AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un petit air de déjà-vu || Ft. Kang Sierra & McLoughlin Nora

 :: Nagwon :: Qujing - Bas-quartier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Points : 288
Messages : 184
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 27 Oct - 15:34
Un petit air de déjà-vu
"Ce qui est fait est fait, le passé ne revient plus jamais."

 
Hopkins Hiro + Kang Sierra + McLoughlin Nora ;
Suite à l’appel de Sierra, Hiro n’avait pas attendu pour se préparer afin de la rejoindre au bar où elle lui avait donné rendez-vous. Nao travaillait tard ce soir, Lucy était en train de bouip-bouiper dans son coin et même si son robot était plus que captivant, il serait parti rejoindre son amie parce qu’il s’ennuyait pas mal tout seul. Tout comme elle devait s’ennuyer et il était prêt à tout pour l’aider à oublier qu’elle n’avait personne avec qui passer la soirée. Après s’être habillé, légèrement maquillé, coiffé et parfumé, il partit à l’adresse indiquée par sa meilleure amie. Il se demandait comment elle avait pu faire pour être si bredouille et profita de l’air frais de la nuit pour se plonger dans ses songes. En vérité, cet appel était tombé pile au bon moment tant le jeune danseur se sentait morose ces derniers temps, aillant l’impression d’être bien trop égoïste envers sa moitié. Un soupir quitta ses lèvres rosées tandis qu’il entrait dans le bar où Sierra se trouvait déjà. Il alla la rejoindre puis déposa un baiser sur sa joue avant de s’asseoir et commander une boisson alcoolisée. Sans aucune gêne, il commença à caresser tendrement le dos de sa main pour lui montrer qu’il était là pour elle et qu’elle pouvait compter sur sa présence ce soir. Ils s’étaient perdus de vue pendant quelques années avant de se retrouver tous les trois comme avant puisqu’en plus de Hiro et Sierra, une jeune femme du nom de Nora complétait leur bande. Mais après un terrible accident elle avait perdu une partie de sa mémoire. Elle avait oublié leurs identités. Elle les avait complètement oubliés. C’était peut-être pour cela que, sa meilleure amie mise à part, l’orangé avait autant de mal avec la gente féminine. Homosexuel de base, il aurait quand même pu avoir de la considération pour l’autre sexe mais il n’en était rien, profitant de l’incrédulité des filles à papa pour les escroquer. Finalement, la main de Hiro trouva son chemin dans la chevelure de Sierra, lui faisant poser sa tête sur son épaule tandis qu’ils enchaînaient les verres. Ils avaient besoin de cela pour oublier leurs solitudes. Oublier les maux qui les rongeaient. S’oublier à deux le temps d’une soirée.
Bras dessus, bras dessous, c’est avec pas mal d’alcool dans le sang mais quand même lucide que les deux amis sortirent du bar après avoir payé leur consommation. Ils déambulaient dans les ruelles du quartier de Qujing quand un cri interpela Hiro qui se stoppa, obligeant son amie à faire de même. « T’as entendu Sweetie ? On aurait dit un cri… » A peine eut-il dit cela, qu’un autre cri se fit entendre, un peu moins étouffé que le précédent et venant de la ruelle à côté de laquelle ils étaient. « Ça venait de là, allons voir ! » Avec l’alcool il se sentait pousser des ailes et ni une ni deux le voilà en train d’admirer un joli petit groupe d’homme en train de s’en prendre à une demoiselle à l’identité encore inconnu. « Lâchez là ! » Il s’élança sans attendre sur un des hommes, lui administrant une droite plutôt puissante qui lui fit perdre l’équilibre.

 
b l a c k f i s h

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Kang Sierra
Membre Army
avatar
Points : 20
Messages : 44
Date d'inscription : 02/11/2018
Mer 7 Nov - 14:48
Un petit air de déjà-vu
"Ce qui est fait est fait, le passé ne revient plus jamais."

 
Hopkins Hiro + Kang Sierra + McLoughlin Nora ;
Ce soir, Sierra voulait tant s'amuser, elle était désespérément en manque de chaleur humaine. Elle voulait se sentir vivre à nouveau alors elle a traîné de bars en bars, mais rien. Agacée, elle sortit son téléphone de sa poche, prête à appeler quelqu'un pour un petit plan mais... En scrutant ses contacts, le nom de Hiro, un de ses meilleurs amis, apparaît à l'écran. Ca faisait longtemps qu'ils n'ont pas profité d'une journée tous les deux, en fait ils étaient principalement trois, mais la troisième personne, celle qui faisait d'eux les Trois mousquetaires avait eu un accident, et ne se rappelait pas d'eux. Elle contacta en ravalant sa tristesse son ami, qui répondit à l'appel, et à sa demande. Elle lui fournit l'adresse et le nom du bar où elle était actuellement.

Alors qu'elle s'amusait à touiller avec la paille le contenu de son verre, elle ne vit pas le temps passé, et ce n'est que lorsque son ami débarque et qu'il dépose un baiser sur sa joue qu'elle sourit. Elle regarde son camarade de beuverie s'installer à ses côtés et de commander une boisson. Elle se penche vers lui et embrassa sa joue peu avant de dire.

- Merci d'être venu, mon beau. Si tu savais à quel point je m'ennuyais...

Sierra soupira d'abord d'épuisement puis de bien être, elle ne pouvait s'empêcher de sourire et de profiter des caresses que Hiro lui donner. Elle se sentait soutenue, mais une part d'elle était triste. Elle allait automatiquement regarder à sa droite ou la gauche de Hiro mais ça ne servait à rien, Nora n'était pas là... Elle ne se souvenait pas d'eux... Et cela l'attristait beaucoup.

La tatoueuse posa des questions assez anodines à l'un de ses meilleurs amis, elle voulait entendre sa voix pendant un moment, après tant de temps sans le revoir, elle avait ressenti un énorme vide sans la bande. Elle ne pouvait pas se sentir complète sans avoir à ses côtés ses amis de toujours, et même s'il en manque une aujourd'hui, un jour elle sera de nouveau avec eux, elle en était sur. Elle se retrouva la tête sur ton épaule, elle buvait en ta compagnie pour oublier ceux qui lui rongeait, ceux qui vous blessez, ceux qui vous détruisez. Tout oublier pour un temps, et en bonne compagnie.

Bras dessus, bras dessous, la demoiselle ne se souvenait plus de l'heure qu'il était. L'alcool coulait dans ses veines, de même pour son meilleur ami mais pas assez pour les rendre complètement idiots. Ils avaient encore assez de lucidité pour entendre les alentours, pour savoir ceux qu'ils faisaient. Et visiblement, ils venaient d'entendre quelque chose, que Hiro rétorqua.

« T’as entendu Sweetie ? On aurait dit un cri… » A peine eut-il dit cela, qu’un autre cri se fit entendre, un peu moins étouffé que le précédent et venant de la ruelle à côté de laquelle ils étaient. « Ça venait de là, allons voir ! »

Pas le temps de répondre, pas le temps de réfléchir, les deux justiciers partaient à la rescousse dans les ruelles malfamées de Qujing. Un petit groupe semblait s'en prendre à une demoiselle, elle leur faisait dos et chercher surement à se débarrasser comme elle peut d'eux. Du moins, c'est que Sierra pensait voir de loin, et pas assez suffisamment longtemps pour avoir une analyse complète de l'endroit. Hiro s'était élancé et avait administré une belle droite à l'un des hommes, cependant un de ses camarades s'apprêtait à profiter de l'opportunité pour le frapper et se sentant pousser des ailes, Sierra s'était déjà élancée vers lui et elle saute pour lui donner un puissant coup de pied au visage.

- Et ils sont sensés être des hommes? Plutôt des minettes qui ont besoin d'être à plusieurs et surtout, de s'en prendre à une demoiselle. Elle cracha ses mots aux hommes et demanda à la victime, sans la regarder, prête à en découdre avec eux. Ah, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas taper quelqu'un, elle semblait vraiment excitée. Tout va bien? Rien de cassé?


 
b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 19
Messages : 39
Date d'inscription : 21/10/2018
Sam 17 Nov - 14:47
Un petit air de déjà-vu
"Ce qui est fait est fait, le passé ne revient plus jamais."

 
Hopkins Hiro + Kang Sierra + McLoughlin Nora ;
Aujourd'hui était une de ses journées où Nora voulait tout simplement être seule. Et ce n'était pas grand chose à demander. Normalement, ce message est plutôt simple à passer, un regard sur son visage était simple. Mais bien sûr, quand votre travail vous demande un boulot précis, un quota minimum par semaine ou mois, rien n'était simple. Mais ce n'était pas son boulot qui l'avait mise de mauvaise humeur, juste la longueur de sa journée. Bien que très active, Nora aimait parfois avoir des jours de repos, ou juste une petite heure, et cette heure, elle ne l'avait pas souvent. La plupart du temps, elle vivait avec, mais aujourd'hui, elle n'y arrivait pas sans râler. La vie pouvait être si cruelle parfois, mais le fait qu'elle soit seule pour rentrer ne fit que rassurer la jeune étrangère. Enfin, de la solitude. Même si Nora aimait la présence de certaines personnes, la solitude était si belle, appréciable quelques fois. Elle pouvait réfléchir sur tout ce qu'elle avait perdu, tout ce qu'elle avait gagné, les réactions des personnes autour d'elle, ses cours, la vie en général.

Mais non, il fallait bien que même pour rentrer chez elle, Nora soit embêté par quelque chose. Aujourd'hui, une horde de bourrer comme s'ils venaient de sortir d'une soirée étudiante, torchés et criant leurs intestins comme s'ils étaient seuls chez eux. Pour elle qui marchait devant eux, dans le silence complet juste avant leur arrivée, ce bruit fut comme une baffe à la mauvaise personne, une personne la réveillant en pleine nuit, c'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Et de plus, elle entendait bien que cette fois-ci, elle n'allait pas s'en sortir qu'avec juste un mal de tête à force de les entendre. Nora connaissait ses réactions, ses sifflements tout ça parce qu'elle avait décidé de montrer ses jambes en mettant une jupe. Parfois, elle regrettait d'être féminine dans sa façon de s'habiller, mais si elle n'avait plus le droit de s'habiller comme elle veut maintenant... Enfin, une bande de soûl sur le dos, ce n'était pas le genre d'expérience embêtante que Nora aimait. Autant la jeune femme aimait chercher le danger, autant l'odeur abondante de l'alcool directement dans ses narines n'était pas ce qu'elle voulait en ce soir. Entre ça et en journée, ce regard constant sur elle pendant son travail, Nora était assez énervée en ce moment, et ceci constamment.

Mais alors qu'elle cherchait à accélérer, ne pas avoir à supporter tout ça, c'était peu trop tard quand elle se fit plaquer contre un des murs de la rue, et l'étrangère ne leva même pas les yeux. Elle soupirait déjà, pouvant cracher tous ses poumons si elle le pouvait. Elle allait les laisser s'amuser jusqu'à qu'elle place sa limite, et au pire, peut-être que Nora n'en avait pas la force, mais elle avait l'agilité pour se sortir de ses situations-là. Enfin, ça, c'est ce qu'elle pensait. Elle avait sous-estimé le nombre de personne autour d'elle, et leur façon d'agir également. Alors qu'elle se défendait quand même, des coups commençaient à arriver, et des deux côtés. Ces coups-là étaient suivis de cris, venant surtout d'eux pour "appeler" la puissance dans chaque coup, même si certains venaient bien d'elle, ce n'était que des réactions purement automatique, une réaction à la douleur qu'elle était censé sentir. Au fond, elle n'avait pas mal, elle n'avait plus mal depuis bien longtemps. Mais alors qu'elle pensait juste les laisser se fatiguer pour rien, Nora entendit deux voix, une masculine qui ne semblait pas appartenir aux groupes de personnes et une féminine, ce qui la surpris légèrement. En rouvrant les yeux pour observer le désastre, se redressant lentement. Sa réponse fut simple, froide.

« Je vais bien. »

Après avoir passé ses mains sur sa jupe pour retirer la saleté, Nora releva complètement la tête pour en profiter, prenant son sac à main plus lourd qu'il en a l'air, et frapper au visage un des hommes avec, elle avait besoin de se défouler un peu, faire évacuer la rage en elle de cette journée juste horrible.

« Je suppose que je dois dire merci. » Dit-elle en regardant les deux personnes qu'elle aurait peut-être du considéré comme ses héros, mais elle restait froide, tout ça parce que la rage en elle était toujours présente.

 
b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mon petit Marronnier
» Le petit journal de Septembre 09
» Quantité petit déjeuner
» petit jardin de ville à Quimper (finistère sud )
» Un petit coffre marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Nagwon :: Qujing - Bas-quartier-
Sauter vers: