que je ressens pour toi …. Je ne l’ai jamais éprouvé pour nulle autre personne. Être loi de toi pendant une semaine … ça m’a rendu malade …. Je ne veux plus ressentir ça. Je ne veux plus te voir triste. Je te promets, à partir d’aujourd’hui que, quoi qu’il puisse arriver entre nous …. Jamais plus je ne t’abandonnerais … jamais plus … » Voulant celer cette promesse, je viens alors poser mes lèvres contre les siennes, comme je ne l’avais encore jamais fait auparavant, dans une tendresse infinie reflétant l’amour profond que j’ai pour lui.
©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Ven 25 Mai - 13:40
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Tenue
C’était très rare que Jae Won s’absente du café lors d’une pause, restant généralement dans son bureau mais avec Nao chez lui, il ne se voyait pas le laisser seul. Il avait besoin de le voir, de retrouver sa présence, la seule qui pouvait réussir aussi bien à l’apaiser qu’à briser toutes ses barrières. Il ne put s’empêcher de l’embrasser en le voyant réveiller dans son lit et lui rendit son téléphone que Hiro avait apporté dans la matinée. L’instant était plutôt serein, c’était comme si rien ne s’était passé entre eux une semaine auparavant, que tout était rentré dans l’ordre mais l’un comme l’autre se doutait que ce n’était que retarder le moment où ils devraient en parler. Comme une bombe à retardement. Néanmoins, celle-ci ne ferait qu’exploser la bulle de sérénité qui s’était installée dans le couple mais ne ferait pas exploser celui-ci. Sinon, rien ne se serait passé la nuit d’avant ni même la matinée. Finalement, le temps des aveux étaient arrivés et caché dans le cou de son petit-ami, le gérant avait laissé ses larmes silencieuses couler le long de ses joues. Cette personne qu’il serrait contre lui était sa faiblesse. C’était tout aussi simple. Finalement, le plus jeune lui fit relever la tête afin de se confesser à son tour. Le cœur de l’aîné rata certainement plusieurs battements parce que même s’il s’en doutait, savoir que son copain ne l’abandonnerait pas était un réel soulagement. Il savait qu’il n’aurait pas supporté de le perdre comme il avait déjà perdu son frère.
Leurs lèvres scellées comme leur promesse, Jae Won s’assit à califourchon sur Nao tout en passant ses mains dans son dos. Ses yeux fermés, il laissa sa langue partir à la recherche de sa jumelle afin de se lier avec pour échanger un doux baiser. Dedans ils pouvaient ressentir tous ces sentiments qu’ils avaient éprouvé loin de l’autre, ce qu’ils ressentaient pour l’autre. Il était bien loin de ceux ardents qu’ils avaient échangé dans la soirée ou dans la matinée. C’était tendre mais aussi désespéré. Par manque d’air, ils se séparèrent et le gérant rouvrit les yeux afin de regarder son copain, posant sa main sur sa joue pour la caresser tendrement. S’il avait pu, il l’aurait fait sien une nouvelle fois mais avec beaucoup plus de douceur qu’avant comme pour prolonger l’instant mais il savait que ce n’était pas le moment. Non seulement il devrait bientôt retourner au café mais son cadet avait déjà assez reçu comme ça. Simplement, il déposa un baiser chaste sur ses lèvres et un autre dans son cou avant d’enfouir sa tête à cet endroit, s’enivrant de son odeur si agréable. « Si ça tenait qu’à moi et que ça ne faisait pas psychopathe, j’aimerai te garder dans cet appartement, près de moi, pour l’éternité. » Il finit par relever la tête au bout de quelques minutes. « Attends-moi ici, je reviens dans quelques secondes. » Il l’embrassa sur le coin des lèvres puis se leva pour aller dans le salon afin de prendre quelque chose dans la commode avant de repartir dans la chambre pour tendre une enveloppe à Nao. « Prends-ça, s’il te plait. » Ce qu’il tendait était le code qui permettait d’ouvrir la porte du bas et la clé. Pour certains ce n’était pas grand-chose mais pour Jae Won c’était beaucoup puisque son appartement pouvait aussi faire office de jardin secret et seulement une personne avait la clé avant.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 25 Mai - 15:01
Jae Won & NaoTogether foreverTenue - Nos lèvres l’un contre l’autre, scellant à jamais cette promesse secrète, je ne peux m’empêcher de laisser s’échapper un sourire de bien-être en sentant le poids de mon petit ami venir s’installer sur mes jambes. Savourant ce rapprochement, je viens glisser mes mains de part et d’autre de sa taille, rapprochant nos corps l’un de l’autre, tandis que nos langues se retrouvent finalement. Contrairement à nos baisers habituels, celui-ci est empli de tendresse rendant cet instant encore un peu plus particulier. Bien que je ne sache pas ce que l’amour peut signifier, je peux aisément ressentir à travers notre échange toute l’affection que l’on peut ressentir l’un pour l’autre. Parfaitement conscient que je n’ai normalement pas le droit de me laisser consumer par la présence d’un homme, je ne peux néanmoins plus me résigner à garder Jae Won loin de moi. Le besoin de sa présence est à présent devenu vital pour moi, au même titre que celle de mon jumeau. Je ne sais pas où notre relation nous conduira, sans doute sur un chemin remplis de souffrance et de douleur, mais aujourd’hui, je suis prêt à faire face à n’importe quoi du moment que mon ainé est à mes côtés.

Finalement après de longues minutes à nous échanger le besoin vital de la présence de l’autre que l’on ressent l’un pour l’autre, nos lèvres finissent par se séparer par ordre de notre organisme, hurlant à tout-va dans notre tête son manque d’air. Bien évidemment, ma capacité pulmonaire aurait pu largement encore supporter une apnée prolongée, mais sachant que ce n’est pas le cas de Jae Won, je le laisse s’éloigner de moi à contre cœur, reportant mon regard sur lui lorsque sa main vint se poser sur ma joue. Yeux qui finalement, finissent bien vite par se refermer en sentant à nouveau les lèvres de mon partenaire venir se poser délicatement contre les miens, suivit de mon cou, là où vient se nicher à nouveau sa tête par la suite.

-« On s’en fiche que cela fasse psychopathe. » Lui murmurais-je à l’oreille, ne pouvant m’empêcher de sourire en songeant que j’ai éprouvé la même envie il y a peu. Resserrant alors mon étreinte sur son corps, passant mes mains dans son dos, je laisse le silence s’installer entre nous, savourant probablement une dernière fois la chaleur du corps de Jae Won contre le mien au vu du temps déjà écoulé depuis qu’il est revenu dans sa chambre.

Finalement comment prévu, après quelques minutes, je sens le gérant du café se détacher définitivement de moi après avoir posé ses lèvres contre ma peau. Observant alors mes genoux à présent vide, j’éprouve une désagréable sensation de froid sur celle-ci. Fort heureusement cependant, je n’ai pas le temps de m’épancher sur cet horrible vide, car mon ainée regagne finalement bien vite la chambre, une enveloppe à la main. Curieux de savoir ce doit-il peu bien s’agir, je m’en empare alors comme demandé, la tête légèrement penchée sur le côté avant de l’ouvrir. C’est là que mon regard vint se poser sur une chose particulièrement simple, mais qui réussit tout de même à me faire rater un battement de cœur. Sans prononcer le moindre mot, je viens alors me mettre sur mes genoux, me faisant gagner quelques centimètres destinés à me permettre d’atteindre plus facilement les lèvres de mon petit ami pour une fraction de seconde.

-« J’en ferais bonne utilisation »

Beaucoup de couples trouveraient certainement ce geste banal, mais pour moi qui n’ai jamais vécu une telle relation, je ne peux qu’être des plus heureux. D’autant plus que je sais pertinemment ce que peut représenter ce geste pour Jae Won. Comme moi, il tient à son intimité et à sa vie privé, le fait donc qu’il me permettre de pouvoir entrer dans sa bulle à tout moment me réchauffe le cœur. Le visage rayonnant de bonheur, je sais cependant que cette preuve d’amour, termine mon moment passé en compagnie de mon ainé. Glissant alors mes mains autour de sa nuque, je viens une nouvelle fois poser chastement mes lèvres sur les siennes avant de planter mon regard dans le sien.

-« J’essayerais de passer te voir cette nuit après mon boulot. Et si je veux y arriver, il va vraiment valoir que je rentre chez moi me reposer. Glissant l’un de mes mains dans ses cheveux un sourire plus joueur vient alors orner mes lèvres. Parce que, je sais que si je reste ici, je ne vais pas y arriver et tu n’arriveras pas non plus à te concentrer sérieusement sur ton travail.»

Posant une dernière fois mes lèvres sur celle de mon vis-à-vis, je m’extirpe du lit tant bien que mal, essayant de faire abstraction de la douleur qui tiraille le bas de mon dos.

-« Heu …. Par contre … Lançais-je en m’apercevant du peu de vêtement présent sur moi, je vais peut-être essayer de retrouver mes vêtements avant. Un rire cristallin vint sortir de ma gorge à ses mots. Ce n'est pas gagné je pense, mais ne t’inquiète pas et va travailler. On se revoit ce soir, c’est promis. Sauf si bien sûr, je passe voir Hiro avant et qu’il ne me laisse pas partir » Terminais-je dans un nouveau rire.
©️ 2981 12289 0

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Ven 25 Mai - 21:05
Tokunaga Nao & Park Jae Won

Together forever
Contre son cadet, Jae Won se sentait bien, comme s’il avait enfin trouvé sa place après des années à la chercher. Un silence agréable s’installa entre eux, profitant simplement de la présence de l’autre mais le gérant avait des obligations tout comme Nao qui devait aller travailler. Ce n’est pas parce qu’ils étaient en froid qu’il n’avait pas pensé à le stalker, connaissant ses horaires sur le bout des doigts. Finalement, au bout de quelques minutes, il finit par se lever pour rejoindre le salon puis prendre une enveloppe dans une armoire avant de repartir dans la chambre pour donner ce qu’il avait pris précédemment pour le donner à son copain. Il s’agissait du code pour déverrouiller la porte du bas ainsi que la clé de son appartement, c’était quelque chose d’important pour eux même si ce geste pouvait semblait anodin pour les autres couples. Il ferma les yeux le temps que leurs lèvres soient en contact et le regarda avec un sourire tendre. « Je sais que tu en feras bon usage. » Il glissa ses mains dans son dos et laissa ses yeux se ferme au contact de leurs lèvres les unes contre les autres puis échangea son œillade. Il aurait aimé le garder près de lui encore un peu mais ils devaient y aller tous les deux. « Maiiis… » Il fit une petite moue boudeuse avant de continuer. « J’avais envie de faire un petit caprice pour que tu reste mais malheureusement on doit y aller tous les deux. » Un dernier baiser et le cadet s’extirpa du lit, suivit de l’aîné qui le suivit en se levant. Il posa sa main sur le bas de son dos, se doutant de la douleur qu’il pouvait ressentir. « J’aime bien te voir comme ça. » Il se mordit la lèvre inférieure en effleurant l’une de ses marques puis le regard beaucoup plus tendrement. « Si tu veux, tu peux prendre certains de mes vêtements et me les rendre plus tard, n’hésite jamais à te servir. Je t’attends dans l’entrée, j’ai envie de te faire des bisous avant de partir. Et pour ce soir, ne t’inquiète pas d’accord, passe du temps avec ton jumeau avant tout, je comprendrais parfaitement. N’oublies pas non plus la boisson, je veux bien que les gobelets gardent les boissons au chaud pendant un temps mais c’est pas une raison. » Il déposa un baiser sur sa tempe puis partit dans l’entrée pour attendre Nao qui revint habillé, il le prit par la taille et l’embrassa tendrement. « Fais attention à toi d’accord ? Repose-toi bien aussi. » Il l’embrassa une nouvelle fois puis ouvrit la porte de l’appartement avant de laisser son copain passer et le suivre. Il ferma à clé avant de descendre et ouvrit la porte de derrière afin d’accompagner Nao jusqu’à la fin. Il le regarda s’éloigner puis rejoignit le café, il pensait énormément à son cadet tout en réussissant à faire du bon travail jusqu’au bout. Il avait envie de le retrouver mais se douter que ce ne serait pas pour ce soir et que Hiro le garderait pour la nuit. Ce qui était tout à fait compréhensible.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Diapason..... quand tu nous tiens.....(accutron inside et forever!!!)
» comparatif Troll GT et Troll forever Young
» Hostas nain
» tarte aux poires à la frangipane
» [Val d'Isère] TSD6 Fontaine Froide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Archives :: Fini-
Sauter vers: