AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The pain of your missing ღ ft. Tokunaga Nao

 :: Nagwon :: Hyerae - Quartier festif :: Boite de nuit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
avatar
Points : 71
Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2018
Ven 5 Oct - 1:36

 

 

 
The pain of your missing
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao.

 


 
Tenue ☾☾ Ce soir, c’est aux côtés de son collègue le plus proche que Mi Ran travaillait. Sa voix était revenue dans la journée et son ouïe fonctionnait parfaitement bien, de quoi lui permettre d’assurer un bon service. Seulement voilà, là où la demoiselle aurait dû être heureuse de travailler avec Nao, elle sentait comme une déchirure à l’intérieur d’elle en pensant au fait que leur relation avait énormément changé depuis plusieurs mois. Elle n’avait pas passé une seule soirée avec lui depuis trois mois au moins mais elle ne disait rien, souriant toujours lorsqu’il lui disait aller chez son jumeau ou chez son copain. Non, elle n’était pas triste du fait qu’il avait ce qu’elle n’avait pas mais il lui manquait affreusement. Elle se souvenait de cette époque où c’était seulement eux deux, où ils étaient la bouée de l’autre mais maintenant celui qu’elle voyait comme son frère avait trouvé d’autres personnes et s’était éloigné d’elle. Bien entendu, elle le vivait mal mais jamais elle ne lui dirait s’il n’allait pas la chercher, ce qui ne risquait pas d’arriver. Seulement, si d’habitude, elle arrivait à lui glisser quelques mots pendant le service, ce soir, elle resta dans son coin et laissa traîner ses oreilles partout quand elle préparait des cocktails. Elle entendait des clients racontaient que Nao avait disparu la dernière fois lors de son service avec un grand baraqué tatoué. La blonde ne réagit pas mais fut surprise de ce qu’elle entendait et resta concentrée sur ses boissons. Cette description ressemblait à Hyeong Su et si elle savait que les gars tatoués couraient les rues, elle savait que c’était fort possible que son patron soit venu demander un remboursement au jeune homme pour ses dettes. Retenant un soupir, elle garda son magnifique sourire tandis qu’elle posait la boisson de son client devant lui. Elle récupéra l’argent qu’il lui devait et partit pour aller vers un autre client mais l’autre ne semblait pas d’accord puisqu’il attrapa le poignet de Mi Ran avant de se pencher vers elle. « Tu voudrais pas rentrer avec moi ma mignonne ? » La jeune femme serra les dents et s’inclina poliment, elle s’excusa en disant qu’elle avait un empêchement mais aussi qu’elle devait travailler. Elle tirait sur son poignet mais l’homme le serra plus fort et elle réussit à le récupérer quand il vit une fille sur la piste de danse, lâchant brusquement le poignet de la serveuse qui se massa cet endroit endolori.
Tolérante à la douleur, elle continua son service avec un calme olympien malgré son poignet qui la lançait de plus en plus. Pendant sa pause, elle vit un hématome dessus mais elle ne pouvait s’en occuper maintenant. Elle souffla un moment puis repartit travailler jusqu’à la fin de son service qui était aussi la fin du service de Nao. Il était au moins trois heures du matin alors qu’il récupérait tout deux leurs affaires et Mi Ran préféra partir la première pour éviter de souffrir en étant plus longtemps aux côtés de son ami. « Je vais y aller, passe une bonne soirée avec Jae Won ou Hiro… » Dit-elle avec son habituel sourire avant de prendre la direction de la porte. Seulement voilà, Nao ne semblait pas de son avis et la rattrapa par son poignet… Le blessé, évidemment. Elle se tendit et fit un petit gémissement de douleur accompagné d’une grimace. Ça faisait vraiment mal.

Sans rien dire, elle tourna son visage vers le rose, respirant le plus calmement pour atténuer le mal. « Tu as besoin de quelque chose, hyung ? » Demanda-t-elle en essayant de récupérer son poignet, observant son ami qui, certes, était plus jeune mais qu’elle respectait comme s’il était plus vieux qu’elle. Seulement, avec la douleur, sa respiration s’accélérer et elle se mordit la lèvre discrètement pour ne rien montrer.

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

 
Don't be Lazy
The night is just beginning like our life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 5 Oct - 11:41

The pain of your missing

   
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao

   
La véritable amitié ne va guère sans la confidence

   

   
   Tenue ☾☾ Alors que je pensais que plus rien ne pouvait entacher mon sourire et ma bonne humeur après mon opération, il avait fallu que la vie me rappelle cruellement à l’ordre. Sans prévenir, elle m’avait mis face à mes choix du passé, avec l’appel récent de Hyeong Su et sa venue au bar. Depuis ce soir-là, plus rien n’est pareil, et mon tendre sourire a finalement disparu à nouveau. Sans compter que je n’oublie pas à quel point mon absence a pu peser sur Hiro. Jamais je ne me pardonnerais de l’avoir rendu malade à ce point-là par mon absentéisme, et bien qu’à présent, j’essaye de compenser en passant un maximum de temps avec lui, c’est dorénavant Jae Won que je ne vois presque plus. Non pas que je ne meurs pas d’envie de le voir, mais j’avoue avoir du mal à lui rendre visite, sans culpabiliser de laisser mon jumeau seul. Sans compter que depuis qu’il a engagé Aya dans son café, il est devenu très rare que je me rendre à son établissement le matin. Entre ça, le fait d’avoir accepté de recommencer avec Hyeong Su et de ne lui avoir toujours pas dit pour mon opération, j’avoue que ça commence à peser lourd dans mon esprit.

Par chance, aujourd’hui avait été une journée extrêmement remplis pour moi. De ce fait, je n’avais pas vraiment eu le temps de me torturer les méninges et la soirée allait continuer ainsi. Enfin, c’est ce que je pensais, car en me rendant à la boite de nuit où je suis barman, c’est en apercevant le visage de ma tendre amie de tous jours, que j’ai à nouveau commencé à culpabiliser. Si j’ai délaissé Hiro, c’est encore plus vrai avec Mi Ran. Depuis la rencontre avec ma moitié et mon petit ami actuel, j’avoue avoir délaissé complètement la jeune femme. Hors, il est impardonnable de ma part, de ne pas me dégager du temps pour la seule et unique personne qui a toujours été là pour moi. Me jurant donc de rétablir la situation entre nous, ce n’est finalement qu’en fin de service que j’en ai l’opportunité. Il faut croire que les clients c’étaient passés le mot ce soir pour nous empêcher de discuter et de même, ne fuse, que se jeter un regard.

En fin de service, je me hâte donc de récupérer mes affaires pour ne pas louper mon amie, et surtout lui proposer de passer un peu de temps ensemble. Malheureusement, à peine eu-je le temps d’ouvrir mon casier, que la voix de ma chère et tendre se fait déjà entendre m’informant qu’elle y allait. Pris de panique à l’idée qu’elle puisse m’en vouloir et qu’effectivement elle souffre de notre éloignement, je referme vivement la porte de mon vestiaire pour la rattraper. Après tout, je ne suis pas stupide, dans le passé, même après notre service nous pouvions passer des heures ici, à discuter ensemble. Le fait donc qu’elle décide de partir sans même m’adresser une fois la parole, m’indique donc clairement que quelque chose ne va pas.

-« Attends !!! » Lançais-je hâtivement à son encontre avant de lui attraper le poignet pour l’empêcher de gagner la sortie. Seulement, ce que je pensais être un geste anodin, la fit soudain se raidir dans un petit gémissement. Fronçant les sourcils, à la perspective qu’elle puisse avoir mal à cet endroit, car oui, clairement, je n’ai pas mis assez de force que pour la blesser, je glisse bien vite mon regard sur son dit poignet, ignorant même le fait qu’elle ose faire comme si tout allait bien. C’est là, soudain, que je me rends enfin compte de la couleur de sa peau. Comment diable, avais-je pu ne pas m’en rendre compte plutôt ? Et cette pauvre Mi Ran qui ne m’avait rien dit, tout le long de notre service. Clairement, elle avait dû souffrir le matir durant nos longues heures derrière ce bar.

-« Mi Ran qu’est-ce que tu t’es fait? Relevant mon regard inquiet vers elle, je m’empare alors tendrement de ses épaules. Tu aurais dû me dire que tu étais blessé. Aucun reproche dans le ton de ma voix cependant. Après tout, elle est exactement comme moi, et je sais pertinemment qu’à sa place, j’aurais fait aussi comme si de rien était. On ne peut pas laisser ton poignet dans cet état. Je vais te soigner. »

Évidemment aussi têtu que moi, je l’entends bien vite me dire que ce n’est pas grave et qu’elle s’en occupera elle-même, une fois rentrée. Doutant cependant fortement de ses paroles, je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux au ciel dans un large sourire. Clairement cette fille, c’est moi au féminin.

-« Mais oui, mais oui, aller assied toi. Attrapant alors son poignet, le non blessé bien entendu, je la conduis jusqu’à un petit canapé, qui est mis à notre disposition pour des repos expresse, entre deux grosses tournées de client, et la fait s’y asseoir. Ne bouge surtout pas. La laissant là, je me dirige donc rapidement là où se trouve le nécessaire de soin, avant de revenir m’asseoir à ses côtés avec la trousse de secours. Tu vas te décider à me raconter comment tu as fait ça ? Petit sourire en coin, relevant brièvement mon regard vers elle, je décide de manipuler très faiblement son poignet pour observer les dégâts, afin de lui apporter les premiers secours les plus adéquats, en attendant qu’elle se décide à me parler. En tout cas …. Je suis désolé de n’avoir rien remarqué ….. Si j’avais su, j’aurais pris en charge plus de client pour te soulager. »
   
   

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
avatar
Points : 71
Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2018
Sam 6 Oct - 0:01

 

 

 
The pain of your missing
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao.

 


 
Tenue ☾☾ Même si elle souffrait physiquement ou moralement, Mi Ran n’était pas le genre de personne qui se plaignait. Bien au contraire, elle prenait tout sur elle et continuait toujours de sourire comme si tout allait pour le mieux, elle se disait toujours que ce n’était que passager. Il y avait des fois où elle avait l’impression que ce vide qu’elle ressentait, depuis que Nao s’était éloigné, devenait insupportable. Tant et si bien qu’elle s’était enfermée dans son mutisme, ne cherchant pas à communiquer ou à le regarder pendant tout le service, trouvant toujours quelque chose à faire. Elle essayait aussi de ne pas penser à son poignet qui avait était maltraité par un client ou la conversation qu’elle avait entendu concernant un tatoué avec son ami. Faisant un maximum de chose durant son travail pour occuper son esprit, les heures passèrent bien trop vite et vint le temps pour eux de finir leur service une fois leurs autres collègues arrivés. La blonde s’empressa de prendre ses affaires tout en évitant de faire trop de mouvement avec son poignet gauche et voulut partir rejoindre sa bulle de sérénité chez elle. Elle souhaita alors une bonne soirée à son frère de cœur puis s’empressa de gagner la sortie. Pas assez rapidement. Le jeune homme réussit à la rattraper par le poignet mais il ne pouvait pas savoir qu’elle s’était blessée précédemment à cet endroit. Elle ne put retenir un petit gémissement de douleur tandis que son corps se tendit légèrement. Elle serra les dents puis se tourna vers son ami, lui demandant s’il avait besoin de quelque chose, espérant qu’il ne verrait rien quant à sa réaction. Cependant les astres ne devaient pas avec la jeune femme ce soir puisqu’il lui posa la question. « Je… Hum… » Les mots restèrent bloqués dans sa gorge alors que Nao attrapait délicatement ses épaules. Son toucher lui avait manqué, tout comme sa présence rassurante et cette odeur musquée qui le caractérisait tant. Le regardant avec les lèvres pincées sans savoir quoi dire exactement elle réagit directement lorsqu’il lui dit qu’il allait la soigner. « Ce n’est pas la peine Nao, ce n’est pas grave, ça peut attendre que je sois rentrée tu sais. » Néanmoins, tous deux connaissaient l’autre comme sa poche et sachant très bien que Mi Ran ne ferait rien, Nao la conduisit au canapé mis à leur disposition dans la salle de repos. Obéissant à son ami sans rien dire, elle attendit son retour en jouant avec les bords de sa jupe. Elle reposa ensuite son regard sur son cadet qui était revenu à ses côtés et souhaitait en savoir plus sur sa blessure mais, avant toute chose, elle souhaitait le rassurer. « Ce n’est pas grand-chose, c’est vraiment supportable… Alors même si tu avais remarqué ou autre, je ne t’aurais pas laissé faire. » Dit-elle avec un tendre sourire avant de baisser les yeux, légèrement penaude. « Un client que j’avais fini de servir voulait que je rentre avec lui et pour m’interpeler, il m’a attrapé le poignet. Ce n’était pas fort du tout au début alors j’ai cru qu’il n’allait pas mal réagir quand je me suis excusée mais visiblement, il l’a mal pris et a resserré sa prise sur mon poignet quand j’ai voulu le retirer. Il est parti quand il a vu une autre personne sur la piste. » Expliqua-t-elle en remontant son regard sur Nao.

Réfléchissant à ces rumeurs qu’elle avait entendu, Mi Ran avait vraiment envie d’en savoir plus et cela lui pesait sur le cœur de ne pas avoir la version de Nao quant à cet homme tatoué. « J’ai aussi entendu dire par des clients que tu t’étais éclipsé avec un client plutôt grand et tatoué l’autre jour… C’était qui ? Il te voulait quoi ? » Demanda-t-elle en frissonnant au contact de son ami sur son poignet blessé. En tout cas, elle devait avouer qu’avec sa couleur de cheveux il ressemblait à une fraise mais que cela lui allait extrêmement bien.

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

 
Don't be Lazy
The night is just beginning like our life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 6 Oct - 12:02

The pain of your missing

   
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao

   
La véritable amitié ne va guère sans la confidence

   

   
   Tenue ☾☾ Observant scrupuleusement le poignet de mon amie, j’ai malheureusement beaucoup de difficulté pour savoir si ce joli petit endroit de son corps est cassé ou non. Après tout, je ne suis pas médecin et je n’ai pas du tout les compétences dans ce domaine, ne fuse que pour me permettre d’établir un diagnostic. Bien sûr, le fait que Min Ran m’indique que la douleur est parfaitement supportable, pourrait m’aider à me dire que ce n’est finalement pas bien grave comme blessure. Cependant, je n’oublie pas que cette demoiselle est exactement comme moi et que de ce fait, même avec une jambe en moins, elle arriverait encore à me dire qu’elle n’a pas mal.

-« Et tu crois que je t’aurais laissé m’interdire de faire sans broncher ? Répondis-je en rigolant. C’est bien mal me connaître chérie. » En vrai, je me demande même comment on a fait pour ne pas encore se disputer, avec des têtes de mules comme nous. Laissant cependant de côté ce sujet, de toute façon, je ne l’ai pas remarqué donc il ne sert à rien de s’éterniser là-dessus, c’est en m’emparant d’une crème pour douleur musculaire que j’écoute l’histoire de mon amie.

Bien que je ne laisse rien transparaître sur mon visage, m’appliquant avec soin à disposer la crème sur le poignet, sans trop appuyer pour ne pas lui faire mal, je bous clairement intérieurement. Ce mec avait vraiment eu beaucoup de chance que j’étais occupé avec d’autres personne, pour ne pas me rendre compte de son petit manège. Tout ça en plus pour laisser ma Mi Ran chérie, pour une pouffe dansante. En cet instant, je meurs d’envie de lui coller mon point dans la figure, chose que je ne me serais d’ailleurs pas privé de faire si j’avais assisté à la scène.

-« Je vois …. » C’est la seule chose calme que je réussis finalement à dire. Pourtant, je sais que notre métier n’est pas sans danger. Bien sûr, on ne risque pas notre vie comme un pompier ou un policier, mais il arrive fréquemment que des clients un peu trop bourré et insistant finisse par s’en prendre à nous, et malheureusement, comme ce sont les clients, nous avons rarement l’occasion de pouvoir nous défendre correctement. La clientèle est roi, comprenez-vous, même si celui-là, je l’aurais bien encastré dans un mur pour avoir osé toucher à ma Noona.
Continuant donc d’effectuer les premiers secours sur mon amie, en ravalant ma colère face à cet homme, ce qu’elle vient soudainement à me dire me fait me stopper net dans l’application de la crème. Relevant le regard vers elle, tout un tas de sentiment passe dans mon regard, alors que je cherche quoi lui dire.

-« La clientèle est vraiment trop bavarde … finis-je par dire, tout en reprenant mes soins, non sans avoir laissé échapper un soupire. C’était Hyeong Su …, avouais-je finalement à demi-mot. Il … il voulait juste me rappeler que je lui devais encore de l’argent … tu sais …, pour mon tatouage. Et bien sûr par argent, je n’entends pas ses charmantes petites bielles vertes avec lesquelles on paye, mais ça Min Ran le sait parfaitement. Bon …, je ne pense pas que ton poignet soi cassé, dis-je en tentant désespérément de changer de conversation. Cela-dit, tu devrais tout de même voir un médecin … on ne sait jamais. Je vais juste encore te poser un bandage et ça sera fini. »

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
avatar
Points : 71
Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2018
Lun 8 Oct - 1:00

 

 

 
The pain of your missing
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao.

 


 
Tenue ☾☾ Connaissant très bien le caractère de Nao, Mi Ran n’était pas allée le voir après s’être blessée, refusant qu’il prenne une charge de travail supplémentaire. Il en faisait déjà bien assez comme cela et elle pouvait parfaitement supporter la douleur jusqu’à un certain point. Ce n’était pas du tout une personne qui se plaignait facilement et elle avait toujours peur d’embêter les autres pour des broutilles comme une blessure. Regardant alors son collègue avec un petit brin de malice dans les yeux, elle lui fit un sourire en coin avant de pincer sa hanche avec sa main de libre. « Je te connais tellement que sachant ça, je n’ai rien dit. » Elle tira la langue et le suivit dans son rire, se sentant toujours plus détendue lorsqu’elle était aux côtés de son ami. C’était l’une des rares personnes qui arrivait à la comprendre, qui ne la jugeait jamais et l’acceptait comme elle était. Sans lui, elle ne sait pas ce qu’elle aurait fait, ni ce qu’elle serait devenue. Elle savait décrypter chacune de ses expressions alors elle pouvait parfaitement sentir la colère qu’il essayait de cacher tandis qu’elle lui racontait comment elle s’était blessée au poignet. Sa réponse simple fut également un signe de son état et après un triste sourire elle préféra passer à un autre sujet qui l’avait fait s’interroger toute la soirée. La blonde regardait Nao, attendant une réponse à sa question sans chercher à le brusquer malgré sa curiosité. Elle appréhendait la réponse, du rose, passant nerveusement sa langue sur le coin de ses lèvres, elle était presque en apnée et, comme elle l’avait pressenti c’était bien Hyeong Su. Elle ne savait pas quoi penser. Était-ce vraiment raisonnable de continuer cet arrangement maintenant qu’il était en couple ? Non, bien sûr que non. Cependant, elle connaissait la situation financière de son ami mais aussi le fait qu’il ne demanderait de l’aide à personne. Mi Ran baissa les yeux, fixant son poignet qui se faisait soigner. Ce fut la douce voix du jeune homme qui la fit relever le regard et elle gonfla les joues à son conseil. « Je veux bien mais pour ça, il faut payer et je n’ai pas forcément l’argent pour ça et qui sait s’ils vont pas me dire une chose fausse après pour me le remplacer après ? Je vais le laisser au repos un peu et si ça continue, promis j’essayerai d’aller voir. » Assura-t-elle avec un joli sourire avant de poser une main sur celle de Nao, jouant avec ses doigts doucement. Son expression devint plus douce alors que sa tête se posait sur son épaule. « Nao, par rapport à Hyeong Su, pourquoi tu ne m’en as pas parlé ? Tu sais très bien que jamais je ne te jugerais et que j’aurais essayé de te laisser du répit le temps que tu trouves une solution… » Elle releva la tête, le regardant avec un doux sourire. « Nao, tu devrais vraiment essayer d’arrêter ça au plus vite avant que quelqu’un le découvre… Imagine si c’était Hiro, Jae Won, ou je ne sais qui qui aurait entendu les rumeurs ? Bien entendu, je serais muette comme une carpe à ce sujet, ça tu peux compter sur moi comme sur ma présence à tes côtés mais, s’il te plait, arrête avant qu’il ne soit trop tard. » Dit-elle en caressant tendrement sa main. Dans sa voix, il n’y avait aucun reproche, elle n’avait jamais et ne se permettrait jamais de juger Nao.

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

 
Don't be Lazy
The night is just beginning like our life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Lun 8 Oct - 17:38

The pain of your missing

   
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao

   
La véritable amitié ne va guère sans la confidence

   

   
   Tenue ☾☾ Ayant plus au moins habillement détourné le sujet de la conversation, pour me rabattre sur l’essentiel à savoir l’état de mon amie, je ne suis pas bien surpris parce qu’elle vient me rétorquer par la suite. En effet, tout comme moi, Mi Ran n’est pas du genre à rouler sur l’or. La perspective donc, qu’elle ne puisse ne pas se payer un médecin me fait me mordre la lèvre inférieure tandis que je m’empare d’un bandage. D’autant plus que je comprends parfaitement son point de vue, sur le fait qu’elle appréhende le fait de tomber potentielle sur un médecin affilé à New Life Corp. Tout comme moi, son passé lui a appris à se méfier de ses sois disant opération, hyper essentielle pour notre survie. Fort heureusement pour mon amie, elle n’a pas fini de force avec un contrat sur la tête à la suite de son changement d’organe.

-« Tu sais que je n’ai pas beaucoup d’argent, surtout après ma révision, mais surtout n’hésite pas si tu as besoin d’aide pour aller chez un médecin. »

Quand on y pense, il me serait après tout aisément facile de consulter les banques de données du QG des chaineups pour trouver un nom de médecin qui n’est pas corrompu. Je pourrais même peut-être demander à Hiro le nom de son médecin. Après tout, s’il n’a toujours pas de pièce mécanique dans son corps, c’est bien qu’il a dû tomber sur une perle rare dans cette ville.

-« Je sais que tu vas me dire que tout ira bien, mais sérieusement, demande-moi si ton poignet ne va pas mieux »

Lui souriant tendrement, je m’attèle ensuite à enrouler le bandage sur sa zone blessé. Une fois finie et satisfait de la perfection avec laquelle je l’ai posé, je redresse mon regard vers ma grande sœur de cœur qui sait mise à jouer avec mes doigts, avant de poser sa tête contre mon épaule. Bien sûr, je peux sentir que quelques choses-là tracassent, ne voulant cependant pas la forcer à me parler, je laisse un doux silence s’installer entre nous. Du moins, jusqu’à ce que Mi Ran, finisse par faire entendre à nouveau sa voix. Bien évidemment, j’ai du mal à cacher que je ne suis pas spécialement ravie qu’elle revienne sur le sujet Hyeong Su. D’autant plus, que je sais pertinemment ce qu’elle pense, mais que voulez-vous, c’est mon amie et je sais qu’elle se fait du souci pour moi. Je ne vais pas non plus lui en vouloir pour ça. Si c’était le cas, je ne serais d’ailleurs pas, actuellement, occupée à lui sourire tendrement.

-« Noona si je n’en t’ai pas parlé, c’est parce que c’est arrivé il y a même pas une semaine et que tu ne travaillais pas. Et puis je te signale que Hyeong Su n’était pas vraiment disposé à attendre ce soir-là. »

Je dis ça, mais en vérité même si j’avais eu l’occasion dans discutés avec elle, je sais pertinemment que je ne l’aurais pas fait. D’ailleurs, si la situation avait été inversée, je sais parfaitement que Mi Ran ne m’aurais jamais rien raconté non plus. C’est dans mon caractère de garder mes ennuis pour moi, elle le sait parfaitement et je sais qu’elle ne peut pas m’en tenir rigueur puisqu’elle est exactement comme moi.

-« Et puis …. Sérieusement, tu voulais que je fasse quoi ? De toute façon, tu me dis de faire vite, mais je te signale que ce n’est pas moi qui décide. Continuais-je en plantant mon regard dans le sien. Et Jae Won ne vient presque jamais me voir et encore moins Hiro, alors il n’y a pas de raison qu’ils apprennent quoi que ce soit. Laissant un soupire s’échapper de mes lèves, je viens alors poser délicatement la main blessé de mon amie sur son genou. Arrête de t’en faire pour moi. Je vais très bien d’accord. Je vais régler ce que je dois, et après, on n’en parlera plus. »

Je sais que Mi Ran veut bien faire en me disant ce genre de chose, mais il ne faut pas non plus penser que ça me fait plaisir d’avoir accepté de tromper Jae Won. Honnêtement, rien que d’y penser ça me ronge de l’intérieur, mais je n’ai pas les clés en main. Quand on fait un marché, on doit le respecter jusqu’au bout et puis c’est tout.

-« Enfin bref, j’ai fini avec ta petite main, embrayais-je dans un sourire. Tu veux toujours rentrer ? Si oui, je peux te raccompagner si tu veux, où alors je t’offre un verre, à toi de voire. »

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
avatar
Points : 71
Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2018
Mar 9 Oct - 11:20

 

 

 
The pain of your missing
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao.

 


 
Tenue ☾☾ Demander une aide financière était quelque chose de compliqué pour Mi Ran qui voulait toujours se débrouiller seule. Déjà qu’elle n’avait pas voulu inquiéter Nao pour son poignet parce qu’elle savait quelle réaction il aurait, elle n’avait rien dit et se sentait mal qu’il la soigne. Par ailleurs, elle n’osait pas aller à l’hôpital de peur d’avoir un autre truc bionique dans son corps et que celui-ci fasse comme ses cordes vocales ainsi que ses tympans. Elle fit un petit sourire à son ami avant de secouer légèrement la tête. « Même si j’avais l’argent, je n’oserais pas y aller pour si peu et si ça s’aggrave, vraiment j’irai tu peux compter là-dessus. » Assura-t-elle alors que le jeune homme finissait de bander son poignet avant de poser une question qui lui brûlait les lèvres depuis quelques heures maintenant et bien que son ami souhaite passer à un autre sujet, elle était trop inquiète pour lui. Elle ne voulait pas lui faire de reproches, de toute façon, elle serait mal placée pour en faire, mais essayer de lui montrer à quel point cet arrangement était toxique pour lui. Elle ne voulait pas qu’une telle chose entache ce sourire qui ornait ses lèvres depuis quelques temps, elle voulait le meilleur pour lui. « Tu aurais pu m’envoyer un sms, donc ce n’est pas une excuse puis, au moins, j’aurais pu essayer de le dissuader pour la prochaine fois. » La blonde gonfla les joues avant de faire une petite moue boudeuse. « Imagine, les clients d’ici vont aussi au café de Jae Won ou sont à la fac et en parle ? C’est une éventualité aussi, les gens sont bavards quand il s’agit de la vie des autres. » Plus que de leur propre vie en tout cas, certains aimaient se vanter de leur belle vie mais ne disaient rien de leurs problèmes personnels. « Je m’en ferais toujours pour toi Nao, même si tu me supplies à genou de ne pas m’en faire parce que je tiens à toi. » Elle lui fit ensuite un bisou sur la joue avant de le regarder tendrement puis elle se leva et tendit sa main libre à Nao avec un grand sourire. « Allons boire un verre, j’ai envie de passer du temps avec toi petit moussaillon ! » Quand elle disait petit c’était bien entendu une marque d’affection… Surtout que le rose était bien plus grand qu’elle. C’était un géant à côté de son mètre 57 ! En fait, à côté d’elle, tout le monde semblait bien trop grand et ses talons semblaient presque inutiles dans ce monde de géant. Pourtant, elle en avait avalé de la soupe petite. « Tu dois me raconter ce qui t’a poussé à devenir un yaourt à la fraise aussi, ça te va bien mais j’étais choquée en te voyant. J’ai cru qu’on t’avait remplacé au bar. » Dit-elle avec un air faussement dramatique en entrelaçant leurs doigts avant de partir vers la porte qui les conduirait à la boîte de nuit.

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

 
Don't be Lazy
The night is just beginning like our life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mar 9 Oct - 12:11

The pain of your missing

   
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao

   
La véritable amitié ne va guère sans la confidence

   

   
   Tenue ☾☾ Bien que j’aie, encore une fois, écouté les mises en garde de mon ami, c’est volontairement que j’ai fini par changer de sujet sans lui répondre. Discuter de ça m’énerve vraiment, d’autant plus qu’elle ne semble pas comprendre que, quoi qu’elle puisse dire, je n’ai pas eu le choix. Lui envoyer un sms, elle est bien drôle celle-là, encore une fois je ne vois sérieusement pas à quel moment j’aurais pu le faire, sachant que deux heures après l’arrivée de Hyeong Su, je me trouvais déjà dans son lit. Ne voulant cependant pas m’énerver contre la barmaid sachant pertinemment que ses mots ne sont destinés qu’à prendre soin de moi et m’assurer que j’aille bien, c’est naturellement que je viens lui proposer un verre. Verre que bien entendu elle accepte, ce qui me fait grandement sourire alors que je m’empare de la main qu’elle me tend.

-« Mollo sur l’alcool cependant, tu sais que je ne le tiens pas. Dis-je avant de me lever, pour prendre la direction de la boite de nuit. J’aurais plutôt dit un yaourt à la cerise, personnellement. Enchainais-je alors après que Mi Ran m’ait questionné sur mon changement de couleur. En vérité … pendant l’été j’ai fait des mèches roses et comme Jae Won a semblé aimé, j’ai voulu lui faire une surprise en essayant une colo complète… Malheureusement, on ne sait pas beaucoup vu depuis, donc ça n’a pas servi à grand-chose. »

Ça n’a même servit à rien, hormis attirer plus de client sur moi pendant mon service au bar. Mais bon, je ne peux pas lui en vouloir, après tout si on ne se voit plus c’est entièrement ma faute. Entre mon boulot intensif, mon opération et le fait qu’il a engagé une fille au café, que je ne veux plus voir, ça n’a pas vraiment aidé à se dégager du temps. D’autant plus que maintenant que je le trompe, ça ne risque pas de s’arranger …

-« Enfin bon, si déjà ça te plaît à toi c’est déjà pas mal. »


Grand sourire aux lèvres suite à mes mots, je pénètre en compagnie de Mi Ran, dans cet environnement pollué par la musique craché dans les enceintes. Instinctivement, je me rapproche bien entendu de mon amie, pour percevoir la moindre phrase qu’elle serait amenée à me dire tandis que je gagne le bar en sa compagnie.

-« Prend ce que tu veux, c’est moi qui offre. Dis-je tout en faisant signe à notre collègue. Passant alors commande, j’attends que ma sœur de cœur fasse de même avant de diriger mes lèvres vers son oreille pour qu’elle puisse mieux m’entendre. Pour en revenir à Hyeong Su, excuse-moi, mais je n’étais pas vraiment disposé à t’envoyer un sms alors qu’il essayait déjà de me faire craquer dans les toilettes. Et puis, on ne va pas revenir cent fois là-dessus, c’est comme ça et pas autrement. Je ne peux pas contrôler ton patron, comme je ne peux pas contrôler ce que nos clients racontent ici ou ailleurs. Je ne peux pas non plus t’empêcher de te faire du souci pour moi, alors je te demande juste de ne pas t’en mêler, je sais ce que je fais »

Lui souriant à nouveau tendrement, je viens lui caresser doucement la joue, alors que nos boissons viennent finalement se poser devant nous.

-« De toute façon, si Jae Won doit m’en vouloir pour quelque chose, ça sera avant tout parce que je n’ai pas coupé contacte avec Chae. Ne te triture donc pas trop le cerveau avec mes histoires et profite de ce moment que l'on passe ensemble.»

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
avatar
Points : 71
Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2018
Sam 13 Oct - 13:50

 

 

 
The pain of your missing
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao.

 


 
Tenue ☾☾ Un homme averti en valant deux, Mi Ran avait préféré à rappeler à Nao ce qu’il risquait à continuer ce pacte avec Hyeong Su avant d’accepter de passer à autre chose. Certes, elle n’était pas le genre de personne à insister pour dire les choses mais avec le jeune homme, ce n’était pas pareil. C’était l’un des seuls avec lequel elle s’affirmait tant leur relation était spéciale selon elle. Alors, une fois le sujet changé pour quelque chose d’intéressant aussi pour la blonde, celle-ci se leva et tendit sa main au bonbon à la fraise, ne se privant pas pour lui faire une petite remarque sur son changement capillaire. « Eh ! Ce n’est pas parce que tu tiens mal l’alcool que je dois me freiner pour toi petit chou. Au contraire. » Elle lui tira la langue alors qu’ils se dirigeaient vers la porte de la boîte de nuit. Elle lui fit ensuite un petit sourire compatissant au problème du manque de temps des deux jeunes hommes pour se voir. « Ne dis pas de bêtises, je suis certaine qu’il a quand même apprécié… Au pire la prochaine fois fais-toi un piercing histoire qu’il ait le temps de voir venir. » Elle poussa la porte alors que la musique venait agresser leurs oreilles, elle en profita pour marmonner quelque chose d’audible seulement pour elle. « Mais yaourt fraise quand même. » Ils s’enfoncèrent ensuite dans le lieu bondé mais aussi très bruyant, toujours la main dans celle de l’autre tandis qu’ils arrivaient au bar. Elle regarda Nao avec les joues gonflées, légèrement gênée qu’il paye pour elle, avant de commander un Blue Lagoon, croisant ses bras sur le comptoir. Elle tourna son regard vers son meilleur ami avant de commencer à maltraiter sa lèvre inférieure, hésitant ou non à lui balancer son verre à la figure pour lui rafraîchir les idées. Mi Ran avait un respect profond pour Nao, elle n’était pas du genre à le juger mais elle savait quand il dérapait et là, il était en train de faire ce qu’il ne fallait pas. On aurait dit un skieur débutant qui voulait faire la piste noire par mauvais temps. Complètement inconscient et il se casserait la gueule au final. Surtout qu’elle connaissait Jae Won, l’ayant déjà vu au QG des ARMY et celui-ci était venu la voir pour se faire percer, voulant avant tout quelque chose qui pourrait plaire à son copain. Elle regarda ensuite Nao qui caressait sa joue alors que leurs boissons venaient se poser devant eux et elle ouvrit de grands yeux, plus que surprise par sa révélation. Littéralement sur le cul, elle dut s’assoir sur le tabouret présent à côté d’elle pour digérer la nouvelle. « Mais… Mais… Mais… » Pour une fois que ce n’étaient pas ses implants qui la rendaient muette c’était Nao. Elle dirigea ensuite ses lèvres vers l’oreille de son meilleur ami. « Tu me désespères Nao. » Elle soupira puis prit une looooongue gorgée de sa boisson avant de poser sa tête sur l’épaule de la fraise tagada qu’était Nao et ferma les yeux. « M’enfin, je pense que te faire des remarques serait mal venu alors buvons et allons danser… J’ai l’impression que ça fait une éternité qu’on ne s’est pas amusée tous les deux. » Elle pinça la hanche de Nao avant de se relever et lui offrir une moue adorable. « J’ai droit d’avoir combien de verres offerts par mon merveilleux petit doudou d’amour que j’aime de tout mon cœur ? » Demanda-t-elle en lui faisant les yeux doux.

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

 
Don't be Lazy
The night is just beginning like our life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Dim 21 Oct - 13:17

The pain of your missing

   
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao

   
La véritable amitié ne va guère sans la confidence

   

   
   Tenue ☾☾ Honnêtement, en lui ayant dit cela, jamais je ne me serais attendue à une réaction aussi vive. Qu’y avait-il de si choquant dans ma phrase pour que Mi Ran doive subitement s’asseoir ? Franchement, j’ai beau réfléchir, je ne vois vraiment pas. D’autant plus qu’il n’y a rien de mal dans le fait que je n’ai pas coupé les ponts avec Chaeyoung. Observant donc ma sœur de cœur sans comprendre, je la laisse, visiblement, digérer l’information outrageuse que je viens de lui donner. Enfin outrageuse pour elle, parce qu’encore une fois, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant dans le fait que j’ai refusé de couper les ponts avec une très bonne amie à moi.

-« Mais quoiiiii, qu’est-ce que j’ai fait encore ? Dis-je frustré, dans un soupir, en entendant la remarque de mon amie dans mon oreille. Franchement, pour le coup Mi Ran abuse. Heureusement que je tiens suffisamment à elle, que pour ne pas m’énerver suite à sa critique sur ma personne. Roh et puis c’est bon laisse tomber. Fouettant l’air avec ma main pour appuyer ma dernière parole, je m’empare moi aussi de ma boisson pour la finir d’une traite, tandis que la barmaid face à moi vient poser sa tête sur mon épaule. Oui, clairement, elle a beaucoup de chance que je l’aime autant. Ce n’est pas qu’une impression Noona, ça fait littéralement une éternité.» Lui répondis-je finalement tendrement en posant mon verre vide sur le comptoir. D’ailleurs, quand j’y pense, que ce soit avec elle ou une autre personne, ça fait des années que je n’ai pas vraiment pris de temps pour moi. Bien trop occupée entre mes travails et mes cours, j’en ai fini par m’oublier et délaisser mes amis les plus proches, à mon plus grand désespoir.

-« Autant que tu veux, du moment que je ne dois pas te ramasser à la petite cuillère à l’aube. »

Je n’aime pas dépenser mon argent, mais cela ne veut pas dire pour autant que je suis radin. Si j’évite de m’acheter à manger, des vêtements ou à boire, ce n’est cependant pas le cas pour mes amis, que je n’hésite pas à chérir dans la mesure du possible.

-« Bon et si non, enchaînais-je en caressant le bras de mon amie, tout en faisant signe à mon collègue de prendre la nouvelle commande de Mi Ran. C’est bien beau de me critiquer, mais et toi alors ? Tu n’as rien à me raconter sur ta vie ? »

Loin de moi cependant, l’idée de vouloir faire cracher à ma grande sœur des secrets inavouables. En vérité, cela fait vraiment très longtemps que l’on n’a pas pris le temps de discuter ensemble, je désire donc simplement m’informer de potentiellement changement dans la vie de ma petite chérie. Enfin …. De ma grande chérie.

-« Toujours pas d’homme caché dans ton placard ? Ou de femme ? »

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Mi Ran
Real Black Army
avatar
Points : 71
Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2018
Mar 13 Nov - 21:49

 

 

 
The pain of your missing
Ahn Mi Ran & Tokunaga Nao.

 


 
Tenue ☾☾ Du point de vu de Mi Ran, Nao avait toutes les cartes en main pour être heureux. Certes, il restait lié à New Life mais il avait un jumeau, un petit-ami, des personnes sur qui compter et elle avait peur qu’il perde tout d’un coup. Sa plus grande peur était de voir le sourire de son petit ange s’estomper, elle ne supporterait pas de voir le mal-être ravager son visage. Alors, elle ne pouvait s’empêcher d’être inquiète de savoir qu’il n’avait pas arrêté ses relations avec Hyeong Su et Chaeyoung. Enfin, elle pouvait comprendre le fait qu’il les côtoie mais c’était plutôt le côté lit qui l’embêtait. Elle tourna la tête vers lui à sa remarque puis tira la langue. « T’es un doudou de petit cœur. » Dit-elle tendrement avant de poser sa tête sur l’épaule de son cadet et boire la boisson qu’il lui avait offerte, appréciant le fait de passer un moment avec Nao qui lui confirma que ça faisait bien une éternité depuis leur dernier moment ensemble. « Aish, va falloir qu’on rattrape tout ça alors, qu’on s’éclate jusqu’au bout de la nuit ! » Un regain d’énergie, elle le regarda avec un grand sourire, prête à s’éclater en compagnie de son petit-frère de cœur… Même si elle travaillait le lendemain. Au pire, son patron gérerait une gueule de bois ou elle pourrait toujours piquer un somme dans son local entre deux clients. Ça allait le faire. Après avoir pincer la hanche de son plus jeune, elle lui demanda combien de verre il pouvait lui offrir et à peine eut-elle la réponse, qu’elle lui fit un énorme câlin ainsi qu’un bisou sur la joue. « Aw petit cœur, t’es le meilleuuuur, merciii. » C’était ainsi avec la blonde, surtout avec Nao, quand elle était contente, son côté tactile et euphorique ressortait un peu trop. Elle se rassit ensuite avant de finir son verre et reposa son regarda sur son protéger, attendant sa question tout en reprenant la même chose que précédemment. Elle fit une petite moue à sa remarque et lui donna un gentil coup d’épaule. « Comme si je pouvais te critiquer petit cœur, je tiens trop à toi pour ça. » Elle posa ensuite son regard sur son verre. « A part des jours où je peux pas parler ou encore où je ne peux pas entendre, je n’ai pas grand-chose à raconter. Avoir deux travails c’est fatiguant mais ça se passe plutôt bien et concernant l’état de ma mère reste stable et elle n’a l’air de manquer de rien. » C’était le plus important pour la jeune femme, elle aimait savoir que celle qui l’avait sauvée était en bonne santé et avec tout ce qu’il lui fallait à disposition. Elle voulait le meilleur pour ses proches. Elle prit son verre et failli cracher la gorgée qu’elle était en train de boire à la question de son ami. « Oh merde, j’ai pas vérifié avant de partir ce matin si la personne avec qui j’avais passé la nuit était partie ou non. Je l’ai pas vu mais… Il s’est peut-être caché dans le placard ! » Elle mima un « oups » avec ses lèvres avant de se racler la gorge et boire son verre cul sec. « Absolument personne, s’il y avait quelqu’un, je t’en aurait parlé… Et je ne te retourne pas la question yaourt à la fraise. » Dit-elle en ébouriffant tendrement ses cheveux. Elle se leva ensuite puis tendit sa main à Nao. « Allez cutie pie, c’est l’heure de danser. »

 
CODAGE PAR AMATIS

 

_________________

 
Don't be Lazy
The night is just beginning like our life.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» four à pain - enduit en paille-terre crue
» RECETTTE PAIN DU MAROC
» Pain, en quelle quantité?
» Gâteau de pain rassi
» pain d'oiseau - ils en raffolent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Nagwon :: Hyerae - Quartier festif :: Boite de nuit-
Sauter vers: