AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mechanic Love ♡ || ft Miyamoru Kazuya

 :: Nagwon :: Gangnum - Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 21 Mar - 10:57

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Passant une main dans ses cheveux noirs, Hiro regarda son armoire à la recherche de la tenue idéale pour son rendez-vous avec Kazuya. Ce n’était pas n’importe quel rendez-vous puisque c’était le troisième. Celui pendant lequel leurs lèvres pourront se découvrir pour la première fois et, à cette pensée, le jeune homme sentit un frisson parcourir son corps et il secoua la tête pour chasser ses pensées. S’il continuait ainsi, il allait se mettre en retard, ce qui était hors de question. Il angoissait déjà assez pour ne pas avoir à stresser encore plus à l’idée de ne pas être à l’heure. Il piocha une chemise bleu clair, un pantalon noir ainsi qu’une ceinture puis fila à la douche. Après avoir enlever son boxer, il se glissa sous l’eau chaude et la laissa détendre ses muscles pendant quelques minutes puis se lava avant de sortir. Une fois habillé, il appliqua une crème de jour, un peu de fond de teint sur son visage et un léger trait de crayon vint souligner ses yeux. Il se coiffa ensuite et se dirigea vers l’entrée afin de mettre ses chaussures et une veste épaisse en cuir noir. Il vérifia son reflet dans le miroir pour voir s’il n’avait rien oublié. Quand ce fut le cas, il mit sont téléphone dans sa poche puis sortit et regarda quelques secondes en se disant que les codes digitaux, c’était quand même une bonne invention. Oui, tous les prétextes étaient bon pour ne prendre la route toute de suite… Oh non pas parce qu’il souhaitait ne pas aller à ce rendez-vous, il avait surtout pas mal d’avance et ne voulait pas paraître pressé de voir son aîné bien qu’il le soit. Il souffle un coup pour évacuer la tension puis commença à marcher vers la bouche de métro la plus proche, passant le temps sur son téléphone, il regarda les actualités, joua un peu. Une fois à la station pas très loin du Mr. K Wonder Imporium.
Une fois devant le bâtiment, il regarda l’heure puis prit quelques minutes pour admirer la façade, le cœur battant plus rapidement qu’à l’accoutumée. Il avait approché Kazuya dans le but de l’escroquer mais plus le temps passait, plus cette idée commençait à être au second plan même si elle était toujours dans un coin de sa tête. Il prit une bonne inspiration puis s’avança vers la porte pour sonner et attendit qu’on vienne lui ouvrir, les mains derrière le dos. Il était aussi nerveux qu’excité et s’il n’arrivait pas à sourire, le problème fut réglé lorsqu’un beau jeune blond vint ouvrir la porte. En effet, les lèvres de Hiro s’étirèrent vers le haut alors qu’il entrait. « Bonsoir. » Murmura-t-il en entrant toujours avec son magnifique sur les lèvres avant de se tourner vers l’aîné. Il n’y avait pas à dire, il se sentait beaucoup plus détendu face à lui et tout le stress avait fondu comme neige au soleil. « Je suis très content de te voir. » Tellement qu’il avait très envie de le prendre dans ses bras mais se retint pour le moment bien qu’il ne quittait pas son doux visage des yeux.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Mar 27 Mar - 9:49
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
“Merci encore de bien vouloir l’emmener au cinéma !” soupire Kazuya en se penchant pour essuyer la bouche dégoulinante de glace de son fils. “On va voir un dessin animé !” s’exclame Haneki, tirant un sourire à son père.
Il devait avouer qu’il était pour le moins nerveux. C’était la première fois qu’il invitait quelqu’un dans son atelier, et il se trouvait qu’il portait énormément d’affection à Hiro. Il voulait que ça marche, malgré tout ce qui allait en contradiction avec une relation durable dans sa vie, pensa t’il avec un mélange d’inquiétude et d’amusement en voyant son fils attraper Harry au vol et le secouer avec un bruit de boite de conserve.

Pour une fois, le jeune homme qui avait toujours préféré des vêtements confortables plutôt que bien coupés, en particulier quand il travaillait, avait décidé de se vêtir d’un jean déchiré noir et d’une chemise en soie carmin tombant élégamment sur ses hanches. Ses cheveux blonds étaient toujours aussi ébouriffés, mais après deux heures à tenter de les lisser, le jeune homme avait simplement laissé tomber. L’Emporium n’allait certainement pas tourner tout seul.
Il avait tenté de tromper son angoisse en travaillant toute la journée à une adorable compagne pour Harry. Il n’était pas encore sur de ce qu’il avait envie d’en faire, pensa t’il en observant la forme ronde du robot.

Il sursauta en entendant que la sonnette résonnait dans le magasin maintenant désert depuis qu’il avait fermé ses portes, une heure plus tot. Il ajusta ses lunettes, passa sa langue sur ses lèvres et se débattit avec deux peluches interactives avant d’arriver enfin à la porte du magasin. « Bonsoir. »

Il était parfaitement conscient qu’il devait avoir l’air d’un complet idiot, à sourire comme ça, mais comment garder une expression neutre quand un ange frappait à votre porte ? Tout simplement impossible. “Salut.” souffle t’il en s’écartant pour le laisser entrer, fermant la porte derrière lui.
« Je suis très content de te voir. » Kazuya ne répondit pas. Pas en mots en tout cas. Il s’avança et attrapa le menton du jeune homme pour venir l’embrasser. Un peu maladroit au début, il sentit leurs dents s’entrechoquer, et il lacha un petit rire, avant de s’ajuster et revenir l’embrasser, cette fois ci un peu moins comme un adolescent pris de court par ses hormones.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 31 Mar - 16:03

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Dire que Hiro était stressé à l’idée de voir Kazuya pour cette étape du troisième rendez-vous était un doux euphémisme. En effet, le brun avait bien compris que ce jour serait une étape décisive dans la relation qu’ils entretenaient, celle-ci ne se limiterait certainement plus au simple flirt ou une simple envie d’escroquer l’autre. Aimer était un terme inconnu pour le cadet qui ne savait pas ce que cela impliquait bien qu’il ait pu lire des choses à ce sujet, il ne savait pas ce qu’être en couple signifiait. Il ne vivait que pour escroquer les autres, et c’était bien ce qu’il avait l’intention de faire avec le blond si son cerveau voulait bien réfléchir avant son cœur. Bien entendu, ce ne fut que son organe vital qui agit lorsque l’aîné ouvrit la porte du magasin. Un sourire sur les lèvres, il entra dans le lieu et salua son hôte, soulignant qu’il était heureux de le voir. Oui, il était vraiment heureux de voir Kazuya mais s’il devait justifier sa phrase pour son pauvre cerveau torturé entre raison et sentiments, il dirait que c’était une tentative pour l’attirer dans ses filets.
D’un commun accord, toutes ses pensées tombèrent aux oubliettes lorsque la main de Kazuya vint prendre son menton. Il pouffa légèrement en sentant les dents de son aîné contre les siennes et souffla un petit « Impatient ? » avant de poser ses mains sur la taille du blond et fermer les yeux lorsqu’il sentit ses lèvres se poser correctement sur les siennes. Il mouvait doucement ses lèvres pour un doux baiser, goûtant enfin à ce fruit qu’il désirait depuis quelques temps maintenant. Toute la tension de son corps s’était évaporée alors qu’il se perdait dans cette étreinte. Il n’en était pas à son premier baiser, loin de là, mais c’était bien la première fois qu’il ressentait tous ces papillons dans le ventre. C’était loin d’être une sensation désagréable bien qu’il ne sache pas ce que cela signifie. Une fois que l’air se fit plus rare, ils s’éloignèrent et Hiro rouvrit les yeux pour les ancrer dans ceux de son aîné. « C’était le meilleur des bonjours que j’ai jamais eu. » Il avait chuchoté cette phrase avant d’enfuir sa tête dans le cou du blond pour humer son odeur et déposer un baiser papillon dessus. Il releva ensuite la tête, les yeux pétillants presque d’excitation. Il ne fallait pas oublié qu’il se trouvait dans un magasin de jouets et qu’il pouvait parfois être pire qu’un gosse. « Tu me fais visiter ? » Avec un sourire, il retira ses mains de la taille de Kazuya puis prit sa main dans la sienne.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Mer 4 Avr - 13:36
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Kazuya n’avait pas été en couple depuis une éternité, et ce couple n’était rien de plus qu’une mascarade, lui qui avait une peur bleue de subir le jugement de sa famille et de ses amis parce qu’il aimait les hommes et non les femmes.
C’était tout nouveau pour lui, ce sentiment de bien être mêlé à de l’impatience et de l’excitation, mais aussi et surtout du trac. Hiro était intelligent, magnifique, promis à un bel avenir. Qu’avait t’il a lui offrir, finalement ? Il était plus âgé, avait déjà un enfant, et travaillait dans l’atelier d’un magasin de jouets.
Il risquait constamment sa place et sa vie pour soutenir une cause aussi obscure qu’anarchiste.
Peut être que le jeune homme méritait mieux. Quelqu’un qui puisse subvenir à ses besoins et lui offrir une situation plus stable. Et pourtant, c’était devant son atelier qu’il trouve le brun. C’est alors plus fort que lui, le jeune homme est forcé de faire quelque chose. « Impatient ? »

Le jeune homme ne pouvait qu’acquiescer et lâcher un rire bourru avant de retourner chasser ses lèvres, pouvant cette fois ci l’embrasser plus longuement, goûtant avec plaisir à ces lèvres qui avaient été l’une des premières choses qu’il avait remarqué chez le jeune homme. Ça et son visage d’ange et son sourire éblouissant. Finalement, c’est a contre cœur qu’il se détache du jeune homme pour se laisser respirer, les joues un peu roses.
Il aurait tué la première personne le lui faisant remarquer, ceci dit.
« C’était le meilleur des bonjours que j’ai jamais eu. » Le blond rit doucement avant de frissonner au contact de ses lèvres dans son cou, presque surpris par son corps, si prompt a réagir à son contact. “Je dois dire que c’est bien dans mon top 5.” souffle t’il. Quel menteur, il savait qu’il n’avait jamais rien connu d’aussi grisant que cet instant quand il avait attiré Hiro contre lui et l’avait embrassé. « Tu me fais visiter ? »

Il avait presque oublié ou ils étaient, exactement. Ce n’était pas étonnant que le Wonder Emporium suscitait la curiosité des gens, même des adultes. Il faut dire que l’endroit était soigné.
Sur deux étages, des présentoirs débordait de jouets faits main. Les murs avaient été pains avec précaution, représentant ici et la une fusée, ou encore un dragon, mais aussi des sirènes et tout ce qui pouvait sortir de l’imagination d’un enfant, dans une joyeuse cacophonie.

Un toboggan bleu permettait aux enfants de descendre de l’étage au rez-de-chaussée, ou des miniatures et gadgets avaient été empilés dans un fouilli organisé.
“Regardes.” souffle Kazuya en appuyant sur l’interrupteur.
Alors, l’endroit prit vie comme par magie. Les lumières s’allumerent, quelques peluches se mirent à chanter, mais surtout, les miniatures et gadgets prirent tous vie.
Une ville miniature se mettait à vivre sous leurs yeux, un funambule traversait tranquillement un fil de nilon au dessus de leur tête, et les orbes de rêves se mettaient à siffler.

“Pas mal hein ?” sourit Kazuya, l’air réellement fier. “Je ne suis pas connu pour rien.”
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 6 Avr - 2:05

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Les lèvres de Kazuya étaient les meilleures selon Hiro qui risquait de ne plus pouvoir s’en passer maintenant qu’il y avait goûté. Jusque-là, il avait réussi à succomber à la tentation mais il savait très bien que c’était parce qu’il ne pouvait que s’imaginer cette sensation. C’est donc à contre-cœur qu’il se sépara de son aîné et avoua qu’il n’avait jamais eu droit à un bonjour aussi bien. Il l’embrassa ensuite dans le cou, satisfait de l’effet que ce geste produisit et ne put s’empêcher de lui pincer la hanche en entendant sa remarque. Il lui offrit une moue boudeuse, montrant qu’il avait bien entendu. « Je suis sûr que c’est le premier du top 5… Et si c’est pas le cas, tu diras que si parce que sinon, je boude. » Il lui fit un clin d’œil avant de se souvenir de l’endroit où il était et de tout ce qu’il contenait, il ne pouvait pas rester adulte dans ce genre de lieu. Ça lui rappelait l’enfance qu’il avait eu et qu’il ne voulait pas quitter pour le moment même si parfois il était obligé pour ses escroqueries ou encore pour avancer dans la vie. Les yeux pétillants, il demanda au blond s’il pouvait le faire visiter et attendit (im)patiemment qu’il appuie sur l’interrupteur pour que le magasin prenne vie, illuminant réellement le regard du plus jeune. Il regarda dans tous sens pour tout admirer sans pour autant bouger de sa place et se tourna vers Kazuya quand il reprit la parole, reprenant légèrement son sérieux. Ah ça pour être pas mal, c’était pas mal voire même grandiose et Hiro avait en tête aussi bien le fait qu’il pouvait lui escroquer pas mal d’argent mais que cet homme était parfait. Il était beau, intelligent, possédait un magnifique garçon ainsi qu’un magasin exceptionnel en plus de toutes les qualités qu’il avait. « Je dirais plus que c’est impressionnant, ça doit te prendre du temps à tout faire. » Hiro sourit sincèrement impressionné par le travail qu’il devait y avoir dans chacun des objets fabriqués. Il prit ensuite la main du blond et sans rien dire, il l’emmena à l’étage jusqu’au toboggan bleu. Depuis qu’il l’avait vu, il avait l’irrésistible envie d’y glisser en compagnie de son aîné afin de pouvoir sentir son corps contre le sien. Avant de dire quoique ce soit, il ne put s’empêcher de déposer un baiser chaste sur ses lèvres. Il avait tellement envie de les dévorer pleinement. « J’espère que le toboggan est robuste parce que j’ai vraiment envie de glisser avec toi. » Sur ces mots, il invita Kazuya à s’asseoir au bord avant de se mettre derrière lui, passant ses mains autour de sa taille et collant son dos contre son torse. Il déposa ses lèvres au creux de son cou pour l’embrasser tendrement et les fit glisser pour atterrir en bas. Une fois arrivés, le plus jeune garda son blond contre lui et ferma les yeux tout en posant sa tête sur son épaule.
Le moment était vraiment agréable mais à un moment l’esprit du noiraud se concentra sur ce qu’il était possible de faire sur un toboggan et s’empressa d’imaginer une chose ragoutante afin que son bas ventre reste bien sage. Le rendez-vous ne faisait que commencer, ils n’allaient quand même pas passer aux choses sérieuses maintenant quand même… « Comment ça t’es venu cette passion pour les gadgets et jouets ? » C’est vrai que maintenant qu’il y pensait, il ne savait pas ce qui avait pu pousser le blond à travailler dans ce genre d’endroit.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Mar 10 Avr - 16:50
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Kazuya n’était pas vraiment habitué aux démonstrations d’affection aussi importantes, il fallait le savoir. C’était d’autant plus la première fois qu’il avait une vrai relation avec quelqu’un, d’autant plus bien plus jeune que lui. Énormément de choses pouvaient mal se passer et le laisser retomber plus bas que terre, d'où il s’était relevé à l’aide de sa soeur et de ce magasin, mais aussi avec sa position dans l’Army. Retomber pourrait s’avérer dangereux, et pas seulement pour lui. Et pourtant, le jeune homme se trouvant devant lui lui donnait envie d’affronter tous les risques. Et il avait eu envie de l’embrasser depuis l’instant ou le jeune homme était entré dans sa vie. « Je suis sûr que c’est le premier du top 5… Et si c’est pas le cas, tu diras que si parce que sinon, je boude. » Harry, dans son dos, fit un couinement, sans aucun doute la représentation de l’état d’esprit réel de Kazuya en voyant sa moue. Mais finalement, le jeune homme resta plus calme que ca et sourit avant d’acquiescer doucement. “Ca l’est.” assure t’il avec une douceur qu’il ne réservait qu’à des personnes très peu nombreuses.

Finalement, les deux jeunes hommes sortent un peu de leur rêverie pour s’intéresser à l’endroit ou ils étaient. La création de Kazuya, l’histoire de toute une vie. Il était heureux de voir le jeune homme s’y intéresser autant, l’émerveillement présent jusque dans les prunelles de ses yeux. « Je dirais plus que c’est impressionnant, ça doit te prendre du temps à tout faire. » Kazuya sourit et haussa les épaules. “C’est que du plaisir, vraiment.” finit t’il par dire en s’approchant de lui, Harry se posant sur une pile de nounours : “tu connais beaucoup de personnes qui s’amusent dans leur job, aujourd’hui ?” demande t’il éloquemment, haussant les sourcils en sentant la main du jeune homme se refermer sur la sienne, pour le conduire à l’étage. Son expression étonnée se fit encore plus dubitative une fois arrivé devant le toboggan.

« J’espère que le toboggan est robuste parce que j’ai vraiment envie de glisser avec toi. » Kazuya laissa échapper un couinement, cette fois ci, certainement peu masculin, mais Hiro était t’il entrain de le faire descendre de ce toboggan avec lui ? Le toboggan passe encore mais...Ah oui, il le faisait. Le jeune homme sentit ses oreilles le chauffer terriblement en sentant le garçon se glisser contre lui et passer les bras autour de sa taille.
C’était quelque chose de très innocent, vraiment, mais ca semblait presque indescent de le faire dans un endroit entouré de jouets d’enfants.

Il fut actuellement soulagé en arrivant en bas sans avoir brulé sur place.
« Comment ça t’es venu cette passion pour les gadgets et jouets ? » Le jeune homme sourit doucement et toucha une minuscule locomotive du bout des doigts. “C’est tout simple, vraiment. J’adorais ça quand j’étais enfant. Mon père aimait les miniatures, donc il m’a partagé sa passion.” Il observe la peinture de la fusée avec une expression indéchiffrable. “Puis j’ai fait des études d’ingénierie, huh ? Haneki a perdu sa mère quand il avait a peine un an. C’est pour lui...avant tout, que j’ai ouvert cet endroit. Peut être un peu pour moi aussi. Pour qu’on puisse s’évader.”
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Jeu 12 Avr - 18:27

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o C’était fou ce que les pensées de Hiro pouvaient être différentes envers Kazuya lorsqu’il était en sa présence et lorsqu’il était loin de lui. Dans la dernière situation, il y avait bien entendu le fait qu’il commençait à s’attacher à lui mais pensait aussi au fait qu’il l’avait approché pour l’escroquer alors que dans la première, il ne pensait qu’à lui et rien d’autre. Il avait parfois des éclairs de lucidité qui partaient bien vite quand il plongeait son regard dans celui de son aîné ou qu’il le regardait tout simplement. C’était comme s’il avait un pouvoir spécial sur lui, c’était peut-être vrai. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsque le blond lui dit que c’était aussi le meilleur des bonjours pour lui-même s’il ne savait pas s’il disait cela à cause de la bouille du plus jeune ou si c’était vrai. Il ne se prit pas la tête à trop réfléchir et laissa son côté enfantin ressortir puisqu’il demanda au propriétaire du magasin de le laisser découvrir son monde. Des étoiles dans les yeux, le plus jeune regarda ce qui l’entourait, les choses prenaient vie, c’était tout simplement incroyable. Le meilleur était de savoir qu’il s’amusait dans son travail, il est vrai que c’était de plus en plus rare de nos jours, à cette époque où il fallait tout faire pour répondre aux critères de la société. Il pensait notamment à Nao qui enchainait les boulots ou encore lui-même qui vivait de l’escroquerie, plus par nécessité que par choix actuellement. « Peu de personnes malheureusement. » Souffla-t-il avant de chasser ces pensées puis de glisser sa main dans celle de Kazuya et l’emmena à l’étage pour se diriger vers le toboggan. Il avait une furieuse envie d’y glisser avec son aîné, il fit en sorte de se positionner avec lui pour réaliser son envie, trouvant que la glissade était bien rapide. N’ayant aucune envie de se séparer du blond, il posa sa tête sur son épaule une fois en bas puis lui posa une question qui lui trottait dans la tête afin d’en apprendre plus sur le gérant. Il sourit au début de son histoire avant de perdre son sourire en entendant la suite de l’histoire, resserrant un peu plus son étreinte. Bizarrement, savoir que l’autre jeune homme avait été avec une femme et qu’il avait eu un enfant avec celle-ci, lui avait serrer le cœur pour une raison inconnue. Il n’allait pas être jaloux d’une personne qui n’était plus de ce monde, au contraire, même s’il ne la connaissait pas, il ressentait de la peine de savoir qu’elle était décédée. Non, ce qui l’avait effrayé était de savoir que le cœur du blond puisse pencher vers la gente féminine ou que sa raison lui dicte de suivre les codes imposés par la société. « Je vois, c’est aussi bien une passion qu’une évasion… Un peu comme pour la danse. Ça dû être difficile à vivre la perte de la mère de Haneki, en tout cas je t’admire énormément pour t’occuper de lui et aussi d’un magasin comme celui-ci. » Il était sincère en disant cela, étant admiratif du travail effectué par le blond. « Est-ce qu’un jour, j’aurais la chance de voir où ton génie prend vie ou c’est un espace impénétrable ? » Fronçant légèrement les sourcils, il eut l’impression que sa phrase pouvait être mal interprétée ou alors il avait un esprit un peu trop mal tourné. Ce qui était fortement possible. « Je parle de ton atelier, pas d’autres choses, hein ? » Se mordant la lèvre inférieure, il desserra son étreinte pour permettre au blond de se lever puis se remit sur ses pieds sans le lâcher du regard. Il lui vola un baiser chaste avant de lui offrir un sourire innocent.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Mer 18 Avr - 8:48
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Kazuya n’avait pas réellement eu l’occasion de partager sa passion avec grand monde, ces dernières années. Il y avait bien sa soeur, évidemment, qui était toujours là pour le soutenir, son fils qui passait des heures à l’aider et qui avait déjà un sentiment particulier pour le métier, mais personne d’extérieur à ce cercle familial si restraint. Il faut dire que Kazuya ne se faisait pas facilement des amis. Il n’allait pas en soirée et ne sortait que très peu de son atelier. Il avait bien évidemment des amis dans l’Army, mais tous avaient bien mieux à faire que de venir dans son univers et d’apprendre à réellement le connaitre.
Peut être qu’il était aussi un peu trop taciturne.

Mais finalement, Hiro avait été l’un des premiers à pousser ses murs et à s’installer durablement dans sa vie, et peut être que Kazuya devrait s’en inquiéter, mais il ne pouvait pas s’y résoudre.

Etrangement, leur descente dans le toboggan ammena, en plus d’un moment très agréable bien que légèrement gênant, une diversion très étonnante sur son passé, étonnante parce que Kazuya s’était senti libre de tout lui dire sans éprouver de douleur, seulement beaucoup de nostalgie. Il avait beau ne pas avoir aimé JiSoo comme celle ci l’aurait mérité, elle avait été sa meilleur amie, et sans aucun doute la seule personne à le comprendre aussi bien que sa soeur.
Parler d’elle après sa mère était toujours dur et douloureux, mais il se sentait enfin assez en confiance pour la première fois depuis des années. Il ne manqua pas de remarquer l’effet que l’aveu eu sur Hiro, et Kazuya ne put s’empêcher de sourire.

“Jisoo et moi...nous étions les meilleurs amis du monde...mais rien de plus. A l’époque, je voulais rentrer dans la norme. Et elle savait déjà qu’elle n’aurait plus longtemps à vivre. Alors on a tenté… de lui faire vivre un maximum de choses avant que la maladie ne l’emporte.”
Ce qui pouvait sembler cruel pour Haneki, évidemment. Mais ils en avaient parlé, l’avait prit en compte tout en sachant que le jeune garçon ne serait jamais seul et ne manquerait jamais d’amour.
« Je vois, c’est aussi bien une passion qu’une évasion… Un peu comme pour la danse. Ça dû être difficile à vivre la perte de la mère de Haneki, en tout cas je t’admire énormément pour t’occuper de lui et aussi d’un magasin comme celui-ci. » Kazuya rosit légèrement, peu habitué à autant de sincérité venant d’une seule personne. “Ah...merci.” Il embrassa sa main. « Est-ce qu’un jour, j’aurais la chance de voir où ton génie prend vie ou c’est un espace impénétrable ? » Le jeune homme laissa échapper un rire en voyant l’air déconfit de son interlocuteur, mais secrètement heureux de son lapsus. « Je parle de ton atelier, pas d’autres choses, hein ? » Le jeune homme leva les yeux au ciel et l’aida à se lever, lui rendant son baiser avec plaisir. “Bien sur, c’est le prochain arrêt. Viens.”
Il le conduit alors derrière le comptoir et un rideau de velours, débouchant sur un petit atelier ou les bureaux débordait de minuscules pièces de circuit,de peinture, et de morceaux d’automates à moitié peint.
“A vrai dire...j’ai un cadeau pour toi.” souffle t’il en rougissant, lui montrant l’endroit ou était déposé Lucie, le minuscule robot au design adorable, blanc beige et rose. Il pinca les lèvres, gêné.
“Hmm...je sais que tu adores Harry… et… je me suis dit…”
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Ven 20 Avr - 16:05

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Inconsciemment, Hiro avait eu peur que cette liaison avec la mère de Kazuya puisse les séparer, que l’aîné puisse repartir dans les bras d’une femme. De ce fait, il avait instinctivement resserré son étreinte autour de lui et s’était senti soulagé en entendant son explication. Une envie d’entrer dans la norme mais aussi de rendre les derniers jours de sa vie plus agréable. C’était tout à son honneur, le cadet était admiratif du blond et ne manqua pas de lui signaler, il avait le cœur sur la main et s’il se débrouillait bien, le jeune Hopkins pourrait avoir ce qu’il désirait de lui. A condition bien sûr qu’il arrête de perdre son objectif de vue à chaque fois que son regard se perdait dans le sien, si profond, si captivant. Il se mettrait des baffes parfois quand il se rendait compte de son comportement ou même de ses dires. Comme là quand il parlait d’espace impénétrable et que son esprit pervers se mettait en marche tandis qu’il se rendait compte du double sens de ses paroles. Il voulait réussir à entrer dans la vie du gérant pour des raisons aussi diverses que variées, elles pouvaient être aussi honorables que déshonorables. Les deux hommes se levèrent du toboggan où ils étaient assis et Hiro vola un baiser à Kazuya et sourit légèrement lorsque celui-ci lui répondit. Ils partirent ensuite vers l’atelier où l’aîné élaborait ses créations. Il regarda la pièce avec émerveillement et se tourna vers le blond lorsque celui-ci lui dit avoir une surprise. « Oh, je suis curieux de savoir ce que c’est. » Dit-il tout en souriant à la vue du rougissement de Kazuya avant de suivre la direction de son doigt pour tomber sur un mignon petit robot dont la couleur rose lui rappelait celle de ses cheveux quand son rouge était devenu rose pour une raison qui lui était encore inconnue. Il aurait pu voir le bénéfice qu’il aurait pu se faire en vendant le robot, après tout, c’était un petit bijou de technologie mais jamais revendre un cadeau ne lui viendrait à l’esprit. Surtout que celui-ci ne venait pas de n’importe qui ! Il s’approcha du robot et passa sa main sur la surface lisse puis se retourna vers le blond avant de passer ses bras autour de sa taille. « Merci Kazuya. » Ce n’était qu’un souffle avant qu’il dépose tendrement ses lèvres pour les siennes. Il ferma les yeux à ce contact puis les rouvrit lorsque le baiser s’arrêta mais ce n’est pas pour autant que Hiro s’éloigna. « Elle est vraiment trop mignonne puis comme ça Harry aura une compagnie robotique quand je viendrais t’embêter. »
Après ses remerciements, le cadet embrassa une nouvelle fois Kazuya avant de passer sa langue contre ses lèvres, lui demandant ainsi la permission qu’elle puisse rejoindre sa jumelle. Lorsque celle-ci fut accordée, Hiro ne put s’empêcher de soupirer d’aise. C’était bien la première qu’un simple baiser réussissait à réchauffer autant son corps et il fallait savoir qu’il était loin d’en être à son premier baiser. Le baiser était doux, agréable tandis que leurs langues s’apprenaient. « Waow. » Ce fut la seule chose qu’il réussit à souffler alors qu’il reprenait son souffle et ses esprits. Il en venait à oublier de demander comment Lucie fonctionnait ou même l’endroit où ils étaient. « C’est quoi la suite du programme ? » Demanda-t-il avec une voix légèrement plus rauque de d’habitude.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Mer 25 Avr - 8:44
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Kazuya n’avait jamais été particulièrement assoiffé de sexe. Ce qui, en soit, pouvait expliquer sa relation aussi longue avec une femme avec qui il n’avait eut que des rapports peu fréquents. Jisoo et lui avaient toujours été plus à l’aise dans une relation platonique, et ils n’étaient réellement passé à l’acte que quand ils avaient décidé d’essayer d’avoir un enfant.
Il n’en avait pas particulièrement de bons souvenirs. Ni de mauvais non plus, puisque la proximité d’un corps était toujours agréable, mais il n’en avait pas été tourneboulé. Il avait eu quelques relations sans lendemain avec des hommes après la mort de sa femme, toutes plus ou moins décevantes et...il pouvait imaginer quelque chose de beau avec Hiro. Il n’avait pas envie de le gacher en étant trop impatient.

Et ce même si l’idée était de plus en plus puissante et tentante, Kazuya décida simplement d’emmener le jeune homme dans l’arrière boutique, ou il créait tous les jouets. « Oh, je suis curieux de savoir ce que c’est. » Dire que le jeune homme était nerveux était un euphémisme. Et il ne comprenait pas vraiment pourquoi, à vrai dire. Il faisait ça tous les jours, et il savait qu’il était bon pour créer des robots, et pourtant, c’est se frottant les mains nerveusement que le jeune homme attendit le verdict de son cadet. “Je peux… faire des changements, si tu veux. Il est bati sur le même modèle de Harry, mais j’ai monté de niveau l’AI et…” Il babillait, et heureusement que Hiro était là pour le stopper dans son élan de nervosité. « Merci Kazuya. » Le jeune homme profita de ce baiser pour laisser ses épaules retomber et se détendre. Si il l’embrassait, c’était bon signe, pas vrai ? « Elle est vraiment trop mignonne puis comme ça Harry aura une compagnie robotique quand je viendrais t’embêter. »
Kazuya vu répondre quelque chose dans les lignes de “Tu ne m’embêteras jamais.”, ce qui est beaucoup dire considérant que Kazuya avait toujours préféré la compagnie d’un robot à celle d’un humain, mais il fut coupé dans son élan par les lèvres du jeune homme sur les siennes. Kazuya du se stabiliser de justesse avant de tomber, posant ses mains sur les hanches du jeune homme pour l’attirer contre lui alors que leurs échanges se faisaient de plus en plus brûlants, si bien que le jeune homme oublia quelques secondes ou ils étaient, au profit de grogner légèrement et de mordiller la lèvre du jeune homme. « Waow. » Le jeune homme rougit et sourit en coin, gardant Hiro contre lui, parfaitement sécurisé, comme si pour une fois, la proximité ne le gênait pas.

« C’est quoi la suite du programme ? » Kazuya pinça ses lèvres et revint lui voler un baiser, sans se décoller, encore une fois. “Observes et admires.” Il frôla le ventre minuscule de Lucy, qui vint à la vie avec un léger vrombissement et un petit sifflement mélodieux. Elle se mit lentement à léviter au dessus de la table, observant les alentours de ses grands yeux sous l’intéret grandissant de Harry, qui s’approcha d’elle avec une série de bip curieux.
Après une longue conversation constituée de bips plus ou moins longs et plus ou moins stridents, voyant parfois Lucy rosir, les deux minuscules robots se mirent à émettre une petite musique de valse, se mettant à tournoyer ensemble.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Dim 6 Mai - 1:31

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Depuis le lycée, Hiro avait l'habitude des histoires sans lendemain. Kazuya était une exception à la règle parce que jamais une de ses conquêtes ou de ses victimes n'avait autant accaparé son attention. Jamais il n'avait souhaité qu'une personne, autre que Nao, s'occupe de lui, jamais il n'avait désiré que ses talents d'escrocs soient mis à contribution afin de ne pas perdre son aîné. Néanmoins, pour le moment, il refusait de voir la vérité en face, d'accepter que le blond fût important pour lui. De toute façon, à part avec son jumeau, il n'avait parlé de cette relation avec personne et ne risquait pas de le faire de sitôt, surtout quand il pensait à la société actuelle qui était majoritairement homophobe. Mettant ces pensées de côtés, il suivit finalement son aîné jusqu’à son atelier où une surprise attendait le plus jeune qui eut les yeux brillant d’excitation en découvrant le petit robot qui attendait gentiment qu’on l’active. L’étudiant la trouvait vraiment trop mignonne et il coupa le créateur dans un souffle. « Elle est parfaite. » Il remercia Kazuya pour ce cadeau, lui avouant qu’il la trouvait mignonne et sans lui laisser le temps de répondre quoique ce soit, il l’embrassa. Un baiser différent des autres puisque, cette fois-ci, leurs langues se rejoignirent pour se découvrir et entamaient un ballet qu’elles seules pouvaient maîtriser. C’était bien la première fois que ce genre de contact l’émoustillait autant, il ne chercha pas à se demander la raison pour laquelle ces sensations lui paraissaient si nouvelles et décida de profiter de l’instant présent. Il sourit alors que ses pensées étaient toutes rivées par cette embrassade qui avait réussi à le retourner autant tandis qu’il demandait la suite du programme. Sans quitter les bras du blond, il ferma furtivement les yeux lorsqu’il sentit ses lèvres contre les siennes puis admira la petite Lucy qui prenait vie tout en commençant à tournoyer dans les airs pour rejoindre Harry. Il sourit en les voyant mais aussi en les entendants converser dans un langage qu’eux seuls connaissaient. « Tellement mignon. » Chuchota-t-il tout en posant sa tête sur l’épaule de son aîné dans un geste naturel sans lâcher les deux robots du regard. En entendant la musique qui commençait à être jouer, il ne put s’empêcher de relever la tête et osa une œillade joueuse vers Kazuya avant de s’éloigner légèrement pour se pencher élégamment avant de lui tendre la main, un sourire peut-être un peu joueur sur les lèvres. « M’accorderais-tu cette danse créée par nos adorables compagnons robots ? »
Il se rapprocha ensuite du blond, positionnant correctement ses mains avant de commencer à tournoyer doucement avec lui, suivant le rythme de la valse. Aimant danser, le noiraud se sentait dans son élément, il oubliait tout ce qui pouvait lui passer par la tête alors qu’il déposait un baiser au creux de la nuque de Kazuya, appréciant son parfum. C’est alors qu’une question lui vint à l’esprit. Hiro regarda son compagnon tout en continuant de tourner. « On peut officiellement dire qu’on sort ensemble je suppose ? » Murmura-t-il comme une confidence pour éviter d’éclater la bulle qu’ils avaient créée tous les deux.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Ven 18 Mai - 10:58
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Pour être honnête, Kazuya n’était pas encore certain de pouvoir croire en sa relation avec le jeune homme. Toutes les fibres de son corps semblaient lui crier de se méfier, quand son coeur était inlassablement attiré par l’interdit. Tant de choses pouvaient mal se passer : Hiro pourrait se laisser de lui, Il pourrait être tué dans une mission des Army, Hiro pourrait parfaitement voir sa vie mise en danger comme ses parents l’avaient été. La vie pourrait tout simplement les séparer.
Pour la première fois de sa vie, seulement, le jeune homme ne détestait pas réellement l’idée d’affronter les imprévus.

« Elle est parfaite. » Kazuya allait se réjouir, peut être se rengorger, car il y avait bien une chose qu’il maitrisait complètement, c’était les robots. Mais il n’en eut pas le temps, puisqu’il fut rapidement occupé par ses bras remplis de Hiro qui se pressait contre lui, l’embrassant à lui faire perdre la tête, et pendant quelques secondes, le jeune homme se demanda ce qui l’empêchait réellement de faire quelque chose de complètement fou, et de presser le jeune contre l’une de ces tables et d’en faire son casse croute. Mais il se maitrisa, s’autorisant à marquer gentiment sa nuque avant de se reconcentrer sur son cadeau, priant pour qu’elle marche réellement, après ces longues heures de travail.

« Tellement mignon. » Le créateur eut un petit rire. Il se demanda brièvement comment il pouvait créer des gadgets aussi romantiques quand lui ne connaissait que peu de choses à l’amour, quand il sentit le regard du jeune homme sur son visage et compris qu’il n’était pas trop tard pour apprendre. Alors il sourit. « M’accorderais-tu cette danse créée par nos adorables compagnons robots ? »
Le mécanicien ravala sa complainte, car il savait qu’il n’était pas bon danseur, mais ne dit rien, car il était bien capable de refuser quoi que ce soit à ce jeune homme. C’était un peu maladroit, mais presque naturel, quand il posa ses mains sur les épaules du danseur, se laissant conduire, pour une fois. « On peut officiellement dire qu’on sort ensemble je suppose ? » Le jeune homme rosit légèrement et se mordit la lèvre. “Je suppose ? Si tu en as envie.” Il manqua de peu son pied. “Je ne suis pas...vraiment intéressant. Pas très doué pour ce genre de choses. Mais...si tu en as envie, alors j’aimerais apprendre avec toi.”
Il détourne les yeux, parce que c’est beaucoup pour lui. Il se met presque à nu devant un garçon qui avait le pouvoir de le briser en mille morceaux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Mer 30 Mai - 17:21

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o En repensant aux moments qu’il passait avec Kazuya, Hiro avait parfois envie de se baffer quand il se rendait compte qu’il pouvait perdre de vu ses objectifs en même temps que ses yeux se plongeaient dans le regard de son aîné. Cependant, pour l’instant c’était plus fort que lui surtout maintenant qu’il avait goûté au fruit interdit qu’était ses délicieuses lèvres. Il ne put s’empêcher de pencher légèrement la tête sur le côté en sentant son aîné le marquer et soupira d’aise bien qu’il ne réalisa pas tout de suite la situation. Le blond fut assez rapide pour détourner son attention en la portant sur le cadeau qu’il avait pour lui, il trouvait ce petit robot vraiment mignon. C’est avec un sourire qu’il le vit s’envoler vers Harry en posant sa tête sur l’épaule du plus âgé alors que les deux objets mécaniques dotés d’intelligence artificielle débutaient une mélodie ressemblant à une valse. Sans trop réfléchir et sans plus de cérémonies, le cadet proposa une danse avant d’entraîner son blond dans une valse dont le rythme était maîtrisé. Ni trop rapide, ni trop lente, permettant aux deux hommes d’être dans une certaine bulle et c’est pour ne pas éclater celle-ci que le cadet chuchota une question qu’il se posait depuis le début de la soirée. Il fronça légèrement le nez avant de prendre le menton de Kazuya entre ses petits doigts et fit en sorte que leurs regards se croisent. « Idiot, si je te le demande, c’est que j’en ai envie puis je ne suis pas non plus la personne la plus douée pour ce genre de choses… C’est la première fois que je suis avec quelqu’un alors… » Confessa-t-il doucement avant de continuer. « Apprenons tous les deux. » Dit-il avant de déposer tendrement ses lèvres sur les siennes pour un doux baiser.
Bien qu’il y ait plusieurs filles intéressées par lui et prête à tout pour l’aider à arrondir ses fins de mois soi-disant difficiles, Hiro avait toujours veillé à les laisser lorsqu’elle commençait à parler de couple. Elles se retrouvaient souvent envahie de paquets de mouchoirs vides mais elles ne pouvaient s’en prendre qu’à elle et non à l’escroc. Après tout il faisait en sorte qu’elles ne puissent pas l’accuser de leur donner de faux espoirs car il instaurait une distance avec ces filles. Kazuya était bien la première victime à pouvoir l’approcher ainsi et certainement le seul homme en dehors de son frère à pouvoir le toucher ainsi.

Au bout d’un moment la musique s’arrêta et Hiro regarda celui qu’il pouvait désormais appeler son petit-ami avec des yeux pétillants de malice. « Tu ne voudrais pas jouer du piano ? J’aimerai vraiment t’écouter, s’il te plait ? » Demanda le plus jeune avec une bouille terriblement adorable.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Lun 4 Juin - 10:04
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Devenir un couple, ce n’était pas une chose qui jusque là s’était accompagnée de papillons dans le creu de son ventre et avec la sensation de voler. C’était presque effrayant, ceci dit, car en dessous, il y avait le vide, et si il ne faisait pas attention, il pourrait s’y écraser. Mais il avait beau avoir aimé la mère de Haneki d’une certaine manière, rien n’était réellement comparable à l’attirance qu’il ressentait pour Hiro. Ils ne se connaissaient pas non plus depuis très longtemps, ce qui rendait la chose encore plus folle.
Il avait envie de se perdre dans cette sensation pour le moment, et de se dire qu’il n’avait rien à craindre. Il aurait le temps de s’inquiéter plus tard.
« Idiot, si je te le demande, c’est que j’en ai envie puis je ne suis pas non plus la personne la plus douée pour ce genre de choses… C’est la première fois que je suis avec quelqu’un alors… » Kazuya eut l’air sincèrement surpris à cette déclaration. “Mais...comment ? Je veux dire...regardes toi !” Peut être que finalement, Hiro était plus semblable à lui que Kazuya l’avait pensé.

« Apprenons tous les deux. »
Kazuya ne put réellement qu’acquiescer, sans réellement savoir comment exactement il avait pu avoir autant de chance. Il remercierait toujours son robot d’avoir eu son seul dysfonctionnement ce jour là. Il ne fit que sourire, posant ses mains sur ses hanches pour répondre au baiser du jeune homme un peu plus franchement, se perdant dans la sensation de ses lèvres sur les siennes, et il n’aurait pas pu être plus heureux.
Si seulement il avait su…

Finalement, ils s’arrêtèrent de danser, lentement, et Kazuya fit presque la moue, car il aimait danser avec le jeune homme. « Tu ne voudrais pas jouer du piano ? J’aimerai vraiment t’écouter, s’il te plait ? » Kazuya rosit sous cette demande soudaine. Pas qu’il était gêné de jouer du piano pour Hiro, bien au contraire. Il n’aurait simplement pas imaginé que le garçon en aurait quelque chose à faire.
“D’accord. Viens, suis moi, montons à l’étage.”
Kazuya ne réfléchit pas une seconde avant d’emmener son petit ami à l’étage, dans son entre et celle de sa soeur. Ici, la décoration était presque aussi fantaisiste qu’en bas, laissant libre court à l’imagination des habitants, sans vraiment se préoccuper d’une quelconque cohérence.

“Bienvenue chez moi.”
acquiesca le jeune homme en allumant la lumière sur son piano brun, posé en plein milieu de la salle à manger. Il semblait vieux, et un peu abimé, mais quand le jeune homme fit courir ses doigts dessus distraitement, un son agréable s’en échappa. “Tu veux bien danser pour moi ?” sourit lentement le plus vieux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Mar 5 Juin - 1:37

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Même si cela pouvait sembler impossible à croire, Hiro n’avait jamais été en couple et avait toujours fait en sorte de ne pas se laisser guider par ses sentiments. A vrai dire pour ce dernier point, cette fois-ci ne faisait pas exception à la règle puisque bien qu’attirer par Kazuya, il faisait surtout tout cela pour pouvoir l’escroquer comme il le souhaitait. Certes, il lui arrivait de l’oublier lorsque leurs regards se croisaient mais il essayait de ne pas perdre de vue son objectif quand il le pouvait. Il offrit un petit sourire timide au blond qui avait été surpris d’être le premier petit-ami du noir et trouvait sa réaction plutôt mignonne. « Tu as l’air surpris… Certes, j’ai peut-être un physique mais si une personne ne me plait pas, ce serait idiot de sortir avec, non ? » Dit-il, ses joues rosissant légèrement sans savoir si son corps réagissait tout seul ou non, étant légèrement perturbé quand l’autre jeune homme était face à lui. Il lui proposa ensuite qu’ils apprennent tous les deux avant de se perdre dans un doux baiser sans arrêter de danser. Ce fut quelques minutes plus tard qu’ils arrêtèrent de danser et le plus jeune demanda à son copain s’il pouvait lui jouer du piano. Plus que de savoir que c’était la passion de son aîné, il aimait surtout le son de cet instrument, cela avait le don de le détendre.
Ils montèrent tous les deux à l’étage afin de rejoindre le logement où se trouvait le piano et l’étudiant observait la décoration silencieusement, admirant ce qu’il voyait. Ses yeux finirent par se poser sur l’instrument qui se trouvait au centre de la salle à manger et apprécia ce beau bois qui semblait avoir quelques années. Il frissonna en entendant la première note, appréciant la sonorité qu’il dégageait. Hiro regarda son copain qui souriait et lui rendit cette esquisse. « Avec plaisir. »

Il laissa Kazuya s’installer au piano et se mit dans un endroit plutôt spacieux tout en restant à sa vue. Il ferma les yeux en entendant les premières notes et laissa la mélodie s’immiscer en lui avant de danser en faisant en sorte d’anticiper chaque mouvement du morceau. Il ne pensait à rien, son corps se mouvait au rythme de la musique comme s’il l’épousait. La grâce se ressentait dans ses gestes, celle-ci venait de ses années d’entraînement et surtout de sa passion pour cet art. Il ne pourrait vivre sans.
La dernière note retentit et Hiro redescendit sur terre, son esprit se reconnecta à la réalité et le jeune homme regarda autour de lui avant de poser son regard sur Kazuya avec un léger sourire. Un sourire qu’il voulait un peu triste afin de mettre son plan à exécution. « Tu joues vraiment bien Kazu’. » Dit-il tout en s’approchant de lui avant de passer ses bras autour de ses épaules pour l’entrainer dans un backhug. Quelques secondes passèrent pendant lesquelles le plus jeune faisait remonter des souvenirs tristes en lui pour faire couler une larme le long de sa joue. Il renifla et chassa cette perle salée avant de s’éloigner quelque peu du blond. « Excuse-moi, je n’avais pas prévu de pleurer maintenant… Ni même après… C’est juste que danser m’a fait me rappeler que je vais certainement devoir arrêter mes études l’année prochaine pour travailler… Les études commencent à revenir chères et, raaah, pardon, promis j’arrête de t’embêter avec tout cela. » Dit-il avec un sourire désolé, espérant réussir à atteindre le cœur de Kazuya. « En tout cas Kazuya, tu es incroyable… Tu maîtrises la technologie et tu joues du piano comme personne. Je pourrais t’écouter pendant des heures. » Et pour le coup, c’était vrai. Il pourrait l’écouter pendant toute la nuit s’il le pouvait.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Jeu 14 Juin - 9:04
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Kazuya avait bien du mal à imaginer comment un jeune homme aussi adorable pouvait ne pas avoir été en couple auparavant, surtout si jeune, quand l’université et les études étaient le moment des premiers émois. Il faut dire que Kazuya savait que ce n’était pas forcément une question de looks, mais simplement d’envie. Certains n’étaient simplement pas fait pour les relations coup-de-tête, comme lui...Pourtant, il se savait loin d’être horrible à regarder.
« Tu as l’air surpris… Certes, j’ai peut-être un physique mais si une personne ne me plait pas, ce serait idiot de sortir avec, non ? » Kazuya ne pouvait qu’acquiescer à cette réponse plus que raisonnable. “C’est vrai. Bonne chose que tu me plaise, alors.” souffla t’il.
Il ne savait pas ce qui pouvait bien le posséder à agir de manière aussi franche, mais les joues roses de son compagnon étaient une raison suffisante pour continuer et affuter ses capacités de flirt.

Mais plus tard, cependant, car ils montaient à présent à l’étage pour jouer au piano. Piano qui tronait au milieu de son salon, dans toute sa grandeur de bois sombre laqué. Ce piano était le premier amour de Kazuya, qui serait sans doute devenu pianiste, si la maladie de sa soeur ne l’avait pas poussé dans l’ingénieurerie. Le piano avait cependant peu d’occasion de s’encrasser.
Il propose alors soudainement au jeune homme de l’accompagner avec sa danse.
« Avec plaisir. »

Une vibration de plaisir s’installa dans sa poitrine quand il s’installa au piano et choisi la première mélodie qu’il lui vint en tête : “Le Clair de Lune” de Debussy. Une pièce qu’il connaissait par coeur et qui lui permettait de garder les yeux rivés vers son petit ami, qui se tenait au centre de la pièce.
Bien sur, le jeune homme ne s’attendait pas à moins venant de Hiro, mais il se retrouva complètement absorbé par la grace dans ses mouvements, et à quel point il était doué pour simplement s’adapter à sa mélodie.
Jusqu’a ce que la mélodie s’arrête, il sentit son coeur se remplir de tellement d’affection qu’il se demanda si il n’allait pas simplement exploser.

« Tu joues vraiment bien Kazu’. »
Kazuya sourit tranquillement et souffla un “merci”, avant de laisser le silence s’éterniser. Simplement heureux d’être là. Ce n’est que lorsqu’il sentit des larmes couler dans son cou qu’il sursauta violemment. “H-hiro ?” Avait t’il dit ou fait quelque chose de mal ? La panique se saisit du plus vieux qui se tourna rapidement vers lui. “Qu’est ce qu’il se passe ?” demanda t’il en saisissant son visage. « Excuse-moi, je n’avais pas prévu de pleurer maintenant… Ni même après… C’est juste que danser m’a fait me rappeler que je vais certainement devoir arrêter mes études l’année prochaine pour travailler… Les études commencent à revenir chères et, raaah, pardon, promis j’arrête de t’embêter avec tout cela. » Kazuya sentit son coeur se serrer à cette idée. C’était injuste, d’imaginer que quelqu’un d’aussi gentil et talentueux doive renoncer à ses rêves, pour de l’argent.
« En tout cas Kazuya, tu es incroyable… Tu maîtrises la technologie et tu joues du piano comme personne. Je pourrais t’écouter pendant des heures. » Kazuya lui sourit doucement, l’attirant contre lui. “Merci...et toi...toi tu danses comme si tu avais été créé pour ça, Hiro. Tu es extrêmement doué.” Il le relâche doucement. “Pour tes études...tu n’as pas de bourses…? Ni de parents pour t’aider ? Bien sur...tu n’es pas obligé de m’en parler...c’est surement privé.”
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Dim 22 Juil - 22:52

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Est-ce que Hiro se maudissait d’escroquer les autres ? A vrai dire, il n’avait jamais ressenti aucun remord à ce propos et prenait souvent du plaisir à attirer ces personnes naïves dans ses filets pour les lâcher au meilleur moment. Il avait toujours fait en sorte de ne pas donner de faux espoirs à ces filles qui s’accrochaient quand même à lui, lui donnaient toujours plus d’argent et quand elle commençait à parler sentiment, il la lâchait. Toujours en douceur mais l’espoir qu’elles avaient était tel qu’elles finissaient en larmes avant de s’excuser de leur réaction. Et il s’en délectait de ces cœurs brisaient. Il était vraiment prêt à tout pour arriver à ses fins. La seule chose qu’il ne pouvait faire était de blesser Nao. C’était la seule personne qu’il protégerait au péril de sa vie. Quant à Kazuya, il refusait de croire qu’il l’aimait. Et c’était peut-être sa plus grande erreur. Voulant que son plan aboutisse sans encombre, il laissa ses larmes couler dans le cou de son blond. Il commença alors à s’excuser avant de s’expliquer. Il y avait quand même un fond de vérité dans ce qu’il racontait, les études commençaient à devenir de plus en plus cher et sans son bon niveau, sa bourse ne suivrait pas.
Il s’excusa ensuite puis complimenta le jeu du plus âgé. Etant quand même touché par ce qu’il venait de jouer, il ne pouvait pas mentir dessus. De même, les compliments du blond lui allèrent droit au cœur et il rosit légèrement avec un sourire mi-timide, mi-triste. Il devait quand même garder son personnage ! « Merci. » Souffla-t-il avant de se mordre la lèvre inférieure. Pourquoi ressentait-il une sorte de remord à l’idée de l’escroquer ? Il avait envie de se mettre des baffes. « Depuis le divorce de mes parents, je n’ai plus de contact avec ma mère et tout l’argent que mon père gagne part dans la boisson. Comme tout ce que j’ai pu gagner avant de partir de là-bas. Je n’avais pas d’autres choix que lui donner… Chaque année à la fac coûte de plus en plus cher. » Il laissa sa phrase en suspens avant de continuer. « Peut-être que je trouverais une solution d’ici-là comme un travail à mi-temps qui collerait avec les horaires de cours… Ou économiser avant de pouvoir reprendre… » Il lui offrit un petit sourire. « Je n’ai pas envie de plomber plus la soirée avec mes problèmes d’argent, parlons d’autre chose. » Il déposa un baiser chaste et rapide sur ses lèvres avant de mordiller la peau de son cou. Il le regarda avec un sourire innocent après avoir passé sa langue sur ses lèvres. « Aussi sucré que ça le laisse paraître. » Le ventre de Hiro gargouilla ensuite, le surprenant lui-même. Il n’avait pas senti la faim le prendre, trop préoccupé au bon déroulement de son plan et de la soirée. « Oups. » Fut la seule chose qu’il trouva à dire.


(c) Yuki


HRPG:
 

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Lun 13 Aoû - 12:54
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro
Le jeune homme tomba complètement dans le panneau. Comment imaginer qu’un garcon aussi sensible et passionné, un garçon qui avait gagné aussi rapidement la confiance et l’affection de son fils, qui avait gagné aussi facilement la confiance de Kazuya, le coeur mécanique, qui n’avait jamais réellement aimé, qui n’avait jamais eu envie de tout donner pour faire marcher une relation, pour faire en sorte que quelqu’un l’apprécie tel qu’il était et qu’il reste. Qu’il reste avec lui et qu’il soit heureux.
Alors oui, bien sur qu’il tomba immédiatement dans le panneau et qu’il eut envie de tout faire pour l’aider à se sortir de ce mauvais pas. L’aider à faire ce qu’il aimait et à en faire son métier, parce que tout son travail le méritait.

« Merci. » Kazuya secoua rapidement la tête. Si il pouvait l’aider alors il le ferait. Pourquoi garder jalousement l’argent qu’il n’utilisait pas pour lui si cela pouvait faire naitre à nouveau le sourire sur ce beau visage ? Il n’y avait strictement aucune raison. Qu’il était idiot. « Depuis le divorce de mes parents, je n’ai plus de contact avec ma mère et tout l’argent que mon père gagne part dans la boisson. Comme tout ce que j’ai pu gagner avant de partir de là-bas. Je n’avais pas d’autres choix que lui donner… Chaque année à la fac coûte de plus en plus cher. » Kazuya ne pouvait que comprendre ce que la séparation avec les parents pouvait ammener comme problème. Lui même avait du envisager d’abandonner les choses qu’il avait eu envie d’étudier tout ça pour coller au moule que ses parents avaient créé pour lui sans réellement s’en rendre compte avant de mourir. « Peut-être que je trouverais une solution d’ici-là comme un travail à mi-temps qui collerait avec les horaires de cours… Ou économiser avant de pouvoir reprendre… » Le froncement de sourcil du garçon ne fit que s’approfondir, mécontent à l’idée de voir des cernes de fatigue sous les beaux yeaux de son compagnon. « Je n’ai pas envie de plomber plus la soirée avec mes problèmes d’argent, parlons d’autre chose. » Kazuya vit rapidement ses pensées courcuitées en sentant les dents de son jeune compagnon dans son cou, l’obligeant à se pincer les lèvres. « Aussi sucré que ça le laisse paraître. » Le jeune homme rit doucement posant sa main sur sa joue, caressant ses lèvres de son pouce. “Coquin.”

Ils n’eurent pas vraiment le temps d’approfondir dans ce chemin, quand le manque de diner se fit connaitre. Kazuya rit doucement, commençant lui même à avoir faim. « Oups. » Le plus vieux tira le jeune homme vers la cuisine, une création de Kazuya avec des matériaux variés et recyclés, dont il était très fier. Il sortit deux boites en plastiques remplies de lasagnes qu’il avait cuisiné la veille. “Lasagnes végétariennes. La nouvelle lubie de ma soeur. Ca te va ?” Il les glissa dans le four à micro ondes et se mit à gigoter dans sa cuisine après avoir installé le jeune homme au comptoir.
“Combien il te faut ?” Il se tourna vers lui, l’air sérieux. “Tu sais, pour ton école.”
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 237
Messages : 158
Date d'inscription : 02/03/2018
Sam 8 Sep - 0:59

Mechanic Love
Miyamoru Kazuya & Hopkins Hiro

Tenue o Ce que Hiro appréciait le plus chez Kazuya ? C’était combien il était crédule. Certes, il appréciait aussi la douceur de sa peau, la chaleur de ses étreintes, l’odeur qu’il dégageait, son charme physique mais ça, jamais il ne se l’avouerait à voix haute. Il raconta donc son histoire à son blond, grossissant les faits mais il avait un passé assez pourri pour attiser la pitié de n’importe qui et apparemment ça fonctionnait bien sur son blond. Il jubilait intérieurement. Il remercia son aîné avant de lui fournir d’autres détails de l’histoire afin de bien la roder mais aussi la rendre plus pathétique certainement. Cependant, conscient qu’il pouvait gâcher la soirée avec ce genre de problème, il décida de passer à un autre sujet et, pour cela, pris d’une envie folle, il mordit le coup du gérant de magasin. Il annonça que c’était aussi sucré qu’il y paraissait et lui fit un sourire en coin à sa réflexion, appréciant la sensation de chaleur que cette main lui procurait et voulut bien attraper ses lèvres pour l'embrasser mais son ventre se mit à gargouiller de façon tout sauf discrète. Comme un tic, Hiro passa sa langue sur sa joue pour éliminer la gêne et se laissa entraîner par Kazuya vers la cuisine qui était vraiment très jolie. « Waow. » Souffla-t-il alors que son blond sortait deux boites en plastique. « C'est parfait, ça sera une première d'ailleurs. » Les plats allèrent au four avant que le jeune homme ne soit installé au comptoir qu'il y avait et que l'aîné ne s'active dans la cuisine. Il le regardait faire, balançant ses jambes dans le vide avant de regarder Kazuya à l'entente de sa question. Il arqua un sourcil en se demandant de quoi il parlait et lorsqu'il eut sa réponse, il prit quelques secondes pour réfléchir. « 1 058 won... Normalement c'est 2 000 et des brouettes mais comme je suis boursier, c'est moins cher. » Et ça, c'était bien vrai. Sans bourses, il ne pourrait pas se permettre cette école mais il augmentait de 500 won les frais qu'il avait à payer. Son école était réellement cher. « Pourquoi tu veux savoir ça ? » Demanda-t-il innocemment tout en triturant ses doigts comme mal à l'aise alors que c'était tout à fait le contraire. L'escroquerie était son domaine et il se sentait actuellement comme un poisson dans l'eau. Il pencha la tête pour voir ce que son compagnon faisait. « Je peux t’aider ? » Certes, il n’était pas doué en cuisine mais il pouvait aider si besoin… Et si on le guidait.


(c) Yuki

_________________
❝ I'm not like you think ❞ Derrière cette carapace se cache une âme sensible, sauras-tu faire la différence et ne pas me juger pour celui que je parais être ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoru Kazuya
Ingénieur en chef Army
avatar
Points : 68
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018
Mer 12 Sep - 10:47
Mechanic LoveMiyamoru Kazuya &
Hopkins Hiro

Le truc, c'est que le monde était déjà assez horriblement corrompu pour que Kazuya puisse accepter l'idée que la personne avec qui il envisageait d'entamer une relation sérieuse soit avec lui simplement pouf lui soutirer un maximum d'argent.
Alors évidemment qu'il cru immédiatement à l'histoire racontée par le jeune homme. Et d'un certain côté, ça lui rappelait un lui plus jeune. Un lui qui aurait aimé faire de la musique alors que le monde entier se scindait en deux et se menait une guerre tranchée.
Finalement, les années avaient passé et Kazuya était heureux, notamment parce qu'il aimait ce qu'il faisait et qu'il pouvait donner tout ce dont il avait besoin à son jeune garçon.

Ca n'empêche pas qu'il savait reconnaître du talent la ou il en avait et l'idée de le voir jeté à la poubelle le rendait tout simplement MALADE. Hiro, cependant, ne lui en donna pas vraiment l'occasion d'y penser ou de lui en parler.

« Waow. » Devant l'air affamé de son compagnon, le japonais se mit à rire et sorti des restes du plat qu'il avait cuisiné ce midi là. Ce n'était pas grand chose, mais cela semble ravir le plus jeune.
« C'est parfait, ça sera une première d'ailleurs. » Le jeune homme sourit et s'empresse de servir deux grosses assiettes du plat, alors qu'il revenait aux nouvelles à propos des frais de scolarité du jeune homme, toujours pensif, se répétant sans cesse les paroles du garçon. « 1 058 won... Normalement c'est 2 000 et des brouettes mais comme je suis boursier, c'est moins cher. » Moins chère que ce qu'il s'imaginait, mais cela restait une somme considérable, malheureusement. Il claqua de la langue, visiblement énervé à l'idée de voir l'éducation moyennee par des gens avides d'argent, pour finalement jeter des jeunes sans défense dans la nature avec un papier qui ne valait pas grand chose.
.’
« Pourquoi tu veux savoir ça ? » C'est vrai, pourquoi il lui demandait ça ? Il le connaissait à peine, en plus. Il ne roulait pas sur l'or, tout juste pour vivre confortablement, et pourtant…
“Je pourrais t'aider ? Je veux dire, j'ai un peu d'argent de côté pour des urgences… “ il se mordille la lèvre. “Je ne veux pas que tu sois malheureux quand tu viens ici. Tu mérites...tu mérites de suivre tes rêves jusqu'au bout.”

Avoue t'il en rougissant doucement, baissant les yeux, en se demandant si il n'allait pas trop loin, si c'était réellement sa place de lui proposer ce genre de choses.
« Je peux t’aider ? » Le micro-ondes bipa et il sourit, sortant le bac de nourriture. “T'inquiètes pas, c'est pas vraiment compliqué à faire. Tu peux sortir de l'eau et le chou du frigo ?”
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Love by Sandro SANTANTONIO
» [Maison] House Shimouma par Kazuya Saito
» [Vase] Love is Blind by Jessica LERTVILAI
» [Chaise] Origami Chair by the group Form Us With Love
» Votre avis sur Corum....Hours of Love...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Nagwon :: Gangnum - Centre-ville-
Sauter vers: