AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Hurry up, we're dreaming [feat. Kim Si Yun]

 :: Archives :: Fini Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Dim 30 Sep - 18:24
Hurry up, we're dreaming

Les longues heures de cette fichue journée avaient apporté plus de souffrance que de joie… penché au-dessus de cette énorme pièce, je sentais mon corps rongé par les douleurs musculaires. Mon œil débloquait totalement aujourd’hui. Mes lunettes de vue avaient connu un sort funeste ce matin et avaient disparu dans la poubelle. Elles sont le seul rempart contre cet œil maléfique. Il enregistrerait des scènes que je ne souhaitais pas revivre inlassablement. Mes parents y voyaient un heureux présage alors que je vivais une torture quotidienne. Je ronchonnais en plus contre mon poignet qui se bloquait suite aux heures passées sur ce tatouage. Impossible d’annuler la séance ! Cela me causerait des ennuis et ferait un trou important dans mes finances. Je cherchais donc des subterfuges pour ne pas révéler mon inconfort à mon client. Il me faudrait beaucoup de remontant ou patience ce soir pour oublier les souffrances. Je prends une grande inspiration avant de poursuivre mon travail…

Cinq heures plus tard… Je reposais mon matériel nettoyé alors que le salon était plongé dans une semi-obscurité réconfortante. Pas besoin de plus de lumière sinon mon matériel bionique allait se mettre en route. Je pestais en fermant les yeux, appuyé contre le lavabo. Que pouvais-je faire pour oublier mes douleurs ? Je pressais mes doigts contre mes paupières closes, cherchant une solution. Il me suffirait de passer du bon temps avec une aventure ? Le sexe serait la réponse ? Pourquoi pas ? Qui pourrais-je appeler ? Jae Won ? On ne couchait pas ensemble ! On discutait de relation sexuelle, de punition mais nous ne passions pas à l’acte ! Nao ? Ce serait le meilleur plan pour moi. Le jeune homme me devait un tatouage complet, son paiement par nature le liait à moi. Un appel… Il me suffirait juste de passer un coup de fil. Il serait obligé de venir pour me satisfaire. Je prends une grande inspiration puis regarde le vide devant moi. Pourquoi ce plan ne me plait pas ? Je ne trouve pas de réponse satisfaisante. Pas envie de plan par obligation ? Ma seule solution ? Me trouver une autre distraction.

Je me tournais alors vers ce coach sportif, Si Yun, avec qui je flirtais parfois. Cela me plaisait assez ce petit jeu avec lui ! On a bu un verre puis deux… trois… cinq… Je perdis le compte tandis que nous penchions sur nos relations amoureuses passées. On aurait dit deux piliers de bistrot, ivres. On faisait des plans sur la comète. On imaginait notre futur, repensait notre passé. On riait comme des fous. Cela me fit un bien de fou ! J’oubliais mes problèmes en un claquement de doigts… mais un regard louche sur les lèvres de mon compagnon de beuverie bouscula tout la soirée. Je me penchais pour capturer ses lippes sensuelles…

~ ° ~ ° ~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ ° ~

Les rayons du soleil baignaient mon appartement de leur lumière chaleureuse. Je poussais de petits gémissements alors que mes muscles s’assouplissaient après la raideur nocturne. Je me sentais bien en cette seconde. Cette nuit avait été merveilleuse finalement. Oubliant mes souffrances, je me retourne pour observer le plafond cherchant une réponse à mon bonheur soudain. Une douce chaleur me parvient à mes côtés. Je fronce les sourcils puis regarde dans cette direction. Je me fige en y découvrant un Si Yun endormi. Bordel ! Il fout quoi ici ? Je me redresse dans mon lit, repliant mes genoux vers mon torse. Le frottement de la couette sur ma peau m’alarme. Merde ! Suis-je à poils ? Baissant les yeux sur mon corps, je remarque la disparition de mes vêtements tous éparpillés dans la chambre en compagnie de ceux de mon amant ( ?). On avait foutu quoi ? Je lance un regard vers son corps étendu. Son expression semblait sereine. Avais-je été un bon coup ? Pourquoi je pense ainsi ?! J’agrippe mes cheveux en pestant silencieusement.

Un nouveau coup d’œil dans sa direction. P’tain ! Pourquoi est-il aussi beau ? On dirait un ange ! Une partie de moi imagine poussant cet intrus hors de mon territoire alors que l’autre désire autre chose. Quelque chose de plus fort ! Cela me mange les entrailles. Je me souviens plus de notre soirée mais en cet instant je ne pouvais pas ignorer ce que je ressentais. Me penchant vers Si Yun, je dépose un baiser tendre sur sa joue puis murmure « tu comptes dormir encore longtemps ? » Mon souffle caresse son oreille « dois-je t’apporter un petit déjeuner au lit ? » J’embrasse sa nuque et mordille celle-ci. « j’aurai une question pour toi : que fais-tu dans mon lit totalement nu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Lun 1 Oct - 18:48
Hurry up, we're dreaming
Kim Si Yun

Le club de sport était remplit, et bien que le travail s'amplifiait, c'était un bon signe. Le club attirait du monde, il était fréquentait et qui disait fréquentation nombreuse, disait bon chiffre d'affaires. Peut-être que cela lui permettra d'ouvrir un autre club de sport, d'employer de nouvelles têtes pour travailler, et il n'aurait juste qu'à gérer le club... Il pourrait mais être coach lui manquerait également. Enfin, ce n'était que des idées en l'air, le temps nous dira si cela sera possible, dans un futur peut-être proche.

Le temps filait à vitesse grand V. Il avait fait beaucoup d'aller-retour, accueillit des nouveaux clients comme des habitués. Mais il était satisfait. Le club prenait de l'ampleur et en tant que gérant, il était fier que ce dernier fonctionne. Mais il ne s'attendait pas qu'à la fermeture de ce dernier, un collègue si on peut ainsi l'appeler, Hyeong Su, est arrivé. Ils s'étaient rendus chez ce dernier qui l'invitait pour aller boire un coup, et c'est ainsi qu'il s'était retrouvé chez toi, dans la même pièce, à s'enfiler un verre, puis deux, et ainsi de suite, jusqu'à en oublier le compte. La seule chose que Si Yun se souvient, c'est ce dernier qui se penche vers lui, s'emparant de ses lèvres dans un baiser qu'il ne sut décrire... Puis, le vide.

~ ° ~ °  ~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ °~ ° ~ ° ~

Le soleil battait son plein à l'extérieur, enfin c'est que Si Yun pensait. La chaleur du soleil s'abattait légèrement sur l'une de ses épaules alors que ce dernier dormait paisiblement. Heureusement, il ne travaillait pas aujourd'hui, il pouvait profiter pour faire une grasse matinée, et ne se lever que dans quelques heures... Enfin, c'est ce qu'il comptait faire si un mouvement à coté de lui, ne l'émergeait pas quelques instants des bras de Morphée.

Puis, plus rien. Il avait surement rêvé... Et il serra le coussin entre ses doigts, pour se blottir contre celui-ci, soupirant de bien-être. Il était bien là où il était, c'était paisible. Il pourrait dormir pendant des heures, si un contact chaud et inattendu rencontre sa joue, que des mots étaient soufflés à son oreille et surtout, que quelqu'un embrasse et mordille sa nuque. Quoi?!

Ses yeux s'ouvrirent en grand, et en voulant se redresser, la douleur prit place et il se recroquevilla. Il s'était redressé, se dévoilant totalement nu à son partenaire à côté de lui, il ne se rendait pas compte qu'il ne portait rien sur lui, seulement des questions se bousculaient dans sa tête. Avant que l'une d'elles ne soit répondu quand il comprend qu'il partageait le même lit que Hyeong Su.

- Merde ! Lâcha-t-il sur le coup, il ne se souvenait pas tout de suite de ce que tu lui avais demandé, l'alcool agissait encore sur son cerveau qui prenait son temps à se reconnecter aux neurones. Hyeong Su? Attends... Ce n'est pas ma chambre... Où suis-je?

Finalement, son cerveau décida de se remettre en route et bien que confus, il répondit à tes questions.

- Tu aurais pu me laisser dormir plus longtemps... Enfin, j'imagine que toi non plus, tu ne te souviens pas de tout ce qui s'est passé... Un petit rire amusé s'échappa de ses lèvres alors qu'il lança, d'une manière assez taquine. Et tu me nourrirais aussi? Il soupira alors que ses mains massaient ses tempes. Tout comme toi, j'en sais rien... Attends... Comment ça, nu?

Le coach sportif se rendit enfin compte qu'il te dévoilait son corps depuis un petit moment. Il saisit les draps et se couvre au moins le bas avant de rougir de honte. Son regard dévia sur ton corps et il ne put s'empêcher de le dévorer du regard. Réveille-toi Si Yun ! Tu es dans le même lit que Hyeong Su, sans aucun souvenir mis à part la beuverie de la veille. Bien qu'embarrassé, il ressentait une légère douleur à l'arrière, et comprit ce que cela signifie. Il lâcha l'information sans même y réfléchir à deux fois.

- Oh merde, on l'a fait !
Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Mer 3 Oct - 0:12
Hurry up, we're dreaming

Cette nouvelle journée me parait des plus lumineuses alors que mon mal de crâne tambourine à mes tempes, me rappelant mes excès de la veille. Pourquoi avais-je bu autant ? Etait-ce la seule distraction que j’avais trouvée pour ma soirée ? Quelle misère ! Je suis bon pour une période d’abstinence ? Non tout mais pas ça ! Jamais mon lit a été glacé. Je ne sais pas dormir seul. Il me faut quelqu’un avec moi sinon je hante mon loft ou mon salon. Je dessine aussi beaucoup quand je suis seul. Cela m’occupe mais surtout mes pensées sombres restent loin. Je ne succomberai pas au désespoir ! Je suis bien plus fort que ça. Ma vie sentimentale est bordélique comme celle de mes parents... Quel merveilleux exemple ! Je pousse un soupir en y pensant puis me tourne vers l’autre bout de mon king size... mes yeux découvrent un corps alangui. Fronçant les sourcils, je cherche qui cela peut-il y être. Ma mémoire me joue des tours. Avec qui ai-je passé la soirée ? Suis-je allé dans un lieu de rencontre comme une boîte de nuit ? Je ne me rappelle rien ! Je ne dis pas « non » pour l’alcool mais ne pas me souvenir parce que je ne sais pas dire « stop », cela me fout en rogne. Quel imbécile ! Je prends une grande inspiration puis me tourne vers le parasite. Je me stoppe dans mon élan en reconnaissant ce visage angélique : SI YUN !

Le jeune homme était arrivé comment dans mon loft puis mon lit ? Nous avons bu ensemble… cela me rappelle quelque chose mais ensuite ? Je me prends la tête pour retrouver ma mémoire mais en dehors du faites que je me suis penché sur sa bouche… trou noir ! Réveillant doucement mon amant, je crains sa réaction et celle-ci est des plus épiques. Il parait perdu, petit chaton ! Observant le combat que Si Yun se livre, je me demande comment on en était arrivé au lit tous les deux. Il avait juste accepté de coucher avec moi ? On a été enivré par les baisers l’un de l’autre ? On s’est dit que cela passait le temps ? ARGH ! Pourquoi je ne me souviens de rien ?! Mais quel con ! Mon compagnon passe par différentes émotions ce qui me fait doucement sourire. On se croirait presque au théâtre. Il est doué ! J’explose de rire quand Si Yun assimile enfin le faites que ses vêtements ne sont plus sur son corps mais bel et bien au sol en compagnie des miens. J’en pleure. Il est trop fort ! Comment ne pas succomber devant sa bouille ? Impossible !

Je me penche vers lui, attrapant le drap pour tirer dessus « pourquoi te caches-tu ? Cela ne semblait pas te déranger hier soir d’être nu devant moi ! » Un sourire. « Tu t’en souviens ? » Une question évasive et provocatrice. Il pourra peut-être combler les manques de mes souvenirs. Je le regarde puis tends la main pour remettre des cheveux en place. Il est beau ! Ne mentons pas parce que c’est mal. Mon œil pourrait enregistrer cette vision que cela me dérangerait pas de le revivre plusieurs fois. Il me donnait envie de couvrir son corps de baisers mais surtout de l’entendre gémir mon prénom. Cette nuit avait dû être mémorable. On avait peut-être recommencé plusieurs fois, non ? Je suis assez endurant… mais on avait bu aussi. Merde ! J’aurai aimé avoir des souvenirs de cette nuit. « Je peux te nourrir mais seulement si tu comptes reprendre des forces avant de recommencer nos galipettes. » Je me rapproche de lui, mon visage se retrouvant à quelques centimètres du sien. « Tu en as envie… je le vois dans tes yeux ! » Je me lève, ne cachant rien de ma nudité ni des marques sur mon corps un peu perdues parmi mes nombreux tatouages. « Mais tu es peut-être une petite nature… » Laissant planer le reste de ma phrase, je me dirigeai vers l’espace cuisine pour préparer du café.


Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Mer 3 Oct - 14:19
Hurry up, we're dreaming
@Kim Si Yun

Le jeune homme essayait de se remémorer de la journée. La matinée, qu'avait-il fait? Il se souvenait d'avoir tout préparer dans le club, comme à son habitude. Il y était toujours un peu plus tôt que l'heure d'ouverture et d'arrivée des employés. Il vérifiait d'abord l'emploi du temps de la journée. Il savait ainsi quelle salle était réservée, et surtout pour quel domaine. Yoga, danse et bien d'autre encore, tout dépendait de ces salles où l'on pouvait retrouver tout ce qui était nécessaire. Et Si Yun, lui, il allait dans ces salles pour mettre en place tout l'équipement avant l'arrivée des intervenants. Ainsi avait été sa matinée, avec également l'ouverture du club et de l'arrivée des clients. L'après-midi, c'était pareil, une journée assez ordinaire en somme... Puis il se souvient de Hyeong Su, à la fermeture du club, d'être aller boire un coup chez lui...

Les souvenirs étaient flous, mais il essayait de s'en remémorer le plus possible.... Et c'est ainsi qu'il se souvint des lèvres de son camarade contre les siennes et le trou noir avant le réveil inattendu que ce dernier lui a donné. La douleur à l'arrière était assez clair en somme, ils l'avaient fait, et il semblerait que les rôles avaient bien était défini, peut-être avec ou sans son consentement, il ne pourrait le dire. Rien ne lui revenait. La seule chose qu'il remarqua en discutant avec Hyeong Su, c'est leur nudité, ou plutôt la sienne qu'il avait malencontreusement bien exposé sans qu'il ne fasse gaffe. Il était totalement perdu, il ne savait plus ce qui s'était passé depuis ce baiser, et même ce qu'il avait ressenti à ce contact surement inconcevable de tes lèvres sur les siennes. Etait-ce un super baiser? A-t-il tant aimé tes lèvres que l'atmosphère a tant changé, au point que vous passiez à l'étape suivante, la coucherie? Il ne saurait que dire.... Peut-être qu'en reproduisant... Ce serait peut-être une mauvaise idée...

Alors qu'il tenait le drap, tu venais tirer dessus pour qu'il se retrouve nu devant lui.

« pourquoi te caches-tu ? Cela ne semblait pas te déranger hier soir d’être nu devant moi ! » Disais-tu à son attention, un sourire aux lèvres. « Tu t’en souviens ? »

Il ne s'en souvenait pas, et préférant ne pas tourner autour du pot, puis ce n'était pas trop dans sa nature de faire ça, il répond honnêtement, les joues toujours rouge, et ses mains qui tentent de récupérer les draps pour se cacher.

- Désolé, je n'ai aucun souvenir de ça. La seule chose que je me souviens, c'est la boisson et toi qui as soudainement eu envie de m'embrasser.

En disant cela, il ne put s'empêcher de sourire, et de jouer un peu à son tour, en te provoquant un peu. L'une de ses mains frôle ton torse alors qu'il lâche.

- Tu devais vraiment aimer mes lèvres pour t'être jeter comme ça sur moi, non? Et même si je n'ai aucun souvenir, la sensation de mes lèvres me dit que tu ne l'as pas fait qu'une seule fois. Quelqu'un serait-il accroc?

Des lèvres un peu rêches, de quoi provoquer son supposé amant puisqu'ils l'ont vraiment fait, il le ressentait suffisamment pour savoir que ce n'est pas qu'une simple supposition. Et tu semblais prêt à partir par là, si tu le pouvais.

« Je peux te nourrir mais seulement si tu comptes reprendre des forces avant de recommencer nos galipettes. »

Tes mots le fit rougir, et ton visage aussi proche n'aidait pas. Ton souffle chaud s'abattait sur son visage, et tes lèvres lui faisaient de l'oeil. Ah il voudrait savoir si tu embrassais si bien que ça, suffisamment pour qu'il accepte docilement ou non, à être pris par toi. Etais-tu si doué que ça? Il n'avait pas de souvenir, c'était très embêtant.

« Tu en as envie… je le vois dans tes yeux ! » Tu te lèves donc, dévoilant ce qu'il n'avait pas encore totalement vu et même s'il était gêné, son regard ne pouvait qu'apprécier et dévorait cette scène. Et tes tatouages le rendait admiratif de ton talent.« Mais tu es peut-être une petite nature… »

Tes mots le font tiquer, et il se lève, n'appréciant pas ce qu'il venait d'entendre. Il te suit jusqu'à la cuisine, où tu semblais préparer du café, et pensant te provoquer et pourquoi pas, te gêner, il vient passer ses bras autour de ta taille, se collant sans gêne contre toi. Il murmure à ton oreille, ses mains se baladant contre ton torse, il pouvait en profiter, tant qu'il le pouvait.

- Tu détestes tant que ça ne pas te rappeler de m'avoir pris, de m'avoir donner tant de plaisir? Mon pauvre petit Hyeong Su... Devrais-je t'aider à t'en souvenir?

Ses mains se baladaient, frôlaient par moment ta peau, dans le but de te provoquer un peu, son corps restait bien contre toi, il voulait tant voir ton visage actuellement, voir si tu réagissais comme il aimerait, ou même si tu réagissais différemment. Il voulait tant voir mais cette position ne le permettait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Mer 3 Oct - 18:43
Hurry up, we're dreaming

Il existe pas une potion magique comme celles dont Harry Potter se sert dans ses aventures pour retrouver la mémoire ? Il est insupportable de ne pas savoir si nous avons passé un bon moment ensemble ? Encore moins comment on en est venu à se sauter dessus après seulement un baiser ? Il y a eu quoi exactement entre nous ? Bordel ! Cela me rend dingue de ne plus me souvenir de la veille. On a peut-être pris des photos ? Chose étonnante de ma part parce que je prends quasiment jamais de clichés. Est-ce que les lèvres de mon « amant » étaient irrésistibles ? Etais-je en manque ? Cette confusion dans laquelle je me trouve est déstabilisante. Mes souvenirs sont englués dans un brouillard épais. Impossible de faire un pas en avant ! Que puis-je faire ? Je me conduis en salaud ? Je lui demande de prendre ses affaires puis de rentrer chez lui ? Cette solution est pas des plus stupides pourtant elle me donne envie de me foutre des baffes. Jamais je ne pourrais lui faire une telle chose. Pourquoi ? Je me comporte de cette façon avec les autres. Les choses ne sont pas différentes avec Si Yun. Nous ne sommes pas amis… on se côtoie parce que nous sommes de la même organisation et que nous avons une espèce de flirt. Rien de spécial en soi alors pourquoi je le protège de mes mauvais côtés ? Il s’est passé quoi entre nous hier soir ?

Je provoque mon « amant » puis abandonne la chaleur de mes draps pour me rendre dans l’espace cuisine. Une bonne journée ne commence jamais sans une tasse de café sinon je ronchonne toutes les deux secondes. Un vrai ours ! Concentré sur mes gestes, je ne porte aucune attention à Si Yun qui profite de ce moment pour me rejoindre. On devait ressembler à un petit couple heureux vue de l’extérieur. Souriant à cette remarque, je ne nous imagine pas du tout dans ce genre de relation. Aucun de nous deux serait une bonne chose pour l’autre. Je suis un homme toxique alors il est préférable que je sois seulement de passage dans votre existence. Mes pensées prennent un tournant qui ne me plaît pas mais Si Yun choisit ce moment pour me ramener au présent. Ses bras autour de ma taille me font sursauter. Personne n’avait fait ça avec moi ! Cela m’embarrasse parce que je ne sais pas comment je dois me comporter mais en faites mon « amant » est un vicieux. Ses doigts se baladent sur mon torse. Résultats des courses ? J’ai des frissons et la chair de poule !!

Je me retourne entre ses bras, prends ses mains et les plaque sur mes fesses. Une main se posant au creux de ses reins, je l’attire contre moi. Son menton entre mes doigts, je me penche mais ne l’embrasse pas. « parce que cela ne te dérange pas, toi ? » Ma main glisse sur son cou alors que ma bouche suit le même chemin toujours sans toucher sa peau de mes lèvres. Seul mon souffle caresse son épiderme. « comment comptes-tu t’y prendre ? » Je souffle sous son oreille puis murmure « me laisseras-tu te prendre ? » Je respire contre son oreille « comme j’aimerai t’entendre gémir mon prénom… encore… »

Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Mer 3 Oct - 20:21
Hurry up, we're dreaming
@Kim Si Yun

Si Yun ne comprend pas ce qui a pu se passer pour que vous passiez à l'acte, mais il souffrait assez pour savoir que cela s'est vraiment produit mais aucune raison ne lui venait à l'esprit. Aucune qui contient des arguments valables, autre que cette attirance que le gérant aimerait ne pas y penser. Oui, il était plutôt attiré par cet homme semblant être tout le contraire de lui, et pourtant, les opposés s'attirent, ne dit-on pas. Et c'est ce qui se passe pour lui. Peut-être que l'alcool a eu raison de lui et parce qu'il n'a su se retenir, il est passé à l'acte. Il ne pourrait pas savoir, il était bien trop bourré pour que sa mémoire ne retienne ce genre d'informations. Ah ce qu'il aimerait entendre Hyeong Su dire qu'il avait quoi que ce soit, une photo, même une vidéo d'eux. Ca paraît glauque en y repensant mais dans cette situation, où le coach n'a aucune idée de ce qui s'est passé, la vidéo serait la réponse à tout. Mais si son supposé amant n'a pas parlé de tout cela, c'est qu'il n'a surement rien. Alors soit il se souvient de tout, soit il ne se souvient de rien et ils seraient donc deux idiots qui cherchent des réponses qu'ils n'auront pas... A moins qu'ils le refassent, plus sobre cette fois? C'était une idée charmante, et Si Yun savait que Hyeong Su ne refuserait surement pas, après tout, il a bien proposé même si c'était de la provocation.

Alors lorsque ce dernier le provoque, le coach voit là une façon de le provoquer à son tour, et provoquer pourquoi pas l'envie de faire des galipettes dans le lit du tatoueur, un king size en plus. La place plus que suffisante pour s'amuser. Le jeune homme essaie de revenir à ses pensées et provoque donc son camarade qu'il enlace, et s'amuse à le titiller en faisant balader ses doigts sur son torse. Une réaction apparente quand le jeune homme le frôle, il semblait avoir des frissons. Si Yun se retient de lécher sa lèvre inférieure, un geste qu'il fait lorsqu'il savoure un moment de plaisir, surtout quand il réussit à provoquer presque sexuellement son partenaire. Est-ce que le bas réagirait? Une question que se pose bien le jeune homme.

D'un coup, tu te retournes et tu décides de venir jouer aussi. Tu prends ses mains baladeuses pour les placer contre tes fesses et l'une de tes mains prend naturellement place au creux de ses reins, l'attirant évidemment plus contre lui. Le rouge aux joues, il était presque comme hypnotisé par ton regard quand tu te mets à le provoquer. Tes propos faisaient écho dans son cerveau alors que tu étais si proche de lui.

« parce que cela ne te dérange pas, toi ? » Disais-tu de façon provocatrice, ta main venant se glisser le long de son cou, ainsi que tes lèvres qui ne rencontrait pas sa peau.

Le jeune homme était légèrement frustré, il voulait sentir le contact de tes lèvres, comme tout à l'heure, il était endormi et ne se souvenait pas totalement de la chaleur de tes lippes contre son cou. Ton souffle s'abattait contre son épiderme, et quand tu lui parles ainsi, des frissons lui parcourt le long de l'échine, jusqu'à la moindre parcelle de son corps.

« comment comptes-tu t’y prendre ? »

Ton souffle lui donnait la chair de poule, il ne pouvait raisonner correctement. Ses mains viennent t'entourer la taille, il se collait à toi alors que tu continuais de le taquiner.

« me laisseras-tu te prendre ? » Annonçais-tu dans un souffle. « comme j’aimerai t’entendre gémir mon prénom… encore… »

Si Yun se détache pour venir saisir ton visage de ses deux mains, il approche ton visage et vient murmurer suavement contre ton oreille, répondant d'une voix totalement sensuellement et assez joueur.

- Ne vois-tu pas comment tu me fais réagir? Cette réponse ne te suffit pas? Il vient souffler sous ton oreille avant de poursuivre. Je ne pense pas que j'ai à te séduire, je ne l'ai pas fait la veille et tu m'as bien pris non? Mais je pense que tu veux savoir tout ce que tu m'as fait subir, n'est-ce pas? Si tu as été un bon coup, hm?

Si Yun ne lisait pas en toi, non, il tentait de deviner et dans un sens, le fait qu'il se trompe n'est pas si grave car il compte continuer sa provocation pour que tu en oublies son erreur, et que tu penses plus à ce qui vous attend, dans ton king size.

- Je t'ai bien laissé me prendre la nuit dernière, je peux bien te laisser le faire à nouveau. Peut-être qu'en sachant ça, tu auras encore plus envie non? Que je cries ton nom, que je gémis sous tes moindres gestes, sous tes moindres baisers.. Tu aimerais tant entendre cela non? Il déposa divers baisers sur la ligne de ta mâchoire, allant jusqu'à ton menton pour remonter et s'arrêter. Vos lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres, et il souffla contre tes lippes. Fais-le.

Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Mer 3 Oct - 23:06
Hurry up, we're dreaming

Comment pourrions-nous décrire précisément le lien qui nous unissait tous les deux ? Aucune réponse ne me vient en tête. Je ne suis même pas certain que nous soyons liés en dehors de cette nuit oubliée. Quelle frustration ! Je ne pensais pas que cela serait aussi difficile de ne pas savoir comment les choses sont allées entre nous. Si Yun semble bien le prendre mais comment fait-il ? Cela me rend dingue ! Heureusement que mon « amant » est encore auprès de moi sinon je ferai les cent pas dans le salon. Mon binôme me trouverait nu, errant et parlant tout seul. Pas flippant comme vision ?! Je me tourne pour faire face au jeune homme. Il me provoque avec ses caresses sur mon torse alors je pose ses mains sur mes fesses. Pourquoi mon comportement est aussi étrange ? Jamais je ne ferai une telle chose avec un autre partenaire. Je suis plus du style à les foutre dehors pour avoir la paix. Actuellement je me fais peur ! Il est nocif pour ma santé mentale. On va coucher ensemble une fois ou deux puis il va poursuivre son chemin ainsi on sera plus tranquille… enfin surtout moi.

Nouvelle provocation de ma part avec des murmures très explicites mais au lieu de se laisser démonter Si Yun me répond. Je suis déstabilisé par sa réaction. Il ne se dégonfle pas ! Observant mon amant, je ne sais pas quoi penser ! Son corps parle pourtant pour lui. Le mien y répond comme un chien appelé par son maître, il se dresse. Ses paroles sont justes mais lui il en pense quoi ? Il n’est pas intrigué par cette nuit oubliée ? Il s’en moque ? Il ne souhaite pas savoir ce qui s’est passé ? Il le prend tellement bien que j’en flippe. Suis-je tellement nul qu’il en a perdu la mémoire ? Il me provoque ! Cela allume les flammes de mon intérêt. Je ne supporte pas les personnes qui ont pas de répartie mais je suis servi avec lui. Il me cherche mais va me trouver rapidement aussi. Je manque quand même de faire une syncope alors que sa bouche se stoppe si près de la mienne sans assouvir mon envie d’aller plus loin. Je grogne puis emprisonne sa nuque dans ma main. Mes lippes se plaquent sans douceur sur les siennes pour les dominer sauvagement. Il doit comprendre que je ne me laisserai pas faire. Il peut faire une croix si un changement de rôle. Je domine et il s’incline !



Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Jeu 4 Oct - 1:45
Hurry up, we're dreaming
@Kim Si Yun

Normalement, Si Yun n'est pas le genre à provoquer son partenaire, l'envie doit y être d'abord, et surtout il le dit franchement quand il a vraiment envie de plus que des papouilles. Mais là, le jeu était trop tentant, tu l'avais provoqué, il avait renvoyé la balle, et ça continuait ainsi. Tu l'avais provoqué peu après t'être retourné, de l'avoir taquiner comme tu l'as fait et lui, il avait eu une envie soudaine d'en faire de même. Il avait donc saisi ton visage et avait murmuré sensuellement contre ton oreille, cherchant à provoquer n'importe quelle réaction. C'est fou comme il avait envie de voir chaque émotion que tu pouvais avoir. Il ne comprenait pas pourquoi il voulait tant faire ça, et pourtant il le faisait. Et il n'avait qu'une hâte, que tu réagisses à ton tour.

Tu semblais être surpris par sa provocation et Si Yun ne pouvait que savourer ce moment, il se retient donc de se lécher les lèvres, et préférait observer le moindre de tes réactions. Tu semblais si fascinant, tes expressions étaient une pure merveille pour le gérant du club de sport. Il prenait goût à faire cela, et le plus étrange, avec toi. Personne d'autre ne provoquait cette envie de jouer au chat et à la souris, à provoquer l'autre pour mieux l'exciter. Un moment qu'il appréciait mais qui l'amenait à se poser pleins de questions. A la fin, quand ses lèvres sont si proche des tiennes, il sent ta main contre sa nuque, l'empêchant de reculer sa tête, avant d'entendre un grognement et finalement, tu entames un baiser presque brutal, sauvage. Cela provoqua un son inattendu de la part du garçon et il ne s'en débattit pas. Il trouvait cela plutôt intéressant que sa provocation l'a totalement donné envie de l'embrasser, et il pouvait enfin se souvenir de cette sensation de la veille. Ah oui, tu embrassais divinement bien, ses mains tenant ton visage s'entoure légèrement autour de ta nuque. Il en voulait plus, c'est tout ce à quoi il pensait.



Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Sam 6 Oct - 20:14
Hurry up, we're dreaming

Est-ce que nous pouvons réellement remettre ça une seconde fois ? Cela ne va pas être un peu bizarre entre nous ensuite ? Pourquoi cela me prend le chou ? Nous sommes juste des connaissances alors pourquoi cela m’emmerde autant de foutre en l’air ce que nous partageons ? Il est une distraction. Nous avons flirté ensemble mais nous ne sommes pas engagés dans une relation. Nous jouons simplement tous les deux. Nous sommes deux adultes consentants, rien nous interdit de prendre du bon temps ensemble. Je prends une inspiration puis essaie de chasser de mes pensées toutes ses interrogations pourrissant mon envie. Goldorak va avoir une panne à force ! Abandonnant la partie, je me laisse rouler sur le dos. Impossible de ne pas oublier tout ça. Il y a aussi ce fichu trou de mémoire qui aide pas. Il aurait raison ? Je me comporte comme ça parce que je souhaite être rassuré sur mes performances sexuelles ? Cela me travaille ! Le sexe est une activité passionnante surtout pour moi. Il est dommage de ne pas se souvenir de ses moments intimes. Coucher une nouvelle fois avec Si Yun… c’est uniquement pour me rappeler la nuit précédente. Il y a aucune autre raison !

Incapable de garder le silence, je balance tout à mon « amant » ! Autant jouer cartes sur table ! Il semble un peu sonné suite à mon discours. Suis-je un monstre ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Observant son expression, je me demande ce qui traverse ses pensées en cet instant. Il peut très bien me gueuler dessus comme me planter sans prononcer un seul mot. Quelle serait la meilleure solution ? Je me mange nerveusement les lèvres tandis que Si Yun me surprend en prenant place au-dessus de moi. Clignant des yeux, je ne comprends pas pourquoi il fait une telle chose. MERDE ! Il va me tuer ? Fais chier ! Mon testament n’a pas encore été modifié… Moon Blue Ink ne sera pas dirigé par Mi Ran mais mes parents. Je ne veux plus rien de leur part. Je comptais protester mais ce chenapan me prend en traitre. Ses lèvres se plaquent sur les miennes pour un baiser langoureux. Mes yeux se ferment et ma bouche suit ses mouvements tandis que mon esprit devient totalement vide. Je comprends maintenant pourquoi ses lippes sont une obsession. Elles sont une invitation à la débauche quand on pose les yeux dessus mais ensuite leur goût sucré rappelle les pâtisseries. Ma langue les lèche avant que notre baiser ne prenne fin. On en devient rapidement accro à cette bouche !




Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Dim 7 Oct - 12:47
Hurry up, we're dreaming
@Kim Si Yun

L'idée de le refaire une seconde fois ne le dérangeait pas trop, pour Si Yun, ce n'était pas comme si cela irait détruire ce que vous avez, c'est-à-dire pratiquement rien. Vous n'avez été que de simples connaissances jusqu'à maintenant, et votre relation était plutôt étrange, surtout qu'il ne comprenait pas pourquoi, parfois tu te mettais à flirter avec lui. Mais bizarrement, ça ne le dérangeait, c'était même très tentant et il ne cherchait pas à savoir comment ça en est arrivé là, il jouait le jeu et flirter avec toi aussi. Mais quelque part, il se demandait jusqu'où cela pouvait vous emmener. Jusque là, il n'y avait rien eu puis la veille, vous aviez passer le cap et vous l'aviez fait. Est-ce que cela resterait purement physique? Ou cela évoluerait? Les battements de son cœur s'accélère étrangement à cette idée qui semblait.. plaisante, on dirait. Bizarre... Enfin, pas besoin de chercher à comprendre, ce serait pénible, et il avait le pressentiment qu'il pourrait le regretter, qu'il n'y aurait pas de retour en arrière possible. N'y pensons pas, cherchait-il à se convaincre.

Pour le moment, il fallait s'intéresser aux doutes de son supposé amant. Il semblait presque sous l'effet de la panique, il ne savait plus quoi faire et Si Yun ne comprenait pas sa réaction. Alors le coach devait trouver un moyen de rassurer son "amant" pour ça. Il prit donc position et vint réclamer ce divin baiser qui lui faisait de l’œil, il devait se l'avouer. Il était, semble-t-il, presque, voire carrément devenu accro à tes lippes. Et tu semblais réagir de la même façon, ce qui le soulagea étrangement. Il ne comprenait définitivement pas certaines de ses réactions, mais il ne pensait qu'à une seule chose, au moins, il embrassait suffisamment bien pour que tu sembles être au paradis. Voilà un point qui le rassure.




Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Mar 9 Oct - 17:52
Hurry up, we're dreaming

Il est grand temps que nous passions à l’action ! Nous avons bien tourné en rond avant de prendre la décision de dépasser ce trou noir en succombant une seconde fois. Cela me parait être la meilleure des solutions, en plus le feu qui embrase mes reins pourra enfin s’éteindre. C’est presque douloureux de désirer un homme de cette façon. Heureusement Si Yun semble partagé la même vision des choses que moi parce qu’il accepte ma proposition. J’aurai été de mauvaise humeur si monsieur avait fait son difficile. Je suis déjà contrarié parce qu’il avait pas exprimé réellement ce qu’il ressentait pour ce trou de mémoire. Il se rattrape avec une belle déclaration. Alors il avait envie de moi ? Cette simple phrase me plaisait ! Cela me motivait aussi ! Il me semblait que mon « amant » en redemandait aussi. Il paraissait être dans le même état que moi. Intéressant ! Alors que mes mains taquinent son entrée, ma bouche sa clavicule, il laisse entendre de doux chants à mes oreilles. Rien est plus beau que les gémissements de sa victime. De délicieux frissons parcourent ma colonne vertébrale. Cela électrise mes sens et enflamme mes reins. Il connait les mécanismes pour réveiller mon désir…


Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Jeu 11 Oct - 9:45
Hurry up, we're dreaming
@Kim Si Yun

L'heure de la discussion était passée, vous voilà lancé dans le vif du sujet... Ou de l'action, dans ce cas là. Les souvenirs de la veille n'étaient pas concluantes, aucun souvenir ne revenait après ce baiser fougueux échangé, et c'est ce qui posait quelque peu problème. Il fallait donc réglé cela, il ne fallait pas que cela reste dans vos esprits, que cela vous torture presque mentalement tant la curiosité sur ce sujet était grandissante. Mais en plus de cela, un désir grandissait en Si Yun, un désir qu'il ne pensait pas ressentir. Il souhaitait découvrir l'homme face à lui qui ne se souvenait pas non plus. Il voulait découvrir les sensations qu'il a ressenti cette nuit-là et le simple baiser échangé a éveillé beaucoup de choses en lui, qu'il ne pensait pas que cela s'éveillerait. C'était très étrange, mais assez plaisant. Enfin, il n'y pensait pas trop où cela t'interpellerait et tu poserais plein de questions. Il se concentra sur ce qui vous attendait enfin.



Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Mer 17 Oct - 20:10
Hurry up, we're dreaming



Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Sam 20 Oct - 18:50
Hurry up, we're dreaming



Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Lun 22 Oct - 16:50
Hurry up, we're dreaming

Etendus tous les deux parmi les draps, ma respiration saccadée reprend doucement un rythme normal tandis que les battements de mon cœur s’apaisent suite à cette folle chevauchée. Je comprends maintenant pourquoi nous avons franchi cette limite hier soir… Ses baisers passionnés sont les plus délicieux que j’ai pu recevoir. Ses gémissements sont comme le chant des sirènes : irrésistibles. Ne parlons même pas de son corps appétissant qui éveillait mes sens juste à sa vue. Je fixais le plafond pourquoi à votre avis ? En tournant les yeux vers lui, je ressentirai à nouveau une envie dévorante de le reprendre. On ne se lassait jamais de la plus douce des pâtisseries. Je reprenais contact avec le monde autour de moi. Mes pensées devenaient plus classiques, elles avaient moins de lien avec le sexe que quelques minutes auparavant. Je tendis la main vers sa joue pour prendre de ses nouvelles. Je me suis pas montré super tendre avec lui… bon en même temps, je suis incapable d’être un amant doux. Il n’a pas aimé ? On ne recommencera pas ! Cela ne changera pas mon existence... ouais j’en avais pas encore conscience à cette époque. Encore un peu aveugle par moment !

Sa réponse brève enlève pourtant un poids sur ma conscience. Pourquoi ? Je me moque que mon amant ressente une quelconque souffrance à mon passage. Nous n’allons pas passer nos vies ensemble. On a juste couché ensemble ! Les choses sont différentes. Il y a une petite voix qui me souffle que mon comportement n’est pas des plus agréables pour Si Yun. Je repousserai bien cette pimbêche mais impossible… je me soucie réellement de mon amant. Mes yeux cherchent une trace d’un mensonge dans son regard mais y trouvent seulement la fatigue venant après un tel acte. Il est beau ! Je me perdrais bien dans ses yeux. Ils sont sombres mais captivants. Ils brillent aussi de façon naturelle ? Une question qui attise ma curiosité. Sa bouche m’arrache un baiser accompagné tout de suite d’un petit gémissement de bien-être. C’est fou comme ses lippes sont addictives ! Je suis un peu frustré lorsque nous devons interrompre ce tendre échange. Mes lèvres réclament les siennes telles un enfant tendant les bras vers son biberon. Focalisé sur ses croissants de lune, je manquais le début de sa question mais rapidement je compris le sens de ses interrogations. Avons-nous bien fait de recommencer ? Je repliais un genou vers moi pour avoir une meilleure position, mes mains caressaient ses bras. Mon regard se perdait dans le sien pendant que mon cerveau tournait fou. Que répondre ? Evidemment que nous avions bien fait ? Ne venions-nous pas de prendre notre pied ensemble ? Recommencer allait pas faire naitre un sentiment de frustration ? Nous avions pas dit que cette seconde fois serait le début d’une longue liste de moments passés ensemble. Cela voulait donc dire que ce rappel serait unique. Comment oublier la perfection ? Il y avait quelque chose quand nous couchions ensemble. Nos corps trouvaient une façon unique de s’unir qui devenait enivrante. Je fronçais des sourcils en le regardant.

« Je vais pas te mentir… » Mon début de réponse est peu engageant. Mes mains descendent dans son dos puis caressent ses fesses. Je les malaxais alors que le feu embrasait à nouveau mes reins. « cela m’a beaucoup excité… » Je bougeais sous lui pour appuyer mes paroles. « tu es… un très bon amant… je comprends pourquoi tu as passé la nuit dans mon lit… » Un long gémissement accompagna mes paroles. Peu viril ! Il faudrait probablement que je vire mon amant de mon lit sinon je serai trop faible pour ne pas recommencer. Je relevais la tête pour embrasser son cou et marquer sa peau. Il était mien !! « mais en même temps… c’est frustrant… » Mes lèvres remontent vers son oreille que je mordille et lèche tandis que mes mains s’occupent toujours de ses fesses. « parce que tu reviendras jamais dans mon lit » Je lui donne une claque sur ses fesses merveilleuses puis quitte le cocon formé par les draps. « tu as faim ? » J’étire mes bras ainsi que mes membres pour chasser cette lassitude qui gagne mon corps chaque fois que j’ai eu une expérience sexuelle passionnante. « je cuisine pas trop mal sans vouloir me vanter… tu aimes le bibimbap ? »


Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Ven 26 Oct - 15:18
Hurry up, we're dreaming


Le souffle saccadé, Si Yun reprenait son souffle, comme tu le faisais à ses côtés. Le coeur battant à la chamade après cet acte virulent, il fallait prendre un petit moment pour calmer celui-ci. Et lorsque tu t'inquiètes pour le coach, il ne peut s'empêcher de revenir goûter au contact de ta peau sur la sienne Cherchait-il à te provoquer? Probablement, mais il jouera les innocents qui ne cherchait qu'à te parler face à face. Une excuse bien bidon qu'il laisserait surement de côté et aurait plutôt était franc. En tout cas, son inquiétude était plus amusante, elle allait à l'encontre de ce qui se passait sur ce même lit quelques minutes plus tôt. Toi qui ne possédait aucune tendresse durant l'acte sexuel, te voilà inquiet sur son état après ce dernier. C'était mignon à voir, et cela fit presque sourire Si Yun, mais il ne le montra pas, tu trouverais cela étrange.

C'était étrange tout de même. Pas le fait de s'être retrouvé dans ce rôle, Si Yun était assez ouvert d'esprit, il ne se casserait pas la tête pour un simple rôle... Et être pris par toi ne l'as pas vraiment déplu quand il y pense. Non, le plus étrange, c'était de vouloir poursuivre, de ne pas s'arrêter à juste une fois. Et les baisers... Difficiles de s'arrêter. Comme de petits enfants, l'un comme l'autre réclamaient toujours un baiser, puis un autre. C'était tellement addictif, difficile de s'arrêter. Mais il le fallait parfois.

Finalement, la curiosité emporte sur le gérant du club de sport, et le voilà qui interroge son amant sur l'acte en question. Etait-il inquiet? Oh oui ! Et c'était surprenant. Normalement, il ne s'en inquiète pas, alors pour la première fois, il cherche à ne pas montrer cette inquiétude pendant qu'il ne fait que parler sa curiosité. Et quand tu commences à répondre, il semble pendu à tes lèvres, prêt à entendre tout ce qui ressortira de ses magnifiques lippes.

« Je vais pas te mentir… » Commençais-tu à dire, ça n'engageais rien de bon et pourtant, tu trouves ce moment assez bien pour venir descendre tes mains jusqu'à son fessier, afin de les malaxer... Et bien sûr, ça ne laisse pas Si Yun indifférent puisqu'il gémit à ça. « cela m’a beaucoup excité… » Tu continuais à le provoquer, alors que tu poursuivais. « tu es… un très bon amant… je comprends pourquoi tu as passé la nuit dans mon lit… »

Un long gémissement s'échappe de tes lippes à ce moment-là, et un frisson parcourt le corps du coach sportif. Finalement, tu décide de venir maltraiter son cou en l'embrassant et en le marquant.

« mais en même temps… c’est frustrant… » Les frissons continuaient de s'étendre le long du corps du sportif, alors que les lèvres de son amant remontent à son oreille, qu'il décide de maltraiter à son tour, pendant que ses mains continuent de caresser son derrière. « parce que tu reviendras jamais dans mon lit »

La claque le fit sursauter et il mordille sa lèvre meurtrie pour ne pas gémir. Tu finis par sortir du lit et il ne peut que soupirer de frustration... Avant que son ventre ne gargouille.

« tu as faim ? » Disais-tu, comme si tu avais prédit que vous auriez faim après cela. Enfin, il fallait s'y attendre, mais ça le suprenait. « je cuisine pas trop mal sans vouloir me vanter… tu aimes le bibimbap ? »

- Tu cuisines? Ah... Je veux bien. Attends, je vais t'aider. Finit-il par dire, en se levant... Mais il ne s'attendait pas à perdre ses forces et à tomber. Il ferme les yeux, prêt à se protéger le visage du sol.... Mais rien n'y fait. Il ouvre donc les yeux pour comprendre ce qui se passe.

Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Sam 27 Oct - 13:29
Hurry up, we're dreaming

Reprendre encore un peu de dessert ? Quelle tentation suprême ! Comment je trouve la force de ne pas rester auprès de lui ? Il est un amant exceptionnel qui me donne beaucoup de plaisir enfin pour cette seconde première fois. Il donne envie d’y revenir sans cesse mais ce genre de partenaire est dangereux. Il serait capable de me rendre accro aux câlins. Il pourrait même me faire apprécier sa présence près de moi. On sonne une alarme bruyante dans ma tête, indiquant que Si Yun est une personne à mettre tout de suite en liste noire. Il est le type de garçon avec qui je ne sors jamais parce que leurs relations mènent toujours aux sentiments. Je ne souhaite plus être en couple parce que les histoires amoureuses finissent toujours mal. On termine au trente-sixième dessous pendant que l’autre mène une nouvelle vie tranquille. Nous, on voudrait que la terre s’ouvre en deux sous nous pour disparaitre mais impossible. On endure mille et une souffrances pour remonter vers la surface mais il suffit de croiser notre ancien amour pour retomber dans les abîmes de la douleur… alors non, je ne veux plus jamais être en couple. Si Yun représente une sérieuse menace pour ma promesse ! Il me rend accro bien trop facilement. Il faut que cette journée soit la seule et unique fois où nous nous retrouvons dans un lit… cette décision me coûte beaucoup.

Abandonnant mon amant non sans avoir profité encore de ses courbes affolantes, je lui propose un repas pour reprendre des forces. Les miennes sont moins épuisées que celles de monsieur comme il a subi mes assauts. Je resterai bien encore au lit avec Si Yun, en plus je ne bosse pas aujourd’hui alors ce serait l’occasion de profiter complètement de ce moment avec lui. ARGH ! Ce genre de pensées pourrait me conduire vers un chemin que je ne souhaite pas prendre. Il est bien trop tentant ! Je me dirige vers l’espace cuisine pour préparer un de mes plats favoris : un bibimbap. C’est bien consistant… puis c’est un délice ! Mon amant propose son aide, il est adorable… pourquoi il agit de cette façon ? Il veut me faire flancher ou quoi ? C’est l’incarnation du diable ? Il est trop dangereux !

Je me retourne pour répondre quand monsieur se lève mais perd l’équilibre. Il est bon pour faire une rencontre violente avec le parquet. Remarque il y a mon tapis tout moelleux pour amortir sa chute. Je vais devoir me mordre furieusement la joue pour ne pas exploser de rire, je ne suis pas un homme charitable sur ce point. Cette situation sera l’objet de taquineries si nos chemins se croisent par ailleurs… mais en faites, non ! Sans m’en rendre compte, je me suis déplacé pour voler à son secours. Qu’est-ce qui me prend ? Cela ne va pas du tout ! Mes bras attrapent Si Yun avant que son corps ne heurte le sol. On dirait presque une scène tirée des dramas quand le héros sauve la nunuche qui tombe amoureuse de lui alors… Je me tourne vers mon amant pour vérifier son état. « tu vas bien ? » Non mais je vous jure… On dirait que nous sommes dans une comédie romantique. Cela en serait risible si mon stupide cœur ne sautait pas dans tous les sens dans ma poitrine. Plongeant mes yeux dans les siens, je me sens capturé comme un pokemon. Je reprends mes esprits quand mon poignet bionique se bloque. Merde ! La douleur fulgurante remonte le long de mon bras. Je grimace puis aide mon amant à se remettre debout. Je tente de cacher mon problème mais mon poignet est tout raide. « tu es pas assez ferme sur tes jambes… j’ai pas été tendre avec toi… tu devrais rester couché le temps que je cuisine. » Je serre les dents pour garder une expression avenante. « quand tu auras repris des forces, on pourrait envisager un autre round ? » Je me penche pour prendre un baiser… quelle grossière erreur ! Juste presser mes lippes contre les siennes me pousse dans ses bras. Je me colle contre lui, passant mes bras autour de son cou pour approfondir ce baiser puis interrompt ce dernier et pose mon front contre le sien. « tu sais que tu es addictif ? »


Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Jeu 1 Nov - 21:41
Hurry up, we're dreaming

Cette seconde première fois avait répondu clairement à l'idée qu'il avait de la veille: c'était clairement divin, tellement qu'il ne comprend pas pourquoi il ne se souvenait pas, à part la douleur qui lui avait clairement dit qu'il était en-dessous la veille. S'il le pouvait, il serait là, à quémander un autre round mais il devait se contenir, ce qui n'était pas du tout simple. C'était étrange pourtant, il n'était pas trop le genre à vouloir rester dans le lien, à ne s'exercer que dans un lit et pourtant, cette idée lui avait traversé l'esprit. Il ne comprenait pas cette pensée, lui qui aimait tant aller dehors, faire du sport dans sa salle, s'amuser à faire exploser quelque chose et là, l'idée d'être avec lui semblait plus intéressant? Quelque chose n'allait définitivement pas avec lui.

Finalement, son amant quitte le lit vraiment trop grand pour deux personnes, partant préparer un repas pour tous les deux. Si Yun était plutôt curieux de voir comment il cuisinait, puis, il aimait bien le faire et se sentait également mal de ne rien faire alors, il propose son aide.... Mais ne s'attendait pas à ce qu'il n'ait plus du tout de force.

Alors qu'il était prêt à rencontrer le sol, il se retrouve dans des bras chaud et musculeux... Tiens, il aurait un peu de muscle son amant? Attends... Il était dans les bras de Hyeong Su? Il comptait nier, dire qu'il a du se rattraper mais non, ta voix si proche, cette inquiétude que tu lui donnais... Dieu, il se sentait tellement ridicule.

« tu vas bien ? »

Les yeux plongés dans les tiens, il soupire avant de se tenir à toi, et de se redresser en massant son derrière.

- Ca va.. Lâcha-t-il avec un doux sourire aux lèvres.

D'un coup, tu sembles agir bizarrement, comme si tu cachais quelque chose. Une grimace qu'il remarqua et il te regarde de biais.

« tu es pas assez ferme sur tes jambes… j’ai pas été tendre avec toi… tu devrais rester couché le temps que je cuisine. » Tu semblais partie pour cacher ton souci, il ne dit rien et te laisse poursuivre. « quand tu auras repris des forces, on pourrait envisager un autre round ? »

Il ne pouvait se retenir longtemps, et était sur le point de parler quand tes lèvres rencontrent les siennes. Mon dieu, il allait perdre la tête. Inconsciemment, il se colle à toi, le baiser s'approfondit mais finit par être interrompu par celui qui l'a initié. Front contre front, il écoute tes mots, presque comme hypnotisé.

« tu sais que tu es addictif ? »

Un petit rire s'échappe des lèvres de Si Yun alors qu'il vient caresser le torse de son amant.

- C'est toujours un plaisir de l'entendre. Enfin, je ne dis pas non pour un autre round, après avoir bien mangé. Et je ne dirais pas non pour me reposer... Tu n'es pas allé de main morte avec moi. Enfin, pas que j'aurai refusé, je ne suis pas un grand fan de la douceur et des mondes de bisounours dans un lit. Mais avant... Il dépose plusieurs baisers sur tes lèvres avant de lâcher tout simplement. Qu'est-ce que tu me caches, mon petit sournois?


Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Ven 2 Nov - 1:07
Hurry up, we're dreaming

Abandonnant mon délicieux amant dans notre cocon douillet, encore chaud de nos ébats, je me rends dans la cuisine afin de nous préparer un repas pour reprendre des forces. Un nouveau round me déplairait pas concrètement le corps de Si Yun supporterait une troisième fois ? Nous n’avons pas été des plus tendres. Je me dévoue pour le repas pendant que monsieur se reposera. Je proposerai une prochaine fois que nous soyons encore unis. Il me rend fou ! Il est compliqué pour moi de mettre de la distance entre nous. Il est un appel à la luxure. Comment avait-il pu me rendre aussi obsédé par lui en seulement deux fois ? Il avait un secret ? Nous n’étions pas dans un monde où la magie avait lieu d’être sinon je l’aurai soupçonné d’avoir des pouvoirs magiques comme les sorcières. Il avait peut-être fait un filtre d’amour pour que je tombe dans ses filets ? Il me paraissait peu probable que ce soit le cas puisque cela n’existe pas… Mon imagination débordante me fait sourire !

Je me tourne alors que mon amant se lève pour me rejoindre car il souhaite me donner un coup de main. Brave petit ! Malheureusement, il doit avoir deux pieds gauches parce que Si Yun tombe… non mais je vous jure ! Je m’approche pour venir à son secours. On dirait le prince charmant débarquant sur son cheval blanc, sauvant alors la princesse. Ridicule… pourtant je ne peux pas nier que lorsque nos regards se croisent, mon cœur suspend toute activité. Il est aussi fasciné que moi par cette situation. Serait-ce une faiblesse ? Je ne comprends pas ce qui se passe entre nous. C’est bizarre !

Lorsque nous sommes tous les deux debout, je reprends ses lèvres non sans m’inquiéter de son état. Je voudrais comprendre ce qui se passe mais en même temps obtenir des réponses est flippant. Il y a des choses qui me feront pas dormir si jamais on ne met pas les choses au clair… pourtant il faudra bien que nous parlions sérieusement. Mon corps en revanche choisit de me jouer un mauvais tour en bloquant mon poignet. La douleur traverse mon bras, remontant le long de ce dernier. Je me mords la joue pour ne pas pousser un hurlement. Merde ! Je déteste quand cela arrive ! Essayant de cacher mon problème, je souris…

… mais Si Yun semble lire en moi comme un livre ouvert. Ses paroles me stupéfient ! Je ne fais pas référence au passage concernant nos coucheries ni comme quoi il souhaiterait se reposer aussi. Non je parle du moment où il comprend que mon sourire est juste de façade. Mon cœur fait une longue chute libre, cherchant dans ses yeux un moyen de me sauver parce que je ne veux pas qu’il me rejette. Je suis paniqué ! Quelle connerie pourrais-je inventer pour me sortir de là ? Le silence me parait être la meilleure solution. « je me retiens seulement de ne pas te sauter dessus, princesse ! » Je vole un bisou puis me rends dans la cuisine, espérant cacher mon infirmité. Je fais beaucoup de bruit pour ne pas inquiéter Si Yun mais lorsque je veux prendre un bol avec ma main droite, ce dernier m’échappe et finit sa vie sur le carrelage. « Merde ! » Mon poignet encore bloqué refusait de m’obéir ! Il y avait des morceaux partout. Fais chier ! Je me penche pour ramasser mes conneries. Mes doigts se blessent avec la faïence cassée. Je ressens presque rien parce qu’il s’agit de ma main droite. Je lève les yeux vers Si Yun, attendant la fameuse expression d’horreur qui se peint sur certains visages quand ils comprennent que mon corps est pas 100% humain. Aujourd’hui les modifications corporelles sont monnaie courante mais il existe des personnes qui ne sont pas favorables et considèrent ceux qui y ont recours comme des monstres. Je baisse la tête pour ne plus faire attention à lui ! Je me débrouille depuis des années avec cette merde au bout de mon bras. Cadeau de mon ex-copain !

Je le maudis tout en essayant de réparer les dégâts mais je fous du sang partout. On dirait qu’un psychopathe est venu assassiner quelqu’un ici. « Si Yun… »




Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Ven 2 Nov - 1:38
Hurry up, we're dreaming

Etre dans une position dont il n'avait pas l'habitude, Si Yun se demandait si un autre round était possible et pourtant, peut-être est-ce parce qu'il surestime son corps musclé, tout son travail maintenu dans sa salle de sport, ou juste une confiance en soi, mais il ne refuserait pas pour une suite, en fait, il aimerait réellement que cela se produit. Il n'a jamais été contre partager son lit avec quelqu'un, ou le lit de quelqu'un pour des ébats satisfaisants mais dans ce cas, c'était des ébats divinement succulents qui l'attendait Pourquoi refuser?

Mais bon, il fallait qu'il se ridiculise en perdant toutes ses forces et en s'écroulant presque à terre. Mais voilà qu'un prince charmant le rattrape. Ah la honte !, pensait-il alors qu'il se redresser. Etre sauver, telle une princesse... Plus jamais ! Bon, il se connaissait, et il savait qu'il n'avait d'autre choix que de se reposer un peu, surtout s'il voulait recommencer. Il ne pouvait pas jouer avec la chance encore une fois. Mais d'un coup, son amant semble agir étrangement, et il ne perd pas le temps pour lui en faire part.

Un silence s'était abattu, assez pesant, ce qui était bizarre alors qu'il s'inquiétait juste pour Hyeong Su. Ah, il voulait se frapper. Pourquoi s'inquiéter pour lui? Mais... Il s'est aussi inquiété pour son cas, et l'a même rattrapé, sujet toujours honteux mais bon. Et finalement, le coach obtint une réponse qui ne le convint pas pour un sou.

« je me retiens seulement de ne pas te sauter dessus, princesse ! »

Il comptait répliquer mais le baiser et la fuite de son amant qui semblait plus intéressé par le repas était clair: N'en parlons pas, c'est ce qu'il semblait dire. Il s'allonge donc, se mettant sur le coté pour te regarder faire. Il ne pouvait s'empêcher de sourire, c'était mignon de te voir préparer un repas, une façon de t'excuser pour l'avoir mis dans cet état. Enfin, il n'y croyait pas trop, il était curieux de ce que tu allais faire.

Un bruit sourd et un juron se fait entendre. Si Yun se redresse alors que tu t'abaissais pour ramasser ce que tu avais fait tomber. Il réussit à tenir sur ses deux pieds, et marcha jusqu'à toi, prêt à t'aider quand il remarque les doigts de ta main droite. Aucune expression n'apparaît sur son visage, en fait, il ne pouvait pas t'en vouloir bien qu'il le voulait. Vous vous regardiez puis quand tu détourne ton regard, Si Yun regarde son bras droit bionique, qu'il a été forcé d'implanté... Tu avais peut-être une histoire, tout comme lui. Et c'est parce que tu as cette main que tu as rejoint ARMY, qui sait.

« Si Yun… »


A l'entente de son nom, le gérant de la salle de sport se penche pour t'aider, il récupère les morceaux, et part les jeter à la poubelle. Il revient ensuite à toi et tend sa main.

- Donne-moi ta main. En fait, que tu lui donnes ou pas, elle finit dans la sienne. Il vérifie qu'aucun morceau de la faïence cassée ne se soit implantée dans la main, avant de vérifier l'état de celui-ci. Il vint vérifier jusqu'au poignet, comprenant que celui-ci s'était bloqué. Est-ce qu'elle était la cause de ta grimace? Il semblait comprendre ta comportement plus tôt. C'est ça que tu souhaitais me cacher, ta main robotique? Elle s'est bloquée quand tu m'as aidé, c'est ça?

Si Yun n'était qu'un amateur d'explosifs, mais il avait appris à monter des bombes, à réparer les trucs plutôt simples, pas trop complexes. Il ne chercha pas à te demander si tu avais quelqu'un qui pourrait te la débloquer, il chercha par lui-même le moyen de le faire, en cherchant la source du problème. Cela lui prit quelques minutes, et heureusement parce qu'il était sur le point de laisser son regard dérivé sur son corps et il aurait perdu beaucoup plus de temps que prévu. Il tenta un coup, avant de te demander.

- Est-ce que tu es toujours bloqué?



Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Mar 6 Nov - 0:15
Hurry up, we're dreaming

Les membres bioniques, une avancée technologique améliorant notre existence ? Comment un putain de poignet bloqué peut-il être considéré comme étant une bonne chose ? Jamais je comprendrais les publicités mensongères de cette entreprise… cela faisait quelques années que mon œil ou mon poignet avaient été implantés. Ils devaient fonctionner parfaitement, offrant alors un confort vital pour l’artiste que je suis. MENTEURS ! Les mots me manquent pour décrire précisément tout ce que m’inspire cette bande de c***. Lorsque vous avez un problème avec un appareil, vous pouvez le faire réparer ? Comment peut-on réviser un membre bionique ? Un ordinateur ? Vachement fiable comme solution ! Mes précieuses économies avaient fondu comme neige au soleil au début du Moon Blue Ink parce que je devais financer mon rêve mais aussi réparer leurs conneries. Résultats des choses ? Cela déconne toujours autant ! Mon œil enregistre des choses sans que je lui ai demandé… et il me repasse inlassablement l’enregistrement. Mon poignet se bloque comme ça. Un vrai poids mort au bout de mon bras.

Ma princesse en détresse ne pouvait pas être tenue pour responsable de mon blocage. Il ne souhaitait pas faire une rencontre brutale avec le sol… enfin espérons-le sinon je me poserai des questions. Il a peut-être une tendance SM le petit prof de sport ! Je devrais poser la question une fois ?! Ses propos me paraissent aller dans ce sens mais il est toujours mieux de vérifier par soi-même. Essayant de cacher mon problème, je tiens sa taille seulement avec mon autre bras comme si ce geste était naturel. Il me demande pourtant un sacré effort parce que ma seconde main voudrait venir en soutien mais impossible. Je mords la joue pour ne pas laisser exprimer toute la souffrance qui se noue dans ma gorge. Donnant une excuse bidon, je me sauve pour mettre de la distance entre nous. La cuisine est donc ma solution ! Je me lance dans la préparation de mon plat favori : un bibimbap. Un repas complet dans un bol… que demander de plus ? J’ouvre les tiroirs, prends mes ustensiles puis commence la confection du plat.

Malheureusement le bol glisse entre mes doigts inertes pour finir son existence contre le carrelage. Je soupire puis ramasse les morceaux, ces derniers me blessent sans que je m’en rende compte. Submergé par une émotion trop violente, je laisse quelques larmes roulées sur mes joues mourant dans le creux de mon cou. Un gargouillis étrange ressemblant au prénom de mon amant. Un appel au secours. Chose surprenante pour moi parce que je me débrouille plutôt seul en temps normal. Bizarrement mon premier réflexe est de le faire venir près de moi. Pourquoi ? Mon blocage est plus grave que prévu ? La douleur est assez insupportable. Elle remonte le long de bras en décharge. Une horreur !

Arrivant tel un preux chevalier volant au secours d’une demoiselle en détresse, Si Yun se débarrasse des débris puis me donne un ordre. Cette audace lui vaut un regard « tu crois que je vais obéir ? fourre-toi le bras dans l’œil ! » Comprenant que je serai probablement pas coopérant, il prend les devants. Tiens ! Un bon point pour lui ! Les hommes prenant des décisions ont toujours un sacré effet sur moi. Docilement je le laisse mon amant manipuler ma main inerte. Mon cœur loupe des battements quand il comprend ce qui se passe. Je baisse les yeux, essayant de ne pas me montrer salaud en repoussant mon sauveur parce que je ne souhaite pas être un homme faible. Mes dents maltraitent ma lèvre inférieure. « Oui… » Je voudrais retirer mon bras mais impossible car il est prisonnier de sa poigne. « un monstre » Pourquoi avais-je dis une telle chose ? Ses gestes provoquent des picotements dans mes doigts. Surpris, je regarde mon amant. « tu as fais quoi ? » La douleur semblait refluer dans les tréfonds de mon corps comme si elle était un lointain souvenir. Reconnaissant pour sa manipulation, je pose ma main sur sa joue avant de prendre possession de ses lippes déjà bien gonflées et meurtries par nos précédents baisers. Maltraitant sa bouche, je glisse ma langue entre ses croissants charnus pour l’enrouler autour de la sienne. Je pousse un gémissement rauque tandis que mon corps se plaque contre lui. Cet échange sauvage ne dure que quelques secondes mais il éclipse le reste du monde. Rien existe autour de nous ! Je recule puis frotte sa joue avec mon pouce. « désolé… je t’ai mis du sang… » Une lumière se fait dans mon esprit. ATTENTION ! PANIQUE A BORD ! « MERDE ! JE SAIGNE ! JE VAIS MOURIR ! APPELLE UNE AMBULANCE ! IL FAUT ME FAIRE UNE TRANSFUSION ! JE VAIS MOURIR… JE SUIS TROP JEUNE POUR CA ! » Une vraie chochotte parfois…


Revenir en haut Aller en bas
Kim Si Yun
Real Black Army
avatar
Points : 96
Messages : 87
Date d'inscription : 22/09/2018
Dim 11 Nov - 15:26
Hurry up, we're dreaming

Si Yun n'est pas un partisan des membres bioniques, une des raisons qui l'ont fait rejoindre ARMY mais il a également subi la cupidité et les envies de ses parents en implantant un bras bionique, servant comme de modèle de la famille Kim, et c'est ce qui a amplifié sa haine pour cette société faible et New Life Corp. Et il aurait pu mal réagir devant cette main bionique qu'à son amant, mais au fond de lui, il savait qu'il ne pouvait juger, il a été lui-même utilisé pour porter un bras bionique, et les raisons de sa présence sur ton corps, il ne les connaissait pas. Tout était possible, perte de la main depuis la naissance, accident, ce serait les plus courants mais bon, il ne savait pas ce qui t'avait poussé à en avoir un, il se pourrait même que ce soit l'une des raisons qui t'ont poussé à rejoindre ARMY, qui sait.

Lorsque tu avais soufflé son nom quand le bol avait rencontré le sol et que tu t'étais coupé, un frisson l'avait submergé et il avait agi tel un preux chevalier, oubliant par la même occasion cette histoire de membre bionique pour se concentrer sur les morceaux à terre qui fallait se débarrasser. Puis, il t'ordonne de donner ta main bionique et même si tu refusais, il la prenait de force. Il se chargea de voir l'état de sa main bionique, découvrant donc l'origine de l'accident avec le bol: ton poignet s'était bloqué et surement au moment où tu l'avais rattrapé. Et il demanda si c'était le cas, ce que tu confirmas.

« Oui… » Répondais-tu avant d'ajouter. « un monstre »

Le coach voudrait rétorquer mais ne le fit pas. Il s'occupa de débloquer ton poignet, ce qui semble quelque peu te surprendre sur sa façon de faire.

« tu as fais quoi ? »

- Je l'ai débloqué, tout simplement. Il comptait ajouter quelque chose, mais ne s'attendait pas à sentir ta main contre sa joue avant de venir t'emparer de ses lèvres meurtries et gonflées par tant d'échange. Mais il ne refusa pas et répondit même à ce baiser qui le ferait fondre, s'il le pouvait. Et il ne peut s'empêcher de gémir contre tes lippes quand tu te rapproches tant de lui, ses bras viennent d'elles-même s'enrouler autour de ton cou alors que le baiser venait de prendre fin. Tu recules, et ses mains se retrouvent sur tes épaules, il te laisse essuyer le sang avant de rouler les yeux devant cette panique qui te prend d'un coup. Il se lève et va dans la salle de bain pour récupérer alcool, coton et pansements pour traiter ta blessure. Son poing vient gentiment taper le sommet de ton crâne avant qu'il ne se réinstalle devant toi.

- Calme-toi idiot ! Tu ne vas pas mourir. Donne-moi ta main. Il récupère ta main blessée et vient appliquer un peu d'alcool sur le coton. Ca va piquer un peu. Prévient-il avant d'appliquer avec une certaine habitude et dextérité le coton imbibé d'un peu d'alcool sur les coupures. Il vient ensuite mettre les pansements avant de sourire en coin, légèrement amusé, il se penche et murmure contre tes lèvres.

- Alors mon gros bébé, besoin aussi de tendresse pour que la douleur s'en aille? Demanda-t-il de façon à te charrier un peu avant de déposer de légers et rapides baisers sur tes lèvres. Ton expression était à la fois amusante, stupide mais adorable aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Song Hyeong Su
Membre Army
avatar
Points : 212
Messages : 118
Date d'inscription : 24/09/2018
Dim 11 Nov - 17:04
Hurry up, we're dreaming

Une toute petite coupure prenait une proportion hallucinante quand je réalisais enfin que ce fichu bol m’avait blessé. Comment un grand garçon comme moi pouvait se montrer aussi dramatique pour un petit bobo ? Aucune idée ! Je réagissais toujours bizarrement quand je me blessais. Cela devenait presque comique par moment. Un vrai festival de conneries ! La preuve… Oubliant les gestes experts de mon compagnon pour remettre mon poignet en action ou encore ses lèvres gourmandes, je hurlais comme un fou parce que mon pouce saignait. Je pourrais même pleurer ! Je vous le promets ! Une vraie chochotte quand cela me touchait. Devenant intenable, je laissais mon côté « enfant » reprendre le dessus alors que Si Yun se leva pour aller chercher le matériel nécessaire aux premiers soins. Il allait me laisser mourir ? Je me vidais de mon sang et lui… IL SE TIRAIT ? Même pas il se préoccupait de moi après ce que nous avions vécu… tout se perd dans ce monde. Je chouinais en regardant mon pouce sanguinolent quand il me donna un coup sur le dessus du crâne. Levant les yeux vers lui, il m’apparut tel un preux chevalier volant au secours des plus démunis… ouais je ne suis pas une princesse ! C’est lui qui tombe ! Pas moi !

Regardant mon messie avec adoration, je me laisse soigner docilement… notons que je suis dans un état second. Il me taquine sur mes réactions excessives. Cela me fait sourire alors qu’il ne cesse pas de m’embrasser ! Il pourrait me rendre gaga ce type. Accro ? Certain ! Il possède des arguments qui pèsent lourd dans la balance. Il est addictif ! Il me répond sans craindre une quelconque remontrance de ma part… autant dire qu’il marque des points pour ça. Je passe mes bras autour de sa taille et pose ma joue contre son torse forçant par la même occasion monsieur à s’allonger sur le carrelage. Je ferme les yeux pendant quelques secondes, écoutant les battements de son cœur alors que mon esprit divague. Bon sang ! Si Yun est dangereux pour moi. Il me donne des envies de tendresse parfois alors que les bisous et autres démonstrations d’affection ne sont pas pour moi. Je trouvais pourtant apaisant le son étouffé de son rythme cardiaque contre ma joue. Il me donnait envie d’y revenir, de le garder pour moi. Je ne suis pas une personne aimant partager quand je suis en couple. Mes partenaires doivent être assez exclusifs… sinon cela finira comme avec Natsuki.

Je profite encore un peu de sa présence puis me redresse pour préparer le repas sans dire un mot. Mes pensées sont en ébullition, analysant la situation. Je deviens dingue en essayant de comprendre ce qui se passe entre nous. Je le regarde pour annoncer comme ça « on devrait passer un pacte… on couche ensemble quand on en a envie, sans se promettre autre chose. On est deux adultes qui profitent l’un de l’autre. Ça te va ? » Etrangement un petit diable me disait clairement que cet accord ne serait pas satisfaisant sur le long terme. Je déposais une assiette pour Si Yun. « reprends des forces… j’y suis pas allé de main morte avec toi. Viens te reposer ensuite. » J’embrasse la base de sa nuque puis pince sa fesse avant de me diriger vers mon lit. Je me laisse tomber dessus avant de sombrer, incapable de lutter plus longtemps. Trop d’émotions ! Je ne sais même pas ce que fit mon amant pendant mon sommeil mais en tout cas un sourire ne quittait pas mes lippes.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» une belle journée
» 321 vs 861 feat 1861
» Primulina tamiana 'Dreaming Pearl'
» Iris 'Dreaming Clown' - Muska 1999

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Archives :: Fini-
Sauter vers: