AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jealousy || ft Tokunaga Nao & Park Hye Ji

 :: Archives :: Fini Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Lun 7 Mai - 20:44
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue

Le café fermé et nettoyé, Jae Won envoya un message à Hye Ji, une ARMY qui avait su avoir sa confiance après qu’ils aient eu une relation d’une nuit. Il n’y avait jamais eu aucunes gênes entre eux, il avait su trouver en elle une confidente bien qu’elle ne sache pas tout de lui et elle avait accepté de l’aider avec Nao. Certes, ils étaient en couple mais il restait un problème appelé ChaeYoung et si la solution était de rendre le plus jeune jaloux, alors il allait faire en sorte qu’il le soit. Il pouvait compter sur son amie pour cela, ce qui était plutôt une bonne chose, elle était plutôt sexy dans un premier temps et ils étaient plutôt tactiles tous les deux, plus que le gérant et son meilleur ami. Ils savaient tous les deux où étaient la limite à ne pas dépasser pour éviter les malentendus.
Après une bonne douche, le coréen s’habilla d’une chemise noire, d’une veste légère noire et d’un pantalon moulant noir. Le tout avait un rendu sexy s’accordant parfaitement avec ses cheveux noirs eux aussi. Il mit un léger trait de liner pour appuyer son regard et se parfuma un peu avant de sortir pour aller à la boîte de nuit où travaillait Nao et où Hye Ji l’attendait. Il lui sourit lorsqu’il la vit et posa sa main au creux de son dos avant de déposer un baiser au coin de ses lèvres « Bonsoir toi, t’es de toute beauté ce soir, tu vas bien ? » Ils rentrèrent rapidement dans le lieu et la jeune femme partit chercher une table pendant que Jae Won partait au bar pour commander des boissons, veillant bien entendu à ce que ce soit son copain. « Surprise petit chat. » Dit-il avec un doux sourire. « Je suis venu avec une amie pour pouvoir rentrer avec toi et passer du temps avec elle en attendant. Tu peux lui préparer un Sex on the Beach ? Pour ma part, je te fais confiance. » Comme il y avait du monde, ils ne purent pas vraiment parler et le gérant de café paya les commandes lorsqu’elles furent prêtes. « Merci, à tout à l’heure. » Après un clin d’œil, il rejoignit Hye Ji et déposa les boissons devant elle avant de s’asseoir, il passa son bras autour de ses épaules dans un geste plus amical que possessif. « Et voilà pour toi ma belle, un Sex on the Beach avant d’aller se défouler sur la piste de danse pour sortir le grand jeu. »

Avant de commencer à boire sa boisson, il regarda en direction du bar et leva son verre en direction de Nao. Il aimerait qu’il comprenne que la relation qu’il entretenait avec ChaeYoung dérangeait Jae Won surtout lorsqu’ils étaient trop proches. Hye Ji semblait bien le comprendre d’ailleurs et le gérant osa passer son pouce sur le coin des lèvres de la demoiselle pour enlever le sucre qu’il y avait. « Tu penses quoi de la boisson et de Nao ? » Demana-t-il, l’avis de son amie comptant pour lui.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
Park Hye Ji
Admin - Bras droit Army
avatar
Points : 129
Messages : 104
Date d'inscription : 05/05/2018
Lun 7 Mai - 22:09
La jalousie est une telle passion, qu'il vient un moment où sur la trace d'une trahison, on entrevoit, on pressent une telle jouissance dans la vengeance qu'on est désappointé de trouver innocente la femme que l'on soupçonnait.
Tenue- Habituellement, quand le soleil tombe deux choix se présentent toujours à moi. Soit je travaille à la confection de nouvelle tenue pour ma boutique ou soit je travaille à ma petite vengeance, à savoir faire tomber les hommes partisans de cette maudite corporation pour les Army. Le choix n’est jamais bien compliqué, après tout, ce sont deux choses que j’aime faire. Seulement, voilà, pour cette fois, ma nuit allait être légèrement différente. Si effectivement, j’allais belle et bien me rendre dans une boite de nuit, ce n’était pas pour capturer une nouvelle proie dans mes filets, mais au contraire pour rendre service à un ami. Bon, il est vrai que ma fonction principale ne sera pas bien différente de ce que je fais habituellement, mais cela n’est pas vraiment important. Du moment que je m’amuse en charmante compagnie, c’est le principal et puis, si par la même occasion, je peux provoquer la jalousie d’une dite personne, c’est encore mieux.

Ayant finalement reçu le texto m’informant des derniers détails, je file rapidement sous ma douche pour ensuite enfiler une charmante petite tenue qui j’en suis certaine fera son effet. Short noir, croque top blanc surmonté d’un genre de cravate et d’une veste noire, je suis fin prête, après une bonne séance de maquillage et de coiffure, pour me rendre à notre lieu de rendez-vous. Arrivée devant la boite de nuit, je constate bien vite que je suis la première arrivée sur les lieux, aucun problème cependant cela me permet d’observer les gens occupés à faire la file devant la porte d’entrée. Non pas qu’il est agréable de les voir attendre dans le froid de la nuit, disons que c’est simplement un bon moyen pour moi de passer le temps. Et puis qui sait, peut-être repérerais-je l’une des nombreuses personnes que je suspecte d’aider New Life à son développement.

Finalement, c’est après une petite dizaine de minutes d’attentes que je sens une main familière se poser dans le creux de mon dos. Me retournant dans un sourire vers le nouvel arrivant, je savoure son baiser au coin de mes lèvres avant de passer rapidement ma main dans ses cheveux en guise de bonjour.

-« Tu n’es pas mal non plus tu sais, lui répondis-je suavement. Tu as de la chance, je suis en pleine forme ce soir, j’espère que c’est ton cas aussi. » Évidemment, c’est bien entendu le cas, après tout si je me retrouve ici ce soir, c’est uniquement pour rendre service au seul homme qui a su dompter un tant soit peu mon cœur en lui accordant ma confiance.

Suite à nos brèves salutations, nous rentrons ensuit dans le lieu où je vais chercher assez rapidement une table tandis que Jae Won s’en va, tout droit direction le bar, là où je suppose que se trouve notre prochaine victime. Évidemment, grâce à mes charmes, il ne m’est pas bien difficile d’obtenir une table mise suffisamment en évidence du point de vue du bar. Ainsi, la personne à rendre jalouse pourra parfaitement nous voir et je peux également observer en toute quiétude la scène qui est occupée à se dérouler entre les deux jeunes hommes aux bars.

À première vue le barman semble plutôt ravi de voir Jae Won ce soir. C’est plutôt discret, mais je repère tout de même un légé sourire poindre aux coins de ses lèvres. Probablement, ne souhaite-t-il pas s’afficher sur son lieu de travail. À moins que le problème soit plus profond et qu’il sache qu’aimer un homme dans notre monde n’est pas bien vu. Quoi qu’il en soit en tout cas, ce faible petit rictus disparaît bien vite de son visage probablement au moment même où mon ami l’informe de ma présence. Immédiatement, je ne peux m’empêcher de penser que ce pauvre petit garçon n’a pas fini de souffrir ce soir. Dommage pour lui, tant mieux pour moi, contrairement à lui, je suis certaine de passer une soirée plus qu’agréable.

Finalement mon cadet ayant enfin sa commande préparé, il revient vers moi délaissant l’élu de son cœur pour reporter toute son attention sur moi. Feintant de ne pas avoir vu le barman, je colle rapidement mon corps à celui de Jae Won, tout en m’emparant de ma boisson dans un geste sensuelle parfaitement calculé.

-« Merci mon tout beau. Ne t’en fait donc pas, le grand jeu sera de la soirée avec ou sans cette boisson. » Un léger effleurement de sa joue du revers de la main et je porte ma boisson à mes lèvres, me délectant du gout sucrée de cette boisson parfaitement exécuté.

-« La boisson est aussi délicieuse que le choix de ta conquête. Répondis-je après avoir passé sensuellement ma langue sur mes lèvres après que Jae m’ait enlevé le résidu de sucre qui s’y était déposé. Par contre, c’est plutôt amusant de voir à quel point il semble réservé avec toi, alors qu’il est plutôt extraverti dans le choix de ses tenues ainsi que dans son comportement avec sa clientèle. »

Honnêtement, je ne cherche pas à comprendre la logique humaine et encore moins celle d’un homme. D’un naturel méfiant, j’ai d’ailleurs facilement tendance à voir en premier lieu les défauts des personnes qui sont face à moi et malheureusement pour ce barman, il ne fait pas exception à la règle. D’autant plus qu’il n’est pas exclus que mon charmant compagnon ait craqué sur l’un de nos ennemis, je préfère donc me méfier de ce type avant d’être certaine qu’il soit la bonne personne pour Jae.

-« Mon lapin, si tu veux le rendre jaloux, il va falloir mettre le paquet. Me sentant observer, je passe sensuellement ma main dans les cheveux du gérant du café avant de me rapprocher de son oreille. Pose-moi tes limites pour cette mission et nous pourrons ensuite démarrer la partie. »

©️Pando

_________________
❝ Don't be like a prey. Be smooth like a like a snake❞ Prisonnier d'un mensonge sauve-moi de cet enfer. Je n'arrive pas à échapper à la
Souffrance . Empêche-moi de subir ce châtiment
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Mar 8 Mai - 1:38
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue

Bien évidemment, Jae Won aurait pu choisir un autre endroit pour passer du temps avec Hye Ji, poster des photos sur instagram mais il avait eu envie de voir Nao et de jauger sa réaction lorsqu’il sera avec son amie. Lui faire prendre conscience aussi que la relation qu’il entretenait avec ChaeYoung était sources de beaucoup de jalousie. Un sourire aux lèvres, c’est avec cette idée en tête qu’il rejoignit sa collègue ARMY devant la boite de nuit. Il la salua comme à son habitude, fermant les yeux en sentant sa main passer dans ses cheveux. Si le gérant n’avait pas fait la rencontre de son cadet, il aurait certainement pu tomber sous le charme de la demoiselle et avoir plus d’une relation avec elle. « Content de savoir que tu es en forme, je le suis aussi. » Ils entrèrent ensuite dans le lieu et le gérant de café alla chercher les boissons, souriant à son copain. Il devait être discret vu l’endroit mais il avait l’impression de ne pas l’avoir vu depuis une éternité et sa tenue lui allait à merveille. Jae Won commanda des cocktails, ne lâchant pas le plus jeune des yeux, il paya les consommations puis alla à sa table où l’attendait Hye Ji qui était parfaitement dans son rôle. Il avait l’impression que c’était sa véritable nature mais il préféra ne pas y penser, de toute façon lui aussi jouait très bien la comédie. Il lui sourit lorsqu’elle lui confirma être prête pour sortir le grand jeu mais aussi qu’elle approuvait non seulement le serveur mais aussi la boisson. A vrai dire, le terme conquête lui déplaisait parce qu’il comptait bien faire sa vie avec Nao mais il ne dit rien à son ami et tiqua lorsqu’elle lui fit remarquer qu’il était plutôt réservé avec lui qu’avec les autres. Il haussa les épaules en apportant son pouce à ses lèvres afin de lécher le sucre qu’il y avait dessus. « Hm, peut-être parce que je suis plus que sa clientèle ? » C’était parfaitement possible après tout, et Jae Won espérait que cela explique son comportement sinon, la crise de jalouserie allait probablement arriver très vite.
Il posa sa main sur la cuisse de son amie qui s’avançait vers son oreille et une esquisse joueuse étira ses lèvres alors qu’il jeta un regard vers le bar pour voir si Nao les observait avant de regarder Hye Ji à nouveau. « Les limites seront de ne pas m’embrasser, de me laisser avec Nao quand il aura fini son service et bien sûr de s’amuser. » Il déposa un baiser sur sa mâchoire puis prit le verre de son ami pour goûter à sa boisson avant de la laisser faire de même avec la sienne. Ils burent encore un peu tout en faisant en sorte de provoquer la jalousie du cadet par quelques caresses plus ou moins légères.

Une fois les verres presque vides, il prit la main de la demoiselle et ils se levèrent avant d’aller sur la piste de danse pour commencer une danse plutôt collé-serré. Le regard de Jae Won passa sur les personnes présente sur la piste pour les analyser tout en restant concentré sur le corps de Hye Ji qui était contre lui. Il posa ses lèvres contre son oreille pour lui murmurer quelque chose. « Ma puce, l’homme près du bar à quatre heures, je pense qu’il ferait une bonne proie pour toi, tu ne trouves pas ? » Demanda-t-il avant de déposer quelques baisers dans son cou tout en dirigeant son regard vers le bar pour regarder l’homme. En faisant cela, il tomba sur Nao qui semblait ne pas apprécier le spectacle qui se déroulait entre Jae Won et Hye Ji ce qui était plutôt normal en soit. Après tout, qui apprécierait voir son copain ou sa copine fricotter avec quelqu’un de cette façon ? Personne assurément. Néanmoins, le gérant ne voulait pas non plus que son protéger se fasse trop d’idée. « Je vais nous rechercher des boissons avant que tu n’ailles voir cet homme. » Pour ne pas dire cible. Il repartit vers Nao, lui sortant cette fois-ci un sourire qui se voulait séducteur et passa une main dans ses cheveux. « Deux Virgin Mojito s’il te plait… En passant, cette tenue te va magnifiquement bien. Tu finis dans combien de temps ? »
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mar 8 Mai - 17:41

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Travail, travail et encore travail, depuis que j’ai accepté de sortir avec Jae Won, je n’ai pas pu trouver une seconde à moi pour passer un véritable moment avec lui. Bien sûr, je veille toujours à venir lui rendre visite tous les matins avant mes cours, mais cette habitude était déjà présente bien avant que l’on ne sorte ensemble. Finalement, rien n’a changé depuis cette nuit et je sais pertinemment que si je veille à ne pas changer cela, ma relation avec mon ainé risque rapidement de se dégradé. Non pas que notre amour risque disparaître, mais au vu de nos caractères l’absence de l’un et de l’autre risque fortement de se faire ressentir dans nos comportements. Sans oublier que je n’ai toujours pas cassé avec Chae, ce qui rajoute un problème sur la longue liste qui entrave toute relation saine. Malheureusement, j’ai beau vouloir passer plus de temps avec le gérant du café, je ne peux pas non plus refuser de venir travail sous simple prétexte que je veux voir mon petit ami. Pas de chance pour Jae Won, mon métier de barman est ultra prenant avec très peu de jour de congé pour me permettre d’analyser le plus de monde en très peu de temps. Sans oublier que, même si je ne travaille pas, je prétexte le contraire pour ne pas qu’il vienne à se poser des questions sur les trous dans mon emploi du temps, en vérité destiné à mes nombreux dossiers présents sur mon bureau au QG des Chaineups. Une vie parfaitement destinée à avoir une relation en somme. Après, ce n’est pas non plus comme si mon ainé ne savait pas à quoi s’attendre en sortant avec moi, mais cela reste tout de même extrêmement problématique.

Pour ne pas changer donc, comme tous les soirs me voilà derrière mon bar avec la sono à fond dans les oreilles. Comme à chaque fois que je viens travailler, j’ai pris soin de choisir une tenue particulièrement sexy qui va pouvoir attirer plus facilement la clientèle à venir à moi. Pantalon en cuir, haut noir qui laisse entrapercevoir la musculature de mes bras, même si je déteste mon corps, je sais que cela fera son petit effet sur un bon nombre de personne venue pour s’amuser. Ce qui se révèle d’ailleurs vrai, puisque j’ai doublé ma consommation de vente d’alcool en très peu de temps ce soir.

Occupé donc à travailler assidûment, une silhouette attire bien vite mon regard en arrivant aux abords du coin du bar où je me situe. À sa simple vue, je me penche immédiatement dans sa direction un petit sourire aux lèvres pour entendre ce qu’il a à me dire. Évidemment, je suis plus que surpris de le voir après tout, il n’est pas dans les habitudes de mon petit ami de venir me rendre visite aux travails, mais je dois bien avouer que cette surprise me fait particulièrement plaisir. Enfin, du moins sur le moment, car bien, vite, ma mine réjouit disparaît pour laisser placer à quelque chose de bien plus neutre.

-« D’accord … je te prépare ça. » Bref et simple, ce sont les seuls mots que j’arrive à prononcer pour rester le plus professionnel possible à l’entente de cette nouvelle. Étant sûr mon lieu de travail, je peux difficilement laisser place à ma jalousie, mais intérieurement je peux vous dire que le fait qu’il soit venu accompagner ne me plaît pas des masses. Après, Jae Won à évidemment le droit d’avoir des amis et amies, mais j’ai l’étrange sensation que pour le coup, sa relation avec cette fichue demoiselle ne va pas s’arrêter là.

-« Un Sex on the beach et une Caipirinha. »

Déposant les verres devant lui, je ne peux réprimer un pincement au cœur en le voyant aussi rapidement s’éloigner de moi. Forcément, je ne peux pas m’empêcher de le suivre du regard pour voir à quoi ressemble son amie et ce qu’il va faire avec. Et forcément en voyant la fille et le geste qui accompagne, un claquement de langue se fait retentir dans ma bouche. Comme prévue, sa soi-disant amie est visiblement bien plus que cela. Et encore, je n’aime pas le bras autour de ses épaules, mais ce qui s’en suit est encore pire. Malheureusement, même en m’occupant assidûment de ma clientèle, je ne peux empêcher mon regard d’être rivé sur Jae Won et de prendre comme une provocation le verre qui lève vers moi. Pour le coup, il a beaucoup de chance que la personne qui l’accompagne soit une fille. Mon ainé ne le sait peut-être pas, mais je suis un garçon très impulsif, je vous laisse donc imaginer les ravages que je peux faire quand ce trait de caractère se combine à de la jalousie.

Main dans les cheveux, main sur sa cuisse dénudée, frottement de lèvres, chuchotement dans l’oreille, baisser indirect et maintenant danse sensuelle … Il est clair que Jae Won cherche ouvertement à me provoquer et le pire dans tout cela, c’est que cela fonctionne à merveille. Plus les secondes s’écoulent et plus ma joie de vivre présente constamment derrière mon bar se transforme en une folle envie de tout casser sur mon passage. La colère noire qui monte en moi doit d’ailleurs finir par se laisser entrer apercevoir malgré tous les efforts que je fais pour ne rien laisser transparaître. Et vous savez ce qui est le pire dans tout ça, c’est que monsieur se penser encore suffisamment en confiance que pour revenir une deuxième fois vers moi, commandant au passage de nouvelle boisson.

-« Merci, ma clientèle aussi apprécie. Particulièrement le pantalon si tu veux savoir. » Ne le laissant pas le temps de réagir à cette pique non dissimulée, parfaitement consciente que Jae Won n’appréciera pas que l’on reluque mon fessier, je me dirige hâtivement vers la multitude de bouteilles en verre contenant diverses boissons alcoolisé pour préparer des Virgin Mojito.

-« Tiens voilà ta commande, lançais-je à son attention en posant les verres devant lui plus violemment que prévu. Maintenant va t’amuser et ne m’attend pas, je ne rentre pas avec toi ce soir.»

Pour le coup, je m’estime heureux que la puissance de la musique m’oblige à me rapprocher de son oreille, au moins personne d’autre ne peux entendre ma colère. Amie ou pas, cette proximité qu’il entretient avec cette fille sous mes yeux m’insupporte. J’ai déjà du mal à envisager sa forte amitié avec son meilleur ami, mais là s’en est clairement trop pour moi.

-« Visiblement, tu as mieux à faire avec ton amie alors ne t’occupe pas de moi, j’irais dormir avec Hiro ce soir. »
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Mar 8 Mai - 22:17
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue

Ce serait mentir que de dire que Jae Won était mécontent de la réaction de Nao  vis-vis-à-vis de sa relation avec Hye Ji. C’était exactement l’objectif recherché lorsqu’il avait proposé à son amie de venir ici et quand ils avaient commencé à être plutôt tactile l’un envers l’autre. Il avait plutôt bien capté certains de ses regards sur eux, ils avaient joué un bon moment aussi bien lorsqu’ils étaient assis que lorsqu’ils furent sur la piste de danse. Des caresses échangées, des baisers par-ci par-là sans jamais toucher les lèvres de l’autre, l’objectif était de rendre Nao jaloux pas de le tromper non plus, même s’ils ne faisaient rien de plus poussé. Après un bon moment passé sur la piste, le gérant de café était parti au bar pour commander de nouvelles boissons à son petit-ami, le complimentant au passage sur la tenue qu’il portait bien qu’il n’appréciait pas forcément les regards des autres sur le corps de son copain. Il lui signala bien que les clients appréciaient plutôt son pantalon, ce qui fit grogner le coréen qui aurait préféré ne pas savoir ça. Il aurait bien aimé lui dire que le haut comme le bas étaient illégaux mais il n’eut pas le temps puisqu’il partit préparer les boissons. Il se dit que c’était juste un retour à l’envoyeur et mit cela sur le compte de la jalousie et s’empêcha de trop sourire pour ne pas envenimer les choses. Il tendit la monnaie exacte pour régler la consommation puis profita de la musique pour coller ses lèvres à l’oreille de son cadet. « Je m’amuse autant que toi avec tu sais qui même si dans ce cas-là, c’est surtout pour trouver quelqu’un avec qui elle pourrait passer la nuit. » Il prit ensuite les verres sans se décoller. « Enfin bon, si ça ne te dérange pas que je fasse la même chose que toi, c’est à toi de voir chaton. » Il s’éloigna ensuite puis fit un clin d’œil au plus jeune avant de rejoindre Hye Ji pour lui donner la boisson et le reste de la soirée se déroula comme au début jusqu’à ce que Jae Won voit l’heure alors qu’ils étaient sur la piste de danse. « Ah ma biche, ça va être l’heure pour moi de te laisser… Fais attention à toi-même si tu as l’habitude et merci pour ton aide. Je te ferais un atelier pâtisserie avec du chocolat pour te remercier. » Il lui sourit puis lui fit un bisou sur la joue avant de lui mettre une petite tape sur les fesses et se dirigea vers les toilettes pour être un peu en dehors des basses quelques minutes. Il regarda vers le bar et capta le regard de Nao avant d’entrer dans le lieu qui était étrangement désert. D’habitude, des gens faisaient toujours leurs petites affaires ici, en solo, en duo voire à plusieurs mais peut-être que le destin avait compris que Jae Won avait besoin d’un peu de solitude, il passa de l’eau sur son visage puis sortit son téléphone. Il devait avouer que bien que ce ne soit pas sa première fois en boîte de nuit, il avait du mal à supporter tout ce bruit et avait bien envie de tirer son chapeau à Nao. Adossé aux lavabos, il rangea son téléphone puis ferma les yeux pour profiter du calme environnant et rouvrit les yeux en entendant la porte s’ouvrir. Il vit alors son cadet dans les lieux, chose plutôt surprenante. « Je suppose qu’il vaut mieux que je ne dis rien ? » Demanda-t-il en posant ses mains sur le lavabo sans lâcher Nao du regard. « Il n’y a personne, donc vas-y, je t’écoute. » Il n’y avait aucune animosité dans son ton ni dans son regard, il amenait juste Nao à parler ou agir. Lui montrer que certaines de leur relation pourrait être un frein à la leur.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
Park Hye Ji
Admin - Bras droit Army
avatar
Points : 129
Messages : 104
Date d'inscription : 05/05/2018
Mer 9 Mai - 10:28
La jalousie est une telle passion, qu'il vient un moment où sur la trace d'une trahison, on entrevoit, on pressent une telle jouissance dans la vengeance qu'on est désappointé de trouver innocente la femme que l'on soupçonnait.
Tenue- Collé à mon ami, j’écoute attentivement ses dernières recommandations, prenant note dans un coin de ma tête que l’embrasser est la limite à ne pas franchir. Bien que je puisse facilement embrasser les hommes sans rien ressentir, je peux comprendre pourquoi Jae Won ne veut pas que ce genre de chose se reproduise entre nous. Il serait certainement fâcheux que l’homme qu’il veut rendre jaloux pense que l’on peut être ensemble. Bien que si vous voulez mon avis, pousser le vise aussi loin permettrais bien plus facilement de pousser la jalousie du barman à son paroxysme.

-« C’est entendu, pas de baisser. »

Un sourire aux lèvres, je profite du contact des lèvres de mon cadet sur ma mâchoire pour lancer un regard provocateur à ce fameux Nao, juste histoire de le faire mariner un peu. Franchement qu’il se sente bien ou mal, je m’en contre-fiche royalement. C’est d’ailleurs pour cela que je ne vois aucun inconvénient à les laisser seul quand Jae Won le désirera. Leurs affaires ne me regardent en vérité absolument pas, je suis juste ici pour jouer la femme tentatrice et rien de plus.

Mon rôle parfaitement en tête, je n’hésite donc pas à user de tous les stratagèmes possibles et imaginables pour laisser planer l’ambiguïté sur ma relation avec Jae Won. Ce qui en vérité, n’est pas bien compliqué à faire puisque notre relation a toujours été au-delà de la simple amitié. Très proche de nature, il arrive souvent que les gens se trompent sur les sentiments que l’on peut éprouver l’un pour l’autre.

Baisser indirecte en partageant nos verres, caresse, baisser, tout y passe pour provoquer la jalousie du petit brun derrière son bar et la situation ne fait que grandir en intensité quand on finit par se décider à aller sur la piste de danse. Clairement, mon corps collé à celui de Jae Won semble faire enrager encore un peu plus notre victime et je n’hésite pas à en jouer, ondulant mon corps dans des gestes les plus sensuelles les uns que les autres. Sentant ensuite Jae se rapprocher de mon oreille, je positionne l’une de mes mains dans sa chevelure, tout en écoutant ce qu’il a à me dire.

-« Hmmm… oui il n’est pas trop mal. Lui répondis-je d’un ton amusé, mon regard rivé sur ce fameux homme qu’il me désigne. Le faire succomber sera un peu trop facile, mais ça reste une cible qui entre dans mon critère. » De toute manière avec moi, ce n’est pas bien compliqué, peu importe la victime, du moment qu’il supporte New Life Corp, le reste m’importe peu. Réfléchissant donc au moyen d’abordé ce type, je ne peux empêcher mon corps de frissonner en sentant les lèvres du gérant de café venir se poser sur mon cou. Pour le coup, mon cadet à de la chance que mon esprit est entièrement focalisé sur ma mission, car il vient de toucher la zone la plus sensible de mon corps.

-« Tu ne devrais pas jouer avec mon cou Jae Won. Sourire aux lèvres, j’enchaîne rapidement. C’est ça, va donc nous chercher des verres et prend ton temps surtout. »

Appuyant mes paroles d’un petit clin d’œil, je comprends assez facilement que le jeu va bientôt se terminer ici. Visiblement, mon collègue semble penser que son cher et tendre à suffisamment mariné comme cela pour la soirée. Ce n’est pas spécialement mon avis, mais encore une fois, je n’ai pas à juger. Je profite donc, des derniers instants qu’ils m’offrent, une fois revenue à moi avec nos nouvelles boissons.

-« Quelle tristesse et moi qui pensais pouvoir passer une nuit torride avec toi, lui répondis-je ironiquement en caressant tendrement sa joue. Ne t’en fais pas, je suis toujours prudente, mais toi aussi fait attention à toi. Ton copain semble d’assez mauvaise humeur. C’est d’ailleurs peu de le dire, au fil de la soirée, j’ai vu peu à peu son état ce dégradé et j’ai à présent peur que notre petit jeu puisse avoir positionnée Jae Won dans une situation plus qu'inconfortable. Préviens quand tu auras fini avec ton Nao, histoire que je sois sûr que tout aille bien pour toi et attention à toi, je prends ta proposition d’atelier chocolat comme une promesse. »

Dernier bisou et sourire en sa direction en sentant sa main venir taper mes fesses et je le laisse finalement s’éloigner de moi. Rejoignant ma nouvelle victime, je ne peux cependant m’empêcher de suivre Nao du regard jusqu’aux toilettes, là ou Jae Won, c’est dirigé peu de temps avant cela. Peu importe ce qu’il se passe entre eux, je jure sur ma vie que si mon cadet revient avec des blessures, ce petit barman passera un mauvais quart d’heure en ma compagnie.
 
©️Pando

_________________
❝ Don't be like a prey. Be smooth like a like a snake❞ Prisonnier d'un mensonge sauve-moi de cet enfer. Je n'arrive pas à échapper à la
Souffrance . Empêche-moi de subir ce châtiment
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 9 Mai - 11:38

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Aucun plaisir, aucune envie, seule la colère et la jalousie coule à présent dans mes veines. Là ou normalement mon corps aurait dû frissonner en sentant ses lèvres aussi proches de ma zone érogène, je ne peux m’empêcher de rester de marbre en gardant mon regard glacial rivé sur lui. Mais alors que je pensais que la situation ne pouvait pas être pire, mon ainé vient finalement à prononcer quelque chose qui finit de m’achever. En un instant, tout l’amour que j’éprouvais encore pour lui s’évanouit dans les airs pour laisser seul place à la colère. Qui l’aient voulu ou non, Jae Won vient de franchir la limite de trop. Qu’il fasse joujou avec une fille pour me rendre jaloux, j’aurais encore pu passer dessus, mais qu’il remette la situation avec Chae sur le tapis ça, je ne peux pas l’accepter. Pendant des jours, cette histoire au café m’a rendu malade, pendant des semaines entière, je me suis torturé l’esprit et je n’ai cessé de m’en vouloir pour la peine que j’ai pu lui faire. En acceptant de sortir avec lui, je lui ai promis de faire des efforts et de rompre avec mon amie, alors pourquoi doit-il subitement venir à nouveau me torturer avec toute cette histoire, mais finalement, le pire dans tout ça, c’est qu’il rejette son comportement de ce soir entièrement sur moi.

La mâchoire crispée, les mains serrant vivement le comptoir qui se trouve devant moi, je fulmine intérieurement. Gardant le silence suite à ce propos, il peut s’estimer heureux qu’actuellement, je sois occupé à travail. Pas de chance pour lui, cette fois-ci, ma colère est bien trop grande pour que je garde le silence éternellement et j’espère pour lui, qu’il compte s’en aller avant que mon service ne se termine.

Durant le restant de la soirée, ma rage à son égard ne fait donc que s’accroître tandis qu’il prend un malin plaisir à s’afficher devant moi, avec sa soit distante amie. Comme si cette fille a besoin de lui pour trouver une conquête d’un soir, il me prendre vraiment pour un abrutit, mais croyez-moi cela ne va pas durer encore bien longtemps. Prenant donc sur moi le restant de mon service, je vois finalement la délivrance à ma colère poindre à l’horizon. Ne m’étant pas calmé et voyant Jae Won toujours sur les lieux alors que mon service est sûr le point de se terminer, je sais déjà que je ne pourrais pas m’empêcher d’aller lui dire ses quatre vérités.

Cinq minutes, voilà ce qui me reste à attendre. Enfin du moins théoriquement, car à l’instant même où mon regard vient finalement croiser le sien tandis qu’il se dirige aux toilettes, je sens que je ne peux plus me contenir. Son attitude nonchalante ne cesse de me mettre hors de moi, il sait que je suis en colère et pourtant, il continue à agir normalement ne cessant de me provoquer encore un peu plus à chaque minutes.

Au diable, les cinq minutent qu’il me reste, je ne peux plus rester debout derrière ce maudit bar sans agir. Laissant donc derrière moi tous mes principes, je me précipite d’un pas déterminé et furieux en direction des toilettes. Ouvrant la porte, le calme olympien qui habite Jae Won à mon arrivée, ne me surprend même pas. Il doit probablement penser que je suis une petite créature inoffensive pleine d’amour, mais il va rapidement comprendre qu’il sait royalement trompé.

Fermant la porte derrière moi, tout en ignorant ses paroles, j’entreprends alors d’ouvrir la moindre porte de toilette pour m’assurer que nous sommes bel et bien seuls. Mon corps est tendu à l’extrême et je pense qu’il est assez facile de comprendre, alors que j’atteins la dernière porte, que cette fois-ci je ne rigole plus.

Étant assuré d'être seul, je me tourne alors vers lui, plantant mon regard glacial, emplis de colère dans le sien. Je suis furieux, tellement furieux que plus aucun résonnement sensé ne parvint à mon esprit. Actuellement, une seule chose compte, lui faire comprendre qu’il est allé trop loin. M’avançant alors vers lui sans préavis, à peine suis-je à sa hauteur que le coup fini par partir tout seul. Mon point s’abat violemment sur son visage le faisant perdre l’équilibre sous le choc. Ne lui laissant cependant nullement l’occasion de s’écraser au sol ou de se stabiliser, je m’empare du col de sa chemise pour venir le plaquer sans aucun ménagement contre un mur non loin de nous. Bloquant son corps sous le poids du mien, je positionne mon bras au niveau de sa gorge pour m’assurer qu’il ne puisse pas bouger.

-« J’espère que tu t’es bien amusé à me faire souffrir Jae Won, parce que ça sera ta dernière fois. »

Jamais je n’ai été autant envahi par une envie aussi irrésistible de faire souffrir une personne en face de moi. Il a joué avec moi, ma broyer le cœur par la simple force de ses paroles et à présent, ma souffrance est tellement grande que je ne sais plus me contrôler.

-« Tu as envie de t’amuser et bien soit, on va s’amuser, dis-je la voix pleine d’animosité et de froideur. Je vais te faire voir comment je m’amuse avec les autres puisque c’est ça que tu recherches »

L’attrapant une nouvelle fois avec rage, je le pousse alors avec force sur le lavabo sur lequel il était adossé il y a peu. Attrapant ses cheveux, je le force ensuite à se pencher sur celui-ci, m’offrant une parfaite cambrure pour plaquer mon torse contre son dos.

-« Tu as gâché notre premier baissé, je peux bien en faire de même avec notre première fois » Enchaînais-je alors que ma main libre s’insinue déjà au niveau de son bas-ventre pour ouvrir son pantalon.
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Mer 9 Mai - 14:50
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue

Depuis des années, Jae Won faisait toujours en sorte de connaître les limites à ne pas dépasser pour les franchir s’il souhaitait provoquer quelqu’un, le faire souffrir ou lui susciter le sentiment qu’il désirait voir sur son visage. C’était clairement ce qu’il avait cherché à faire en agissant ainsi avec Hye Ji, rendre Nao jaloux et dans un vain espoir certainement lui fait prendre conscience que la relation qu’il avait avec Chaeyoung pouvait nuire à la leur. Il promit à son amie de faire attention à lui puis partit en direction des toilettes afin de se rafraîchir au calme avant d’affronter son cadet. Etant difficilement impressionnable, il afficha un visage neutre lorsqu’il entra dans la pièce pas très surpris de le voir là et le laissa regarder toutes les cabines pour vérifier s’ils étaient bel et bien seul. Il semblait imperméable à tout ce que pouvait dire l’aîné qui continuait à l’observer pour sonder son attitude et essayer de prévoir sa réaction mais tout se passa trop vite. Il ne s’était pas attendu à son poing et perdit donc l’équilibre mais il n’eut pas le temps de tomber puisqu’il fut plaqué contre un mur. Il mit du temps à reprendre ses esprits, sa respiration était presque coupée à cause du bras qui bloquait son cou. Il prit sur lui pour ne pas réagir, simplement écouter ce qu’il avait à dire mais il n’était pas sûr d’apprécier beaucoup ce qu’il insinuait. Non, en fait il détestait ce qu’il entendait. Il était prêt à renvoyer le coup qu’il avait reçu mais fut prit de court lorsqu’il fut envoyé là où il était adossé quelques minutes auparavant. Ne contenant plus sa rage suite aux paroles de Nao, il attrapa le poignet de la main qui cherchait à défaire son pantalon et lui mit un coup de coude dans les côtes pour l’éloigner. Il ne put retenir un geignement de douleur lorsqu’il se releva, il allait avoir un joli bleu sur le ventre mais il ne prit pas le temps de réfléchir pour à son tour, plaquer le plus jeune contre le mur où il avait été précédemment. Sa respiration était bruyante alors qu’il regardait l’homme face à lui. « T’es complètement malade Nao. » Sa voix était posée mais on pouvait entendre la colère enfouie en lui alors qu’il rapprochait son corps du sien. « Tu te rends juste compte que t’as failli me violer ? Est-ce que tu as juste conscience de ça ? Des conséquences que ça peut avoir ? » Il ferma les yeux, serrant les dents tandis qu’il essayait au maximum de contrôler sa rage avant de reprendre la parole. « Et le pire dans tout ça ? C’est que j’aurais exactement pu faire la même chose si j’avais été à ta place et que je t’avais vu aussi proche avec une autre personne. Mon comportement a été complètement con mais maintenant réfléchis juste une minute. Te voir souffrir c’est bien la dernière chose que je souhaite et je ne m’excuserai pas d’avoir agi de la sorte parce que ce que tu ressens actuellement c’est ce que je ressens quand je sais que tu es avec cette fille qui est plus qu’une amie ou une collègue actuellement pour toi. » Petit à petit, Jae Won craquait, ses dernières barrières finirent par tomber alors qu’il lâchait tout ce qu’il avait sur le cœur. « Je ne te demande pas de passer plus de temps avec moi, tu as un emploi du temps chargé, ça je le respecte tu ne peux rien n’y faire mais savoir qu’il peut t’arriver à tout moment de toucher une autre personne que moi à tout instant et que ça dépend de ta volonté seule, ça me bouffe de l’intérieur. Littéralement. »
La main qui ne maintenait pas Nao contre le mur se posa sur le cœur de celui-ci alors que le gérant rapprochait son visage du sien. « Maintenant, laisse-moi te dire une dernière chose. Je ne vais pas te mentir, on a eu une aventure d’une nuit avec Hye Ji mais ça s’est arrêté là et il n’y aura jamais rien de plus que de l’amitié entre nous. Tu es la seule personne que je désire, si ça av… » En entendant la porte s’ouvrir, l’aîné s’arrêta de parler et vit un homme ainsi qu’une femme presque prêt à conclure dans la première cabine venue. C’est d’ailleurs ce qu’ils firent. Pour éviter qu’on l’entende parler avec son copain bien que le couple était surement plus concentré sur leurs affaires que sur eux, il parla moins fort. « Si ça avait tes mains, tes lèvres, ton corps, toi tout simplement, je n’aurais pas tenu dix minutes. Sur ce, avant d’entendre des bruits que je ne souhaite pas entendre, je vais partir, libre à toi de me dire si tu souhaites ou non qu’on continue cette conversation qui, je pense, ne nous ferait pas de mal. » Il s’éloigna ensuite, lui laissant le choix de le suivre ou non.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 9 Mai - 16:06

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Bouffé par la douleur qui ronge mon cœur, je ne me rends pas compte de la gravité de l’acte que je m’apprête à commettre. J’aurais facilement pu aller jusqu’au bout de la chose, mais par chance Jae Won retrouve ses esprits suffisamment tôt que pour m’empêcher de commenter le pire. Aveuglé par ma rage, je n’ai pas pris soin de m’assurer que mon ainé ne puisse pas être libre de ses mouvements, surpris donc de sentir sa main venir se poser sur la mienne, je n’ai pas le temps de réagir que son coude vient s’abattre dans mes côtes. Lâchant prise dans un gémissement de douleur, je fais quelques pas en arrière le souffle coupé par le choc. Seulement avant même que je n’ai le temps de recouvrir totalement mon souffle, je me fais à mon tour plaquer contre le mur m’arrachant un nouveau gémissement. Redressant la tête, mon regard glacial vint à nouveau se planter dans celui de mon vis-à-vis me traite à présent de malade. Oh oui, je suis malade, malade d’avoir pu penser que ma relation avec le gérant du café aurait pu se penser sans encombre malgré nos comportements explosifs.

En cet instant, il est impossible pour moi d’envisager que l’acte que j’ai failli commettre et bel et bien un viol, mais nul doute que quand l’adrénaline dans mon corps sera redescendue, ma chute sera violente. Seulement, avant que cela ne se produise, il y a encore du chemin à faire d’autant plus qu’une nouvelle fois Jae Won ne semble pas disposer à mesurer la porter de ses paroles.

Malheureusement, bloqué par le poids de son corps, je n’ai d’autre choix que d’écouter et d’encaisser une nouvelle fois la violence de ses paroles. Comme si la première fois n’avait pas suffi, Jae vint alors rajouter une nouvelle couche sur ma relation avec Chaeyong. Seulement voilà, ce qui ne semble pas comprendre, c’est que j’ai toujours eu conscience de ce qu’il pouvait ressentir en me voyant avec elle. Il n’a jamais eu besoin d’agir ainsi pour que je me l’imagine. Le fait qu’il ne puisse pas comprendre que j’ai parfaitement eu conscience de sa colère et que c’est justement pour ça que je me suis éloigné de lui, me ronge intérieurement. Pire encore, alors qu’il continue à parler dans un flot incessant de paroles sans me laisser l’opportunité de riposter, je prends finalement conscience que mon ainé n’a finalement jamais eue confiance en moi. Cette réalité est tellement dure à encaisser, que sur le moment, j’en ai le souffle coupé.

Peu importe ses justifications, peut importer qu’il soit réellement sortie avec cette fille, en cet instant, je n’ai envie que d’une seule chose m’éloigner au plus vite de lui pour éviter de déraper une nouvelle fois sous la colère toujours présente en moi. Et même ce couple, qui vient subitement nous interrompre pour faire leur petite affaire, n’est pas en mesure de dissiper même une fraction de seconde, le mal-être que je peux ressentir en cet instant. Fort heureusement cependant, leur interruption est suffisamment bruyante que pour que Jae Won se décide enfin à me libérer, certainement plus rapidement que prévu, de son emprise. Me redressant alors, mon regard toujours animé par la colère, se pose à nouveau sur lui tandis que je m’avance jusqu’à sa hauteur, rapprochant mon visage du sien, dans une forme de défis.

-« Tu veux discuter et bien discutons dehors dans ce cas. Mais je te préviens … ça ne changera rien au fait que tu as tout gâché entre nous. »


Suite à cela, je sors alors des toilettes sans même prendre le temps d’écouter sa réponse, dans mon cas, il était de toute façon déjà tout vu que la discussion ne va pas prendre bien longtemps. Avant cependant de rejoindre mon ainé dehors, je passe rapidement chercher mon casque de moto au vestiaire ainsi que ma veste en cuir pour enfin gagner l’extérieure de la boite de nuit.


-« Je n’ai plus envie de te voir Jae Won, lançais-je alors à son encontre me positionnant face à lui, mais avant de m’en aller je vais tout de même te dire ce que je pense. Pas une seule seconde, tu as pu t’imaginer que je m’imaginais parfaitement ce que tu as pu ressentir dans ton fichu café. À aucun moment, tu ne t’es dit que c’est justement ça qui m’avait éloigné de toi parce que justement ça me rendait malade d’imaginer la situation inverse dans mon esprit. Mais finalement tout ça n’a plus d’importance, je m’en contre-fiche que tu aies pu sortir avec cette fille ou non parce que contrairement à toi, j’avais confiance en toi. Je t’ai dit que j’allais casser avec Chae, tu m’as laissé un mois et depuis, je ne l’ai pas encore revue. Mais malgré ça, il a fallu que tu bousilles toute notre relation… »

Et dire qu’il y a encore quelques heures de cela, je me torturais l’esprit parce que je pensais ne pas faire suffisamment assez d’effort dans notre couple … Finalement, je commence à me dire que cela ne sera jamais assez quoi que je puisse faire.

-« Sur ce je vais rentrer, enchaînais-je toujours sur un ton glacial malgré la colère qui a fini par se mélanger à une immense tristesse. Je crois que l’on n’a plus rien à ce dire. ».
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Mer 9 Mai - 18:26
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue
Décidé à aller jusqu’au bout du bout, de pousser Nao à aller au bout de ce qu’il pouvait supporter, Jae Won ne s’arrêta que lorsqu’il eut fini à dire ce qu’il avait dire même si ce couple était rentré dans les toilettes. Il ne fut pas surpris lorsqu’il lui dit qu’ils continueront leur conversation dehors et que, pour le cadet, l’aîné avait tout gâché entre eux. Il avait fait en sorte d’aller le plus loin possible peu importe comment la situation tournait, il ne flancherait pas et ferait en sorte d’obtenir ce qu’il désirait. Sans dire un mot de plus, il partit à l’extérieur pour attendre le plus jeune près de sa moto, respirant l’air frais alors qu’il voyait la personne qu’il attendait sortir du bar pour se placer face à lui. Il retint un rire nerveux ainsi qu’un soupire et se contenta juste d’écouter. Visiblement, son vis-à-vis pensait que tout le problème venait de la confiance qu’il pouvait avoir envers l’autre alors qu’il était tout autre. Bien plus profond et le gérant ne pouvait pas en parler à part avec son meilleur ami. Le problème était cette jalousie qu’il ne pouvait pas maîtriser et qui le poussait parfois à aller dans certaines extrémités. Comme avec sa belle-sœur qui était entre la vie et la mort après un plan mené avec Si Yun, l’avouer à une autre personne, il refusait. Il savait très bien ce qu’il risquait s’il parlait de cela et il voulait éviter de recommencer à nouveau parce que même s’il ne regretterait pas de blesser Chaeyoung, il risquait gros. Il en avait bien conscience.
Il regarda Nao, croisant les bras et haussant un sourcil. « Tu te trompes sur toute la ligne, je pense au contraire qu’on a encore beaucoup à se dire et le problème n’est pas la confiance. » Sans aucune gêne, il s’assit sur la moto de son cadet et posa ses mains sur la selle afin d’avoir un appui et regarda sérieusement la personne face à lui. « Entre s’imaginer une chose, et la ressentir, il y a une différence, ça je ne t’apprends rien et tu peux me traiter de tous les noms pour mon attitude de ce soir, ce serait amplement justifié. Mais tu l’as bien vu, malgré toute la confiance que tu peux avoir en moi, ta jalousie t’a profondément rongé. Malgré toute la confiance que je peux avoir en toi, ma jalousie m’a profondément rongé parce que la situation ne reste pas clair entre vous. » Jae Won laissa un groupe d’ami particulièrement bruyant passer pas loin d’eux avant de répondre, une voix toujours calme. « Mais ça ne s’arrête pas à la jalousie, il y a aussi la peur. Certes, on ne peut jamais être certains de jusqu’où un couple peut aller, jusqu’à quand l’amour des deux personnes peut s’arrêter mais ça ne m’empêche pas d’avoir peur de ta relation avec elle pour tout un tas de raisons, des plus raisonnables et au plus farfelues. Au fait que tu ne puisses la quitter car la protection avait des failles et qu’elle soit enceinte, que tu penses que je ne sois pas les bon, que des extraterrestres t’avaient lavé le cerveau. Oui, j’aurais dû t’en parler directement au lieu d’agir ainsi mais je crois qu’au fond, je voulais que tu ressentes juste une fois ce que j’ai pu ressentir. » Sans bouger, il regarda Nao pendant de longues secondes avant de prendre doucement son poignet et l’amener à s’assoir à califourchon sur la selle alors qu’il faisait de même pour pouvoir lui parler de façon plus intime. Il profita de l’absence de lumière pour poser ses mains sur celles du plus jeune. « Je te mentirais si je te disais que je n’ai pas confiance en moi, que je sais pas me maîtriser par rapport à ce que je ressens parce que je sais très bien le faire quand ça ne te concerne pas toi. Tout se décuple quand il s’agit de toi. J’ai envie de casser la figure à tous ceux qui te désirent, hommes ou femmes, je pars juste au quart de tour quand c’est toi. Je me demande aussi si je suis la personne qu’il te faut, si tu ne vas pas te lasser de moi. C’est idiot, non ? Parce que c’est en agissant de la sorte qu’on fait les choses à ne pas faire mais tu restes ma première relation et même si ça n’explique pas tout… Je t’aime… Je t’aime à en devenir fou. »
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 9 Mai - 20:22

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Si on m’avait dit avant que je n’aille travailler que tout allait déraper entre Jae Won et moi jamais je ne l’aurais pensé. J’avais parfaitement conscience que notre jalousie commune allait finir tôt ou tard par nous mettre des bâtons dans les roues, mais je ne pensais pas que la rupture soit envisageable aussi rapidement pur moi. Bien qu’attacher réellement à lui, j’ai en cette instant réellement envie de prendre mes distances avec lui. M’accrocher à ce sentiment destructeur que j’éprouve pour lui, ne fera qu’aggraver la souffrance que j’éprouve en cet instant dans mon cœur et  réellement je ne pense pas être capable d’en supporter d’avantage pour le moment. Voilà pourquoi, je suis finalement bien décidé à mettre rapidement un terme à cette discussion. Je n’ai lus envie de l’écouter, plus envie de m’énerver alors qu’il ose me dire que la confiance n’est pas le problème. Je veux juste me retrouver seul et que l’on me laisse enfin tranquille. Seulement voilà, j’aurais bien dû me douter qu’il était trop beau pour moi que d’espérer une telle tranquillité. J’aurais dû savoir qu’en m’avançant vers ma moto, le gérant du café n’allait pas me laisser agir à ma guise.

Stoppé net dans mon élan, j’observe alors mon ainé s’installer sans aucune gêne sur ma moto alors qu’il recommence un monologue interminable qui n’en fini par de me mettre hors de moi. Comme précédemment, mon vis-à-vis recommence à parler de lui et de ce qu’il ressent sans se soucier une minute de ce que moi je peux ressentir depuis que l’on sait rencontrer dans son café. Ma jalousie à moi dure presque depuis cet instant, depuis qu’il m’a parlé de son meilleur ami et de la relation extra fusionnelle qu’ils ont ensemble. Depuis cet instant je ne cesse de me rendre malade à m’imaginer toute un tas de chose, mais ce n’est pas pour autant que j’ai agis comme un égoïste avec lui. J’ai toujours tenté de prendre sur moi, de ne pas interférer dans ce qu’ils peuvent vivre ensemble et tout ça pour quoi ? Pour que finalement Jae Won n’en tire aucune leçon et décide avec un énorme plaisir d’agir comme un imbécile en prenant plaisir à me faire souffrir.

Finalement, tout ce que le gérant du café est occupé à m’expliquer, moi aussi je le vis tous les jours et par ce fait, cela n’excuse en rien son comportement. Moi aussi j’ai peur de toutes ses choses, peur qu’il trouve mieux que moi tout ça parce que j’ai un énorme manque de confiance en moi. La dernière soirée que j’ai passée en sa compagnie, je lui ai d’ailleurs fait part de ma profonde haine pour moi-même, même visiblement ce que je lui ai livré ce soir-là, a rapidement été oublié. Quel aurait donc été l’intérêt de lui dire que ce qu’il ressent, je le vis aussi chaque jours ? De toute manière, je suis persuadé que cela n’aurais rien changé à son petit jeu de ce soir.

Cependant malgré ma colère et mon envie d’enfin finir, je lui laisse tout de même une dernière chance. Le laissant donc m’attirer à lui, je prends place sur ma moto, et le laisse poser sa main sur la mienne, non sans une réticence non dissimulé. Malheureusement pour lui, ce geste de tendresse qui aurait pu dans d’autre circonstance m’attendrir, ne me fait ce soir plus aucun effet. Pire encore … je sens bien que Jae Won est occupé à m’ouvrir son cœurs, il n’hésite d’ailleurs pas à me déclarer combien il m’aime …. Seulement voilà c’est trop tard …. Je me suis complètement refermé pour éviter que la tristesse s’emparer entièrement de moi, ne le laissant plus aucune chance de toucher mon cœur.

-«  C’est bon tu as fini, rétorquais-je froidement en retirant ma main de la sienne. J’en ai plus que marre de t’entendre parler. Marre de t’entendre ressasser encore et encore ce que tu as pu ressentir en me voyant avec Chae parce que tu sais quoi, scoop, c’est ce que je ressens tous les jours en te sachant avec ton meilleur ami. Tu n’es pas le seul à manquer de confiance, pas l’unique personne à avoir peur que l’autre l’abandonne pour un autre. »

Entendant ma voix monter dans les tours et sentant ma colère reprendre à nouveau le dessus sur moi Je décide une bonne fois pour tout de mettre un terme à tout ça. Plaquant mon casque de moto contre la poitrine de mon vis-à-vis, je prends l’initiative de descendre de ma moto pour quitter les lieux. Qu’il le veuille ou non, je ne resterais pas une seconde de plus ici, même si je dois rentrer chez moi à pieds.

-«  J’ai fait des efforts Jae …. Je me suis ouvert à toi …. Je t’ai confié des choses que personne d’autre ne sait sur moi …. J’ai radicalement changé mon mode de vie pensant naïvement que ça pousserait notre relation vers le haut, mais j’ai eu tort. Tous les jours j’angoisse de te perdre, tous les jours ma jalousie me ronge un peu plus de l’intérieure … J’en ai assez, je ne veux plus ressentir tout ça. Ce que tu as fait est impardonnable, rien ne justifiera jamais tes actes, pour la simple et unique raison que tu n’as pas voulu voir que ce que tu as voulu me faire ressentir, je le vis déjà au quotidien. Alors maintenant, je te demande une seul chose, c’est de me laisser tranquille. »

Sur c’est mot, je décidé de me mettre en route le laissant avec ma moto et mon casque. Je ne veux pas savoir ce que Jae conte faire après ça, mais une chose est sûr s’il tente encore une fois de me rattraper, il ne faudra pas se plaindre s’il se prend un nouveau coup dans le visage.
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Mer 9 Mai - 21:51
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue
Lunatique, Jae Won pouvait très vite passer d’une humeur joueuse à une humeur jalouse, passant par la colère puis par la tendresse. Il avait conscience de ce trait de sa personnalité qui s’aggravait quand Nao était dans les parages, lui faisant perdre le total contrôle de ses humeurs ou de ses sentiments. C’était entre autres ce qu’il s’était passé ce soir au moment où son cadet l’avait rejoint dans les toilettes, il avait perdu pied à cet instant. Il avait beau croire avoir le contrôle sur tout, il comprit qu’il s’était trompé en voyant la réaction de son cadet. Cette non confiance en lui, tous ces démons qui pouvaient le ronger il en avait conscience mais cette jalousie qu’il ressentait envers Si Yun, il ne l’avait pas envisagé. Il ne pouvait pas dire que ce n’était pas comparable. Certes, par rapport à eux, ils n’avaient pas de relation plus intime, il était au courant de leur relation et de toute façon, cela n’irait jamais plus loin mais il savait très bien que ce n’était pas comparable. Il savait que ce genre de choses ne se contrôlaient pas et une fois que le plus jeune fut parti. Il se laissa doucement tomber sur le guidon de la moto et regarda le ciel quelques minutes, se demandant quelle était la marche à suivre maintenant. Retenir son cadet quitte à se prendre un coup ou le laisser seul ? Il soupira de frustration. S’il le laissait seul, il n’était pas sûr de la prochaine fois qu’il le reverrait, s’il le retenait, il y avait quand même une chance de rattraper le coup. Posant le casque sur la moto, il descendit de celle-ci et se mit à sa poursuite, courant en espérant le retrouver rapidement. Il avait l’impression d’être dans les dramas, le moment où le couple principal était en crise et que le héro faisait tout pour récupérer sa belle mais contrairement à ces séries à l’eau de rose, rien n’était écrit par avance dans la vraie vie.
Il courra un moment et lorsqu’il vit le dos de Nao, il accéléra, ne voyant pas cette voiture qui arrivait sur lui, cette voiture qui avait freiné à temps se doutant qu’à cette heure des gens éméchés se trouvaient sur son chemin. Il avait fi de ce coup de klaxon, de cet homme qui lui disait qu’il était fou parce que de toute façon, il avait raison. Jae Won était fou d’amour pour son cadet. Il fit abstraction de ces quelques passants qui s’étaient retournés en entendant le coup de frein et continua son chemin vers cette personne qui était importante pour lui. Dans d’autres circonstances, il n’aurait pas réagi ainsi face à ce presque accident qui avait failli arriver mais l’adrénaline lui faisait pousser des ailes et il s’arrêta à une distance raisonnable pour éviter un coup ou quoique ce soit. Ne se disant même pas qu’il le regardait certainement suite au bruit qu’avait fait la voiture. « Pourquoi tu n’as jamais rien dit quant à ta jalousie envers Si Yun ? » Haletant à cause de l’effort de sa course, il eut besoin de quelques secondes pour reprendre son souffle alors que les rares passants continuaient leur chemin, se désintéressant de cet homme qui semblait aller parfaitement bien physiquement. « Pourquoi tu ne m’en as pas parlé tout simplement avant qu’on soit à bout ? »
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 9 Mai - 22:42

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Avançant sans me retourner, c’est finalement après quelques secondes de marche, le temps que l’adrénaline dans mes veines soit totalement dissipée que je finis par réellement prendre conscience de tout ce qui vient de se passer entre Jae Won et Moi. Aveuglé par ma jalousie, j’ai failli aller trop loin en franchisant une limite normalement impensable pour moi. Le choc de cette prise de conscience, est-elle qu’ pendant une fraction de seconde, je ne peux plus faire avancer mon corps, celui-ci s’étant mis à trembler sous le choc émotionnel. La tristesse, le dégoût, la peine, toutes ces émotions que j’ai pourtant pris soin d’enfermer hermétiquement dans une cage ont finalement réussi à s’échapper, faisant apparaître au bord de mes yeux des larmes naissantes. Sous un énorme effort, j’arrive cependant à les réprimer, me forçant à ne pas craquer. Si j’ai réussi à ne plus rien éprouver ou presque pendant autant d’années, ce n’est pas pour craquer aussi facilement maintenant … du moins pas ici …. Pas en rue. Reprenant alors la route jusque chez moi le plus rapidement possible, je finis par me rendre compte que le chemin que j’empreinte n’est pas celui de chez moi mais bel et bien celui de mon jumeau. À croire que mon corps sait mieux que moi ce qui est indispensable à ma survie, si je ne veux pas tomber dans une profonde dépression. Au fond, il est vrai qu’en y réfléchissant, je ne pourrais pas être capable d’affronter la solitude et la froideur de mon appartement seul. En cet instant, j'ai besoin de me sentir en sécurité avec une personne, besoin de sentir que, quoi qu’il arrive, cette personne sera toujours là pour moi…. La seule crainte que j’ai cependant en allant le retrouver, est qu’il puisse me prendre pour un monstre en apprenant ce que j’ai failli faire…

Laissant malgré cela mes pas me guider jusqu’à l’appartement de ma moitié, un bruit de crissement de pneu m’arrête finalement dans ma course, comme bons nombres d’autres personnes encore présente dans les rues à cette heures tardive du soir. Ayant vécu un évènement plus que traumatisant avec une voiture, c’est non sans une certaine appréhension que je pivote sur moi-même pour m’assurer que personne n’a été blessé. C’est à cet instant que mon regard se pose sur lui, tandis que mon cœur s’arrête de battre pendant une fraction de seconde sous le choc de la scène. Comme un idiot, Jae Won n’avait pas pu se contenter de rester sur ma moto ou de tout simplement rentrer chez lui. A la place, il avait fallu qui se mette à ma poursuite, manquant de finir sous les roues d’une voiture comme moi quelques années en arrière. Il est vrai que j’éprouve une rancœur profond à son égard, mais la simple perspective de cette scène me fait frissonner d’effroi alors que, comme s’il ne s’était jamais rien passé, cet abruti s’avance finalement vers moi.

-« Non mais tu es vraiment stupide ou quoi, lui hurlais-je au visage sans prendre la peine de répondre à ses questions. C’est ça qui t’intéresse alors que tu as failli passer sous une voiture ? Mon histoire ne t’a vraiment servi à rien ma parole. »

Et voilà, c’est reparti, comme précédemment ma colère n’a pas mis bien longtemps avant de faire surface à nouveau. Cependant, celle-ci est légèrement différente de celle que j’ai pu éprouver en début de soirée. Oui, je suis agacé qu’il ne me laisse pas tranquille comme demandé, mais cette colère est cette fois-ci, bien plus dû à l’inquiétude que je peux éprouver qu’au reste.

-« Pour une fois dans ta vie, tu ne peux pas te contenter de faire ce que l’on te demande ? Tu es vraiment un abrutit fini, tu sais bien que je ne supporte pas parler de moi ou de ce que je peux ressentir. Tu ne pouvais pas t’en souvenir avant de me courir après ? »
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Jeu 10 Mai - 3:51
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue
Resté seul sur la moto, il avait pris quelques secondes pour réfléchir avant de se lancer à la recherche de Nao, se doutant qu’il allait certainement se rendre chez Hiro. Il prit la direction de l’appartement de celui-ci, espérant arriver avant que son cadet soit entré. Il n’avait pas réfléchi et avait foncé, ne calculant même pas cette voiture qui avait failli l’écraser si le chauffeur n’avait pas eu le réflexe de s’arrêter. Il ne prit conscience de cela qu’après coup, quand l’autre jeune homme lui fit remarquer. Il fronça les sourcils avant d’ouvrir un peu plus les yeux comme s’il prenait conscience de ce qui avait failli arriver et il retint plusieurs tremblements. « Je… Je t’aurais quand même couru après. Je te courais toujours après. » Souffla-t-il avant d’essayer de calmer aussi bien sa respiration que son cœur mais rien n’y faisait et il préféra s’accroupir puis mis sa tête dans ses mains. L’adrénaline retombait petit à petit alors qu’il prenait conscience de la situation, du drame qui aurait pu se finir en drame. Surtout que pour le coup, il se mettait à la place de Nao qui avait vraiment été victime d’un accident de voiture. Il finit par enlever ses mains et levait les yeux vers son cadet sans se lever parce qu’il savait qu’il risquait de tomber, ses jambes tremblaient énormément. « Excuse-moi, j’ai agi sous le coup de l’adrénaline… Je voulais pas te… Te rappeler de mauvais souvenirs… » Essayant de faire abstraction de ses tremblements soudains, il se leva, espérant ne pas tomber non plus. Avec une de ses mains, il prit appui sur le mur le plus proche. « Mais je ne pouvais pas te laisser partir, pas comme ça. Parce que je savais que faire ça, c’était risqué de ne plus jamais te voir… Bon j’aurais dû regarder avant de traverser mais je t’ai vu, j’ai pas réfléchi. Comme trop souvent avec toi. » Il ferma les yeux et soupira, ayant l’impression que l’adrénaline une fois tombée lui donnait juste une envie de rentrer chez lui et de dormir. Cependant, là où était les problèmes étaient qu’il n’avait pas la force de rentrer et ne souhaitait pas en rester là avec Nao. « Va chez Hiro si tu veux, je bougerai pas de là que tu le veuilles ou non. »
Il avait l’habitude de passer des nuits dehors, il n’était plus à ça près et il savait que de l’endroit où il était, il avait une bonne vue sur l’appartement du jumeau de Nao. Il ne voulait pas l’obliger à parler maintenant s’il n’avait pas envie mais il ne bougerait pas de là et serait même capable de le suivre comme son ombre. Pas comme un stalker cette fois-ci mais bel et bien comme un homme, il n’avait pas fait tout ça pour rien. Il refusait de lâcher prise, étant bien trop accroc à son cadet pour ça. Il lui avait dit avant que son amour le rendait fou voire irréfléchi, il ne lui avait pas menti sur ce point et la soirée le montrait bien.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Jeu 10 Mai - 9:58

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Mon regard posé sur mon ainé tandis que je m’énerve contre lui, je vois soudainement sa posture assurée changer pour laisser place à des tremblements. Visiblement, Jae Won, n’avait pas pris conscience de ce qui avait failli lui arriver avant que je ne lui en fasse part. Bien que furieux à son égard, je ne peux évidemment pas m’empêcher de me faire du souci pour lui, ayant déjà vécu le même genre d’évènement traumatisant. Bien que pour m’a part, je n’ai pas vraiment eu le luxe de ressentir la peur envahir mon corps suite à mon accident, passant directement par la casse coma à l’hôpital.

-« Jae Won … » Soufflais-je faiblement alors que mon cœur vient à se serrer douloureusement dans ma poitrine en le voyant s’accroupir pour éviter de tomber. Il avait eu peur … j’avais eu peur …. Tellement peur pour lui, que pendant une fraction de seconde, j’ai entamé un mouvement en avant pour le prendre dans mes bas avant de me raviser, me rappelant du lieu dans lequel nous nous trouvons.

Comme un imbécile, je reste alors debout à le regarder tenter de se calmer sans arriver à faire quoi que ce soit, partagé entre l’envie de lui pardonner et ma colère pour lui. Torturé par l’envie d’envoyer tous ses règles aux oubliettes, pour lui montrer que si j’ai eu peur, ce n’est non pas par un retour de souvenir, mais belle et bien parce que j’ai eu peur de le perdre définitivement.

-« Espèce d’idiot …. Pour une fois dans ta vie, tu ne veux pas penser à toi … »

A première vue, on pourrait facilement penser que je me fiche complètement de l’état déplorable dans lequel se trouve mon ainé et pourtant, si on y prête un peu plus attention, on peut facilement se rendre compte que l’intonation de ma voix c’est complètement radoucis. Peut-être même que dans mon regard, vous pourrez y lire une lueur d’inquiétude malgré que mon corps reste paralyse sur place tandis que mon petit ami tente finalement de se redresser.

-« Sauf qu’en agissant comme tu viens de le faire, tu as vraiment risqué de ne plus jamais me revoir Jae Won … » M’imaginant à nouveau cette scène tragique en prononçant ses mots, je n’ai pas pu empêcher ma gorge de venir se nouer à la fin de ma phrase. En plus d’avoir failli le violer, par ma faute, il venait presque de passer sous une voiture. Tout ça parce qu’il est incapable d’avoir une pensée rationnelle quand il se trouve avec moi …

-« Que je le veuille ou non ? Tu penses vraiment que je vais te laisser là ? Tu vas rentrer de force chez toi, je t’appelle un taxi. »

Attrapant mon portable situé dans ma poche, je compose le numéro de la compagnie de taxis, bien déterminé à éloigner le gérant de café le plus possible de moi. Il ne veut peut-être pas me perdre, mais il en va également de même pour moi. Rien de bon ne se produit quand on est ensemble et je refuse qu’il meure de froid dans cette rue, simplement parce qu’il est assez stupide pour rester ici toute la nuit.

-« Je te préviens, tu n’as pas intérêt à protester. Pour …. Pour l’instant …. J’ai besoin de me retrouver seul …. De réfléchir calmement …. Et je ne pourrais pas le faire si je sais que tu es dehors à m’attendre … pas après ce que je t’ai fait … » Prononçais-je à son attention, pendant que la tonalité se fait entendre dans mon portable le tant qu’une personne réponde à mon appel.
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Park Jae Won
Admin - Hackeur Army
avatar
Points : 532
Messages : 440
Date d'inscription : 10/03/2018
Jeu 10 Mai - 19:28
Tokunaga Nao & Park Hye Ji & Park Jae Won  

Jealousy.
Tenue
Prêt à sortir une phrase niaise comme le fait que penser à lui revenait à penser à Nao, Jae Won se ravisa en se rendant compte de l’endroit où ils étaient. Parce que pour lui, c’était sincère s’il disait cette phrase, ce n’était pas complètement inconsidéré mais il préféra se taire. Il n’avait pas vraiment envie d’avoir des soucis avec qui que ce soit dans son état actuel tout tremblotant. Il s’en voulait aussi d’inquiéter son cadet parce qu’il avait bien déceler cette pointe dans sa voix qui s’était pas mal radoucie, surement à cause de l’événement qui avait failli se passer précédemment. En agissant ainsi, il aurait pu ne pas survivre et ne plus le voir, comme il le souligna par la suite, il souffla pour évacuer la tension présente dans son corps alors qu’il ne lâchait pas des yeux le visage du plus jeune. « Je suis désolé… » Souffla-t-il simplement, ne pouvant dire autre chose, ne voyant pas ce qu’il pouvait répondre d’autre sur le moment. Il n’arrivait plus à réfléchir pour plusieurs raisons mais il était sûr qu’il ne bougerait pas de là. Non seulement, il s’accrochait à Nao mais aussi il n’arriverait pas à aller bien loin pour le moment. Il en fit part à son cadet qui ne semblait pas de cet avis et la raison pour laquelle il ne voulait pas qu’il reste là, lui ramènera presque les pieds sur terre alors qu’il secoua doucement la tête de gauche à droite. « Ne te prend pas trop la tête avec ça et profite de ton jumeau… On a tous les deux faits des erreurs ce soir, surtout moi. » Bien que têtu, Jae Won n’était pas forcément fier et savait reconnaître ses tords même si cela pouvait prendre du temps. Surtout quand il est en présence de son cadet. Il attendit qu’il ait fini son appel avant de lui tendre son petit doigt puis reprit la parole. « Faisons les promesses comme quand on est enfant, viens me voir un soir dès que tu peux et n’hésite pas non plus à passer au café… Je tiens à mon client préf… A mon meilleur client. » Osa-t-il avec un rapide clin d’œil.
Une voiture se fit entendre au loin, en tournant la tête, la gérant de café vit un taxi qui s’avançait vers eux. Il se retourna vers Nao, soufflant doucement en s’éloignant du mur, remerciant ses jambes qui avaient arrêté de trembler. Il fit signe au chauffeur d’attendre puis se tourna vers le plus jeune. « A bientôt, et fait attention à toi surtout sinon je viendrai chez toi pour m’occuper de toi que tu le veuilles ou non. » Il lui fit un signe de main avant d’entrer dans le taxi, fermant les yeux après avoir donné son adresse au chauffeur puis avoir fait un dernier signe au cadet. Une fois arrivé, il paya puis rentra chez lui pour prendre une bonne douche chaude et se glisser sous les draps. Il hésita quelques secondes mais envoya tout de même un message au cadet pour lui dire qu’il était bien rentré et lui rappeler de prendre soin de lui.
LUCKYRED

_________________
❝ Love it's so mad ❞ Never For you, I could pretend like I was happy when I was sad
For you, I could pretend like I was strong when I was hurt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 913
Messages : 706
Date d'inscription : 02/03/2018
Jeu 10 Mai - 20:07

 

 
Jealousy
La jalousie de l'amour n'est qu'un sentiment exaspéré de la propriété.
Tout en passant mon appel, je perçois non sans aucune difficulté la phrase de mon ainé. Bien que je ne fasse aucun commentaire sur le moment, je vois mal comme il m’est possible de ne pas me prendre la tête avec tout ce qui c’était passé précédemment durant notre soirée. Bien sûr, Jae Won à ses torts, mais cela ne justifie en rien le comportement que j’ai eu à son égard dans ses toilettes. Rien que de repenser à cette scène, fait monter en moi de violente nausée alors qu’à l’autre bout du fils, on m’informe que le taxi sera là dans quelques minutes. Raccrochant alors, je tente de ne rien laisser paraître, me mordant l’intérieure de la lèvre pour éviter que de nouvelles larmes viennent faire leur apparition aux bords de mes yeux, avant de reporter toute mon attention sur le gérant du café qui vient à me tendre son petit doigt. Su le coup, je ne peux le nier, j’hésite fortement à lier cette promesse avec lui. Bien que mort d’inquiétude pour lui, je ne sais plus où j’en suis actuellement dans ce que je peux ressentir pour lui. Cette attirance que j’avais pour lui est-elle toujours là ? Suis-je capable de passer au-dessus de ce que j’ai failli lui faire …. De ce qu’il m’a fait…. ? Ce genre de questions tourna un long instant dans mon cerveau avant que finalement, je décide de serrer son petit doigt du mien. Peu importe finalement au point où j’en arriverais après avoir réfléchi, il faudra de toute façon que je le revoie pour peut-être mettre définitivement un terme à notre relation ….

-« Je passerais te voir …. Je te le promets… »

Celant cette promesse, j’aperçois finalement le taxi apparaitre au bout de la rue signe que cette soirée de malheur allait enfin prendre fin. M’assurant que Jae Won se redresse sans encombre, je l’accompagne attentivement jusqu’à la voiture qui se garde face à nous.

-« Rentre bien Jae Won …. »


Un simple au revoir, aucuns autres mots, aucuns gestes tendres …. C’est le premier au revoir glacial qui s’installe entre nous. Je ne préfère pas lui dire que pour le moment, je souhaite ne pas le revoir, je me contente donc de refermer la portière de la voiture sur lui tandis qu’il me fait un dernier signe de la main. Le moteur de la voiture se faisant entendre, je ferme momentanément les yeux dans un long soupire pour expulser au mieux toute ma tristesse. Évidemment, cette tentative n’est pas fructueuse, je gagne donc l’appartement de mon frère dans l’espoir d’y trouver un peu de réconfort. Seulement, en pénétrant chez lui, je m’aperçois bien vite en arrivant au niveau de sa chambre qu’Hiro n’est pas là. C’est précisément à cet instant, que j’entends soudainement la sonnerie de mon portable retentir. M’en emparant, je reste bloqué sur le nom présent sur mon écran tandis que ma vue commence finalement à se brouiller. Accablé par l’absence de mon frère, anéantie par le geste que j’ai failli commettre, mon corps fini par lâcher. Je m’écroule alors sur le sol adossé contre l’un des murs de la chambre de mon jumeau. Je n’en peux plus, pour la première fois en deux ans, il m’est impossible de supporter la vive douleur qui enserre mon cœur. Enfouissant alors ma tête dans mes genoux, je laisse couler mes larmes en silence.
 
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Prisoner of your love
Essaye de m’effacer, et fait de moi ta marionnette


☠ Warning heart attack ☠:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Montreal hotel et park'n'fly
» Picnic in the Park a Animal Kingdom
» Alcea Park-...
» Disney park blog
» Chronographe Excelsior Park 40...huileux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Archives :: Fini-
Sauter vers: