AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Good morning || ft Tokunaga Nao

 :: Archives :: Fini Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 9 Mar - 1:11

   

Good morning

   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro


Un gémissement quitta les lèvres du noiraud lorsque les rayons du soleil vinrent caresser ses paupières closes. Il tenta de se retourner afin de se rendormir mais son bras rencontra une masse ce qui le fit se réveiller d’un coup. Il se leva en ouvrant les yeux tout en se demandant pourquoi il n’était pas tout seul dans son lit, il tourna le regard pour voir le corps endormi de son frère. Corps endormi qui commençait à se réveiller vu comment Hiro venait de sursauter en se rendant compte qu’il n’était pas tout seul. Heureusement, il avait eu l’esprit de regarder avant de crier au viol parce que rentrer chez quelqu’un pour aller dans son lit, si c’était un étranger, c’était plus du viol que du vol. Il sourit en voyant le brun s’éveiller et déposa tendrement un baiser sur la tempe de son jumeau avant de se mettre sur lui pour l’écraser dans un câlin. Ça lui apprendra à venir dormir chez lui sans l’avertir au préalable, surtout que le jeune homme appréciait ces contacts avec Nao. Il avait vécu 22 ans sans lui et depuis leurs retrouvailles, il aimait bien le toucher, il avait l’impression que ça leur permettait de se connecter, d’être complet l’un et l’autre. « Debout jeune homme, t’as des trucs à m’expliquer comme ta présence dans mon humble literie. » De toute façon, qu’il parle ou non, il n’avait pas l’intention de bouger maintenant. Son réveil n’avait pas sonné et il était tôt. Il ferma les yeux et blottit son visage dans la couverture, sans bouger du corps de son frère qui était plutôt confortable. « En vrai, on parlera plus tard. Bonne nuit. » Avait-il grommelé dans le draps en s’installant confortablement contre l’autre jeune homme, s’agrippant aussi à lui pour ne pas qu’il quitte le lit. Il aimait bien dormir avec son jumeau, c’était plutôt reposant mais en même temps, ils étaient des moitiés séparées donc ne se sentaient bien qu’avec l’autre. Du moins, c’était le cas pour Hiro. Celui-ci soupira de bien-être puis se rendormi en se disant qu’ils auraient tout le temps de parler au réveil, après avoir dormi encore quelques minutes voire quelques heures. Personne ne pouvait cracher sur du temps de repos e plus, n’est-ce pas ? Surtout quand on est jeune.
Très vite, l’étudiant se rendormi pour se réveiller seulement lorsqu’il eut son quota de sommeil. Il n’y avait plus pensé mais aujourd’hui, il n’y avait aucune alarme qui n’allait sonner car il n’avait rien à faire.

   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Lun 12 Mar - 21:34


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
La nuit avait été difficile. En plus d’avoir travaillé jusque très tard dans la soirée, je m’étais finalement convainque de suivre l’une de mes clients jusqu’à chez elle. Seulement voilà, à peine avais-je franchi la porte de son appartement que je sus immédiatement que je n’allais pas pouvoir faire semblant. Normalement, il n’était pas trop compliqué pour moi de fréquenter la gente féminine, certes, j’ai une préférence pour les hommes, mais pour le bien de mon image dans cette ville, j’arrivais sans trop de difficulté à me forcer un peu. Malheureusement pour moi, depuis la rencontrer d’un certain jeune homme, ce genre de chose est devenu de plus en plus compliqué pour moi. De voir faire ce genre de chose, uniquement parce que New Life Corp m’a forcé à devenir la personne que je suis aujourd’hui, commence peu à peu à me rendre malade. Seulement voilà, quand bien même je ne me supporte plus et je ne supporte plus faire ce genre de chose, je n’ai pas vraiment le choix. Alors ce soir-là, plutôt que de me forcer à coucher avec cette fille, j’ai prétexté je ne sais plus trop quelle raison, en lui promettant que l’on remettrait ça. Je ne pourrais pas y couper, mais au moins, pour cette fois j’y avais échappé.

En rentrant donc chez moi, la fatigue me gagna très vite. Sachant parfaitement que je pourrais non s’en mal m’endormir dans le taxi qui me reconduirait chez moi, j’optai finalement pour un domicile bien plus proche de ma position actuelle. C'est comme ça, que je finis par me retrouver dans le lit de mon jumeau. Ayant les clés de chez lui, je m’étais introduit dans sa demeure le plus discrètement possible avant de me glisser dans son lit vêtu uniquement de mon boxer.

Mais voilà, alors que je pensais avoir une nuit paisible, c’est finalement un mouvement vif qui me tira malgré moi de mes songes. Dans un gémissement plaintif, j’ouvris alors un œil pour finalement voir mon frère assit dans mon lit occupé à me dévisager. Il est vrai que son réveil n’a pas dû être des meilleurs qui soient en se rendant compte de la présence d’une autre personne dans son lit.

-« Hirooo, tu m’écrases …. » Prononçais-je la voix enroué par la fatigue en le sentant finalement s’écrouler sur moi pour m’offrir un câlin. Protestant faiblement, je ne le repoussai pas pour autant. Bien au contraire d’ailleurs, je viens machinalement enrouler son corps de mon bras alors que mes yeux se refermèrent déjà.

Il n’y avait rien à faire, malgré mon envie de lui détruire l’existence, j’ai très vite faibli face à la connexion indéniable qu’il y a entre nous. Au moment même où mon regard a croisé le sien le jour de nos retrouvailles, j’ai su que tous mes projets allaient tomber à l’eau. Impossible pour moi de lui faire du mal, pour la première fois en 22 ans, je me sentais enfin heureux et entier.

-« Je te déteste » Marmonnais-je dans un sourire, bien conscient qu’Hiro comprendrait que ce message était uniquement lancé parce qu’il venait de me réveiller pour rien.

Fort, heureusement pour mon frère, j’ai une facilité déconcertante à me rendormir. C’est donc après avoir soupiré de bien-être que je replongeai bien vite dans les bras de Morphée, profitant de la douce chaleur du corps de Hiro contre le mien pour ne me réveiller que plusieurs heures après.

-« Bonjour toi. Lançais-je finalement à Hiro, le voyant réveillé, la voix toujours aussi enrouée que précédemment. Tu as bien dormi ? Terminais-je en le gratifiant d’un sourire après lui avoir embrassé la tempe. Je suis désolé de t’avoir fait peur à ton réveil… J’aurais dû te prévenir mais tu étais vraiment trop mignon en train de dormir. »
code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 23 Mar - 23:55

   

Good morning

   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro


Dormant très bien à la base, Hiro n’eut aucunes difficultés à se rendormir, la présence de son jumeau près de lui, lui faisait vraiment du bien et l’apaisait grandement. Il avait à peine marmonné un ment pas, je sais que tu m’aimes » dans sa barbe qu’il s’était rendormi. Il avait l’impression que depuis que Nao était entré dans sa vie, il avait retrouvé une part de lui, ce qui avait une certaine logique. En effet, ils étaient chacun comme une partie de l’autre qui avait été séparée depuis trop longtemps et ne cherchaient qu’à se retrouver. En tant que jumeau, ils étaient une seule entité quand ils étaient réunis et avoir passé vingt-deux années loin de l’autre avait créé un manque qu’ils devaient combler. Un manque qu’ils n’auraient pas ressenti si leurs parents n’avaient pas pris cette décision de les séparer. Il dormit paisiblement pendant un moment jusqu’à ce que Morphée le libère de ses bras. Il était l’heure de se réveiller. En voyant que l’autre jeune homme dormait toujours, il roula doucement sur le côté et l’observa avec un doux sourire. Il resta sous les couettes, un bras autour de sa taille. Une position qui pourrait prêter à confusion si on ne connaissait pas la nature de leur relation et qui pourrait leur attirer des problèmes s’ils n’avaient pas été jumeaux. La société était vraiment homophobe. Préférant ne pas devenir morose à cause de ses pensées, Hiro secoua doucement la tête puis passa une main dans les cheveux de Nao afin de les remettre lentement en place. Ses gestes étaient doux, il faisait vraiment tout pour qu’il se réveille de lui-même afin qu’il ait un vrai sommeil réparateur. Tout le monde sait que les réveils brutaux sont conseillés si on veut se réveiller en étant fatigué.
Quand le brun ouvrit les yeux, le noiraud lui offrit un doux sourire avant de déposer un baiser sur sa joue. « Bonjour à toi aussi. » Comme il était réveillé depuis un moment, sa voix était plutôt claire. Il ferma les yeux en sentant les lèvres de l’autre jeune homme sur sa tempe puis les rouvrit afin de pouvoir répondre à la question qu’il venait de poser. « Bien dormi oui, je dors toujours bien quand tu es là, c’est fou. » Dit-il en riant légèrement. Il était de bonne humeur ce matin. « Et toi petite marmotte, bien dormi ? » Il se rapprocha un peu de Nao sans jamais s’arrêter de sourire, écoutant l’explication du pourquoi il ne l’avait pas réveillé. Hiro ne put s’empêcher de faire une moue boudeuse. « Je suis pas mignon, tu dis n’importe quoi… Mais bon, je te pardonne parce que c’est toi. » Il esquissa un sourire puis décida de se lever, se séparant à contre cœur de l’étreinte de son jumeau. Hors du lit, l’étudiant s’étira pour détendre ses muscles. « On va faire le petit-déjeuner ? Je vais dans la cuisine, je te laisser te lever. » Ainsi, il partit dans la cuisine sans mettre un vêtement, restant donc en boxer. Il faisait plutôt bon, il était chez lui en compagnie de son jumeau, il aurait tord de ne pas en profiter.

   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 30 Mar - 20:28


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Observant mon jumeau à mes côtés dans son lit, je ne peux m’empêcher de me laisser envahir par un sentiment de remords plus que désagréable, tandis que Hiro me confie de toujours bien dormir en ma présence. Bien entendu, cela va de même pour moi, mais cela n’empêche pas mon cœur de se serrer douloureusement dans ma poitrine à chaque fois que je l’observe. Comment puis-je m’en sortir ? De base, j’étais réellement partir sur l’idée de lui pourrir la vie voire carrément de me servir de lui avant de le faire souffrir, mais c’est idée à vite disparu dans le fond de ma tête quand j’ai posé mon regard sur lui le jour de notre rencontre. Et même si à chaque fois, j’essaye de me convaincre que c’est la meilleure chose à faire, à chaque fois que je me retrouve avec Hiro, je n’arrive à rien. Je me noie toujours dans son regard et dans ce contact si addictif que j’ai établis avec lui. Honnêtement, je ne sais pas comment notre relation va finir, parce que je n’arrive pas à oublier cette rancœur stupide que j’ai envers lui, mais malgré cela, je n’arrive pas non plus à débuter mon plan de peur de perdre ce sentiment de plénitude que j’ai avec lui.

-« Tu sais bien qu’avec toi, je dors toujours parfaitement. »

Finalement, plutôt que de me prendre la tête avec ça, j’ai bien vite fini par décider de me laisser aller avec Hiro. De toute manière, il est certain à présent que je ne pourrais plus jamais me passer de sa présence. Il suffit de voir l’horrible manque qui règne dans mon cœur lorsqu’il n’est pas à mes côtés. Évidemment, ce sentiment de haine mélangé à de la jalousie mettra des années avant de s’en aller complètement, mais je préfère subir ça en silence plutôt que de faire de la peine à mon jumeau en lui racontant mon histoire.

-« Heureusement que tu me pardonnes, lui répondis-je dans un sourire, ce n’est pas de ma faute si tu ne veux pas reconnaître la vérité. » Bien qu’en l’observant sortir du lit, je ne suis finalement pas certain que le mot mignon soit vraiment le qualificatif le plus approprié pour lui. Nul doute d’ailleurs que si j’avais fait sa rencontre sans savoir qu’il s’agit de mon frère, il est fortement probable que j’aurais craqué sur lui.

-« Je suppose que tu ne me laisses pas le choix » Lui répondis-je ironiquement avant de m’extirper du lit dans un soupir. Nul doute que si j’avais pu, je serais resté une journée à dormir dans ce lit tant j’ai de sommeil à rattraper. Malheureusement, n’étant pas possible puisque je veux profiter d’Hiro, j’attrape finalement mon pantalon que j’enfile avant d’observer un moment mon reflet dans la glace. Bien qu’en apparence, aucune différence ne soit visible avec le corps d’un véritable humain fait de chair et de sang, le tatouage qui orne entièrement mon flanc gauche, vient me rappeler constamment que je suis devenu un monstre. Une chose que je n’aurais jamais souhaité devenir.

En y songeant, si nos rôles avaient été inversés, c’est probablement mon jumeau qui aurait fini comme un vulgaire esclave réduit à obéir à une société qu’il déteste. Finalement, peut-être que ce n’est pas plus mal que ce soit moi qui aie été abandonné. La simple idée qu’Hiro puisse souffrir comme je souffre actuellement, me rend malade. Jamais je n’aurais pu supporter que par la faute de notre mère et de la mienne, une partie de ma chair et de mon sang ait eu à subir ce genre de chose. Au final, même si je me déteste à cause de cela, je préfère mille fois plus que ce soit moi qui doive porter ses organes mécaniques plutôt que de l’inverse.

Passant ma main dans mes cheveux, je tente de chasses mes idées noires avant de finalement rejoindre ma moitié dans sa fameuse cuisine, vêtu uniquement d’un pantalon. Le voyant déjà affairé à préparer le petit-déjeuner, je viens enrouler mes bras au tour de sa taille, collant mon torse à son dos, avant de lui déposer un baiser sur l’épaule.

-« Laisse-moi m’en occupé, lui murmurais-je gentiment pour ne pas lui vriller les tympans de grand matin avant de me séparer légèrement de lui, pour lui laisser la possibilité de se mouvoir à sa guise. Je ne voudrais pas que mon frère pense que je profite de sa gentillesse. Surtout que passant le plus clair de mon temps dans un super café, j’ai appris pas mal de chose délicieuse à réaliser pour le petit-déjeuner. »
code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Mar 3 Avr - 1:07

   

Good morning

   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro


Si Nao n’avait pas été son jumeau, Hiro aurait très certainement pu avoir une liaison d’un soir au moins avec lui. Il fallait se rendre à l’évidence que c’était un beau jeune homme qui avait un corps de rêve et le fait qu’il se sentait pleinement lui-même en sa compagnie n’aidait pas au fait qu’il aurait très certainement pu succomber à la tentation si aucun lien de parenté ne les unissait. Alors bien sûr, pour ressentir toujours un peu plus ce sentiment de plénitude qui l’envahissait en sa compagnie, le noiraud était d’un actuel tactile en présence de sa moitié et ne pouvait s’empêcher de le toucher mais aussi de sourire quand l’autre faisait un geste envers lui. Il avait besoin de retrouver ce lien dont il n’avait pas pu profiter pendant vingt-deux ans et qui avait créé un énorme vide en lui. A l’entente des mots de Nao, le jeune homme ne put que lever les yeux au ciel pour montrer le ridicule de ses paroles. « C’est toi le plus mignon de nous deux voyons. » Hiro retint une taquinerie comme quoi il était le plus sexy des deux et sorti du lit en ne laissant pas le choix à son jumeau de faire de même puis alla dans la cuisine en attendant que l’autre se lève. N’étant pas pudique de base, il partit dans la cuisine uniquement vêtu d’un boxer et commença à préparer les boissons, n’étant pas assez douer en cuisine pour faire un menu très élaboré. Il mit le filtre dans la cafetière et n’eut pas le temps de faire autre chose qu’il sentit des bras autour de sa taille, le faisant sourire tout en fermant les yeux. Instinctivement, l’étudiant se rapprocha de la source de chaleur se trouvant dans son dos avant que celle-ci ne s’évapore. Il se tourna vers Nao et posa ses avant-bras sur ses épaules avant de lier ses mains entre elles derrière sa nuque. Si personne ne connaissait la relation qui les unissait, on aurait très bien pu se méprendre et croire que c’était un couple mais il n’en était rien. Déjà ils étaient jumeaux et le noiraud ne savait pas si son frère aimait les hommes ou les femmes.
Avec un sourire, Hiro regarda Nao avant de faire une moue boudeuse. « Tu sais très bien que de toute façon, mes compétences culinaires sont très limitées. Je pourrais que te faire une boisson ou des toast pour petit-déjeuner, c’est nul, non ? » Après avoir embrassé la joue de son frère, il s’appuya sur un des murs de la cuisine, n’ayant pas énormément envie de s’éloigner de sa moitié. « Mais dis-moi Nao… Dans ce café, il y a quelqu’un qui t’intéresse ? Homme ou femme petit chenapan ? Je veux tout savoir ! » A vrai dire c’était une façon détournée de mettre au clair sa sexualité pour que Hiro sache mais, en prononçant ces questions, il avait senti comme des milliards d’aiguilles traverser son cœur. Quoiqu’il arrive, il sera heureux pour son jumeau, mais il avait mal à l’idée que quelqu’un puisse accaparer son attention.

   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Mar 3 Avr - 21:18


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
La solitude, voilà un sentiment dont j’ai l’impression qu’il a toujours fait partie de moi. Aussi, loin, que remontent mes souvenirs, j’ai toujours eu ce vide en moi. Ce petit quelque chose qui m’a toujours fait sentir que je n’étais pas à ma place malgré tous l’amour que je pouvais recevoir des personnes que je pensais encore ma famille à l’époque. C’est d’ailleurs très certainement ce trou dans mon cœur qui m’a rapidement poussé à chercher de l’affection auprès des autres. Bien sûr, durant mon adolescence, je ne couchais pas encore avec n’importe qui, mais j’avais déjà ce désir de plaire et d’être aimé. Seulement, voilà, j’avais beau avoir une ou des personnes dans ma vie, ce sentiment ne sait jamais combler l’espace d’une demi-seconde et lorsque ma mère adoptive est morte cette sensation n’a fait que s’empirer. Sans elle, l’amour que je pouvais recevoir à la maison s'est envolé avec elle et c’est précisément depuis ce jour que j’ai réellement eu l’impression qu’il manquait quelque chose en moi.

Si seulement j’avais connu l’existence de mon jumeau, si j’avais pu faire sa rencontre plutôt, sans doute que ma vie serait bien différente aujourd’hui. Le premier changement notable aurait d’ailleurs certainement été l’absence de cette jalousie maladive que j’entretiens actuellement dans le fond de mon cœur. Ayant toujours été seul et rongé par cette fichue solitude, j’ai très vite développé une accaparation totale des personnes qui m’entoure. Bien évidemment, avec le temps, j’ai appris à dissimuler cette jalousie, mais cela n’empêche qu’elle est toujours belle et bien présent et qu’elle me gâche pas mal la vie.

Alors bien sûr en rencontrant Hiro, cette solitude, c’est tout de suite envolé. Enfin, envoler est un bien grand mot, car je ne me sens complet uniquement qu’en sa présence. Toutes les fois où il est loin de moi, cet horrible sentiment de vide s’empare à nouveau de moi, bien que récemment, ce manque semble se combler en la présence d’une autre personne. Enfin quoi qu’il en soit tout ça pour dire que quand je suis en compagnie de mon jumeau, c’est plus fort que moi, j’ai ce besoin d’être constamment collé à lui. Peu importe ce que les gens peuvent alors penser de nous, pendant vingt-deux ans, je ne me suis jamais senti aussi bien qu’en sa compagnie et je compte bien en profiter.

Arrivant dans sa cuisine, il a donc été naturel pour moi de venir coller mon corps au sien et la réaction de mon jumeau face à ce geste ne sait d’ailleurs pas fait attendre. Comme des aimants, nos corps sont irrémédiablement attirés l’un vers l’autre. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi Hiro est venu encercler ma nuque de ses bras une fois que j’ai fini par me détacher de lui.

-« Tu as raison, c’est nul, lui répondis-je dans un rire, heureusement que je suis là alors. »

La cuisine n’a jamais été un véritable problème pour moi, forcé déjà à l’âge de dix ans de nourrir son père et son frère en rentrant des cours. Cependant, je dois bien avouer que le petit-déjeuner n’a jamais été vraiment mon point fort, ne rentrant le soir que pour me doucher et me changer avant d’enchaîner les cours. C’est un repas que j’avais donc l’habitude de sauter avant de faire la rencontre de Jae Won.

-« Dis-moi, tu es bien curieux tout d’un coup » Lançais-je finalement à l’attention de mon frère en entendant sa question, me doutant parfaitement du véritable sens de sa phrase. Je ne suis pas stupide, je sais pertinemment ce que ce genre de chose sous-entend, d’autant plus que j’aurais exactement posé le même genre de question si j’avais voulu savoir des informations sur sa vie amoureuse.

Seulement, voilà, bien qu’Hiro soit mon frère, je ne sais pas vraiment jusqu’à quel point je peux lui dévoiler ma véritable identité et ce que je peux ressentir au fond de mon cœur. Le plus simple étant tout simplement de lui dire que j’aime les femmes. Sauf qu’au vu de notre connexion, je doute sérieusement qu’il me croie. Après tout, il suffit de voir notre proximité, malgré notre gémellité pour se poser de sérieuse question sur le choix de mon orientation sexuelle.

-« Hmmm … on va dire qu’officiellement l’employée qui travaille là-bas me plaît pas mal, finis-je par lui répondre tout en sortant les ustensiles pour lui préparer un petit-déjeuner royal. Après … je t’avoue que même si j’ai essayé de la draguer … ce n’est pas vraiment elle qui m’intéresse. »

Il est compliqué pour moi de parfaitement expliquer la situation à Hiro. Après tout, je me vois mal lui confier que la plupart du temps, je me force à draguer la gente féminine uniquement pour garder une image de l’homme parfait que New Life Corp souhaite. Cependant, je pense qu’au vu de notre lien, je me dois d’être le plus sincère avec lui et puis, ce n’est pas non plus comme si cette fichue compagnie pouvait entendre ce que je dis dans cet appartement.

-« Après … enchainais-je tout en posant un regard tendre sur le noiraud présent à mes côtés, j’ai difficile à réellement savoir ce que je ressens pour les autres, hormis pour toi je veux dire. Je me suis toujours contenté d’une attirance physique sans jamais pouvoir aller au-delà. Du coup … je ne sais pas vraiment si cette fois c’est différent avec cette personne … Personne qui est un garçon si tu veux tous savoir. »

Tout en évoquant ce sujet avec Hiro, je viens soudainement à me poser la question de savoir ce qu’il en est pour mon jumeau. Honnêtement, rien qu’à l’idée qu’il puisse avoir une personne dans sa vie, j’en ai l’estomac tout retourné et mon cœur se met instinctivement à se serrer douloureusement dans ma poitrine. Une chose est sure, avec Hiro, ma jalousie sera définitivement plus forte que jamais, bien que je souhaite son bonheur.

-« Et toi alors ? Lançais-je maladroitement tentant de dissimuler ma jalousie en me replongeant dans ma préparation. Tu as une personne autre que moi dans ta vie pour te préparer de bons petits plats ? »

code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 4 Avr - 23:38

   

Good morning

   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro


Loin de se douter de toutes les pensées qui pouvaient agiter l’esprit de son jumeau, Hiro l’avait laissé au fourneau, n’ayant aucune compétence dans le domaine culinaire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il ne possédait que le strict minimum, à savoir un four, une gazinière, des casseroles, poêles et une bouilloire. Il avait conscience qu’il était loin de pouvoir réaliser un gâteau ou autre chose tellement ses compétences étaient médiocres. Il lâcha un rire quand Nao confirma ses dires que c’était nul qu’il ne sache pas faire grand-chose et lui mis une petite tape sur le bras pour le réprimander. Ce n’était rien de bien méchant, c’était surtout pour s’amuser. Cependant, le noiraud était envieux de son frère. Celui-ci savait cuisiner, il avait un beau corps – bien qu’il ait confiance en lui, l’étudiant trouvait son jumeau plus séduisant que lui – et avait un caractère plutôt agréable. Nao était un homme parfait, il savait faire beaucoup plus de chose que Hiro, ce qui pouvait avoir tendance à le faire complexer par rapport à certaines choses. Il avait donc conscience que beaucoup de personnes devaient tourner autour du brun et avoir beaucoup de propositions. C’est quand il se dit cela que le jeune Hopkins se rendit compte qu’il ne savait rien des attirances de son frère. Il profita donc de la mention du café où il passait du temps pour en savoir plus. Ce n’était pas très fin comme technique, Nao sembla s’en rendre compte mais il répondit tout de même. En entendant sa réponse, il sentit son cœur se serrer même si un sourire restait sur ses lèvres. Il ne pouvait s’empêcher d’être jaloux, de vouloir son frère rien que pour lui, même si cela pouvait être étrange, il avait vraiment besoin de se retrouver avec lui. Il ne concevait pas le fait qu’une autre personne que lui puisse attirer son attention. « C’est quoi alors qui t’intéresse ? » Il se demandait si ce n’était pas un moyen de lui avouer qu’il était attiré par les hommes. Etant lui-même homosexuel, il ne lui ferait pas de remarque déplacée à ce sujet et haussa juste un sourcil, curieux.
Sans le brusquer, il attendit patiemment qu’il continue son explication puis hocha la tête, compréhensif. Il n’y connaissait rien à l’amour, n’ayant jamais eu l’occasion de ressentir ce sentiment même si depuis quelques temps, il avait l’impression de l’approcher un peu plus en compagnie de Kazuya. Un petit sourire niais vint étirer ses lèvres en pensant au blond et il se reprit en entendant Nao parler. Il secoua la tête puis regarda son jumeau en essayant de ne pas avoir l’air d’un collégien parlant de son crush. « Moi ? Eh bien… Je dois t’avouer qu’il y aurait bien quelqu’un mais j’en suis pas sûr… Comme toi, je n’ai jamais été vraiment proche de quelqu’un, je ne sais pas ce que c’est qu’aimer quelqu’un tout en étant aimé en retour. C’est trop nouveau pour que je puisse affirmer quoique ce soit même si je dirais que ça à l’air d’être sur la bonne voie. »

Hiro se racla ensuite la gorge puis regarda en direction du salon avant de continuer pour reprendre une contenance puis reposa son regard sur Nao. « N’empêche, on n’est pas jumeau pour rien car cette personne est aussi un garçon pour moi. » Le noiraud lui offrit un sourire amusé puis tendis les bras vers son jumeau. « Je veux un câliiiin. » Même si c’était plutôt puéril comme attitude, c’était sa façon de montrer à son frère qu’il avait besoin de lui.

   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 6 Avr - 12:37


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Franchement, au vu de la perfection d’Hiro, il est difficilement pensable qu’il ne puisse avoir personne dans sa vie. Il suffit d’ailleurs de voir comment certaines personnes, garçon comme fille, le regarde durant nos corps de danse. Cela se voir comme le nez au milieu de la figure que c’est un garçon qui plaît facilement aux autres et c’est d’ailleurs parfaitement compréhensible, en plus de savoir danser à merveille, il a un corps de rêve et une personnalité plus qu’adorable. Seulement contrairement à en cours où je peux éloigner les potentielles personnes nuisibles à notre lien fraternel, tout le restant de sa vie est complètement immaîtrisable pour moi. Je ne passe pas de temps assez avec lui et cela laisse donc le champ libre à n’importe qui pour le séduire. Forcément donc quand Hiro se décide finalement à me répondre, je ne suis pas bien surpris d’apprendre à mon plus grand malheur qu’effectivement une personne a osé rentrer dans sa vie. Honnêtement, bien que je ne laisse rien transparaître sur mon visage, l’entendre m’avouer que sa relation est en bonne voie me rend malade. Ma jalousie est-telle que pour me contenir de faire une remarque désagréable, je dois serrer plus fermement l’ustensile de cuisine présent dans ma main tandis qu’un doux sourire vient se dessiner sur mes lèvres.

-« Je vois … Si c’est sûre la bonne voix tant mieux pour toi, tu es déjà plus avancé que moi. Du moment que tu es heureux avec lui, c’est l’essentielle. »

Prononcer ses mots m’écorche la bouche. Garçon ou fille peu importe, il est clair et net que je déteste déjà ce type sans même l’avoir rencontré. Sans le savoir, il vient de rentrer dans un monde qu’il n’aurait même jamais dû oser regarder. Par chance pour Hiro, je l’aime suffisamment que pour contenir ma jalousie et prendre sur moi. S’il aime vraiment ce type, je ne peux rien y faire et préfère largement souffrir en silence plutôt que de le rendre malheureux en éloignât ce gas.

-« Je te préviens frérot, tu as intérêt à me présent ce garçon qui semble visiblement te faire complètement craquer. »

Sourire, être content pour lui, c’est là mon rôle de jumeau, quoi que je puisse réellement ressentir. Seulement, en entendant Hiro me demander un câlin, je ne peux pas me contenir. Délaissant donc ma cuisine, je viens le prendre dans mes bras tout en nichant mon visage dans son coup, avant de laisser parler pendant une fraction de seconde mon cœur.

-« Hiro ne fait pas n’importe quoi avec ce type, tu veux … et je te préviens … s’il ose te faire du mal …. Je lui arrache la tête …. »


Je ne peux peut-être pas l’empêcher de le voir, ni de l’aimer, mais je compte bien défendre bec et ongles ce qui m’appartient de droit. Perdre encore une fois un membre de ma famille est une chose inimaginable pour moi et je compte bien le faire comprendre à ce garçon le jour où ma route croisera la sienne. À la simple idée d’ailleurs que mon jumeau puisse m’abandonner pour un autre et que tout son amour puisse être dévié, me fait serrer un peu plus fort sa taille contre mon corps.

-« Bon … ce n’est pas tout ça, lançais-je finalement avec plus d’engouement après avoir repris un peu de contenance, mais les pancakes ne font pas se faire tout seul mon cher. À moins, bien sûr que mon charmant jumeau souhaite manger de la pâte cru, ce que je doute fortement »

Un nouveau sourire à son attention, un baisser au coin de ses lèvres et je me détache finalement à contre cœur de lui pour retourner au fourneau, me hâtant de lui préparer quelque chose à manger.

-« J’espère au moins que ton futur copain sait cuisiner, je ne donne pas cher de votre peau si non » Blaguais-je tout en sortant la poêle.

code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Jeu 12 Avr - 20:08

   

Good morning
   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro


Hiro et Nao n’étaient pas si différents l’un de l’autre, sans le savoir, ils avaient tous deux peurs que les relations amoureuses puissent les éloigner alors qu’ils avaient passé du temps loin de l’autre. Le noiraud avait vu la main de son frère se serrer sur l’ustensile qu’il avait dans la main mais ne fit aucune remarque, comprenant parfaitement son ressenti. Il devait l’avouer, s’ils n’étaient pas jumeaux et s’ils s’étaient rencontrés avant, il y aurait très bien pu y avoir quelque chose entre eux mais ça aurait était un lien bien moins fort que celui qui les reliait actuellement. On pouvait séparer un couple mais pas des jumeaux lorsqu’ils avaient connaissance de leur lien, bien entendu. A vrai dire, il n’arrivait pas à se réjouir de sa relation actuelle même s’il avait des sentiments pour Kazuya, il n’aimait pas voir son frère dans cet état. Il cachait ses sentiments mais Hiro et lui étaient pareils, l’un et l’autre étaient destinés à ne pas aimer la personne qui sera en couple avec leur moitié. Ils l’accepteront mais ne l’aimeront pas forcément. Un petit sourire étira ses lèvres alors qu’il hochait la tête. « Je ne sais pas si je suis ou non plus avancé que toi mais ce qui est sûr, c’est que je ne peux pas ne pas te le présenter. Tu seras l’une des rares personnes au courant de notre relation. Et tu as intérêt toi aussi à me présenter ton futur copain. » Il fallait bien dire que Hiro ferait beaucoup d’efforts avec celui-ci, après il ne partait pas défaitiste et qui sait, il appréciera peut-être le futur petit-ami du brun. Il ne pouvait pas savoir sans le connaître. En attendant, il avait envie de sentir sa moitié contre lui et l’habitant des lieux lui réclama un câlin et lorsque son frère fut contre lui, il le serra fortement pour lui faire comprendre qu’il était important pour lui. C’était aussi un moyen pour lui de se rassurer et d’avoir son jumeau près de lui, il sourit en entendant ce qu’il disait et caressa tendrement ses cheveux. « Promis, je ferais attention et toi aussi tu as intérêt à faire attention, j’irais torturer la première personne qui ose blesser le petit ange que tu es. » Hiro ne plaisantait pas en disant cela. Il avait beau ne pas être violent, il ne pouvait accepter le fait qu’on fasse du mal à cette personne si précieuse à ses yeux. A son petit ange. Parce que oui, il avait illuminé sa vie en y entrant et avait pris une place importante dans son cœur en très peu de temps. « Tout mais pas de la pâte crue je t’en supplie. » Il lécha échapper un doux rire avant de sourire à son jumeau puis frissonna agréablement lorsqu’il l’embrassa au coin des lèvres et le regarda se remettre au fourneau. « Ne t’inquiète pas, il sait bien cuisiner puis au pire il y aurait toujours eu des solutions de secours comme des plats cuisiné même si ça ne vaut pas un bon plat fait maison. Ou sinon on se serait fait une colocation, toi, moi et nos copains. »

Sur ces mots Hiro s’éloigna du mur puis déposa un baiser sur l’épaule dénudée de son frère et passa légèrement son index sur le tatouage qu’il avait. Il s’imaginait ce que serait leur relation s’ils avaient grandi ensemble et sa gorge se serra.  « J’en veux tellement à nos parents pour ce qu’ils ont fait… Jamais ils n’auraient dû nous séparer, cacher l’existence de l’autre… » Chassant la larme orpheline qui avait coulé silencieusement, il continua. « Je te serais éternellement reconnaissant de m’avoir retrouvé, même si j’ai été septique quant à notre lien de parenté au début, je sais qu’aujourd’hui je ne pourrais plus me passer de toi. De ces moments qu’on passe tous les deux, tu comptes beaucoup pour moi Nao. Vraiment. Je t’aime énormément. »   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 13 Avr - 20:28


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Je sais que, quoi qu’il arrive, je ne pourrais pas aimer cette personne qui, peu à peu, est occupé à prendre une place importante dans le cœur de mon frère. Il peut-être gentil, attentionné, aimant ou tout autre qualificatif positif que l’on peut trouver, il est et restera toujours la personne qui vole l’amour de Hiro. C’est égoïste, j’en suis bien conscient, mais je sais que mon jumeau ressent exactement la même chose pour Jae Won avant même de l’avoir rencontré. C’est plus fort que nous, on ne peut pas s’empêcher d’avoir une certaine possessivité envers l’autre alors qu’en réalité on n’a aucun droit sur l’autre. La seule différence étant peut-être notre façon de réagir quand on se retrouvera devant le futur petit ami de l’autre. Honnêtement, au vu du caractère adorable d’Hiro, je sais parfaitement que, quoi qu’il puisse ressentir, il ne pourra probablement pas s’empêcher d’être gentil. Alors que moi …. Même si je ne montre pas ouvertement ma jalousie, ce type passera à coup sûr un mauvais quart d’heure en ma compagnie. Évidemment, je ferais des efforts, après tout, c’est l’homme que mon jumeau aime, mais je suis bien loin d’être cet ange qu’Hiro semble penser que je suis. Je n’ai rien d’un ange ou alors d’un ange déchu qui a fini par vendre son aime à Lucifer … Une âme écorchée vive qui tente par tous les moyens de continuer à vivre sans entacher les ailles blanche de sa moitié arrachée à la naissance.

D’ailleurs, bien que je n’aie fait aucune remarque à ce propos préférant me contenter de sourire, je n’aime pas l’idée qu’Hiro puisse faire preuve de violence. Je refuse que cet être si pur puisse tomber dans quelques choses de malsain uniquement pour me défendre. Je comprends ce sentiment de vouloir protéger et venger l’autre en cas de cœur brisé ou toutes autres choses dans ce genre, mais il ne mérite pas de souiller son âme pour moi. Je préfère de très loin souffrir en silence pour le protéger de toute souffrance inutile.

-« Hiro tu ne devrais pas faire ce genre de proposition tendancieuse de grand matin avant que je n’ai avalé un café. » A ces mots un rire sort bien vite de ma gorge. Évidemment, j’ai parfaitement compris ce qu’il a voulu me dire, mais je n’ai pas pu empêcher mon esprit tordu de penser à autre chose en cet instant.

Reprenant finalement mon sérieux, je continue la préparation des pancakes tout en sentant le noiraud venir embrasser mon épaule. Bien évidemment, je ne peux refréner un frisson de plaisir tandis qu’un petit sourire vient d’afficher au coin de mes lèvres. Celui-ci disparus cependant bien vite en sentant le doigt de mon jumeau venir caresser dans un geste subtil mon flanc gauche. Pivotant la tête dans sa direction pour lui faire une remarque, je me rends compte immédiatement que des idées noir sont occupé à traverser son esprit. Bien vite, une boule vient alors se former dans ma gorge en entendant ses mots.

En réalité, Hiro devrait être tout sauf reconnaissant à mon égard. Bien entendu, je comprends la haine qu’il peut ressentir pour nos parents, mais cette haine qu’il ressent actuellement, c’est ce que j’ai ressenti pour lui. C’est exactement le genre de sentiments qui m’a poussé à le retrouver pour le faire souffrir …. Et même si j’ai fini par abandonner cette idée … ma jalousie présentent à son égard est toujours belle et bien présente…

-« Hiro ne dit pas ça …. Je comprends que tu puisses réagir comme ça, mais … tes parents t’aiment … et crois-moi …. dans ce monde …. Il y a bien pire que notre séparation … »

Je ne sais pas si je vais avoir un jour le courage d’avouer tout ce que j’ai pu vivre à mon jumeau. Celui-ci ne connaît pas grand-chose de ma vie passé, et je suis parfaitement qu’un jour ou l’autre, il ne pourra pas s’empêcher de poser un tas de questions … Le fait qu’il ne m’a d’ailleurs toujours rien demandé quant à la signification de mon énorme tatouage est d’ailleurs surprenant.

-« Tu ne dois pas m’être reconnaissant …. Tu ne peux pas imaginer toutes les choses horribles qui m’ont traversé l’esprit quand j’ai appris ton existence … Délaissant momentanément ma cuisine, je viens prendre à nouveau Hiro dans mes bras pour lui déposer un baissé sur la tempe. Essaye de ne pas penser au temps que l’on a perdu, mais au temps qui nous est à présent offert. Je serais toujours là pour, quoi qu’il puisse arriver. Et même si j’ai pu te haïr … je n’ai pas peur à présent de te dire que je t’aime. Ma haine à ton égard a d’ailleurs disparu le jour même de notre rencontre. »

Il est compliqué pour moi d’expliquer ce que je ressens pour mon jumeau, mais une chose est sûre, c’est belle et bien de l’amour. Je sais que pour lui, je serais prêt à n’importe quoi. Me dresser contre New Life, mettre ma vie en danger, en somme, tout ce qui pourra préserver son bonheur.

-« Aller ne pense plus à tout cela, lui murmurais-je au creux de l’oreille avant de lui ébouriffer les cheveux. Pense plutôt que tu vas te régaler dans quelques secondes avec ce que je viens de te faire à manger. Laisse-moi juste le temps de tous mettre sur une assiette et on pourra manger. »

code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 14 Avr - 1:46

   

Good morning
   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro


S’il pouvait plus de matinée comme celle-ci en compagnie de Nao, Hiro ne serait pas contre, appréciant particulièrement la présence de son jumeau à ses côtés qui était vraiment agréable. Il ne serait pas contre une colocation avec lui et certainement leur futur copain même s’il faudrait surement une éternité pour que l’autre accepte la personne avec qui l’autre était dans une relation. Ils tenaient énormément à l’autre et pouvaient faire preuve d’une possessivité maladive, n’ayant pas envie que des personnes sortent avec leur moitié tout en sachant que c’était destiné à arriver. Le brun était l’une des rares personnes pour qui Hiro était prêt à se battre malgré son naturel plutôt pacifiste. Il lâcha un rire à la remarque de son frère, avant de lui mettre une petite tape sur l’omoplate. « Espèce de pervers, t’as pas seulement une tête de lapin mais les mêmes pensées, c’est incroyable. » Pour bien montrer qui le taquinait, il pouffa légèrement avant de lui faire un baiser sur l’épaule et caresser le tatouage qu’il avait. A vrai dire, il se demandait ce qu’il pouvait signifier mais supposait que Nao lui en parlerait en temps voulu, il ne voulait pas le brusquer avec son passé, sachant qu’il n’avait pas trop envie de parler du sien et d’évoquer la situation avec leurs parents. Parents auxquels il en voulait terriblement pour les avoir séparés à la naissance alors qu’ils auraient très bien pu s’en occuper. Il fit part de ses pensées à son jumeau, soufflant légèrement quand celui-ci affirma que leurs parents l’aimaient au vu de la situation actuelle. Il avait commencé l’escroquerie à cause d’un père alcoolique et d’un frère qui n’a jamais voulu lui donner l’amour qu’il souhaitait. Il serra finalement Nao dans ses bras, fermant les yeux en sentant ses lèvres sur sa tempe. Il posa sa tête sur son épaule puis enfouit son visage dans son cou. « Si ça peut te rassurer, je pense que j’aurais réagi de la même façon que toi. Je t’aurais haï au début. Pour tout te dire, j’ai été méfiant vis-à-vis de toi au début mais finalement tout s’est fait naturellement. T’es vraiment devenu essentiel à ma vie et je ne me vois plus vivre sans toi aujourd’hui, je t’aime vraiment très fort et ça ne changera jamais. Ce, même si tu venais à me dire que tu me voulais du mal au début. » Il releva la tête pour le regarder sérieusement puis passa sa main sur le front du brun, replaçant quelques mèches de cheveux. « Mais bien que je sache qu’il y a bien pire que notre séparation, laisse-moi trouver ça cruel veux-tu ? » Avec un tendre sourire, il déposa un baiser sur son front avant d’hocher la tête à sa remarque. « On a perdu assez de temps de tous les deux, profitons de chaque minute qui nous est offert. Je vais préparer du café et le sirop d’érable. » Sans réfléchir, il déposa un très rapide et chaste baiser sur les lèvres de Nao avant de faire ce qu’il avait dit. Il se rendit compte de son geste alors qu’il mettait le jus de fruit sur la table mais préféra ne pas y penser plus longtemps, se disant que ce n’était qu’une marque d’affection comme une autre certainement courante chez les jumeaux. Il servit le café qui venait de finir de passer puis il s’installa à la table pour manger ce petit-déjeuner qui avait l’air délicieux et qui lui tardait d’engloutir !   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Jeu 19 Avr - 11:09


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
Je peux aisément comprendre ce que mon frère ressent en cet instant. Après tout, qui n’en voudrait pas à ses parents d’avoir pris l’option de séparer des jumeaux à leur naissance en n’en gardant qu’un seul. Cependant, il est évidemment qu’ils ne pouvaient pas savoir, qu’Hiro et moi allions avoir un lien extrêmement fort, même si c’est bien connu que la connexion entre jumeaux est indescriptible. Peut-être espéraient-ils que jamais nous n’ayons connaissance l’un de l’autre, après tout cela aurait évité bien des souffrances et potentiellement de voir voler en éclats leur famille. Bien qu’en observant le noiraud devant moi, j’ai la sensation que sa famille n’est pas aussi rose que ce que je m’étais imaginé.
Quoi qu’il en soi en tout cas, je refuse que ma moitié souffre à cause de cela. Je ne veux pas qu’il se torture l’esprit, qu’il ressasse des évènements dont on ne peut plus rien à présent. Si je pouvais d’ailleurs prendre toute sa souffrance, je le ferais sans hésitation. Après tout, je suis une âme écorché vive ambulante, un peu plus de regret de ne changera pas grand-chose à mon stade. Et puis …. En vérité, je voudrais bien en vouloir à mort à mes parents biologiques plutôt qu’à mon frère qui lui, finalement n’y peut rien. Ce n’est pas de sa faute après tout si c’est lui qui a été choisi. Malgré ça cependant, je ne peux pas faire taire cette jalousie à son égard et le fait qu’il semble comprendre ce que je peux ressentir pour lui, me rend encore plus mal.

Comment un être aussi gentil que lui, aurait-il pu me haïr comme j’ai pu le faire en apprenant son existence … Honnêtement, j’ai du mal à me l’imaginer, mais après tout nous sommes jumeau, Hiro doit donc également avoir une part plus sombre en lui. C’est ce que je finis du moins par penser, tout en savourant le contacte de sa peau avec la mienne, tandis qu’il replace quelques mèches de mes cheveux. Me contentant finalement de hocher la tête en guise de réponse. Après tout, je n’ai aucun droit de lui empêcher de penser quoi que ce soit … surtout qu’il a raison …. Notre séparation a très probablement été l’une des pires cruautés dans nos vies.

Nous sommes ensemble à présent, c’est tout ce qui compte. C’est probablement ce que j’aurais répondu à ma moitié, si ses lèvres ne s’étaient pas posé subitement sur les miennes. À ce contact plutôt bref, un sourire vient se dessiner automatiquement sur mes lèvres tandis que je porte mes mains à celle-ci. Je sais que ce geste n’est pas naturel entre frère et que je devrais trouver cela très étrange voir malsain ... Pourtant, je ne peux m’empêcher de penser que ce geste d’affection a été plus qu’agréable. C’est étrange, je le sais bien …. Mais cela ne fait finalement que renforcer mon idée que Hiro et moi serions très probablement sorti ensemble si nous n’avions pas eu connaissance de notre gémellité. Enfin, il est évidemment que cela ne veut pas dire pour autant que je veux rouler une pelle à mon frangin. On va simplement dire que l’on a une relation ultra fusionnelle, légèrement ambiguë.

Mettant donc cette pensée de côté pour éviter de créer un potentiel malais entre nous, je décide de ne faire aucun commentaire et terminer la préparation du petit-déjeuner. Posant le tous sur assiette, j’apporte finalement les pancakes sur la table, m’y installant le temps que Hiro termine de préparer le café.

-« Bon, j’espère que ça va te plaire., lui dis-je finalement lorsqu’il vient s’installer à mes côtés. Après ça, tu me diras ce que tu as envie de faire, je suis à ton entière disposition jusque cette après-midi. »

Et oui, il ne faudrait pas l’oublier, mais c’est que j’ai du travail qui m’attend. Hiro peut déjà s’estimer heureux que je délaisse mes fonctions d’espion pour passer plus de temps avec lui.

-« Je sais que tu aurais probablement voulu que l’on reste ensemble jusqu’à ce soir, mais j’ai une séance de photo … et aussi mon boulot de barman … tu m’en veux pas trop ? »

code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 20 Avr - 23:37

   

Good morning

   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro



Parfois, Hiro se demandait comment tout se passerait si Nao et lui vivaient ensemble ou autre schéma, si l’un des deux était en couple. Ils s’étaient retrouvés et avaient une relation tellement fusionnelle qu’ils auraient certainement besoin de temps pour se faire à l’idée que l’un d’eux ait quelqu’un dans sa vie. Hiro avait Kazuya, Nao avait des vues sur une autre personnes, rien n’était encore fait mais cela ne saurait peut-être tarder, c’était difficile à dire. Ce qui était pourtant certain, c’est que les deux tenaient à l’autre et ce furtif baiser en était la preuve, c’était peut-être le symbole d’une relation malsaine mais ils avaient besoin de cela. Ils avaient besoin de cette proximité qui leur a été arrachée à la naissance à cause d’êtres égoïstes. Après ce baiser irréfléchi, le jeune homme aux cheveux noirs alla préparer le café avant de rejoindre son frère à table pour s’installer à côté de lui. Il lui embrasa la joue avant de lui sourire tout en lui pinçant légèrement la taille, faisant attention à ne pas lui faire mal. « Je suis certain que ce sera excellent, tout ce que tu fais est une merveille surtout comparé à moi, à part certaines boissons, je sais rien faire. » Dit-il avant de rire mais retrouva vite son sérieux. « Eh ? Seulement jusque cette après-midi ? C’est nul ça. » Il fit une moue boudeuse, espérant peut-être avoir une explication du pourquoi il devait partir si tôt ou pour avoir une chance de le retenir. « Oh. » Fut la seule chose qu’il réussit à dire alors qu’il hochait la tête. « Si, je t’en veux beaucoup beaucoup… » Il leva les yeux au ciel de manière exagérée. « T’es bête, je peux pas t’en vouloir de travailler… Tu gagnes ta vie honnêtement par rapport à moi. On va essayer de passer une bonne matinée, toute en détente… Tu dois repartir vers quelle heure ? »
Hiro prit trois pancakes qu’il superposa puis mit du sirop d’érable par-dessus avant de commencer à les manger, soupirant d’aise quand il sentit le goût délicieux de la pâtisserie. « C’est délicieux Nao, t’es un chef ! » Il lui fit un baiser au coin des lèvres puis se remit manger, se délectant du goût des pancakes qui étaient bien meilleurs que ceux qu’il avait pu manger dans le passé. « Il s’appelle comment le café où tu vas souvent ? On pourrait y aller tous les deux un de ces quatre, un matin où on irait à la fac tous les deux ? » Cela arrivait de temps en temps même si c’était rare alors pourquoi pas en profiter. « Pour après, hmmm… On pourrait regarder un disney, qu’en penses-tu ? J’en ai quelques-uns dans ma bibliothèque numérique, autant se faire plaisir ! »

Ils finirent de manger, parlant de tout et de rien. Hiro était plutôt ravi d’avoir réussi son café et que son frère puisse le boire. Ils firent rapidement la vaisselle avant d’aller dans le salon, le noiraud fit s’allonger Nao avant de se caler derrière lui, mettant ses mains sur son ventre pour que ses bras soient autour de son jumeau qui avait la télécommande en main pour qu’ils puissent choisir un film. Ils avaient une fine couette sur eux, le son était bon, bref ils avaient tout pour passer un bon moment tous les deux.

   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 444
Messages : 343
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 5 Mai - 13:08


Good morning
Des jumeaux vrais ne sont qu'un seul être dont la monstruosité est d'occuper deux places différentes dans l'espace.
La proximité que j’entretiens avec Hiro est essentielle à ma vie, je n’ai cependant pas encore pris conscience à quel point, cela allait pouvoir être problématique dans l’avenir. Pour moi passer ma vie avec mon jumeau à se câliner et faire des sortie ensemble est une chose totalement naturelle, voir logique. Aucun paramètre ne rentre pour l’instant en compte dans notre relation et pourtant …. J’allais devoir très vite devoir composer avec Jae Won et Kazuya. Je ne me rends pas encore compte de la dangerosité de notre gémellité malsaine, plaisantant naïvement sur le coup de cœur de mon frère. Seulement, voilà, je vais très vite me rendre compte que la relation que Hiro envisage d’avoir ne va faire que me rendre malheureux tout comme probablement ma future relation avec Jae Won de son côté. Je ne peux pas le savoir, mais je devrais également m’estimer heureux de ne pas savoir que l’un de nos professeurs de danse est plus que trop entreprenant avec le noiraud. Nul doute que si j’étais au courant de cet évènement, je n’arriverais probablement plus à contrôler ma colère et ma jalousie, me laissant aller à mes pires instincts. Fort, heureusement, je n’ai pas encore conscience de tout cela. Je profite donc de cet agréable mâtiné en compagnie de mon doudou de frère, souriant niaisement en sentant ses lèvres venir se poser sur ma joue et ses doigts venir taquiner ma taille.

-« N’exagère pas Hiro, il m’arrive de louper certaine de mes préparations. Mais si tu veux, je te réserve une journée entière pour un petit cours privée de cuisine. Tous les prétextes sont après tout bons pour passer un maximum de temps avec lui. Je suis bien d’accord avec toi, c’est nul … »

Cela ne me fait pas plaisir de devoir le quitter aussi rapidement et je sais que Hiro le sait. En voyant poindre la déception sur son visage, je suis d’ailleurs capable d’envoyer valser toutes mes obligations, uniquement pour le voir heureux. Je ne peux le nier, cette pensée me traverse d’ailleurs l’esprit plus une fois tandis que mon jumeau, m’avoue ne pas m’en vouloir.

-« Je ne gagne pas ma vie honnêtement que depuis peu, tu sais …. Et encore, je ne sais pas si honnêtement est le mot qui correspond vraiment. Hiro ne peut bien sûr pas le savoir, mais mon travail de barman est en vérité, une très grosse couverture qui me permet uniquement de découvrir les personnes qui sont contre New Life. Hmmm …. La séance est vers 14h30 …. »

Plus j’y réfléchis et plus je me dis que finalement, je vais finir par annuler cette séance photo. De toute façon, depuis que j’ai rencontré Jae Won, ce n’est pas comme si cela me plaisait vraiment de retourner travailler là-bas. Non pas que je n’aime plus la photographie, loin de là d’ailleurs, disons simplement que ma relation avec mon patron commence fortement à me déranger… d’autant plus qu’il semble complètement passer outre mon désir de ne plus continuer ce genre de chose entre nous. Que j’y aille ou que je n’y aille pas, la finalité sera de toute façon la même …
Plongé dans mes idées noires, j’en sors heureusement assez facilement en entendant le soupire d’aise de mon frère, espérant qu’il n’ait pas remarqué passé dans mon regard mes pensées obscures.

-« Je suis contente que ça te plaise, lui dis-je finalement dans un sourire en essuyant le sucre, dû au sirop d’érable, qu’il a déposé au coin de mes lèvres en m’embrassant. On pourra y aller oui. Le nom, c’est Cream & Sweet. De toute façon, il faudra bien que tu rencontres tôt ou tard ce fameux garçon. De toute façon, songeais-je cette rencontre ne pourra pas être pire que celle qui sait déroulée au même endroit avec Chae il y a peu. Va pour un Disney, je sais que tu adores ça. »

La suite du repas se passa tranquillement, parlant de tout et de rien sans se retenir de se cajoler à la moindre occasion. Ayant terminé de manger et surtout de boire des litres de café, j’aide mon jumeau à faire la vaisselle avant de m’installer confortablement dans son canapé. Le laissant se placer derrière moi, je prends très vite appui contre son corps, tout en faisant attention de ne pas non plus l’écraser avec le poids de mon propre corps.

-« Je crois que je vais annuler la séance photo cette après-midi, lâchais-je finalement nonchalamment tout en observant le nom des films défiler sous mes yeux. Tae Woong sait se débrouiller sans moi de toute façon et puis comme ça, on pourra passer plus de temps ensemble. Ça te dit ? Lui lançais-je en m’arrêtant sur le nom d’un film au hasard, avant de relever la tête pour poser mon regard sur lui. Je n'ai pas envie de te quitter et puis, je préfère largement prendre des photos de toi et de ton joli visage.»
code by bat'phanie

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 155
Messages : 127
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 25 Mai - 23:32

   

Good morning

   

Tokunaga Nao & Hopkins Hiro



Hiro et Nao étaient très proches, peut-être un peu trop proches mais cela ne semblait déranger personne. Du moins pour le moment. Les jumeaux étaient loin de se douter de ce qui allaient arriver dans le futur et pour le plus petit, il s’imaginait encore avoir plusieurs nuits ou réveils en compagnie de sa moitié. Il était inconcevable pour lui qu’il ait à le consoler à cause d’une histoire de cœur, l’avenir leur réservait des choses dont ils ne pouvaient avoir idée aujourd’hui. Ils étaient bien tous les deux, là, dans cette cuisine à parler tranquillement. « Tu en rates toujours moins que moi, je peux rien faire correctement au risque que ce soit immangeable. Je serais pas contre un petit cours donné par mon magnifique frère. » Il avait envie de rattraper toutes ces années loin de sa moitié, de pouvoir profiter de sa présence au maximum. Il n’avait pas envie qu’il parte travailler mais qu’il reste à ses côtés. Pour toujours. Mais il devait le laisser vaquer à ses occupations, il gagnait sa vie beaucoup plus honnêtement que lui. Il devait d’ailleurs voir une des filles qu’il escroquait un de ces quatre, ne voulant pas manquer d’argent. « Vaut mieux tard que jamais tu sais. Et d’accord pour la séance, on pourra manger ensemble du coup. » Ils commencèrent ensuite à manger, Hiro concentré sur la nourriture ne remarqua pas que son frère s’était perdu dans ses pensées et dégusta les pancakes. Il lui fit savoir, déposant même un baiser au coin de ses lèvres pour ponctuer ses dires. Par contre, il devait avouer ne pas forcément apprécier le gérant de café mais il se doutait qu’il n’échapperait pas à une rencontre avec lui. Ce que ne manqua pas de souligner son frère. « C’est vrai… Mais je pense que j’aurais du mal à l’apprécier toute suite malgré tout… » Il laissa un soupir s’échapper de ses lèvres avant de parler d’autre chose comme le programme de la journée et du film. Ils finirent de manger, firent la vaisselle puis se calèrent l’un contre l’autre dans le canapé. Hiro aimait ressentir sa proximité avec son frère, il ne s’en passerait pour rien au monde alors quand Nao lui dit qu’il verrait pour annuler sa séance photo, il fut ravi. Il déposa un baiser sur son front. « Bien sûr que ça me dit, j’adore passer du temps avec toi petit ange. » Il lui fit ensuite un sourire taquin. « Dis surtout que tu aimes prendre des photos de mes jolies fesses, je suis sûr que ça t’a effleuré l’esprit petit pervers. » Un rire s’échappa de ses lèvres avant qu’il ne laisse son jumeau appeler son travail, évitant de le perturber. Il savait que le soir venu il devrait aller faire son boulot de barman et devrait donc partir puisqu’il ne pouvait pas s’absenter de ce travail-ci. Une fois l’appel terminé, les garçons lancèrent le film et passèrent une agréable matinée devant. Ils mangèrent ensemble à midi et firent quelques photos à deux ainsi qu’un jeu vidéo l’après-midi, passant un bon moment.
Finalement le soir arriva trop vite et Nao dût partir à son travail. Hiro ne put s’empêcher de l’embrasser rapidement avant de lui faire un câlin. « Je suis content qu’on ait pu passer du temps tous les deux. Soit prudent et n’hésites pas à venir dormir ici si tu le souhaites. » Il lui fit un doux sourire puis le laissa partir, ressentant une désagréable sensation de vide. Il lui manquait déjà.

   

by FRIMELDA

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Picotee Blue Morning Glory ??? Ipomoea purpurea 'Picotee Blue'
» Have a good week end.
» [ Lampes et photophores ] Morning Mist - Benjamin Graindorge
» Ouuhhh... Archimede PILOT XL Mécanique... is good for you !
» Hosta morning light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Archives :: Fini-
Sauter vers: